Finalement

par Black Dragon

Chapitre 5 : Finalement

 

- Enfin ! S’écria Tsunade toute essoufflée.

Elle venait tout juste de faire irruption dans le bureau et avait fait sursauter les deux occupants. Ils s’étaient détachés depuis un moment pour ne pas se faire surprendre.

- Bah, quoi ? Pourquoi vous me regardez comme ça ? Leur demanda-t-elle.

- Vous avez bien dit aux deux conseillers de toquer à la porte avant d’entrer mais vous ne faites même pas ce que vous dites, expliqua Sakura. Je sais que c’est votre bureau mais vous nous avez fait peur !

- Vous faire peur ? Pourquoi ? Vous faisiez quelque chose de secret ? Fit Tsunade curieuse, pleine de sous-entendus.

- Quoi ? Mais-mais ce n’est pas-pas vrai ! S’étrangla la jeune femme.

- Ce qu’elle voulait dire, c’était que nous pouvions penser que c’était quelqu’un d’autre à votre place et vous nous avez dit de ne pas nous faire remarquer, prit la relève Sasuke calmement, sans se laisser avoir aussi facilement que Sakura.

- Ouais, ouais… Je vous crois… Bref,…

- C’est la vé-ri-té ! Dit l’Uchiwa.

Sasuke n’avait pas tout à fait tort. Un déserteur, libre de ses mouvements dans le bureau du maître Hokage, en train de parler tranquillement à une kunoichi de Konoha, peut inquiéter plus d’un, s’ils ne sont pas au courant. On va dire que Sasuke mentait à moitié…

- D’accord, ne perds pas ton sang-froid. Comme j’allais le dire, j’ai fini par mettre la main sur le vrai rouleau. Je croyais que je l’avais perdu, c’est pour cela que j’ai mis du temps à revenir… Bien, j’espère que tu en as profité pour réfléchir à mes paroles. Alors, ta décision ? Je sais que ce n’est pas facile mais en tant que ninja, tu le sais très bien.

- Juste une précision : si je reste, jamais les gens oublieront que j’ai été un déserteur.

- C’est vrai mais avec le temps, ils verront ça comme un entraînement en solitaire. Malgré tout, les habitants n’arrêtent pas de nous demander quand tu vas nous rejoindre. Ne penses pas au pire. Je ne dis pas qu’absolument tout le monde sera ravi car c’est impossible. Beaucoup de gens détestent Orochimaru et tout ce qui a un rapport avec lui. Mais tu verras, ils t’accepteront comme ils ont accepté Anko Mitarashi. Et puis, tu as tué Orochimaru, c’est une bonne chose pour toi.

A cette phrase, Sakura ne put s’empêcher d’esquisser un sourire.

- Vous ne me laissez pas trop le choix de toute façon : ou bien, j’accepte ou bien, vous m’emprisonnez.

- Je n’ai aucun doute sur tes capacités à t’évader, Sasuke.

Tsunade avait terminé cette phrase par un grand sourire. Le jeune homme lui rendit un sourire en coin, plus petit certes, baissant légèrement la tête. Bien sûr qu’elle n’avait aucun doute. Elle n’avait aucun doute sur lui.

- Je… Je vais…

- LA VIEILLE !

Malheureusement pour Tsunade et sa disciple, elles n’entendirent pas la suite de ce que disait Sasuke puisque Naruto venait d’entrer dans la pièce, accompagné de tous les autres.

- BAKA DE BLOND ! S’écria ladite vieille en lui mettant un coup de poing dans le visage. JE T’AI DEJA DIT DE NE PAS M’APPELER COMME ÇA ! ET VOUS, dit-elle en se tournant vers le groupe du porteur de Kyuubi, QU’EST-CE QUE VOUS FAITES ICI ?

Prenant son courage à deux mains, Kakashi fit face à la femme déchaînée :

- Nous commencions à trouver le temps trop long donc nous sommes venus, commença-t-il, mais ce n’était pas pour entrer comme Naruto l’a fait… Fini-t-il la voix grave en regardant le blond.

- Aoutch… Naruto avait réussi à sortir du mur et se frottait maintenant l’arrière du crâne.

- DEHORS ! JE NE VEUX PERSONNE ICI SAUF SASUKE ET SAKURA ! ON VOUS APPELLERA PLUS TARD ET QUAND ON LE VOUDRA !

- Mais Tsunade-sama…

- DEHORS !!! JE NE LE rEpEterai PAS !!!

ils finirent tous par partir de peur de se faire tuer par la blonde à forte poitrine. Reprenant son calme, Tsunade dit :

- Je suis désolée Sasuke mais je n’ai pas entendu ce que tu as dit à cause de Naruto.

Elle avait prononcé ce prénom en haussant la voix. Sasuke s’était fait assez petit ainsi que Sakura quand le maître Hokage avait crié. Il ne pensait pas qu’elle pouvait devenir ainsi.

Fronçant légèrement ses fins sourcils, Sasuke répéta :

- Je vais rester à Konoha.

 

Pendant ce temps, tout le groupe de Naruto s’était réfugié dans la salle où ils étaient avant d’aller voir ce qui se passait dans le bureau. Naruto se frottait la tête et avait beaucoup de mal à bouger. Karin n’arrêtait pas de le regarder bizarrement et elle n’était pas la seule.

- Mais franchement Naruto, tu es vraiment trop bête ! On avait dit qu’on y allait TRANQUILLEMENT, mais il faut que tu fasses toujours le contraire ! Le réprimandait Kakashi.

- Je pense que de toute façon elle nous aurait rien dit… Dit Shizune.

- Hm… Lui répondit Kakashi.

- Je sais qu’elle n’aime pas que je l’appelle ainsi mais cette fois, elle y est allée beaucoup plus fort que d’habitude ! S’énerva Naruto.

Face à cette remarque de son élève, Kakashi fronça les sourcils, interrogateur.

- Elle ne t’a pas frappé comme les autres fois ?

- Non, aujourd’hui j’ai vraiment mal… Lui répondit le blond un peu apeuré.

- Je… Je pense que c’est à cause de Sasuke, dit timidement Karin.

- Sasuke ? Excuses-moi mais le maître Hokage connait Sasuke depuis bien plus de temps que toi. Elle n’a pas à être déstabilisée par lui, reprit Shizune.

- N’oubliez pas qu’il est un déserteur et qu’il est en ce moment ici, à Konoha ! Répliqua la rousse reprenant confiance.

- Je n’ai pas dit quelque chose de mauvais sur lui, calme-toi !

- Karin ne dis rien, nous ne sommes pas bien placés pour parler… Tenta Suigetsu avant d’être interrompu par la jeune femme d’un geste. Il haussa les épaules et se tourna vers Juugo.

 

Les camarades de Naruto, restés dehors dans le parc, n’avaient pas bougé. Brisant le silence, Ino demanda ce que tous les autres avaient déjà pensé demander, sans oser le faire :

- Et si quelqu’un allait voir ce qui se trame ?

Tous les regards se tournèrent vers elle, certains disant qu’elle était folle, d’autres pour qu’elle y aille elle-même et d’autres encore qui attendaient simplement que quelqu’un réagisse.

- Je ne sais pas si c’est une bonne idée… Lui dit Shikamaru. C’est un sujet délicat et tu sais très bien comment est Tsunade-sama dans ces cas-là…

- Mais Shikamaru, si seulement quelqu’un y va, je pense qu’il n’y a pas de problème, intervint Tenten. Quelqu’un qui est plutôt discret, qui n’essaye pas de se faire remarquer, quelqu’un qui…

Tout en réfléchissant, la jeune femme eu un déclic. Elle et les autres tournèrent immédiatement la tête vers Hinata. Sous le regard de tous ses amis, cette dernière ne put s’empêcher de rougir.

- Euh…

- Parfait ! S’exclama Kiba. Nous avons cette personne : avec Hinata, le maître Hokage n’y verra rien !

- Je… Je ne sais pas si c’est une bonne idée, tenta la brune ne voulant pas avoir des problèmes. Tu sais avec ma timid…

- Alors Shikamaru ? Avec Hinata, nous avons une chance, interrompit Ino toute excitée, ne voulant pas rater cette opportunité.

- Oui, si c’est elle, tu as raison. Nous tenons notre chance. Hinata, nous comptons sur toi. S’il te plait. Je sais que c’est galère mais quand il faut y aller, faut y aller.

- D’accord… Fit-elle lasse, pas sûre de l’idée de ses amis.

 

Tsunade se tenait devant les fenêtres de son bureau, face à Sasuke. Le jeune homme n’arrivait pas à voir les traits de son visage à cause l’obscurité qui commençait à l’envahir. Le soleil se faisait de moins en moins visible et laissait sa place à la lune ainsi qu’aux étoiles. Les couleurs chaudes du ciel se transformaient en couleur bleu foncé comme l’encre.

Sans un mot, le maître Hokage sortit de la pièce, laissant les deux jeunes adultes stupéfaits. Au claquement de la porte, Sasuke tourna la tête vers Sakura, le regard interrogateur. Cependant, la jeune femme n’était pas plus avancée que lui.

Naruto n’arrêtait pas de faire les cent pas sous les soupirs ennuyés de Karin, Kakashi s’était adossé à un mur et avait croisé ses bras sur son torse et le reste du groupe était dispersé dans la salle quand Tsunade ouvrit la porte. Elle les regarda à tour de rôle et repartit muette.

Sasuke était presque arrivé à la porte, Sakura sur ses talons, lorsque la Sannin apparut sur le seuil, suivie de Naruto et compagnie qui n’avaient pas perdu de temps pour aller à son bureau, comprenant le message silencieux. Le dernier Uchiwa avait donc failli se prendre la porte…

Ne faisant pas attention à l’Uchiwa et à sa disciple, Tsunade traversa son bureau pour se tenir droite face à la vue depuis la pièce sur le village. Entre-temps, le groupe de Naruto était entré et tout le monde attendait une réaction de la part de Tsunade.

- A partir de maintenant, Konoha compte un nouveau membre parmi les autres, révéla-t-elle d’une voix sonore, digne d’un grand chef.

 

Hinata s’était mise en marche vers le bureau de l’Hokage avec tout le reste du groupe. Ils avaient décidé de l’accompagner jusqu’au pied de la tour et de la laisser aller chercher les informations seule. Evidemment, ils ne passèrent pas inaperçus par les autres habitants du village. Ils avaient été vaguement mis au courant qu’une personne assez importante était à Konoha et les voir en train de suivre la jeune héritière quelques mètres derrière elle, les laissaient sur leurs gardes…

Arrivée finalement à la tour, Shikamaru lui rappela les précautions à prendre et elle put alors aller affronter Tsunade. A ses risques et périls… Ils l’avaient tous lâchée, elle qui n’avait rien demandé. Encore une fois, elle avait accepté parce qu’elle était trop gentille. S’il lui arrivait quelque chose, ils allaient payer !

 

Suite à la révélation de Tsunade, Naruto s’était littéralement jeté sur Sasuke, qui avait fini les fesses parterre avec le blond dans les bras.

"La honte…" Pensa-t-il tout en maudissant Naruto.

Toutes les autres personnes présentes se mirent à rigoler, pendant que Naruto passait une main dans ses cheveux désordonnés en s’excusant. Voir Sasuke mal à l’aise était quelque chose à ne pas manquer, surtout que même si cela se répéterait plus tard, ça restait rare.

Chacun semblait avoir oublié ses inquiétudes pour le moment, voulant profiter au maximum de cet instant. La renaissance de Sasuke en tant que ninja de Konoha allait bouleverser plus d’un et il fallait préparer les gens à la nouvelle, tandis que le cas de ses camarades de combat n’avait pas encore sa place dans la tête de l’Hokage. Elle pouvait enfin voir qui se cachait derrière cette personne froide, distante, taciturne… Le vrai Sasuke faisait apparition après tout ce temps.

Il ne se sentait pas très bien entouré de tout ce monde, surtout qu’il était le centre de conversation. Comme Hinata, il cherchait à être discret, ne voulant pas que les autres remarquent sa présence. Il était en train de montrer à Karin, Suigetsu et Juugo comment il était à l’intérieur, alors que pendant tout ce temps ils le connaissaient avec sa carapace glaciale et impénétrable, qu’ils ne croyaient pas qu’un jour elle fondrait. Comme quoi, tout peut arriver.

 

Elle entendait des rires et des voix s’élever. Elle pressa le pas et finit rapidement devant la porte du bureau de Tsunade, d’où provenaient les voix pour finir. Elle frappa doucement la porte, la timidité reprenant le contrôle, mais comme personne ne semblant l’avoir entendu, d’un côté s’était normal vu le bruit, elle utilisa cette fois-ci son poing pour toquer. La porte s’ouvrit sur un Naruto tout joyeux, prêt à annoncer la nouvelle à la première personne qu’il verrait. Quand il remarqua qui était en face de lui, il s’écria :

- Hinata !

- Hinata ? Se fit entendre la voix de Tsunade. Euh…

Comprenant son hésitation, Naruto fit en sorte de boucher la vue de la jeune fille en se rapprochant le plus possible d’elle. Il espérait qu’elle ne s’imagine pas qu’il lui cachait quelque chose mais elle ne saisit pas son changement de comportement, évidemment.

- Je… Qu’est-ce que tu fais ici, Hinata ? Demanda Naruto.

- Pour tout dire, je voulais savoir s’il n’y avait pas de problèmes… Tu comprends que nous sommes tous surpris par la présence de… Sasuke-kun, lui répondit-elle.

- Laisse Naruto, elle peut entrer, dit le maître Hokage après avoir discuté doucement avec le reste des personnes qui se trouvaient dans le bureau, pendant que Naruto attirait l’attention de la Hyuuga.

Aussitôt un pas dans la pièce, Hinata sentit le rouge monter aux joues, puisque tout le monde la regardait. Elle était moins timide même si parfois elle se laissait submerger, et elle devait ce petit changement à Naruto. C’est pour cela qu’elle avait arrêté de bégayer et de s’évanouir en sa présence. Elle arrivait aussi à enchaîner les mots sans buter. Cela allait faire sept mois qu’ils étaient ensemble.

- Qu’est-ce que tu veux, Hinata ? S'enquit la blonde.

- Je me demandais juste ce qui se passait… Faut dire que nous sommes surpris.

- Je comprends mais tu peux être tranquille que tout se passe bien. Toi et le reste de vos camarades peuvent être avertis qu’à partir de maintenant, Sasuke Uchiwa fait partie de nous.