Naissance

par Black Dragon

Chapitre 12 : Naissance

 

- Na… Naruto…

Hinata se tenait le ventre, assise sur le canapé. Elle espérait qu’il ait entendu mais une sensation lui fit oublier toutes pensées. Elle se leva brusquement et du mieux qu’elle pouvait. Trop tard, le tissu était déjà mouillé. La rupture de la poche amniotique venait de se faire et les contractions n’allaient pas tarder à arriver… Le bébé allait arriver !

- Mais bon sang ! Où es-tu, Naruto ? Naruto !

- Oui, oui. Qu’est-ce qu’il y a ? Demanda-t-il en passant la tête par l’embrasure de la porte.

- Le bébé. Je dois aller à la maternité.

- Tu rigoles ! C’est seulement dans deux semaines.

- Faut croire qu’il est pressé de sortir… Aïe. Naruto…

- … AU SECOURS ! QU’EST-CE QUE JE DOIS FAIRE ?!

- Mais calme-toi s’il te plait. C’est à moi de dire au secours… Pauvre de moi.

 

- J’ai comme un mauvais pressentiment, Sasuke.

- Hun ?

- J’ai comme un mauvais pressentiment !

Il la regarda avec un sourcil arqué, ce demandant si elle allait bien. Déjà qu’elle s’était levée de mauvaise humeur ce matin… Il était en train d’écrire le rapport de sa dernière mission et elle lisait un livre de médecine quand elle lui avait dit ça. Reculant la chaise sur laquelle il était assis, Sasuke dit :

- Sakura… Tu ne vas pas me dire que tu crois aux superstitions et tout le reste.

- Ne te moque pas de moi.

- Bon, alors qu’est-ce qui se passe ?

- J’ai l’impression que quelque chose qui n’était pas prévu va arriver…

Il tourna la tête vers son rouleau et continua à écrire.

- Merci… Rétorqua la jeune femme ironiquement.

 

Finalement, Naruto s’était calmé et ils avaient pu aller à la maternité. On avait vite conduit Hinata dans une chambre et il était à son chevet, attendant la fin des préparatifs pour l’accouchement.

- J’ai mal…

- Tiens bon, Hinata, l’encouragea-t-il en lui tenant sa main.

La jeune maman l’avait prise et ne l’avait plus lâchée. Naruto se félicitait intérieurement d’avoir eu cette idée en sentant ses os sous la force du moment de la Hyuuga.

"Moi aussi j’ai mal…"

Tsunade entra dans la pièce, venant prendre des nouvelles.

- Alors, prêts à l’accueillir ?

- C’est quoi cette histoire ? Le bébé devait venir que dans deux semaines ! S’exclama Naruto.

- Pourquoi tu te plains ? Tu l’auras plus vite comme ça !

- Je n’ai pas pu me préparer psychologiquement qu’il allait nous rejoindre !

- Naruto, parfois tu ferais mieux de te taire… Il se peut que les médecins fassent des erreurs aussi. Ce sont des humains… Alors, Hinata. Toi, j’en suis sûre que, depuis que tu sais que tu étais enceinte, tu es préparée psychologiquement.

Elle lui répondit par un hochement de tête, pour ne pas ouvrir la bouche de peur d’alerter l’établissement entier sous cette forte contraction.

- Je pense que c’est moi qui vais t’accoucher.

Elle se plaça entre les jambes de la jeune femme et vit l’état d’avancement des contractions sous le drap blanc. Elle partit silencieusement, après avoir replacé le tissu correctement.

 

Naruto ne savait plus combien de minutes étaient déjà passées après le retour du cinquième Hokage avec quelques femmes du personnel de la maternité. Elles n’avaient pas perdu du temps et les avaient avertis que le vrai travail allait commencer. Hinata sembla soulagée à cette nouvelle et Naruto recommença à stresser. Elles s’étaient préparées et lui avaient dit de rester auprès de la jeune femme.

Le bébé qui semblait si pressé au début se fit plus discret par la suite. Mais à la fin de ce qui était pour Naruto une éternité, sa petite tête fit son apparition, ce que Tsunade s’empressa de dire. Le reste allait être désormais plus facile. Et en moins de temps qu’il ne fallut, on déposa le corps du bébé encore recouvert de liquide amniotique sur le ventre de Hinata.

Un petit garçon aux cheveux blonds criait à qui voulait l’entendre son mécontentement d’avoir été séparé de son monde chaud, qui était le ventre de sa mère. Sa maman lâchait quelques larmes de joie et son père restait immobile, les yeux écarquillés. Il tentait de digérer ce que son cerveau lui expliquait. Il avait du mal à croire que les neufs derniers mois passés s’étaient terminés quand cet enfant était sorti du ventre de Hinata. Il revoyait tous les moments qu’ils avaient passé à parler du bébé, à faire sa chambre et sa garde-robe, à choisir son prénom… Il avait l’impression que l’annonce de Hinata concernant sa grossesse ne datait que de la vieille.

Il sortit de son état second quand il sentit une main secouer la sienne. Il tourna la tête vers Hinata, qui souriait comme jamais.

- Félicitations, Papa ! S’écria Tsunade en reprenant le petit garçon, pour le tourner vers lui.

Naruto la remercia, par-dessus les cris du petit. À son tour d’avoir les larmes aux yeux et de constater à quel point il était heureux. Cet enfant avait fait naître en lui des nouveaux sentiments qu’il garderait dans son cœur jusqu’à sa mort.

On fit les premiers tests au nouveau-né pour s’assurer que tout allait bien, pendant que quelqu’un s’occupait de Hinata. L’accouchement s’était bien passé malgré la différence entre la date de naissance prévue et le véritable jour de naissance, ce qui était le plus important.

 

Kakashi marchait dans les couloirs de la maternité à la recherche de Tsunade. Un de ses élèves – il avait repris des Genins – s’était sévèrement blessé pendant le dernier entraînement et il l’avait emmené à l’hôpital. A la réception, qui était la même pour la maternité, on lui avait annoncé la naissance de l’enfant de son ancien élève. Il avait tout de suite demandé le numéro de chambre de Hinata mais ils ne l’avaient toujours pas répertoriée. Par contre, il pouvait chercher Tsunade car elle avait été la sage-femme.

Il pensait faire demi-tour et rentrer, quand il vit la blonde sortir d’une chambre. Il la héla et marcha vers elle. Il allait la questionner mais, avant qu’il ait pu dire quoi que ce soit, elle pointa la porte derrière elle. Il ne perdit pas plus de temps et toqua à la porte, après l’avoir remerciée.

Quand il entra dans la pièce, la première chose qu’il vit fut Naruto qui tenait son enfant dans les bras. Le petit blond s’était tu et dormait pour récupérer ses forces. Son bonnet bleu ciel laissait s’échapper quelques cheveux dorés. Ses vêtements chauds pour janvier de la même couleur que le bonnet permettait aux mains d’être libres. Il avait les poings fermés et proches de ses joues légèrement roses, sa peau étant aussi un peu halée. Il était enroulé dans une couverture blanche que son père maintenait contre lui. Naruto avait vraiment peur de trop le serrer et cela se voyait qu’il tentait tant bien que mal de faire attention tout en essayant de l’avoir le plus possible contre lui.

Il se dirigea vers la jeune maman et la complimenta. Il alla ensuite voir le petit garçon de plus près et fut frappé par la ressemblance avec son père, ce qu’il n’oublia pas de préciser. Naruto se sentit encore plus fier qu’il ne l’était. Ils continuèrent à parler encore un peu, avant que le Jounin ne les quitte pour aller voir son disciple.

- D’ailleurs, je vais en profiter pour passer la nouvelle…

- Super, comme ça on n’aura pas besoin de le faire, juste montrer le petit !

- Naruto, le petit est ton fils !

- Je sais Hinata, mais tu es d’accord qu’on ne va pas lui faire une avant-première sur son prénom.

Kakashi ne chercha donc pas à connaître le prénom et s’en alla, le sourire aux lèvres.

 

- Vous devriez aller à l’hôpital.

- Pourquoi faire ? Personne n’est malade à ce point, que je sache.

Kakashi avait fait un détour avant de rentrer chez lui. Il se trouvait en compagnie de ses deux autres anciens élèves et allait leur annoncer la bonne nouvelle.

- Hinata a accouché !

- Quoi ? Demanda l’Uchiwa. Mais je croy…

- Je t’avais dit, je t’avais dit ! S’exclama Sakura. Ce pressentiment, c’était finalement ça !

- … Oh non…

- Quoi ? Voulut savoir Kakashi.

- Je ne crois pas que la naissance soit un mauvais pressentiment, continua Sasuke sans entendre la question du Jounin.

- Le côté mauvais est l’erreur dans la date.

- Pfff !

Kakashi préféra les ignorer. Après tout, pourquoi se préoccuper ?

 

Ils étaient venus voir son fils et il était tout content. Depuis qu’il l’avait eu dans les bras, une envie grandissante que Sasuke et Sakura le voient s’était emparée de lui. Il pouvait leur montrer à quel point il en était fier. En plus, Konohamaru était lui aussi venu.

Les trois hommes, ou plutôt Naruto, parlaient du petit et de sa ressemblance – on dirait que les gens ne voient que ça – pendant que le bébé était dans les bras de sa mère. Sakura était à côté d’elle et les deux espéraient qu’il ouvre les yeux. Personne n’avait encore vu ses pupilles, alors tout le monde s’arrachait la première place.

Le petit garçon n’avait toujours pas lâché le doigt de Sakura, qui quelques secondes auparavant lui caressait doucement sa main, quand Konohamaru dit :

- Il est allé en plein dans le mille et il n’a pas loupé !

Tout le monde l’avait regardé et Sakura se retint brusquement de rire en comprenant où il voulait en venir. Evidemment, les jeunes parents l’ignoraient et ils s’étaient tournés vers l’Uchiwa, le seul qui n’était pas perdu dans ses gloussements silencieux pour ne pas troubler le repos du petit blond.

- Ce n’est rien, dit Sasuke avec un sourire énigmatique. Ce n’est rien d’important. Si tu ignores ça, tu te porteras mieux. Bon, on y va Sakura ? Demain, on part en mission, je te rappelle.

- Oui, c’est vrai, répondit-elle en essayant de s’échapper des doigts du nouveau-né.

- Pas de bol. Moi, je sens que je vais bien profiter de ces prochaines vacances !

- Ouais, rigole maintenant car, quand tu reprendras, on va voir qui va bien se marrer ! S’exclama Konohamaru moqueur.

- Chut… Moins fort, chuchota Hinata.

Tous les trois partirent sans un bruit. Quelques minutes plus tard, Naruto remit son fils dans le berceau. Ils avaient un point à régler : le grand-père. C’était un sujet délicat depuis l’attaque sur la Team 7. Même avec tout ce qu’il avait fait, Hiashi Hyuuga restait le père de Hinata et, maintenant, il était le grand-père de Minato. À la vitesse avec laquelle les nouvelles se propageaient au village, il ne tarderait pas à le savoir. On ignorait par contre s’il viendrait réclamer quelque chose. Il était clair qu’il ne considérait plus sa fille comme étant un membre de la branche principale, même si rien n’avait été dit qu’elle porterait le sceau de la branche parallèle. Elle voulait à tout prix que son fils ne subisse pas l’épreuve du sceau et ferait tout pour l’éloigner du clan. Et ce, avec le Byakugan ou pas. Ils avaient donc décidé d’avoir une conversation avec le grand-père s’il venait à eux. Ils avaient cessé tout contact avec la famille depuis ce fameux jour.

- Tu devrais rentrer Naruto.

- Pourquoi ? Je me sens super bien avec vous.

- Sûrement mais la journée a été longue. Et puis, nous sommes bien ici.

- … Tu ne me veux pas ici, hein ? Riposta-t-il ironiquement.

- Mais non ! Au contraire !

Il la prit immédiatement dans ses bras. Elle lui avait donné un magnifique garçon et il la remercia chaleureusement. Ils restèrent un moment ainsi, puis il les quitta, sans vraiment le vouloir. Il tenait à passer le maximum de temps ensemble mais, en y réfléchissant, ils allaient en avoir du temps !