Pleurer, Est-ce Sufisant?

par ailyta

Pleurer...Est-ce suffisant???

 

Il pleurait??? Naruto pleurait souvent…Sakura se l’était dit des milliers de fois depuis que le jeune renard avait quitté le village pour son entrainement spécial avec cet Hermite Pervers... Il pleurait quand Sasuke partit, il pleurait quand Sakura souffrait... Il pleurait même en se rendant compte de ce l’opérations de « Gros Sorucils » pouvait entrainer, comme coséquences...

 

Oui... Elle se disait de plus en plus que Sasuke avait raison, Naruto était une vraie femmelette... Mais pourtant... Naruto, lui, ne faisait pas QUE pleurer, comme elle le faisait, elle auparavant... Il agissait!!! Naruto était sensible, mais avait un bon coeur, elle n’oublia pas de le mentionner en ce qui le concernait!!!

 

Sakura s’était toujours dit que son prince charmant allait arriver un jour et lui avouer qu’il l’avait toujours aimée, pour sa beauté, sa fragilité et son charme. Son prince était parti, elle avait renoncé à tout!!! Absoulument tout... Maquillage, elle se peignait très rarement, ne se souciait plus de ses vêtments. Elle était revenue une autre pour effacer tout souvenir de celle qui voulait être aimée pour ce qu’elle n’était pas vraiment.

 

Elle ferma les yeux un instant sur cette réflexion. Quand et comment tout cela s’était-il passé??? Pourquoi??? Ce simple mot revenait à chaque fois dans son esprit embrumé de tristesse et de désarroi, malgré les protestations de son coeur, vis-à-vis de sa promesse.

 

Elle s’approcha de Gaara, voulant exercer sur lui le jutsu interdit que la vielle Chiyo lui avit enseigné en secret, lorsqu’elle était en stage à Suna, pour devenir médic-nin. Elle savait parfaitement qu’elle y perdrait la vie, mais elle se dit que, finalement, qu’était une vie gaspillée??? Elle avança sa main, qui prit des éclats roux sous le soleil couchant du désert environant. Ils s’était, en effet, arrêtés pour faire leur campement au millieu du sable rechauffé durant la journée. Les autre étant partis pour chercher tout ce qu’il leur fallait pour subvenir à leurs besoins, personne ne pourrait l’arrêter.

 

Elle avait décidé de ne plus jamais se laisser dire « Ce qui est fait, est fait!!! » par qui que ce soit, elle avait décidé de vivre selon son désir, et son désir était de donner une deuxième chance à ce roux qui venait seulement de découvrir ce que c’était de « Vivre ».

 

Elle fit traverser son corps au chkra dont elle avait besoin pour effectuer la technique d’échange de vies et se rendit compte, au dernier instant, qu’elle sentait encore quelque chose. Une minime, microscopique, source d’énergie, une petite filature de chakra s’échappait constamment du jeune homme qu’elle s’apprétait à sauver. À cet instant, seule une phrase traversa son esprit : « Il est vivant!!! »

 

Il avait gardé la vie, après tout ce qu’on lui avait fait subir, il était quand même capable de « Vivre » ??? Elle recula un instant, effrayée par cette forte volonté de vivre et réalisa enfin que si elle n’agissait pas maintenant, tout serait perdu! Elle prépara son mental, se rappelant en boucle les paroles de son sensei pour des opérations dans de telles conditons. Elle devait stériliser tous les outils qu’elle utiliserait et elle... Elle paniquait, à présent, se hâtant de faire tout ce qui en son pouvoir pour sauver le Cinquième Kazekage.

C’en était trop. Une larme, encore une... elle n’arrivait à rien en s’énervant de la sorte. Elle était une incapable, pourquoi ne s’en était-elle pas rendue compte plus rapidement? Pourquoi osait-elle encore se considérer en tant que vrai médic-nin si elle n’avait même pas été capable de détecter la vie dans ce corps si accidenté???

 

Elle lançc brusquement sa trousse de secours sur le sol et fit tout ce qui lui passait par la tête. Signes et noms de jutsus, les uns suivis des autres, se hâtaient d’améliorer la situation du ninja de Suna autant que possible.

 

Elle pleurait et ne voyait pas bien ce qu’elle faisait, tout ce qu’elle savait, c’est que cette vie-là, elle ne devrait pas être perdue, coûte que coûte!!! Elle sentit, alors qu’elle se traitait de faible pour la enimème fois, le corps jusqu’à présent inanimé, se tordre sous ses mains blanches et devenues encore plus fragiles qu’elles ne l’étaient avant, à cause de ses pleurs et sanglots...

 

Elle avait réussi!!! Il était là, ses yeux entourés d’une épaisse couche d’eyeliner, la regardant, apparament surpris. Un sourire incertain vint alors fendre ses lèvres rosées naturellement... « J’ai... J’ai réussi... J’AI RÉUSSI??? » Son âme semblait ne pas vouloir comprendre et traiter l’information que l’on lui donnait!!! Serais-ce possible... qu’elle ait vraiment accompli l’impossible??? Il paraitrait que oui, car elle fut sortie de ses pensés par une voix grave et apparament souffrante.

 

-Pardon, mais... N’êtes-vous pas Haruno Sakura??? Dans l’équipe de Uzumaki Naruto??? Il semblait confus et ne montrait aucun trait de quelconque souvenir de cette mésavaneture dont il avait été le principal concerné.

 

La jeune fleur fut surprise qu’il la reconnaisse, encore plus surprise qu’il ne connaisse son nom. Comment pouvait-il avoir une telle mémoire??? Lui, le Kazekage, se souvenir de quelqu’un d’aussi insignifiant qu’elle??? Quelle idée!!! Elle lui répondit tout de même comme elle le devait envers une personne plus haut-gradée qu’elle.

 

-Oui, c’est bien moi. Vous me faites honneur en vous souvenant de moi, Kazekage-sama. Prononça-t-elle sur le ton le plus aimable et le plus rassurant qu’elle ne puisse adopter à ce genre de moment critique. Elle fit un petit sourire forcé, qu’il remarqua, d’ailleurs, et coninua en prenant des « nouvelles » de son état de santé. Alors??? Comment cous sentez-vous??? Est-ce que tout va bien??? Interrogea-t-elle, un peu plus paniquée à l’idée de ne pas avoir fait du bon travail.

 

-Merci de vous inquiéter à mon sujet. Fit simplement le jeune roux, un nano-sourire sur ces lèvres toujours aussi pâles.

 

Visiblement, cela affecta la rose, car une teinte de la couleur de ses cheveux vint s’installer sur ses joues. Elle n’y comprenait plus rien. Elle n,était pas capable d’être méchante avec lui. Elle n’était même pas capable de penser du mal de cette personne qui avait, pourtant, tué autour d’un millier de personnes jusqu’à maintenant.

 

Elle se tourna un peu, le laissant reprendre ses esprits en liberté et allant chercher les autres pour leur annoncer la nouvelle. Au moment où elle s’éloignait considérablement de lui, elle sentit une main, à présent, chaude capturer son poignet.

 

-Restez avec moi!!! Implora l’ancien Jinchuuriki avec une voix tramblante et plsu que visiblement hésitante...

 

Héhé! Eh, oui!!! Je suis sadique et cruelle, donc j’arrête le chapitre là...

Bon, je voudrais aussi tous vous remercier de m’encourager autant avec vous commentaires, je suis très satisfaite et motivée à chaque fois qu’un nouveau apparait ^^...

 

Je ne tarderais pas à publier le prochain chapitre, vu que je suis dans mon tripp Naruto... Alors, gomen, pour mes retards passés et j’espère que celui-là vous aura plu!!! XD

 

-ailyta