Vérité ou mensonge?

par Black Dragon

Chapitre 6 : Vérité ou mensonge ?

 

La nuit finit par tomber totalement et les habitants commencèrent à rentrer chez eux, les magasins et les stands du village à fermer les portes. Le groupe de Shikamaru était dépité qu’Hinata ne les ait pas dit quoi que ce soit et s’était dispersé ainsi sous l’insistance du Nara. Il dût néanmoins promettre d’au moins essayer de tirer les vers du nez de quelqu’un. Il savait que le clan Hyuuga ne laisserait son héritière libre demain car ils avaient une réunion – il s’était informé auprès de Neji - et c’était perdu d’avance avec Tsunade. Alors, il choisit Naruto comme cible. Pauvre âme innocente ! Il était trop influençable comme mec, le baka blond.

 

On ordonna de les garder seuls sous surveillance jusqu’à nouvel ordre du maître Hokage. Seuls, c’est-à-dire sans Sasuke. Pourquoi ? Eh bien, ils l’ignoraient. Elle était exaspérée d’être considérée comme moins que rien. Sasuke était tout aussi mal placé qu’eux, voire pire puisqu’ils étaient à Konoha, mais il avait le droit, apparemment, d’éviter les cachots. Même si la blonde qui servait de Hokage avait fait de lui un ninja de Konoha, il ne faut pas oublier son ancienne situation. Il allait payer ce coup, c’était sûr ! Foi de Karin !

"Je me suis mise dans une situation catastrophique !" Pensa Tsunade. Elle allait devoir affronter le conseil concernant sa décision de la réintroduction de l’Uchiwa. Elle n’avait pas demandé leur avis mais elle comptait tout faire pour le garder. Elle n’allait pas le lâcher maintenant !

- Bon, tout le monde dehors, sauf Sasuke. Quelques trucs à régler, insista-t-elle face au regard de Kakashi. Naruto, Sakura, Kakashi et Shizune, emmenez les trois autres aux cachots. Hinata, tu peux rentrer, je crois que j’ai eu vent que la journée de demain sera rude.

Ils sortirent donc et Naruto demanda à Hinata :

- Il y a un problème ?

- Non, non. C’est juste que demain les Hyuuga auront une réunion importante et cela me concerne aussi.

- Ah, j’ai cru que c’était quelque chose de grave, s’expliqua-t-il en se grattant l’arrière du crâne, avec son éternel sourire aux lèvres.

- Bon, je ne veux pas vous déranger tous les deux mais nous avons besoin de toi, Naruto, dit son ancien sensei.

- Ok, j’arrive !

Il embrassa rapidement la brune et partit rejoindre le groupe qui marchait déjà devant lui.

 

- Bon Sasuke. Ton cas est très, très compliqué. Je pense que tu sais pourquoi. Tu as toujours été perspicace.

- Si vous parlez du conseil, oui je sais.

- J’ai pris cette décision sans les consulter et on peut dire que je suis presque dans la même situation que toi… Je vais tout faire pour te garder et quelques personnes du conseil seront d’accord avec moi, je leur fais confiance. Faut dire que j’y aie pensé avant de déclarer ton cas.

- Peut-être mais il ne faut pas oublier que j’ai quitté Konoha de mon plein gré. Je l’ai déjà dit et ce sont des choses qui restent encrées à jamais dans les gens. Je ne sais pas si ça c’est déjà vu un déserteur qui réintègre son village natal.

- Si ça ne s’est jamais vu, eh bien, c’est la première fois. Tu es trop… Important pour qu’on te perde. Une deuxième fois de surcroît ! De toute façon, les deux conseillers ont déjà perdu la face avec ce qui s’est passé dans ce bureau tout à l’heure.

Elle laissa un moment au jeune homme de bien mémoriser ce qu’elle venait de dire pour en ajouter une couche, plus sérieusement cette fois :

- D’ici là, tu devras te faire discret. Je ne veux pas entendre quoi que ce soit. En plus, quand tout cela sera passé, tu devras te plier à certaines règles, qu’il s’agit pour ta punition ou autre. Certes, j’ai tout fait pour te garder avec moi mais je ne serais pas les bras ouverts après la discussion avec le conseil. Je vais moi-même dicter ce qu’on fera de toi après. J’ai été "gentille" aujourd’hui mais les choses vont changer. Je peux être très cruelle quand je le veux et aussi vindicative. Tiens-toi prêt à manger…

Son air menaçant aurait effrayé plus d’un mais pas Sasuke. Car tout simplement, il était prêt à tout. Il l’avait choisi. Les gens pourraient croire qu’il cachait quelque chose mais ce n’était pas vrai. Il le savait. Le problème était de montrer aux autres qu’il était sincère. Avoir été déserteur est la pire chose qui puisse arriver à quelqu’un. On peut vouloir changer mais il y a toujours quelques racines pourries qui restent et c’est elles qui vous retiennent à ce terrain dangereux.

 

- Bien. Vous allez rester ici jusqu’à que le Hokage vienne vous voir en personne, dit Shizune.

- Et pourquoi Sasuke n’est pas avec nous ?! Hurla Karin.

- T’es bouchée ma parole. Sasuke n’est plus dans la même équipe que nous ! S’exclama à son tour Suigetsu. Il ne fait plus partie du même monde !

- Ne pense pas que Sasuke sera libre comme nous. Pas avant un moment, termina Kakashi en leur tournant le dos. La compagnie ? On s’arrache, nous n’avons plus rien à faire ici.

- Mais attendez ! Je n’ai pas en…

- Tais-toi. Nous n’avons plus rien à vous dire et nous ne sommes pas plus avancés que vous de toute façon.

Sous les cris de Karin, ils quittèrent les cachots, laissant à Suigetsu et à Juugo le plaisir d’entendre les cris aigus des femmes en colère. Dehors, ils se séparèrent pour retourner chez eux pleins de questions les assaillant la tête.

 

Sous les couvertures de son lit bien au chaud, Sakura soupira. Elle était enfin seule et pouvait réfléchir tranquillement. L’arrivée de Sasuke n’était pas passée inaperçue et les rumeurs allaient bon train, confirmé par ses parents. Ils avaient eu vent de l’apparition d’un certain ninja mais n’en savaient pas plus.

 

Début du flashback

 

- Coucou ! Je suis rentrée.

- Tu as vu l’heure ? Ce n’est pas dans tes habitudes, lui reprocha une voix féminine de la cuisine.

Sakura alla dans la pièce et vit ses parents affairés à cuisiner. Elle s’excusa en disant qu’elle était avec son équipe et Tsunade.

- Tiens, maintenant que tu en parles. Tu sais ce qui se passe ? Il parait qu’un mystérieux ninja est apparu au village.

La jeune fille ne savait pas si elle devait leur dire la vérité ou non. Tsunade leur avait bien dit que Sasuke était redevenu un ninja de Konoha et l’avait aussi dit à Hinata. Cependant, la jeune disciple trouvait que son maître allait un peu vite. Bien sûr, elle n’était pas mécontente de la nouvelle mais elle ne voulait pas que Tsunade ait des problèmes à cause d’une décision hâtive.

- Oui, un ninja est apparu mais je n’ai pas eu plus d’informations.

- Ah d’accord. Bon, tous à table.

 

Fin du flashback

 

Elle n’aimait pas mentir, et encore moins à ses parents, mais elle préférait taire la vérité pour la sécurité de tous ceux qui savaient que Sasuke était au village.

Elle tenait de ne pas penser à quelque chose de très précis qui s’était déroulé dans l’après-midi mais cela lui revenait toujours. Comme un boomerang, il venait toujours à son point de départ, malgré vos efforts pour l’éloigner de vous. Pourtant, le sujet ne lui déplaisait pas, au contraire. Elle ne voulait simplement pas se trahir devant ses proches. Personne ne devait connaître sa relation avec Sasuke. Pas avant que tout se soit calmé.

Finalement, il l’avait remarqué. Son rêve de petite fille se réalisait. Elle était enfin avec Sasuke. Sa petite amourette de gamine s’était, au fil du temps, transformée en véritable passion. Elle avait maintes fois tenté de cacher et de tirer un trait sur ses sentiments pour celui qui avait depuis tout petit chamboulé son cœur mais sans succès. Son envie de l’effacer avait commencé par les fois où il n’avait pas voulu écouter Naruto et tenté de les tuer, le blond et elle. Elle y était presque parvenue mais son arrivée au village avait détruit toutes ses défenses. Elles s’étaient effondrées comme un château de cartes.

Pour finir, ce n’était pas pour la déplaire. Il lui avait avoué ses sentiments. Son amour était réciproque. Cependant, quelque chose la dérangeait et elle ne voulait pas l’entendre : Sasuke allait vite en besogne. Certes, cela faisait deux ans qu’ils ne s’étaient pas vus mais ils s’étaient quittés sur une mauvaise base. Il avait catégoriquement refusé ses amis et avait failli la tuer. Quand il était seul avec elle dans le bureau de Tsunade, il était différent. Ce qu’elle avait pu voir dans ses yeux l’avait troublée. Tout ce qu’il essayait de cacher en temps normal avait pris possession de ses prunelles pour montrer à Sakura qui il était vraiment. Comme il lui avait dit, il voulait tout recommencer, lassé de sa vie. Il savait que Sakura était celle qui le comprenait le mieux et il avait sauté sur l’occasion. Pourtant, les choses ne s’étaient pas passées comme il l’avait pensé, puisque ses sentiments étaient remontés à la surface. Sans le vouloir, l’amitié qu’il avait pour la fille, à qui il avait dit "Merci" lors de sa désertion, s’était mué en véritable amour. Le même qu’elle portait pour lui. Ne voulant pas reculer encore une fois face à la vérité comme un lâche, il lui avait tout dit, d’où la précipitation. Pourtant, il ne l’avait pas menti ni joué d’elle. Il ne le ferait plus.

Interrompant ses pensées, Sakura se retourna dans son lit et ferma les paupières.

 

Contrairement à Sakura, Naruto ne tenait pas en place. Il n’arrivait pas à trouver le sommeil. Il s’était retenu quand il était avec les autres mais, maintenant, il ressemblait à une pile électrique. Il n’avait pas réussi à ramener Sasuke au village. Sa promesse venait de prendre fin sans qu’il ait réussi à la tenir.

"Désolé Sakura."

 

"De retour à Konoha…"

Sasuke avait rejoint ses coéquipiers en cellule par sécurité. Pas que Tsunade ait peur de lui mais pour pas qu’ils aient des problèmes si les deux conseillers venaient à propager son arrivée au village et qu’il était libre de ses mouvements. Ainsi enfermé, personne ne pouvait savoir ce que le maître Hokage avait déjà décidé de son sort. Même si les deux vieux révéleraient quelque chose, Sasuke était en prison. La conversation s’arrêtait là, point.

À son arrivé dans la cellule, Suigetsu et Juugo lui jetèrent un regard désespéré en regardant Karin. Elle ne s’était pas tue, sauf quand Sasuke et Tsunade étaient apparus. Quand la blonde s’éclipsa, les cris reprirent.

- POURQUOI TU N’ES PAS VENU PLUS TOT ? POURQUOI NOUS SOMMES TRAITES COMME DES CHIENS ET PAS TOI ? POURQUOI TU CHANGES D’AVIS SI SUBITEMENT ? ET SURTOUT, POURQUOI TU REGARDAIS CETTE FILLE AUX CHEVEUX ROSES ?

- Ouh là, Karin est jalouse ! Se moqua Suigetsu.

- Tu vas crever, connard ! S’exclama-t-elle en le frappant de toutes ses forces au visage avec son poing.

Le visage ou plutôt la tête de Suigetsu explosa en eau. Il n’avait pas esquivé ni bougé. La jeune femme allait faire pareil avec le reste du corps mais une voix grave la stoppa :

- Tu te calmes ou c’est toi qui vas crever.

- …

- Ce n’est pas parce qu’on est à Konoha que je me retiendrai. Tu as bien compris ?

Elle ne lui répondit pas mais s’éloigna de l’homme-eau et allait s’installer à sa place, lorsque Sasuke lui attrapa le bras quand elle passa devant lui. Elle voulait l’ignorer pour montrer qu’elle s’en fichait totalement de ses ordres.

- Ma vie privée ne te regarde pas, et encore moins ce que je pense. Si je veux regarder "la fille aux cheveux roses", je la regarde. Ce n’est pas toi qui me dicte ce que je dois faire, dit-il menaçant, tout en augmentant la pression dans sa main.

Il la lâcha et la poussa, sans un regard vers elle. Il était dégoûté de cette femme. Il allait s’asseoir à côté du grand roux de l’équipe mais il tourna la tête une dernière fois vers elle et dit :

- Je répète : je n’hésiterai pas à te tuer.

Karin se tourna vers le mur, tétanisée et les larmes aux yeux. Sasuke lui avait dit ça le Sharingan activé. Elle l’avait tellement aidé et voilà qu’il la rejetait comme un vulgaire objet avec lequel il s’était bien amusé mais, lassé, il l’avait finalement jeté. Elle laissa ses larmes couler silencieusement en se frottant le bras qu’il avait serré.

Suigetsu et Juugo n’avaient pipé mots et préféraient continuer ainsi. Certes, Sasuke n’avait jamais été très tendre avec la jeune femme mais cette fois-ci, il lui avait clairement montré qu’il ne l’aimait pas. Ils n’avaient pas remarqué que Sasuke regardait la jeune femme aux cheveux si particuliers et si Karin n’était pas intervenue, ils seraient restés à savoir la même chose. Étrange… Sasuke serait-il un peu plus humain ? Ils ne purent approfondir leur questionnement car Sasuke leur conseilla de se reposer un maximum.