Baby-Sitting, Ou Comment l'autorité féminine l'emporte, deux à zéro.

par FlyingPatatoes

Baby-Sitting,
Ou
Comment l'autorité féminine l'emporte,
deux à zéro.

Sur le continent Ninja, c'était l'effervescence Tout les pays plus ou moins important étaient maintenant au courent de l'état du si redouté neuf queues. Les allié de Konoha voyaient là, une bonne condition pour renforcer les liens entre les pays en protégeant l'enfant, tendis que les ennemis, s'alliaient déjà pour la capture de l'Uzumaki. Sasuke Uchiwa passait donc le plus claire de son temps, tendus comme un arc à surprotéger la pille électrique alors que ce dernier faisait son maximum pour faire des tas de blagues plus ou moins appréciés au grand damne de Tsunade, qui ne savais vraiment plus où donner de la tête.
La cinquième, avait justement fait appelle à quelques Ninja auxquels elle faisait confiance, pour garder un œil sur le blondinet. Konohamaru, et sa bande se retrouvaient donc en train de courir après l'enfant qui avait décidé de jouer à cache-cache, sous les soupires las des Genin. Moegi attrapa finalement le farceur, et le fit s'asseoir sur un banc, afin qu'il puisse profité de son goûter. Elle se tourna vers ses coéquipiers, et leurs lança un regard sévère.
-Au mieux de rester planté là comme des glands, vous auriez au moins plus m'aider à l'attraper!
Elle leurs asséna un coups sur la tête, tendis que le neuf queues riait tranquillement, assis sur son banc. Un regard noir plus tard, et ce dernier se tût précipitamment.
-Bien, souffla t-elle, maintenant le premier qui bouge, parle, chuchote, tousse... Fini contre un mur.. Claire?
Les trois garçons hochèrent la tête peu rassurés tendis que la rouquine affichait un air plus que satisfait. Quelle idée avait t-elle eu d'accepter de garder le petit, certes elle adorait son presque frère, mais ce n'était pas une raison pour qu'on le lui confie à la première occasion, il n'était pas écrit "Nounou" ou "Bonne Poire" sur son front. Elle lança un rapide coup d'œil aux trois garçons qui semblaient en train de comploter quelque chose de pas très bon. Moegi souffla doucement, et s'approcha des terreurs. Elle sortit de sa sacoche un paquet de gâteaux, et le tendis à l'enfant.
-Tien Naruto, manges les doucement ok?
L'enfant attrapa le paquet, un sourire colgate collé sur ses lèvres. Il l'ouvrit rapidement, et quelques minutes plus tard, ce dernier fini vide dans une poubelle, sous les yeux consternée d'une certaine rouquine. "C'est un vrai gouffre" pensa t-elle blasée, "C'est pas possible autrement!" Un sourire tendre se forma sur ses lèvres tendis qu'elle s'était mise à ébouriffer les cheveux de l'enfant, qui à la surprise de tous, se mit à ronronner. Moegi pouffa doucement, et embrassa la chevelure de l'enfant.
Soudain, un aigle survola le petit groupe, leur faisant comprendre que leurs présence était requise auprès de la Cinquième. Konohamaru sembla plus que ravis de délaisser le petit blond à quelqu'un d'autre puisqu'il mit le turbo jusqu'à la tour des Hokage très vite suivit par Udon. La seule fille de l'équipe poussa un soupire découragée, et prit l'Uzumaki dans ses bras afin de le re-déposer chez la Princesse des Limaces. Elle fut d'ailleurs heureuse de constater que le bambin s'était finalement endormit sur son épaule.
Quand elle pénétra dans le bureau de la Cinquième, Moegi constata avec soulagement que Sasuke était de retour de mission, et que donc à partir de ce moment, c'est lui qui reprenait la "surveillance" de l'enfant. Ce dernier eut un petit sourire en voyant le petit blond endormit dans les bras de la rouquine. Il vint vers elle, et le prit doucement dans ses propres bras, le berçant doucement. Un sourire attendrit passa sur les lèvres des personnes présente avant que l'Uchiwa ne leurs lance un regard plus noir, que noir. Tsunade reprit alors un air beaucoup plus sérieux, un peu sombre, et surtout anxieux.
-Sasuke, appela t-elle, j'ai à te parler, vous aussi, ajouta la blonde en direction des Genin.
Elle lâcha un petit soupire las, et entreprit alors de commencer son récit.
-Il semblerait que les pays et village voisins, ont apprit pour Naruto... Notamment le village du son. Quelqu'un à prévenu Kabuto, l'actuel chef du village. Suna souhaite apporter son aide pour la protection du Jinchuriki, ainsi que le Raikage sous la demande de Bee-Sama. J'ai également reçu une missive du nouveau Hoshikage, qui souhaite aider. Comme vous pouvez le constater, les nouvelles vont malheureusement très vite. L'Akatsuki, ainsi que Oto no Kuni, se sont allié.
Elle coula un regard vers l'Uchiwa, alors que ce dernier serrait fortement sa mâchoire. Il n'avait pas tué son frère, car celui-ci lui avait montré l'ordre de mission qu'il lui avait été donné par le conseil dans le dos du Sandaime. Il avait donc daigné lui laisser la vie sauve à condition qui le renseigne sur les agissements de l'Akatsuki. En bref, ce dernier ne lui avait pas donné de nouvelle depuis un petit moments, et il commençait sérieusement à douter..
-En bref, souffla la Godaime, Il faut à tout prit cacher Naruto... C'est très risquer de le laisser sans surveillance.. De plus sous cette forme il est incapable de ce battre correctement, même s'il à fait un pacte avec Kyûbi, il n'est pas invincible, loin de là.
-Hokage-sama, fit soudainement le dernier Sarutobi, Est-ce.. Est-ce que l'Akatsuki on toute leurs chance de.. De Kidnappé Nii-san?
-Il y à une bonne probabilité en effet... Ils faut prendre en compte le fait qu'ils sont très fort, et que les ninja du village du Son possède le sceau maudit.. De plus, il nous est impossible pour le moment de former des équipes d'éclaireurs, pour aller les espionner.. Nous sommes dans une vrai galère, soupira la blonde.
Un lourd silence plana dans le bureau éclairé par la forte lumière de l'après midi. Moegi regardait le petit blond qui dormait comme un loirs dans les bras de l'Uchiwa, ce dernier avait la mâchoire serrée, et les mains crispées sur le corps du petit. Konohamaru avait baissé les yeux vers le sol, et se contentait de maudire ces "Petit con arrogants qui pètent plus haut que leurs cul, et qui se croient les plus forts" et Udon, restait fidèle à lui même. Il essuyait encore, et encore, la morve qui coulait de son nez, alors qu'il se triturait les doigts pas trop à l'aise dans ce genre de situation. Quelqu'un toqua soudainement à la porte, sortant les personne présentes de leurs pensées, ils se tournèrent comme un seul homme, vers la porte en bois, alors que cette dernière s'ouvrait doucement. Une touffe de cheveux rose se fit voir, alors que Haruno Sakura, abordait un sourire joyeux.
-Tsunade-Sama! chantonna t-elle, Comment allez vous?
Ils tiquèrent tous, arquant leurs sourcils dans une parfaite synchronisation.
-Sakura, fit la Godaime avec un soupire las, Je vais bien... Que fait tu là.
La rosée afficha une petite moue vexée.
-Oui, moi aussi je vais bien, un petit mal de tête mais trois fois rien, fit t-elle avec sarcasme.
Tsunade leva discrètement les yeux au ciel, et s'accouda négligemment contre son bureau.
-Excuse-moi, nous sommes un peu sur les nerf.
-C'est à propos du Mo.. De Naruto?
-Oui exca... comment est tu au courent? Je n'ai prévenu que ces quatre là!
Elle montra du doigts les trois Gennin, et l'Uchiwa qui abordait un air septique. Sakura remarqua alors le petit blond qui roupillait comme un bien heureux, et une moue colérique passa rapidement sur ses traits vite remplacé par un air joyeux.
-Sa'sukeeeeeeeeeeeeeeee-Kun! Tu est revenu! s'exclama t-elle en lui sautant dessus, manquant au passage de faire tomber Naruto, qui fut rattrapé de vitesse par les super réflexe de Moegi.
-Haruno! Pousse toi! Tu à faillit blesser Moegi et Naruto!
Sasuke avait presque hurlé, la repoussant brutalement. Cette dernière plissa ses yeux, le regard assombrit par l'envie de tordre le coup au Renard. Elle prit un air catastrophé, et se mit à balbutier des excuses. Un concerto de soupire se firent entendre, alors que le brun tendait les bras vers la rouquine, qui lui remit le petit blond, qui commençait à s'éveiller, un peu perdu, et près à pleurer à cause des cris. Il fut rassuré par les sourire des genin, qui lui faisaient toute sorte de signe (Des grimace pour le Sarutobi, et des reniflement pour Udon)
-Peu importe, siffla t-il amère, Fait attention.
Par la suite, il se détourna d'eux, et se dirigea vers la sortit.
-Tsunade-Sama, je vous conseille d'en parler à Shikamaru et Kakashi sensei, je pense qu'il seraient plus à mène de nous monter tout les deux une bonne stratégie. Quant à moi, je vais repartir deux trois jours, et j'aimerais confier Naruto, à un des membre de mon équipe en qui j'ai une entière confiance.
L'Hokage fronça les sourcil avant de se lever brusquement.
-Tu n'y pense pas Sasuke! Dois-je te rappeler que Taka, ou Hebi, peut importe le nom que pour porter, vous restait des Nukenin recherché, j'ai acceptée de te réhabiliter parce que Naruto m'a supplié, et parce que tu avait des informations sur l'Akatsuki, et que tu avait un contact là bas! Mais Les trois autre guignols n'ont pas ma confiance, et ne font pas partit de ce village.
-Certes, mais ils sont plus fort que certains de vos ninja, Hokage-sama, et avec tout les respect que je vous doit, je ne vous ai pas laissé le choix. C'est eux, ou... Elle, ajouta t-il en lançant un discret regard vers le bonbon-rose.
La "jeune" femme, serra fortement ses poings, dégoûtée de se faire ainsi manipuler. Soupirant bruyamment, elle reprit place dans son grand fauteuil, et le congédia d'un geste de la main.
-Si jamais ils osent lui faire quoi que se soit... Je te jure que je te détruit.
Un micro sourire prit place sur les lèvres du brun, qui tournait son regard charbonneux vers elle.
-Si jamais ils lui fait du mal, il seront mort avant que vous n'ayez eut le temps de vous en rendre compte Tsunade-sama.
Sur ses mots, il quitta la pièce, et prit la direction de la forêt, alors que dans le bureau de la cinquième, un silence choqué régnait. Sasule Uchiwa venait de faire une promesse de mort sur ses coéquipiers actuel... Une promesse qu'il tiendrait à coup sur.