Remontrances

par Yuuki_17

A l’hôpital de Konoha, 10h00 du matin était passé et tout le personnel avait des devoirs à remplir. Opérations d’urgence, accouchements, réunions,… personne n’était épargné par le travail. Tout notre petit monde s’activait comme il le pouvait.  « Donner le meilleur de soi-même et ne jamais renoncer » voilà la devise de nos médecins et infirmières. Cependant, notre jeune Yamanaka avait du mal à la respecter. « Jamais je n’aurai du me coucher aussi tard » se lamenta-telle. Heureusement pour elle, aucune opération délicate ne lui avait été confiée. Elle ne mettra donc pas en danger la vie de ses patients à cause de son manque d’attention et la fatigue cumulée à cause de l’anniversaire de Chôji. Un petit sourire naquit sur ses lèvres  rien qu’en repensant à la soirée d’hier. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle n’avait plus autant rigolé et partagé de merveilleux moments avec ces personnes qu’elle considérait comme ses plus proches amis. Mais quelque chose l’avait quand même chagriné et Sakura en était la cause. La voir absente mentalement pendant la quasi-totalité de la fête avait fermement ennuyé la Yamanaka. Et ce qu’il avait encore plus énervée, c’était de ne pas savoir la raison exacte de l’état de la rose. Pourtant, elle était sa meilleure amie. Elle aurait dû lui confier son malaise. Mais connaissant Sakura, jamais elle n’aurait su ce qui se tramait, car notre jeune fleur est la meilleure pour masquer sa tristesse. Même cet imbécile de Naruto n’a pas su voir l’état de celle qui considérait comme sa sœur…. Enfin c’était ce qu’elle croyait. Elle ne savait pas que l’Uzumaki connaissait la raison du mal être de Sakura. La jeune blonde marchait alors d’un pas décidé et rapide dans les couloirs de l’hôpital pour recevoir les explications de son amie. « Hors de question de me laisser dans le flou ! » s’énerva-t-elle mentalement. Elle arriva donc à destination, s’arrêta devant le bureau de Sakura et toqua à la porte. Elle se permit d’entrer avant d’avoir eu l’autorisation de la fleur et se posta devant cette dernière, les bras croisés et avec une moue visible sur son visage. Sakura, elle, avait arrêté d’écrire son rapport et leva ainsi la tête pour voir celle de son amie qui avait comme un air de reproche dessiné sur son minois. La Haruno, exaspérée, compris très vite qu’elle allait avoir encore le droit à des remontrances.

 

« Ino, si tu es venue me reprocher quelque chose, tu peux repartir directement. Désolée de te confier de banales tâches d’infirmières aujourd’hui, mais je ne pense pas que tu sois apte à diriger une opération complexe alors que as fait la fête toute la n- »

« Tu te trompes Sakura ! Je suis venue discuter de ton comportement ! »

« Mon comportement ? » s’étonna la jeune fleur.

« Exactement ! Suis-je une inconnue pour toi ? Ou alors suis-je si peu importante à tes yeux pour me parler de tes problèmes ? » commença à s’emporter la blonde « Madame préférerait-elle rester seule et se morfondre sur sa petite personne ? Si c’est le cas, sache que je suis quand même ta meilleure amie, au cas où tu ne l’aurais pas remarqué……..»

 

Pendant que la blonde continuait son monologue tragique, Sakura, elle, ne comprenait pas d’où voulait en venir sa meilleure amie. Elle pourrait être moins excentrique et lui demander la raison de sa tristesse, mais non. Elle la regarda donc avec des yeux exorbités, comme si la jeune fille aux cheveux flamboyants sortait d’un autre monde. Le seul problème qu’elle avait en ce moment, c’était le problème Sasuke. Et si elle le disait à sa meilleure amie, elle allait recevoir une belle trace rouge en forme de main sur sa peau blanchâtre. Combien de fois Ino lui avait-elle préconisé, non, ordonné de l’oublier et de se trouver quelqu’un de moins froid et de beaucoup plus gentil ? Elle ne comptait plus. Lui mentir était alors la meilleure solution… De toute façon, elle avait déjà réussi à lui faire avaler comme quoi ça allait mieux entre elle et Sasuke, donc lui inventer un nouveau mensonge n’était pas nouveau pour elle.

 

« … tu veux que notre amitié ternisse ?? Pourqu… »

« STOOOOOP ! »hurla la rose en se levant de son fauteuil.

 

La Yamanaka s’arrêta de piailler et resta stoïque, trop choquée que la rose se soit énervée d’un seul coup. Sakura se rassit calmement, mis ses mains à plat sur le bureau et prit la parole.

 

« Ino… viens en au but. C’est quoi le problème ?»

« Quoi ? Tu ne m’as pas écouté ? » dit-elle outrée.

« Si je t’ai écouté, mais le problème c’est que je ne comprends pas le rapport entre mon comportement et ton monologue enflammé sur l’amitié et la trahison »

« Pourtant ce n’est pas compliquée à comprendre Sakura ! J’ai bien vu hier, à l’anniversaire de Chôji, que tu n’étais pas dans ton assiette. Pour le peu qu’on se parlait durant le repas, tu avais le regard éteint et tu ne me souriais presque pas ! Et ne me dis pas le contraire, tes faux sourires j’arrive à les percevoir maintenant ! »

« Grâce à Saï, n’est-ce pas ? » dit Sakura dans un rictus amer.

« Oui et non. Tu es ma meilleure amie, et je n’aime pas te voir dans cet état. Alors dis-le moi Sakura ! Dis-moi pourquoi tu es si triste ? »

« … »

« Je resterai ici à te harceler tant que je n’aurai pas la réponse qui me conviendra ! »

« Très bien » souffla-t-elle « Je… j’en ai marre d’être seule et de vous voir tous heureux » affirma t-elle fermement pour tenter de convaincre son amie.

« Hein ? » répondit Ino, ébahie.

 

« En même temps, ce n’est pas totalement un mensonge » pensa Sakura

 

« Tu m’as bien entendue Ino. Je suis la seule qui n’arrive pas à trouver le bonheur. Regarde, toi et Saï êtes ensembles alors que c’était mal parti pour lui avec sa personnalité assez….. robotique….. Il y aussi Temari et Shikamaru. Il pense vraiment que personne ne l’a remarqué, mais c’est évident qu’il apprécie Temari plus qu’il ne le croit. Même s’ils ne sont pas encore un couple, ils vont bien l’être… c’est juste l’histoire d’une semaine ou deux. Même ce crétin de Naruto est marié avec Hinata… J’aimerai vraiment avoir une relation comme eux, ou du moins, je voudrai juste une relation stable, pas forcément comme la leur. Je suis loin d’avoir la douceur et la gentillesse d’Hinata. Et surtout loin d’avoir sa poitrine » bouda la fleur.

« Je ne savais pas que ça te travaillais autant… » dit-elle tristement « Sakura, tu as tout pour toi ! Seulement tu ne le vois pas ! Je ne sais pas si tu l’as déjà remarqué, mais tu attires pas mal d’hommes. Il n’y a qu’à regarder quand tu marches dans la rue. Pleins de mecs te sourient et te disent bonjour. Et crois moi ma petite, ce n’est pas seulement par politesse » ria de bon cœur Ino « Ton problème, c’est que tu restes focalisé sur Sasuke ! »

« … »

« Tu m’as dit que ça allait mieux entre lui et toi, donc fais l’effort de l’oublier complètement et trouve toi quelq- »

« SAKURA-SAN ! » cria une voix féminine.

La concernée leva la tête vers l’inconnue tandis que Ino se retourna légèrement énervée qu’on l’ait coupé dans sa phrase.

« Oh ! Bonjour Asayo. Que se passe-t-il ? »

« Un ninja est venu me voir pour vous transmettre un message »

« C’est si urgent que ça ? Car on était en pleine conversat- » déclara la Yamanaka.

« Ino tais-toi ! Je t’écoute Asayo »

« Le sixième hokage veut vous voir à son bureau »

« Bien, merci de m’avoir prévenu, je vais y aller maintenant » dit-elle tout en se relevant de son fauteuil sous le regard de sa meilleure amie. Asayo quitta, quant à elle, la pièce.

« Je suppose que tu fuis… encore une fois »

« On en reparlera une prochaine fois Ino, Kakashi-sensei m’attend. A plus »

 

Elle prit son gilet et fit un geste d’au revoir à la blonde et quitta ainsi son bureau. Quant à Ino, elle n’avait plus qu’à aller boire un café et réfléchir à un plan pour caser la jeune Haruno.

 

Sasuke détestait le matin. Surtout lorsqu’on sonnait chez lui et qu’il se retrouvait à moitié dans le brouillard. Le brun avait très peu dormi, se ressassant sans cesse le visage en larme de sa coéquipière. En y réfléchissant bien, ce n’était pas très malin de lui avoir reparlé de son comportement « amoureux ». Surtout que la jeune fille pensait dès le départ qu’il était amoureux d’une de ses pimbêches qui le draguait à toute heure. « Idiote ! » Comment peut-elle pensait cela ? La seule fille dont il est ami, c’est bien avec elle. De plus, il ne supportait pas les autres filles. Même Hinata. Elle avait beau être la femme de son meilleur ami, il n’arrivait pas à la supporter. Elle était gentille, douce, prévoyante et surtout elle n’était pas amoureuse de lui. Elle avait donc tout pour être apprécié de l’Uchiha. Mais non, il n’y arrivait pas. Pour lui, elle était une fille sans caractère et trop timide pour refuser quoique ce soit. Elle ne faisait que sourire et ne contredisait jamais Naruto. Une fille trop godiche et amoureuse qui ne veut que le bonheur de son mari. Voilà ce qu’elle représentait pour lui. Il pourrait surement dire la même chose de Sakura, mais cette dernière avait un sale caractère. Elle était peut-être un peu trop fleur bleue, mais cependant, quand quelque chose ne lui plaisait pas, elle le disait, soit par la parole soit par les gestes. Et surtout, depuis qu’il la connaissait, elle avait grandement changé. Ses sentiments avaient mûris et elle était plus réfléchie. Elle ne se comportait plus comme une fangirl mais comme une femme aimant un homme. Voilà pourquoi il en était amoureux. Dès le départ, il lui avait donné une place particulière dans son cœur et cette place a pris plus d’ampleur dès qu’il avait compris que la jeune fille ne l’abandonnerait jamais. Aucune autre femme n’aurait supporté la souffrance qu’avait subie Sakura par sa faute. Il en était parfaitement conscient….

 

« Je sais que tu es là, teme. Alors ouvre cette fichue porte avant que je la défonce ! » s’exclama une voix qu’il connaissait très bien.

 

Il ne voulait en aucun cas le voir. Il avait prévu de rendre visite à Sakura avant de se confronter à son meilleur ami. A croire que le destin était contre lui. Il se leva, forcé et les yeux mi-clos de son lit, descendit les escaliers, se dirigea vers la cuisine pour prendre un verre d’eau et marcha lentement vers la porte d’entrée. Il souffla un bon coup pour diminuer sa colère et se décida enfin à ouvrir la porte.

 

« Ce n’est pas trop tôt ! »

« Qu’est-ce que tu me veux Naruto ? »

« Je te réveille peut-être ? » dit le blond avec un sourire mauvais au coin de du visage.

« Qu’est-ce que tu me veux Naruto ? » réitéra-t-il avec un ton plus ferme.

« J’ai beaucoup parlé avec Hinata » dit-il sérieusement « Et elle m’a fait part de son point de vue vis-à-vis de toi. Tu pourras la remercier. Grâce à elle, je ne vais pas te tuer »

« Comme si tu en étais capable » il porta son verre à la bouche.

« Elle a bien vu que tu n’étais qu’un coincé du cul ! »

« PARDON ? » s’exclama-t-il en s’étouffant.

« Tu n’es qu’un estropié des sentiments ! Sakura t’aime et tu lui en fais voir de toutes les couleurs. Et pourtant, je me rends compte que ce que tu lui as dit près du lac, ça la concernait elle, pas vrai Sasuke ? »

« … »

« Tu es amoureux d’elle et tu ne sais pas comment lui dire. Et pourtant, tu connais très bien ses sentiments. Tu sais qu’elle ne te rejettera pas ! Alors pourquoi tu l’as fait encore souffrir, hein ?! »

« Comme tu l’as si bien dit, je ne sais pas m’y prendre »

 

Sasuke se mit de dos et commença à se diriger vers le salon, tout en laissant Naruto sur le pas de la porte.

 

« Ce n’est pas une raison de te comporter de cette façon ! Tu ne comprends pas la chance que tu as de l’avoir à tes côtés, hein ? Elle a toujours été là pour toi ! Elle t’a toujours soutenu même si tu étais indéfendable ! Elle a toujours voulu ton bien ! Et pourtant, elle souffre encore de ton comportement. Sakura ne veut que ton bonheur…. Et toi » il reprit son souffle « …….toi aussi tu veux son bonheur, n’est-ce pas ? Je suis sur que tu serais énervé et triste de la voir te tourner le dos et de ne plus être là pour toi. Alors mets ta foutue fierté à la poubelle et va lui dire tes vrais sentiments pour elle ! Elle n’attend que ça depuis des années. Tu es le seul à la rendre complètement heureuse, alors fais ton devoir ! »

 

Sur ces bonnes paroles, Naruto partit sans attendre une quelconque réaction de la part de son meilleur ami. De toute façon, il n’aurait pas dit un mot, alors à quoi bon de perdre du temps avec un mur. Cependant, le blond espérait avoir raisonné Sasuke et de voir enfin la jolie fleur de cerisier avec son sourire d’antan.

 

« Oï Sakura ! »

 

L’interpellée se retourna pour voir la voix masculine qui avait prononcé son nom. A côté de celui-ci, se tenait une jeune femme de toute beauté.

 

« Salut Kiba ! Hinata ! Que faites-vous ici ? »

 

« Bonjour Sakura-san ! Kakashi-sama veut nous voir dans son bureau » prononça la Hyûga.

 

« Ah moi aussi ! Nous allons peut-être avoir une mission en commun » répondit Sakura.

 

« Certainement »

 

« J’espère que tu ne marcheras pas sur les pieds et que tu seras de bonne humeur aujourd’hui » dit Kiba avec sarcasme.

 

Se remémorant la mini conversation d’hier avec le maître-chien, Sakura baissa légèrement les yeux et ne prononça pas un mot.

 

« Et bien, tu es loin d’être en forme….. T’as encore pleuré à cause de l’autre Uchiha ? Me dis pas le contraire, t’as des cernes sous les yeux. Franchem- »

 

« Kiba-kun ! » interrompit Hinata « Tu vois bien qu’elle n’est pas dans son état normal, alors soit gentil avec elle. Elle travaille beaucoup en ce moment, donc c’est normal qu’elle soit aussi fatiguée »

 

« Mouais, si tu le dis Hinata »

 

Ce dernier savait très bien que la jeune fille aux yeux bleutés adorait la meilleure amie de Naruto et ne supportait donc pas que quelqu’un lui fasse des reproches. Il écouta alors, en retrait, la discussion des deux jeunes femmes tout en se dirigeant vers le bureau du Hokage.