Comment ai-je pu être si naïf?

par Black Dragon

Chapitre 13 : Comment ai-je pu être si naïf ?

 

- Non ! Minato arrête ça tout de suite !

Naruto tentait tant bien que mal d’éviter que son fils casse le vase préféré de sa mère en tirant sur la nappe sur laquelle le récipient en verre se tenait. Le petit garçon avait bien compris que, s’il tirait sur le morceau de tissu blanc qui dépassait de la table, quelque chose allait arriver. Le problème était simple : s’il faisait ça Papa allait avoir des problèmes avec Maman, qui est le côté amusant de l’affaire, et, surtout, il se mettait en danger avec les morceaux de verre si le vase tombait. Mais cela, il ne le savait pas et il était naturellement normal que Naruto l’arrête.

Minato avait fait deux ans depuis quelques mois et avait bien grandi. Il semait presque la terreur à la maison et semblait inépuisable. C’était un petit garnement, ressemblant beaucoup à son père. La seule chose qui changeait était la couleur de ses yeux : il était bien un membre du clan Hyuuga. Sa pupille ressortait bien de ses cheveux dorés et de sa peau légèrement halée. Du haut de ses deux ans et trois mois, il parlait déjà beaucoup, même si parfois c’était incompréhensible. Souriant tout le temps, il était un enfant très joueur et très gentil. Malgré ses bêtises et son esprit taquin, c’était un enfant très doux qui faisait craquer beaucoup de femmes quand elles le voyairnt. Beaucoup voulaient le prendre dans leurs bras, jouer avec lui… En gros, elles se l’arrachaient presque.

Naruto avait exceptionnellement eu son jour cette fois-ci car Hinata était partie en mission. Ce n’était pas la première fois qu’elle partait mais Minato devait toujours rester avec quelqu’un. Alors, Naruto avait pris son jour de congé. Depuis qu’il avait été nominé Hokage – il y a de ça six mois – il n’avait plus eu de temps pour sa famille. En fait, sa position actuelle ne lui permettait plus d’être aussi libre qu’avant. Mais à chaque fois qu’ils pouvaient se retrouver les trois ensemble, ils en profitaient bien.

Quelqu’un toqua à la porte, interrompant dans leurs actions les deux Uzumaki. Le plus grand prit le plus petit dans ses bras et alla ouvrir. Sakura se tenait devant eux.

- Sakura ! Entre, entre !

- Merci Naruto. Salut toi !

Elle chatouilla Minato qui se tordit dans les bras de son père en rigolant. Il avait un rire mélodieux à la voix claire. Pourtant, on entendait déjà un lointain son de celui de son père. Quoi de plus normal si celui-ci passait beaucoup de temps à rigoler !

Sakura avait à nouveau laissé pousser ses cheveux. Ils descendaient jusqu’à la base de son dos semblable à une cascade rose. Comme Naruto et Hinata, elle s’était mariée. D’ailleurs, elle n’arrivait toujours pas à ancrer dans sa tête son statut. Elle n’aurait pas pensé que ce jour allait aussi arriver à elle. C’était une journée qu’elle garderait à jamais en elle. La jeune femme était rayonnante. Grâce à tout ce qui lui était arrivé jusque-là mais, surtout, grâce à la rondeur de son ventre. Elle attendait un enfant pour l’été et il ne restait plus de trois mois à attendre.

- Ça va ? Tu as besoin de quelque chose ? Demanda le blond.

- Je passais par là en rentrant et, comme personne ne m’attend à la maison, je suis venue vous rendre visite.

- Merci ! Mais tu sais, tu peux venir quand tu veux. Nous sommes les trois seuls, alors on peut se retrouver plus de fois !

- Oui, pourquoi pas.

Naruto se faisait toujours du souci pour les autres. Il pouvait penser un peu plus à lui aussi mais tout le monde savait comment il fonctionnait…

Sasuke avait été envoyé depuis presqu’un mois en mission, qui était longue et assez périlleuse. Il avait protesté quand Tsunade la lui avait assignée – Naruto avait chargé la blonde de s’occuper de désigner les ninjas pour les missions depuis sa nomination en tant que Hokage, ainsi le travail était réparti et il ne croulait pas sous le poids des papiers et des dossiers à remplir. La date du retour était inconnue et il ne voulait pas rater la naissance de son enfant. Le niveau du village avait un peu baissé, ce qui impliquait aux ninjas de Konoha à faire plus de missions. Pourtant, il avait dû partir sous l’insistance de Tsunade, qui lui avait promis de l’avertir d’une quelconque manière s’il se passait quelque chose. Et même Sakura avait rajouté une couche comme quoi c’était d’abord le village et que la naissance n’était pas pour si tôt.

Donc, elle était seule avec Naruto, attendant le retour de l’Uchiwa et de Hinata. Ils discutèrent de tout et de rien, Minato les écoutant au début car il finit par aller chercher des jouets pour passer le temps. Kakashi, accompagné de Sai, les rejoignit pour leur apporter une nouvelle.

- Le reste de l’équipe de Sasuke est à Konoha.

- Et qu’est-ce qu’ils veulent ? Demanda Sakura en haussant un peu la voix. S’ils croient que Sasuke va les rejoindre pour partir vagabonder, ils se trompent.

Les deux hommes se regardèrent, comprenant parfaitement à quoi pensait l’autre.

- Dis Sakura ? Risqua le blond. Tu n’es pas un tout petit tout petit peu… Possessive ?

- ET QU’EST-CE QUI TE FAIRE DIRE CA ?

- … Rien, répondit-il d’une toute petite toute petite voix.

Kakashi s’esclaffait presque de rire en voyant la scène. Il ne manquait plus qu’une personne, même si sa relation avec Sai était plutôt explosive. Malgré le temps, ces deux-là avaient toujours du mal à accepter l’autre. Sa fierté ayant pris un coup, Sasuke n’avait toujours pas entièrement digéré son remplacement. Quant à lui, Sai ne comprenait pas comment on pouvait abandonner des amis comme l’équipe sept et il en voulait à l’Uchiwa pour son geste.

- Bon, les jeunes écoutez-moi : je ne sais pas ce qu’ils veulent. Tsunade-sama m’a juste prévenu de leur présence. Et je n’ai pas insisté car elle m’a dit que je saurais tout quand il le faudra, ajouta-t-il en voyant le regard de Sakura. Par contre, j’ai presque la certitude qu’ils profiteront de leur passage à Konoha pour voir Sasuke.

- Karin dans les parages ne présage rien de bon…

- Ne t’inquiètes pas, Sasuke sait se défendre ! S’exclama Naruto.

- En plus, Karin est une femme, rajouta Sai.

- QUOI ?

- Sai voulait dire que Sasuke se tiendrait loin d’elle, Sakura, tenta de la calmer Kakashi.

- JE VAIS TE TUER MACHO !

- Sakura ! Pas devant mon fils !

- Naruto, tiens-toi un peu tranquille ! Tu es pire que Minato ! Le réprimanda le Jounin.

- AIE ! Non Sakura ! Aïe, aïe ! Ça fait mal !

- C’EST FAIT EXPRES, BAKA !

- Hum… J’espère que je ne vous dérange pas.

Tout le monde s’immobilisa et tourna la tête vers la personne qui venait de parler. Sasuke avait posé son sac devant lui et s’était appuyé contre le cadre de la porte.

- MAIS QU’EST-CE QUE TU FAIS ICI ? Demanda en criant le blond.

- Merci pour l’accueil… Vois-tu, commença-t-il en prenant son sac pour entrer, je suis passé au bureau de l’Hokage et on m’a dit qu’il n’était pas là. Comme ça, on prend des jours de congé ? Ça doit être tellement fatiguant de rester assis toute une journée sur un fauteuil moelleux. Bref, reprit-t-il en voyant le regard que lui jetait Naruto, je suis venu pour te dire que nous sommes rentrés et qu’est-ce que je vois ? Je ne sais même pas ce que je vois…

- C’est à nous de dire merci pour ta remarque, commenta Kakashi, appuyé par Sai qui hochait la tête.

- D’ailleurs, si un jour Minato disparaît, on saura pourquoi.

- Pourquoi ? S’enquit le père du garçon.

- La porte n’était pas fermée quand je suis arrivé. Aussi, on vous entendait très bien dehors. C’est super pour les ragots, Naruto. Si tu n’as pas envie que tout le monde sache ce qui se passe chez toi, ferme la porte ou sois plus discret, finit-il en s’asseyant à côté de sa femme tranquillement.

Les deux autres hommes regardèrent Naruto, faisant passer le message concernant son imprudence dans leur regard noir et réprobateur. Après tout, le village tenait et adorait Minato.

En silence, il prit Sakura dans ses bras et s’enquit de son état. Il était très content d’être rentré et de la voir en pleine forme. Le mois avait été long et il remarquait la différence de taille de son ventre. Petite mais nette.

- Comment s’est passé la mission ? Demanda-t-elle.

- Longue mais bien. Je t’expliquerai mieux quand je ferai le rapport pour notre très cher Hokage.

Elle rigola contre son torse, profitant de sa chaleur. Pendant ce temps, il esquissait un fin sourire, lui caressant les cheveux. Ils attendirent que les trois autres arrêtent de se crier dessus concernant les responsabilités en tant que parents.

- JE NE SAIS MEME PAS POURQUOI VOUS CAUSEZ PUISQUE VOUS N’AVEZ PAS D’ENFANTS ?

- IL SUFFIT D’OBSERVER UN PEU !

- ET QUAND ON A FAIT CA, IL SUFFIT AUSSI DE REFLECHIR ET D’ÊTRE LOGIQUE !

- Depuis quand Kakashi-sensei se prend la tête ainsi ? Demanda l’Uchiwa à Sakura.

- Je n’en sais rien, c’est la première fois que je le vois dans cet état.

- Il se fait vieux le sensei…

- Sasuke, voyons !

Elle, qui était restée contre lui, s’était relevée subitement et le foudroyait de ses yeux vert émeraude.

- Ne me regarde pas comme ça. Je sais qu’au fond de toi, tu penses la même chose.

Elle ouvrit la bouche pour riposter mais la referma immédiatement. Elle lui tourna le dos et croisa les bras sur sa poitrine.

Le trio continuait sa dispute et Sasuke tentait de changer les idées de Sakura, pendant que Minato regardait silencieusement cette bande d’adultes vraiment débiles. Il essayait de comprendre ce qui se passait, se tenant le plus discret possible. Pourtant, quand il vit Sai se lever et se diriger vers son père avec une envie de lui en coller une, il ne se priva pas et se jeta littéralement sur l’homme, qui atterrit par terre avec le blond qui frappait son torse de ses petits poings.

Sasuke et Sakura avaient bien vu le garçon "voler" depuis son poste de décollage, étirant, comme un chat, du mieux ses muscles pour être sûr d’arriver sur sa cible. Maintenant, si quelqu’un leur dirait que l’Homme était incapable de voler sans aide, ils avaient la preuve du contraire.

- TU NE TOUCHES PAS A MON PAPA !

Cette phrase, qui devait sûrement être la plus longue de Minato, sortit tout le monde de ses pensées. En plus, c’était des mots qu’il n’utilisait pas fréquemment à part "Papa". Naruto se dépêcha de séparer son fils de son ami pour lui permettre de se relever. Sai alla se rasseoir, choqué de s’être fait "attaqué" par un enfant de deux ans. Il se tordait les doigts nerveusement – un peu comme Hinata auparavant – et Kakashi posa ses yeux noirs sur Sasuke et Sakura, qui se regardaient sans savoir quoi dire.

- Minato, tu ne dois pas faire ça, chuchota le maître Hokage à son fils, en lui remettant les habits comme il faut.

Minato ne voyait pas ce qu’il avait fait de mal. Son père devait plutôt lui être reconnaissant de l’avoir sauvé la vie contre cet homme qui était censé être son ami.

- Sai est un ami, il rigolait. Il ne voulait pas faire de mal à Papa, continua Naruto en voyant les yeux de son fils se remplir d’incompréhension.

- Laisse Naruto, reprit Sai. Il n’a pas pu comprendre, c’est normal. Je suis désolé, Minato. Je te jure que je ne voulais pas faire du mal à ton père.

Le petit Minato offrit son plus beau sourire victorieux à son père, avant d’ajouter au reste de l’assemblée :

- C’est mon Papa !

Puis, le rire sonore de Naruto se fit entendre, entraînant tout de suite Kakashi et Sakura. Sasuke et Sai se regardèrent et le deuxième accompagna les trois autres, alors que Sasuke sourit en dévoilant les dents. Le pauvre Minato ne savait pas où se mettre et, voyant que l’Uchiwa était celui qui rigolait le moins, il alla se cacher derrière ses jambes. Sasuke comprit le message et le prit dans ses bras, comme pour le protéger d’un monstre. Ce à quoi Minato le remercia chaleureusement, avant de cacher son visage dans le cou du meilleur ami de son père.

 

Quelques jours plus tard, ce fut à Hinata de rentrer de mission. Minato se dépêcha d’aller chercher du refuge auprès de sa mère. Suite à la petite anecdote du retour de Sasuke, son père avait tout fait pour qu’il oublie la mésaventure et qu’il se sente à l’aise. Pourtant, cela ne semblait pas être le cas et Hinata le gratifia d’un "Père indigne !", suite à la narration de l’histoire. Puis, ça a été son tour d’aller chercher refuge mais chez ses meilleurs amis. Jamais Naruto ne s’était senti aussi seul depuis qu’il avait une famille et il ne comprenait pas pourquoi Hinata s’était fâchée contre lui. C’était pour rigoler !

Mais que ne ferait pas une mère pour son enfant ?

On avait finalement su pour quelle raison Taka était venue à Konoha, même si cela ne plaisait pas à Sakura. Comme ils vagabondaient à travers le monde, ils étaient passés par le Pays du Feu et ils avaient décidé de rendre visite à Sasuke. Au début, Karin ne voulait pas, refusant d’oublier qu’il les avait abandonnés lorsqu’ils étaient venus à Konoha quelques années plus tôt. Sasuke étaient peut-être resté au village mais en aucun cas il ne les avait laissés en situation de mort. S’ils étaient maintenant en train de parcourir les terres et les sentiers sauvages, c’était bien parce qu’ils l’avaient voulu. À l’époque, Tsunade avaient été très gentille en leur proposant d’intégrer les rangs des ninjas de Konoha et en se mettant presque à dos toute la communauté des ninjas pour cette proposition. Bien sûr, s’ils acceptaient, ils auraient dû faire profil bas comme leur chef et faire ce qu’on leur ordonnait d’exécuter. Pourtant, refusant une vie tranquille au sein de Konoha, ils décidèrent de partir à l’aventure, ayant demandé à Sasuke s’il ne désirait pas partir à l’aventure avec eux. Ce à quoi il avait répondu : "Désolé mais j’ai une vie à recommencer ici." Evidemment, leur retour avait attiré l’attention à Konoha et, quand Sakura sut que c’était eux qui étaient la cause de tout ce tapage, elle leur fit bien comprendre les règles du village, surtout à la femme du groupe. C’était toujours la guerre entre elle et la rose se serait fait un plaisir de l’écraser en combat si elle n’était pas enceinte. Suigetsu, Juugo et Sasuke soupirait de soulagement quand elle s’était rappelé dans quelle état elle était.

Comme par hasard, la nouvelle de la grossesse de Sakura ne plut pas vraiment à la rousse. En fait, elles aimaient bien chercher la petite puce chez l’autre et la provoquer. Il était clair que Karin avait effacé Sasuke de son esprit pour un des hommes de son équipe. Il restait à savoir lequel des deux… Donc, quand elle se "pendait" aux bras de Sasuke, c’était pour rigoler et rendre jalouse la futur maman.

 

Confortablement installé sur le canapé, il se serrait laissé endormir si elle n’était pas venue plus tôt, cherchant sa compagnie et sa chaleur. Sakura s’était allongée à moitié sur lui et elle avait posé sa tête sur son torse, écoutant les battements calmes de son cœur. C’était elle qui avait vite rejoint le monde du sommeil dans cette ambiance. Maintenant, il gardait un bras autour de ses épaules et il veillait sur son repos, en pensant à tout ce qu’il avait fait depuis sa naissance.

Ses jeux avec son grand-frère. Les inquiétudes de sa mère. L’entraînement pour maîtriser la Boule de Feu Suprême. Sa fierté lorsque que son père lui avait dit qu’il était bien son fils. La mort et la destruction de son clan. Sa rencontre avec Kakashi Hatake suite à la composition de son équipe. L’équipe sept. Haku et Zabuza. L’examen Chuunin. Orochimaru. Hebi. Akatsuki. Taka. Konoha. L’équipe sept. La Team Kakashi… Son enfant.

 

À quelques maisons plus loin, Naruto regardait son fils dormir dans ses bras, pendant que sa mère s’assoupissait contre son épaule. Lui aussi pensait à tout ce qui s’était passé avec lui.

Son enfance dure sans ses parents. La reconnaissance d’Iruka-sensei. La nouvelle concernant Kyuubi. L’équipe sept et ses aventures. La perte de Haku et de Zabuza. L’examen Chuunin avec la perte de Sasuke, son meilleur ami. La perte de Jiraya. La vérité sur ses parents. Son combat pour Konoha contre Pein. Son contrôle sur le Démon Renard à Neuf Queues. Son combat pour sauver son meilleur ami. La réintégration de Sasuke au village. L’annonce de la grossesse de Hinata et la naissance de leur fils. Sa nomination au poste de maître Hokage… Son enfant.

 

En cœur mais dans leurs pensées, ils dirent : "Comment ai-je pu être naïf ?"