Chapitre 2: Rentrée!!

par pouflapin

Chapitre 2: Rentrée!

Pov Sakura


BIIIIP!! BIIIIP!! BIII…PLAF
Mon poing avait jailli de la couette et avait purement et simplement réduit le réveil en miette.
-Sakura, DEBOUT!!!
Je me levai et me dirigeai vers la salle de bain en traînant les pieds.
Je pris une douche et m’habillai rapidement puis je descendis dans la salle à manger.
Kakashi m’attendait déjà habillé. Nous commençâmes à manger en silence. Je remarquai qu’il s’agitait sur sa chaise.
Un micro sourire apparut sur mes lèvres.
-Zen, Kakashi, ça va bien se passer!
-C’est la première fois que je vais arrivé presque à l’heure!
Je soupirai discrètement.
-Tu stresse à cause de ça? Je croyais que tu avais un peu peur de mal enseigner! C’est ta première rentrée!
-Pfff, ça je m’en fiche, je sais déjà que je suis un super prof!
-Ça va les chevilles?
-Moui pourquoi?
Je rigolai et il me rejoignit rapidement.
-Au fait, j’ai casser le réveil! Dis-je sur le ton de la conversation.
-Quoi?
Flutte, j’ai vraiment cru que ça allait passer! Raté!!
-Désolé…
-Mff…
Nous finîmes de manger rapidement.
-Au fait Saku, on ne doit pas arriver en même temps.
-Ouais je sais, mais comme t’arrive un peu en retard aujourd’hui, c’est pas gênant!
-Si, on a rendez vous avec la directrice!
-Merde
-Ton langage!!
-Bon part en voiture et moi je part à pied!
-Ok!
Nous nous séparâmes sachant qu’on allai se revoir très vite.
-Sakura! M’interpella-t-il au moment au je sortais
-Quoi?
-Tu as ton..
-T’inquiètes, je m’en sépare jamais
-Tant mieux!
Je sortis et partis en direction du lycée.

Je vous dois encore des explications, alors le truc que j’ai,
c’est un poignard planqué en dessous de mon pantalon, tenu par un morceau de cuir sur mon mollet.
Kakashi pense que je n'ai que celui là mais en fait, j’en ai d’autres! Enfin, un seul autre!
Accroché à mon coude! Celui de mon coude possède une lame noire avec des veines d’or zigzagants un peu partout et une garde argenté!
Celui de mon mollet est plus grand que le noir et possède une lame blanche ainsi qu’une garde noire et rouge. Je sais me battre aussi! Vous croyez qu’il servent à faire joli ces poignards? Depuis la mort de nos parents, Kakashi et moi avons appris à nous battre. Je fut tirée de mes réflexions par un gros boucan! J’étais arrivée. Je passai le portail et tout le monde me regarda bizarrement. Faut dire qu’avec mes cheveux roses et mes yeux verts, j’étais remarquable!
Je frappai à la porte du bureau de la directrice après avoir traversée la cour de récré.
« Toc Toc Toc! »
-Entrez!
J’ouvris la porte et vit Kakashi me sourire. Je refermai la porte et lui souris à mon tour.
Puis je me tournai vers la directrice et prit un air impassible.
-Bonjour Sakura, je m’appelle Tsunade. Tes résultats scolaires sont excellents! Mention très bien pour le brevet. Bravo!
-Hn fis-je.
-Bon voici ton emploi du temps, ton professeur principal est ton frère, mais je suppose que tu le savais.
Je me tournai vers Kakashi et le regardai bizarrement.
-Elle est la seule à être au courant et a juré de ne rien révéler!
J’acquiesçait. La sonnerie retentit.
-Vous pouvez y aller. Venez me voir au moindre problème.
Je refermai la porte et regardai mon frère.
-A dans dix minutes! Dis-je en lui lançant un clin d’œil.
Je me dirigeai vers ma salle de classe et attendit dans le couloir.
Les élèves étaient rentrés dans la classe et, sans même jeter un œil à l’intérieur, je sut que s’était le bordel.
Au bout de dix minute pile, comme prévu, Kakashi arriva, me sourit et ouvrit la porte d’un coup sec.
-Vos gueules sâles mômes hurla-t-il.
Le silence se fit d’un coup et je réprimai un sourire.
-Je m’appelle Kakashi Hataque et je serai votre professeur principal.
Avant de commencé à vous distribuer les papiers, je voudrais que vous accueillez une nouvelle élève. Tu peux rentrer.
Je rentrai et sentit tous les regards sur moi.
Nullement intimidée, je me redressai et les regardaient dans les yeux. Il n’y avait pas beaucoup de monde dans la classe.
-Bon, tu peux te présenter s’il te plait?! M’interpella Kakashi.
Je me dirigeai vers le tableau en souriant intérieurement et notai mon nom au tableau ainsi que mon âge.
Kakashi me regarda blasé.
-Tu aurai pu parlez Sakura. Bon va t’asseoir!
Je me dirigeai vers la table à côté de la fenêtre et me plongeai dans mes pensées, ignorant mes camarades qui me regardaient bizarrement. Je regardai tranquillement dehors quand mon frère se mis à râler.
-Sakura! Tu pourrai écouter!
-Hn!
Tous les regards se tournèrent vers moi à se moment là.
-Bon, j’ai oublié de vous demander quelque chose! Venez chacun votre tour au tableau vous présentez. Pour Sakura c’est inutile, elle l’a déjà fait. Allez-y!!
Un garçon blond aux yeux bleus arriva et se mis devant le tableau, un grand sourire sur le visage.
-Salut, je m’appelle Naruto Uzumaki! J’ai quatorze et demi et j’adore les ramens!
-Suivant fit Kakashi.
Une jeune fille aux cheveux long et noirs se présenta, ses yeux étaient gris blanc et elle était toute rouge.
-Je…je m’..m’appelle Hinata Hyuga, J’ai le même âge que Naru…to.
.Une fille blonde aux cheveux longs et aux yeux bleus apparut, elle était maquillée.
-Je m’appelle Ino Yamanaka et j’ai quinze ans, j’aime Sasuke à la folie!
Un pot de peinture ambulant apparut, ses cheveux rouges étaient comme ses yeux et elle portait des lunettes.
-Je m’appelle Karin Laconne et je suis folle de Sasuke, j’ai quinze ans fit-elle pleine de manière. Je décidai aussitôt de me méfier d’elle.
Un mec suivit d’un chien arriva au tableau. Il était brun et ses yeux marrons.
-Yo, je m’appelle Kiba Inuzuka, quatorze ans et demi.
Une grenouille verte arriva
-Je m’appelle Rock Lee et j’ai la fougue de la jeunesse, j’ai quinze ans et j’aime Sakura!!
Je m’écrasait bruyamment sur mon bureau et gémit intérieurement. Kakashi me regarda amusé…merde il allait pas arrêter de m’emmerder avec ça!
Une fille coiffée de quatre couettes blondes et aux yeux verts suivie.
-Je m’appelle Temari No Subaku, j’ai quinze ans et demi et je déteste les machos!
Un brun aux cheveux longs et aux yeux gris se présenta rapidement: Neji Hyuga quinze ans.
Une brune coiffée de macarons et aux yeux noisettes vint au tableau ensuite.
-Tenten Keikaki, quatorze ans et demi, j’aime me battre!
Un type aux cheveux noirs et courts se présenta, il avait les yeux noirs, quinze ans et s’appelait Sai.
Un autre mec à l’air endormi arriva, il était brun, coiffé d’une queue de cheval le faisant ressembler à un ananas.
-je m’appelle *baille* Shikamaru Nara, j’ai quatorze ans et demi, j’aime pas les *baille* féministes et j’aime dormir ainsi que regarder les nuages!
Une fille aux cheveux mi-long châtains et aux yeux marrons clair s’avança à son tour
-Bonjour, je m’appelle Matsuri, j’ai quinze ans.
Deux filles se présentèrent, deux brunes aux yeux bleus, bourrés de maquillage annoncèrent qu’elles aimaient respectivement Neji et Kiba. Elles s’appelaient Tayuya et Kin.
Un roux aux cheveux courts et aux yeux verts s’appelait Gaara No Subaku. Il avait une tête de psychopathe et était visiblement le frère de Temari.
Pour finir, un type aux cheveux noir lui arrivant aux épaules et aux yeux noir se pointa devant le tableau.
-M’appelle Sasuke Uchiwa et j’ai quatorze ans et demi.
La cloche sonna enfin et je sortis derrière les élèves, mes écouteurs dans les oreilles, la musique à fond. Je venais de m’installer dans l’herbe quand Tenten, Lee et Temari s’approchèrent.
-Ma fleur de cerisier! Se mit à hurler Lee qui fut rapidement assommé par un coup de poing de Tenten. Je la remerciait d’un signe de tête.
Temari s’installa à coté de moi et pour ne pas paraître impolie, je coupai ma musique et la regardai.
-Temari No Subaku se re-présenta-t-elle en me tendant la main.
-Elle le sait déjà Tema! Répliqua son amie.
Je serrai la main de Temari et celle de Tenten par la même occasion.
-Tu viens d’où? Commença la blonde
-France.
-Cool… Tenten et moi on est meilleure amie, Lee, même si il est con, est mon meilleure pote! Je viens de Suna, un village voisin mais je suis arrivé il y a deux ans. Je suppose que tu l’a deviné mais Gaara est mon frère, j’en ai un deuxième mais il est pas dans notre classe… il s’appelle Kankuro et c’est un abrutit…
Ouah! C’est un vrai moulin à paroles! Je croisait le regard navré de Tenten puis me retournai vers Temari qui continuait de parler.
-Comme Tenten, je sais me battre mais je suis plus forte avec mes poings, Tenten, elle c’est surtout les armes! Et toi c’est quoi ta passion?
Bonne question?
-J’aime me battre aussi…
-Tu est forte?me demanda Tenten
-Hn!
-Tu sais, faut mieux que tu te passes de cette expression!
Je regardai Temari qui venait de prononcer cette phrase et d’un regard, lui demandai pourquoi.
-Cette monosyllabe est réservé aux Uchiwa. Expliqua la brune à la place de la blonde.
-M’en fout! Fis-je en me levant pour me diriger en cours, la sonnerie ayant retentit. La brune me suivit mais pas Temari. J’avais fait quelques pas quand j’entendis crier la blonde.
Je me retournai prête à dégainer mon poignard mais me détendis rapidement en voyant qu’il n’y avait aucun danger, à part pour Lee, que Temari secouait comme un prunier pour le réveiller.
………………………………

Les deux heures qui suivirent furent d’un ennui mortel, Kakashi ne distribuant que des papiers à faire signer pour le lendemain.
Je sortis de la classe et rejoint les deux filles et Lee qui s’était un peu calmé.
La journée était enfin terminée (on est mercredi). Nous nous éloignâmes de la classe lentement quand…
-Eh Bubble gum!!hurla quelqu’un
Tous les regards se tournèrent vers moi et vers Karin, Kin, Tayuya et Ino qui approchait.
Kakashi était sortit de la salle prêt à intervenir. D’un regard, je lui « ordonnait » de ne rien faire.
Il croisa les bras et s’accouda contre le mur me montrant qu’il avait compris. Je me retournai vers Karin.
-Bubble gum! Repris t-elle
Je la regardai, blasé, quand j’eu une idée.
Je tournai les talons, ne faisant plus attention à elle. Des murmures retentirent devant mon comportement.
-Oh la salope! Je te cause! S’énerva-t-elle.
Je continuais mon chemin, attendant qu’elle s’énerve. Ce qui ne tarda pas.

Elle m’attrapa le bras et tenta de me gifler!
J’ai bien dit tenta, au moment ou la main allait s’abattre sur moi, j’avais fait un petit pas très rapide sur le côté et en moins de d’une seconde, je me retrouvai derrière elle.
Elle se retourna brusquement et balança en hurlant de colère des coups de poings un peu partout.
Coups de poings que j’évitais.
Les bruits alertèrent la directrice qui sortit de son bureau.
Résultat de l’histoire, Karin fut collée deux heures le premiers jour de la rentrée.
En passant devant elle, elle me souffla une menace du genre « tu es morte à la sortie ».
Je la regardai, impassible et rejoignit Tenten et Temari, qui se tenaient le ventre.
Je leurs fit un micro sourire et à la sortie, nous nous séparâmes, elles, ayant encore des larmes dans les yeux.