Tentative et réflexion

par Yuuki_17

                « D’après toi Sakura, de qui veux-tu que je sois amoureux ? »

 

Cette question tournait en boucle dans l’esprit de la rose. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui reparle de ce sujet. Pourtant, il devait savoir que cela l’avait blessé, étant donné qu’elle l’avait ignoré toute la journée. Il était loin d’être bête… et néanmoins, il lui en parlait une nouvelle fois. Mais tout de même, cette question avait attiré la curiosité de Sakura. « De qui pouvait-il être amoureux ? »…… elle n’en savait rien et pourtant, l’Uchiha attendait impatiemment sa réponse. Non, mais quel idiot ! Comment pouvait-elle le savoir ? Elle n’avait jamais pensé à ce que son ami soit un jour prit dans les filets de l’amour. Enfin, elle ne voulait pas y penser, nuance. Quelle fille voudrait imaginer l’homme de sa vie dans les bras d’une autre ? Certainement pas Sakura. Lors de ses huit ans, elle rêvait de fonder une famille avec le ténébreux, car à cette époque elle était attirée par le physique de ce dernier. Elle était comme toutes ces pauvres filles, bêtes et puériles, ne s’intéressant que pour la beauté extérieure du garçon convoité. Cependant, elle avait grandit et elle était même dans l’équipe de Sasuke. Elle avait enfin vu qui il était vraiment et à son plus grand malheur, il ne la portait pas vraiment dans son cœur. Quoi de plus normal ! Pourquoi s’enticher d’une fille qui vous court après en prétextant être amoureuse de vous sans vraiment vous connaître. Oh oui, il a eu raison de la détestait. Malgré un début difficile, il avait quand même commencé à l’apprécier et à éprouver des sentiments d’amitié envers son équipe. Et c’est à partir de là, que Sakura était tombée réellement amoureuse d’Uchiha Sasuke. Elle ne l’idolâtrait plus juste pour sa beauté extérieure, mais elle l’aimait aussi pour sa beauté intérieure. Et dieu, qu’est-ce qu’il était beau, dans tous les sens du terme. Son masque de froideur avait laissé place à un homme sensible et pur, quelqu’un qui pouvait se sacrifier et protéger les gens qu’il aime. En dépit du temps passé, il n’avait pas changé. Peut-être était-il devenu incontrôlable lors de son séjour dans les ténèbres mais il ne fallait pas oublier que tous ses actes commis étaient pour venger l’honneur de sa famille.  Pour  la fleur de cerisier, Sasuke n’était en fait rien d’autre qu’un homme désespéré ayant été privé de l’amour de ses parents, de son grand-frère ainsi que de tout son clan. Voilà pourquoi elle lui pardonnait à chaque faute qu’il accomplissait. Elle préférait voir les bons côtés de celui-ci que de repenser à son impitoyable cruauté.

 

                « Sakura ! » tonitrua-t-il « Ne me fais pas répéter »

                « Je ne sais pas… » murmura-t-elle

                « Répète plus fort, je n’ai pas entendu »

« JE NE SAIS PAS, VOILA ! » cria-t-elle tout enlevant sa main de celle de Sasuke et en s’arrêtant de marcher « Comment veux-tu que je le sache, hein ? Je ne savais pas que tu éprouvais ce genre de sentiment jusqu’à hier soir ! »

                « Hn, d’accord » en se tournant vers elle.

                « D’accord ? C’est tout ce que tu as à me dire Sasuke ? T’es vraiment un…un… »

                « Un quoi ? Je t’écoute Sakura » s’énerva-t-il sachant parfaitement ce qu’elle allait dire.

« UN IDIOT ! Pourquoi tu me fais ça ? » demanda-t-elle les larmes sortant de ses yeux « Tu sais très bien que je suis amoureuse de toi, e-et toi tu-tu arrives les mains dans les poches, avec un air impassible sur le visage et tu me balances la seule chose que je ne veux pas entendre ! Evidemment que je-je ne dois pas t’en vouloir, car l’amour ça ne se contrôle pas, donc tu es en droit d’aimer n’importe quelle fille mais…mais… »

«  »

« … mais je pensais que tu avais un peu plus de considération envers ma pauvre petite personne. Je pensais que tu tenais un tant soit peu à moi pour éviter de sortir ce genre de sujet. Mais non, quelle idiote je fais ! Comment ai-je pu croire que moi, Haruno Sakura, une fille venant d’une famille sans renom, pouvait faire en sorte que le dernier des Uchiha s’intéresse à moi ! »

« Tu te trom- »

« Je ne veux pas t’entendre ! »

 

Elle courut, ne laissant pas le temps à l’Uchiha, surpris, de la rattraper par le bras.

 

                « POURQUOI NE SERAIS-JE PAS AMOUREUX DE TOI ? » cria-t-il, espérant que la rose ait entendu.

 

Hors de question de lui courir après, il préférait qu’elle se calme plutôt que de se faire frapper. Bon, elle n’avait jamais levé le poing sur lui lorsqu’elle s’énervait, mais cette fois, la donne était différente. Il attendrait demain pour lui parler avant de se faire sermonner par Naruto à son plus grand désespoir. Il s’en contrefichait de ce que pouvait penser son meilleur ami. Tout ce qu’il lui importait, c’était les sentiments de la rose à son égard. Et même s’il savait déjà que sa partenaire était amoureuse de lui, il avait été heureux de pouvoir entendre une énième fois, la déclaration de la fleur. « Tu sais très bien que je suis amoureuse de toi » Oh oui, il le savait maintenant, même s’il n’en avait jamais douté.

 

 

                « Mais il est passé où l’autre teme ? Il nous prévient même pas quand il part »

 

Encore une fois, ce fut Naruto qui prit la parole pour insulter son meilleur ami. Il était en train de saluer tout notre petit groupe car il était 2h00 du matin et donc l’heure d’aller dormir pour chacun d’entre eux. Des missions étaient prévues pour certains et d’autres avaient des rapports à écrire et à rendre à Kakashi. Pas sûr, qu’ils se réveillent facilement étant donné que leur journée commençait dans quelques heures à peine.

 

                « Il est parti en même temps que Sakura » informa Shikamaru

                « Pourquoi tu ne l’as pas dit avant ? »gronda l’Uzumaki

                « Car ça ne te regarde pas, tu n’aurais fait que les déranger »

                « Pffffff »

                « Bon, au dodo les gens, sinon vous allez me faire peur avec vos têtes de zombies » changea de sujet Tenten

                « Parle pour toi, Tenten » répondit Ino.

 

Tous nos amis se mirent à rigoler et  ils rentrèrent tous chez eux après s’être dit au revoir. Hinata et Naruto, quand à eux, rejoignirent tranquillement leur petit cocon. Pendant qu’ils marchaient main dans la main, Hinata regarda Naruto discrètement. Elle vit alors le visage fermé de son mari. Elle n’aimait pas du tout le voir dans cet état même si elle en connaissait la raison.  Elle préférait admirer son sourire, sa vivacité ainsi que toutes ses petites qualités qui avaient réussis à la charmer. Dès toute petite, elle était amoureuse du blond, et même durant ces éprouvantes années, rien n’avait changé. Elle ne s’était pas lassée de son amour pour lui, bien au contraire, ses sentiments s’étaient amplifiés. Alors le voir aussi triste ne l’enchantait guère.

 

                « Naruto-kun » l’appela-t-elle d’une toute petite voix.

                « Moui ? » dit-il en tournant la tête vers sa bien-aimée.

                « Ne t’inquiètes pas pour Sakura-san et Sasuke-kun. Ils savent ce qu’ils font »

                « Tu n’étais pas là quand Sakura s’est mise à pleurer. J’ai vraiment cru que j’allais le tuer, ce teme ! »

« Tu sais aussi bien que moi que Sasuke n’est pas très habile avec les sentiments, surtout l’amour. Je suis sure qu’il est amoureux de Sakura. Mais il ne sait pas s’y prendre correctement, alors il voulait savoir comment se déclarer envers elle. Et demander directement à la personne concernée était le meilleur moyen pour lui, tu comprends ? Il n’a simplement pas réfléchis aux conséquences que cela pouvait engendrer sur Sakura »

« Il aurait très bien pu me demander, je suis son meilleur ami ! »

« Oui, mais il a sa fierté »rigola gentiment la Hyûga.

« Pfff je sers à rien alors »

« Ne dis pas ça Naruto-kun ! Tu es… » elle s’arrêta soudainement car une idée venait de germer dans son esprit « Tu sais quoi ? Aidons-les ! C’est bien grâce à Sakura qu’on est ensembles. Elle m’a énormément soutenu car elle comprenait exactement mes sentiments. C’est donc à notre tour de l’aider, tu ne crois pas ? »

« Tu as raison Hinata, on va faire bouger les fesses de Sasuke et convaincre Sakura de ne pas lâcher l’affaire ! T’es la meilleure Hinata ! » en la prenant dans ses bras pour la faire tournoyer en l’air.

« M-Merci » rougit la fille aux yeux de nacre.

 

Il reposa la jeune fille à terre et se remirent ainsi en marche tout en discutant du plan fabuleux de Hinata.

 

 

Cette nuit, Sasuke n’avait que très peu dormi. Lors de sa séparation avec Sakura, il avait déambulait dans les rues de Konoha au moins deux bonnes heures. Il repensait à la Team 7, lorsqu’ils n’étaient que des gamins puérils de douze ans. Ils se revoyaient aux côtés d’un Kakashi en train de lire Icha Icha Paradise, un Naruto criant à tue-tête qu’il deviendrait le plus fort des Hokage et enfin, d’une Sakura, qui rigolait le cœur léger. Qu’est-ce qu’il s’est senti bien à cette époque, loin d’Orochimaru, de l’Akatsuki et des ténèbres qui l’avaient englouti dans une haine incontrôlable. Même s’il ne regrettait en rien son passé de déserteur, il se demandait quand même si sa vie aurait été meilleure s’il n’avait pas quitté son village natal. Cependant, cela ne servait à rien de réfléchir à cette autre vie, car le mal été fait. Il avait déserté et rien ne pourrait changer cette décision. Toutes ses pensées se dirigèrent alors vers Sakura. Elle avait toujours été là pour lui et pourtant, jamais il ne l’avait remercié. Elle, qui a toujours cru en lui…. « tsss…c’est pathétique » Elle était son bonheur à lui, et lui, il était son malheur à elle. Elle le rendait heureux, il la rendait malheureuse. Comment pouvait-il alors lui déclarer son amour ? Il avait montré de l’affection envers elle, même lorsqu’ils étaient genins… mais c’était à croire que ce n’était pas suffisant. Elle débordait d’amour et de bonheur, comme lui… avant ce jour fatal pour son clan. Lui aussi connaissait ces sentiments. Ils les avaient partagés avec tout le monde, et surtout avec son frère aîné. Donc il comprenait parfaitement les sentiments de la jeune fille, même si avant, il s’en fichait quelque peu... enfin c’est ce qu’il avait voulu montrer. Comment résister aux sourires de la fleur de cerisier ? Ce sourire qui avait conquit le cœur de plus d’un garçon, notamment celui de Lee. Alors il avait fini par accepter la jeune fille et lui avait donné une place particulière dans son cœur et elle ne l’avait jamais quitté. Il se promit donc de faire plus d’effort pour être digne de son amour, de sa douceur, de ses nombreux sourires et enfin, être digne de rentrer une bonne fois pour toute dans son cœur. Il se refusait de la faire à nouveau souffrir.

 

Mais comment éviter cela en sachant que sa fierté reprenait le dessus sur lui lorsqu’il se sentait en danger ?