Chapitre neuvième

par Tite_elfe

 

 

Nananananan !!!!

 

Bonjour à tous ^^

Et oui, je suis gentille alors je vous poste déjà le chapitre 9 !!!

Aujourd’hui je reprends les cours (arg) donc je me suis dis qu’il fallait bien vous poster ce petit là ! J’aurai du le poster hier soir, mais le site ramait vraiment et après plusieurs essais sans résultats je n’ai pu que le poster ce matin, j’en suis désolée vraiment :-(

Petit car il est court c’est vrai, mais vu la dose d’humour qui est dedans, je vous assure que vous ne serez pas déçu !!

Du moins j’espère ^^’

 

 

Voilà voilà…

 

Alors la suite viendra je ne sais pas trop quand, on verra mais j’ai toutes les idées ne vous inquiétez pas !! ^w^

 

Bon alors, un trèèèès grand merci à tous ceux qui ont posté des commentaires pour le chapitres précédent, j’espère que vous continuerez ^_^

 

 

Groos bisous à vous tous et merci encore !!!

 

PS : il y a sûrement des fautes, je m’en excuse d’avance je n’ai pas tellement corrigé.

 

Tite_elfe.

 

Une spéciale dédicasse à ma grande sœur Nympha qui m’a énormément aidé pour les surnoms, en particuliers celui de Kiba. Bref, miss je t’aime fort ^^

 

Edit : Chapitre corrigé

 

 

 

 

 

 

Il ne fit que soupirer, restant dans son mutisme ténébreux. Celui qui lui ressemblait, après avoir calmer son fou rire, lui tapa sur l’épaule dans un fol élan de compassion, avant de dire :

-         Franchement frérot, faut la garder celle-là ! Elle est trop !

Les oreilles frémissantes, je lui criai immédiatement :

-         Il n’a rien à garder puisque je ne suis PAS sa copine ! Vous pouvez pas mettre dans vos misérables cerveaux que pour moi ce mec n’est qu’un vulgaire insecte dégénéré qui aurait mieux fait de ne pas naître ??? Merde alors, fini-je par ruminer exaspérée.  

-         Ah…t’es pas sa copine ? demanda t’il un peu surpris.

Complètement blasée, je fis non de la tête tout en glissant un « plutôt crever ou devenir amie avec Ino ».

 

Franchement, cette journée commençait carrément à me taper sur le coquillard, sans parler du mutisme où s’était renfermé Ducon.

On pourrait pas réécrire totalement mon histoire, de façon à ce que je naisse au Népal, et où j’y deviendrais grande amie avec le Yéti ? S’iou plait ! Ayez donc pitié d’une pauvre fille comme moi !

 

 

 

 

 

Dora n’avait pas bougé, et n’avait pas non plus ouvert la bouche depuis que je lui avais hurlé dessus. D’ailleurs, je ressentais un petit picotement au niveau de ma pauvre gorge…enfin après avoir hurlé aussi fort, ça ne m’étonnait pas tellement.

-         Donc, si tu n’es pas sa copine, recommença le presque jumeau de Sasucon, tu es célibataire nan ?

La question me fit immédiatement plisser les yeux, suspicieuse.

-         Je vois pas en quoi ça pourrait te regarder…, murmurai-je. Et puis d’abord…t’es qui ?

-         Itachi Uchiwa, annonça-t-il en mimant une courbette.

-         Whaou…, laissai-je échapper toujours aussi blasée. J’avais déjà le cadet, mais fallait en plus que l’aîné se ramène.

Tirant une tête désespérée je me tournai vers Temari, toujours au volant de sa voiture.

-         Hey Tema, aurais-tu un flingue que je me suicide tout de suite ? lui hurlai-je.

Mes amies éclatèrent aussitôt de rire, et la blonde retira ses lunettes avant de me crier en retour :

-         Nan désolée…

-         Merde…, jurai-je en croisant les bras sur ma poitrine.

-         Vraiment pas de chance hein…, fit la voix sarcastique de Ducon derrière moi.

Me tournant furieuse, je lui adressai une remarquable grimace tout en reniflant de mépris. Depuis cette histoire de Une, je le haïssais tellement que j’avais du mal à le fixer dans les yeux sans ressentir une affreuse envie de meurtre. C’était tel, que je crois que même lui arracher les yeux avec mes ongles ne m’aurait pas soulagé.

-         Ta gueule Dora, sifflai-je.

-         Oooh tu lui donnes déjà un surnom ? se moqua Itachi. Si c’est pas trognon…

-         Je t’ai pas causé toi ! fulminai-je en piquant un fard monstre.

-         Et puis elle en donne à tout le monde, ajouta son frère.

J’allai sans doute le frapper une nouvelle fois, mais sans journal cette fois, quand une tornade blonde se planta devant moi. Instinctivement je reculai surprise.

       Sakuraaaa, hurla le nouveau venu qui s’avérait être ce cher Naruto.

Un sourire collé sur les lèvres, il me fixait tout content. Sur le coup, il me rappela bizarrement un jeune chiot tout joyeux, voulant jouer à la baballe.

       Tiens, salut Boby ! Fis-je en lui faisant un petit signe de main.

       Boby…, répéta Itachi en faisant les gros yeux.

Je ne pus même pas lui répondre car Naruto fit une moue enfantine tout en maugréant :

       Maieuh, tu veux pas me trouver un autre surnom … Bob l’éponge c’est pas ce qu’il y a de plus flatteur…

       Je te l’accorde mon ptit bout, susurrai-je en lui ébouriffant sa tignasse dorée. Mais que veux-tu, la vie n’est pas facile.

Je terminai par un splendide sourire colgate n°1, qui acheva de convaincre Naruto. Si j’avais été une autre, j’aurai sans doute crier un « trop mignooooon !!! », mais je ne le fis évidemment pas. Dieu merci, ça aurait été la honte.

       Bob l’éponge…, laissa échapper Itachi dubitatif. Ah ouais quand même… Enfin ça lui va bien, admit-il en hochant ironiquement la tête.

Je levai immédiatement les yeux au ciel. Franchement, ces deux frères étaient tout aussi chiant l’un que l’autre, bien que Itachi parle plus que son cadet.

       Et pourquoi Dora au fait ? Me demanda-t-il en regardant Sasuke avec un sourire moqueur.

       Sans commentaire, coupa immédiatement celui-ci en se redressant de sur son capot.

– Bah pourquoi… t’as honte ? Minaudai-je en papillonnant des cils. En fait …

Je dus m’arrêter car il était passé aussitôt derrière moi en mettant sa main sur ma bouche. Mes yeux le fusillèrent, voulant approximativement dire « Espèce de salop lâche moi de suite ! » mais en réponse il m’accorda uniquement un sourire narquois. Cependant c’était sans compter sur Naruto qui se tourna vers l’aîné Uchiwa :

       En fait ça vient de Dora l’exploratrice…

Je vis les yeux de Itachi s’agrandirent, avant qu’il n’explose de rire, devant même s’appuyer sur une voiture pour ne pas tomber. Ah, il était peut être pas si bête en fait…

Même avec la main masculine de Dora sur ma bouche, je ne pus m’empêcher d’esquisser un sourire. Toutes les autres personnes présentes (dont mes amies) se mirent à pouffer. A mon humble avis, Sasucon devait être en train de jurer la mort du blond ainsi que la mienne. Mouhaha j’adore le voir autant en rogne ! C’en était délectablement exquis. Je crois que même une glace marron/vanille (ma préférée) n’aurait pas donné un tel résultat.

Bref, je nageais en plein bonheur. Certaine personne sont heureuses lorsqu’elles réussissent telle ou telle chose, d’autres quand elles vivent le parfait amour … bah moi j’étais au comble du bonheur lorsque Ducon était dans cet état. Allez savoir …

Quand Itachi réussit à stopper son hilarité, il nous fixa avec un regard niais tout en lâchant un :

       Dites … vous êtes pas ensemble… mais c’est quand même très collé-serré nan ?

 

C’est environ à ce moment là que je sentis enfin le corps de cet imbécile de Dora collé contre le mien. Il avait carrément une main autour de mon ventre et l’autre plaquée sur ma bouche. Ouais… en effet c’était très trèèèèès collé-serré.

Je crois que l’autre con s’en rendit également compte car il me lâcha aussitôt, si rapidement qu’on aurait pu croire que j’avais la galle. Imbécile va !

-         Aaah je vais vomir, gémi-je en secouant des mains et en trépignant sur place.

J’entendis à peine Itachi rigoler et se moquer de son frère.

-         Nan mais c’est vrai, grognai-je. Je ne te supporte pas alors ne me touche plus jamais, intimai-je en me tournant furieuse vers Dora.

-         Roo la ferme ! siffla-t-il en retour.

J’allai sans doute me jeter sur lui pour le tuer (et non pour autre chose, précisons bien) quand le dénommé Shikamaru rencontré quelques jours avant nous dit en baillant :

-         Vous savez que si vous continuez comme ça tout les deux, et que par hasard un paparazzi est dans le coin…vous ferez la première page lundi aussi.

Aussitôt, je stoppai mon geste. Oups…c’est qu’il disait un truc pas tellement bête lui.

-         Rien à foutre, dis-je finalement. Si il y en a un dans le coin, je le course puis je l’émascule avec les dents.

Le pauvre mec me fixa avec des yeux globuleux, soudain pris de sueur froide, avant de tirer une grande bouffée sur sa clope. Je dois dire que ça aussi c’était bien drôle.

 

Quelques secondes plus tard, mes trois amies se décidèrent enfin à quitter la bagnole de Temari. Ce fut d’ailleurs elle qui en sortit la première. Pimpante, la blondinette avançait vers moi avec assurance, lorsqu’une boule de poil arriva à sa hauteur. Un étrange spécimen bien connu des hommes et pourvu de poils, griffes et dents. Autrement dit : un cabot.

Mes yeux s’arrondirent automatiquement lorsque je le vis se diriger à toute allure vers Temari. Aie…Bouchez vous les oreilles.

-         AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH

Ca ce fut le cri de mon amie lorsqu’elle aperçu la pauvre bête. En fait…sous ses airs de fille battante et intouchable, Tema chérie a peur des chiens. Et c’est vraiment effrayant, pour la bête comme pour elle.

-         AaAAAahhahahh UN CHIEN, UN CHIEEENNNNN !!!!! commença-t-elle à hurler en s’enfuyant.

Dans ce genre de situation, Temari avait toujours l’instinct de se jeter dans les bras d’un mec. La dernière fois qu’elle avait eu le malheur de voir un chien, nous étions en ville et elle avait sauté sur le serveur du bar où nous étions attablées. Le pauvre doit encore en avoir des séquelles.

Aujourd’hui, elle jeta son dévolu sur Shikamaru, qui surpris, eut le réflexe de la serrer contre lui. Trop mignooooon.

D’ailleurs, les autres se mirent à rire et à charrier ces deux-là, en particulier l’Ananas…

Moi-même étais morte de rire, tout comme Tenten qui avait du mal à s’extirper du cabriolet jaune. Titubante et surtout hurlant de rire, elle s’approcha du chien qui s’était réfugié pas loin d’elle, sous une voiture.

-         Allez viens là toi, réussit-elle à articuler avant de se mordre les lèvres pour ne pas repartir dans un fou rire.

L’animal la fixa avec ses grands yeux, puis flaira la main tendue de mon amie. Tenten adorait les chiens, et celui-là était un beau spécimen assez imposant, bien qu’adorable.

-         Allez, insista-t-elle en souriant. Sors donc de là.  

Finalement rassurée la pauvre bête quitta son abri et vint immédiatement lui faire la fête et lui lécher les mains.

-         Rooo il est adorable. Temari je ne vois pas pourquoi t’as peur franchement, se moqua-t-elle gentiment. Tu l’as plus traumatisé qu’autre chose ce pauvre toutou.

-         Rien à foutre, je déteste les chiens, rumina la blonde toujours dans les bras de son héro.

 

Bref, la scène était tout ce qu’il y a de plus comique, entre Tenten et le chien et surtout Temari et Shikamaru. D’ailleurs, fallait bien admettre que ces deux là étaient vraiment mignons dans les bras l’un de l’autre.

-         Dis donc, miss je donne des surnoms à tout le monde, t’en aurais pas d’autre nan ? me demanda soudain Itachi avec un grand sourire.

Dites…ce mec avait quel âge ? Nan mais parce que à ce moment précis, on aurait dit qu’il avait le même âge mental que Naruto (autrement dit…environ dix ans et encore c’est un max, là je suis dans mon moment de bonté).

-         Bah…ça dépend pour qui, Tenten en trouve plein aussi, ajoutai-je en montrant mon amie du doigt.

-         Cool, fit-il. Bon alors vous allez essayer d’en trouver un pour chacun de nous ok ?

Son sourire éclatant me rendit totalement désespérée mais je ne fis aucun commentaire alors qu’il partait chercher Ten chérie.   

-         Commençons ! annonça-t-il en nous emmenant avec lui.

Cet imbécile commença donc à nous faire passer devant quelques mecs, Tenten et moi nous foutant odieusement de lui (sans qu’il s’en rende compte…la connerie doit rendre aveugle je pense.)

-         Lui ? demanda-t-il en me montrant Gaara.

-         C’est déjà trouvé depuis quelques jours, fit ma macaronée avec un grand sourire.

Le pauvre rouquin fit de gros yeux, essayant sans doute de la faire taire.

-         Ariel, lâcha-t-elle sadiquement.

Rire du coté des garçons. Et oui, nous sommes absolument drôles…merci cher public. Tenten et moi nous nous regardâmes absolument désappointées, avant de chantonner :

-         Il en faut peu pour être heureux…vraiment très peu pour…     

-         Et lui ?? nous coupa Itachi en désignant Shikamaru.

Le pauvre garçon essayait de faire lâcher prise Temari, qui pourtant s’obstinait en croyant que le chien n’était pas loin. Bref, je me marrais comme une dingue en la voyant s’accrocher à lui comme une ventouse. Finalement la brune et moi réussîmes à la détacher de Shikamaru qui se laissa tomber sur le capot d’une voiture. Pauvre mec…

Après que notre blondinette ait repris ses esprits, j’aperçu Hinata en pleine conversation avec son cousin. Mouais…

-         Alors ? s’impatienta l’Uchiwa.

Les mecs formaient à présent un cercle autour de nous, attendant visiblement une réponse et de quoi narguer ceux que nous surnommions.

-         Mmmh, réfléchit Temari.

Pour moi c’était un ananas alors je ne trouvais pas ça drôle…quand soudain j’eu l’illumination du siècle.

-         Je sais !!!

-         Quoi ? demandèrent aussitôt mes deux amies avec des sourires sadiques.

-         Oasis !

Il ne leur fallut que quelques secondes pour comprendre et elles commencèrent à glousser.

-         Bah pourquoi Oasis ? fit un mec surpris.

-         Parce qu’il me fait penser à un ananas à cause de ses cheveux, et que dans la pub de la boisson Oasis il y a un ananas, expliquai-je avant de me tourner vers Shikamaru avec un sourire de conne. Dis…tu veux pas nous faire la danse de la pluie ?

Immédiatement, les autres hurlèrent de rire, et quelques uns (dont Temari et moi) commencèrent à improviser les paroles sans queue ni tête de la pub. Franchement… c’était absolument tripant.

-         Bon passons à Choji, intervint Saï en nous montrant le mec aux chips.

-         Ah ça je sais ! s’écria Tenten. Pringles ! Comme les chips apéritifs.

-         Ouais j’adore ces biscuits, répondit aussitôt le mec.

C’est ainsi que nous passâmes devant plein de garçon et voici ce que nous avions trouvé :

·       Kisame : Croustibat de findus, comme les poissons panés. Evidemment nous nous mîmes à chantonner « Croustibat ! Qui peut te battre ?? » et aussi « Findus, Findus » avec l’air de la pub.

·       Suigetsu : Saupiquet, comme le thon vendu en boite.

·       Zestu : Fertiligène, comme l’engrais des plantes vertes. Nous n’omîmes pas de lui chanter un petit « Ferti, ferti…ligène… » en commençant à danser.

·       Shino : Afflelou, avec un léger mais incontournable « Il est fou Afflelou, il est fou ! »

Lorsque Itachi me montra Lee, je me mordis les lèvres pour ne pas rire tout de suite.

-         Hum…, fis-je en me raclant la gorge. Bah j’avais pensé à Camille la chenille…

Après un blanc mémorable, nous fûmes tous touchés par une crise de rire et je du carrément m’accroupir, vite suivie par tout les autres, sauf évidemment Lee qui ne semblait pas trop comprendre mais qui me souriait quand même. J’étais en fait à la limite de m’étouffer.

Mais à peine étions nous calmé que l’hilarité reprit le dessus quand Tenten proposa pour Kiba :

-         Royal Canin.

Elle avait dit ça avec tellement de sérieux que j’en tombai à la renverse, tout en riant comme une hyène. Des larmes débordaient même de mes yeux tellement je riais.

Aussitôt, elle et Temari se mirent à fredonner l’air de la pub :

«  Tin tin tintintin Tin tin …tin tin tintin! » [1]

Et moi, je ne pus m’empêcher de continuer à me rouler par terre, tout comme la plupart des mecs d’ailleurs…

-         Bon je crois que là ça suffit hein, réussi-je à dire en me massant le ventre. Je vais pas m’en remettre sinon…

Les autres hochèrent la tête, riant toujours. Le royal canin, j’avoue que c’était hyper bien trouvé. Le pauvre Kiba et son chien faisaient d’ailleurs un peu la tête mais bon… Oui oui, même le chien je ne rigole pas !

 

-         Allez les mecs, nous on y va ! On est d’ailleurs un peu en retard, remarqua Temari en louchant sur sa montre.

-         Ouais. Et je commence à avoir faim moi, grognai-je.

Bah quoi ?? Il était quand même presque midi et demi ! Et j’avais dû manger tôt ce matin alors si vous plait hein !

-         Dans ce cas à très bientôt j’espère, commença Itachi en se tournant vers moi.

Sauf qu’encore une fois il ne put que commencer car Lee venait de sauter devant moi avec des yeux larmoyants.

-         Ma fleur de cerisier, mon amour, ne me quitte pas déjà, supplia-t-il les mains sur le cœur.

Je commençai aussitôt à avoir des nausées et fit une grimace dégoûtée. Ignorant superbement son air de chien battu je commençai à reculer. Camille la chenille - en revanche - avait pas l’air de vouloir me lâcher.

-         Dégage crétin, marmonnai-je.

-         Mais mon étoile, gémit-elle.

-         Arrrg je vais dégobiller, murmura ma pauvre personne en frissonnant de la tête aux pieds.

-         Allez Lee, laisse-la un peu, tu vois pas que tu l’attires pas…, soupira Sasucon.

Aussitôt, Camille la chenille se tourna vers lui avec une sale gueule (quoi qu’il a TOUJOURS une sale gueule…) et proclama haut et fort :

-         Ce n’est pas parce que tu as réussi à lui voler un baiser que tu peux te permettre de te mettre entre notre amour !

-         Quel amour ? demanda aussitôt Dora avec un micro sourire.

-         L’amour transcendant et charnel qui…

BAM. Ca ce fut le bruit qu’on entendit quand lorsque mon poing atteint le crâne de Lee.

-         Va crever espèce de pervers. Arrête donc de prendre tes désirs pour la réalité ! fulminai-je, une goutte de sueur sur la tempe.

-         Mais…

-         La ferme, je ne veux plus t’entendre, suppliai-je excédée et à la limite du suicide par pendaison.

Et je partis à grandes enjambées vers la voiture de Temari. Celle-ci démarra quelques secondes plus tard dans un vrombissement de moteur et nous quittâmes cet endroit de dingue.                

Oh my god quoi !! C’est quoi ce bordel !? Ils sont tous aussi dingues les uns que les autres ici ou quoi ?

 

 

 

 

 

 

A suivre…

 

 

 

[1] : XD voilà le lien pour ceux voulant la musique. C’est la deuxième ^^

 

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Le%2BProfessionnel%2BBO%252C%2BEnnio%2BMorricone%2B/video/x11rsr_pub-royal-canin-la-vraie-parodie_ads   

           

 

Voilà finiiiis ! Gros bisous et n’oubliez pas les commentaires ^_^ Je compte sur vous !