Oh My Kyûbi!

par FlyingPatatoes

Oh My Kyûbi!

Sasuke laissa tomber sa tasse sur le sol, et couru aussi vite qu'il le put vers la chambre de Naruto. Il monta les marches quatre-a-quatre, et ouvrit brutalement la porte de la chambre. Ce qu'il vit le statufia. Le petit blond reposait sur son lit, le dos arqué vers l'arrière, et la tête ballante. Ses yeux était écarquillés, et des larmes roulaient tranquillement sur ses petite joue ronde.
L'Uchiwa resta planté devants la porte, beaucoup trop ébahi par ce qu'il voyait. Il se reprit en main, secoua la tête pour chasser ses idées noires, et accourut près de l'enfant. Le blondinet poussa une plainte de douleur, tendis que son corps continuait de s'arquer comme bon vouloir. Sasuke commença à paniquer, et appela un ANBU, lui demandant d'aller immédiatement chercher la Cinquième.
Une fois fait, il reporta son attention sur l'enfant, et vit avec horreur que ce dernier semblait subir une métamorphose physique. De tout petit crocs lui poussèrent dans la bouche et ses yeux prirent une jolie teinte améthyste. Jusque là, tout aller plus ou moins bien se dit Sasuke, après tout cette couleur d'yeux lui allait comme un gant, et ses petite canine lui donnaient un air sauvage, mais tout de même très enfantin.
Malheureusement pour notre brun ténébreux, la métamorphose de l'enfant ne s'arrêta pas là, puisqu'une touffe de poiles roux commencèrent à sortir du bas dos du blond pour former une magnifique queue de renard touffu, et que ses petite oreilles auparavant parfaitement humaine s'allongèrent (NDA: Genre comme les elfe mais style renard, cf lien en bas du chapitre ^^) et devinrent velus. Sasuke hoqueta surprit, et s'approcha du blond doucement. Malgré ses trait factieux barré par la douleur et la peur, l'enfant était vraiment très mignon. Il déglutie, le chakra de Naruto était beaucoup trop élevé et démoniaque pour qu'il lui appartienne. Oui il avait découvert que Naruto abritait en lui le Kyûbi no Yohko, mais il savait aussi que jamais le blond n'aurez laissé le Renard prendre possession de son corps. Il se mordilla la lèvre, ne savant pas quoi faire. Enfin, Tsunade arriva avec quelques ANBU, d'après elle, le chakra du blond se répercutait dans toute la ville, et faisait peur aux villageois. Elle approcha Naruto, et lui caressa la joue.
-Mon dieu Naruto, qu'a tu encore fait?
Elle soupira, et prit place sur le lit de l'enfant. Elle demanda à son élève -Shizune- qui était venue avec elle, d'aller chercher un linge humide histoire de faire baisser la fièvre, et elle dévêtit légèrement le bambin, le laissant simplement en slip...

Un peu plus tôt dans l'esprit d'un certain blond.
-Comment on fait le paquetE? (NDA: Même refrain, il n'y à pas de fautes.)
-Un paCte, le reprit encore le renard, et pour le comment, ne t'en fait pas, je m'occupe de tout. Normalement tu n'aura pas mal... Enfin j'espère, murmurât t-il. Aussi, tu ressemblera un petit peu à moi, ça ne te dérange pas?
-Ze vais ressembler à toi? Avé les oreilles et tout?
Le renard hocha la tête, un petit sourire aux lèvres.
-Ouai! Hurla de joie l'enfant, ze vais ressembler à monsieur le nounou's-euh! chantonna t-il.
Kyûbi haussa un "sourcils" et secoua la tête désespéré, il se racla la gorge, ferma les yeux, et déploya son chakra au maximum. De sa voix grave, il prononça:
"Kokoro to karada,
Mizu to hikari Tochi to
sora Izureka de kanjiru y?
ni chikara o m?ji shimasu.*"
Il eu un flashe de lumière blanc, et nos deux protagonistes se mirent à hurler. Leurs deux esprit semblèrent fusionner, tendis que la grande cage s'ouvrit entièrement. Le Yohko était libre, libre de faire tout ce qu'il voulait. Et ce qu'il voulait désormais, c'était protéger son renardeau. Bon certes, le rituelle faisait plus de mal qu'il l'aurais pensé, mai au final, tout finirait bien... Du moin, il l'espérait.

Quand Naruto ouvrit les yeux, il vit des formes flous au dessus de sa tête. Il cligna des yeux, tendis que sa vision s'affinait. Il voyait déjà beaucoup mieux, peut être même dix fois mieux qu'avant son pacte, sans doute avait t-il hériter de la vision de Kyûbi, et dans ce cas là, surement que c'est autres sens s'étaient développé.. Il tenta de bouger, mais seul la douleur de ses muscles lui firent comprendre qu'il ne pourrait pas bouger avant un certain moment. Il grogna, faisant sursauter les formes maintenant parfaitement humaine, au dessus de lui. On l'aida à s'asseoir sur son lit, tendis qu'il observait les visages inquiet, qui le scrutaient. Il pencha la tête sur le côté, une moue interrogative collé au visage. Il tendis ses petit bras de bambin vers son "papa", qui le prit légèrement hésitant. Le petit blond sembla enfin remarquer que tout le monde -c'est à dire les trois personnes présente dont sa mamy, son père et la demoiselle qui suivait toujours sa grand mère- le regardaient bizarrement. Il fronça ses petits sourcils et demanda:
-Pou'quoi tout le monde y me 'ega'de cÔmme ça?
Sasuke se mordit la lèvre. Comment expliquer à un enfant de trois ans, qu'il possédait certaines caractéristique de Renard? Il se racla la gorge, et lança un regard vers son Hokage qui, elle aussi se mordillait la lèvre. Il lâcha un soupir, et posa le garçonnet au sol, puis il s'agenouilla devant lui, et prit la parole.
-Ahem... Est-ce que tu à remarquer que... Comment dire... Que tu a une queue de renard, ainsi que les oreilles qui vont avec?
Naruto le regarda un peu surprit, et sentit en effet que dans le bas de son dos, quelques chose de bizarre remuait joyeusement. Il sourit, tendis que ses yeux s'éclairaient de bonheur et que ses oreilles remuèrent elles aussi joyeusement.
Les "adultes" se regardèrent interloqués, ne comprenant pas pourquoi, le petit blond semblait heureux à l'idée de ressembler à un renard. Il interrogèrent Naruto, qui répondit tout naturellement:
-Monsieur Kyûbi qui à fait un paCte avé moi.
-Gné? répondit très intelligemment l'Uchiwa.
-Monsieur Kyûbi..
-Oui j'ai comprit, mais comment, pourquoi?
Naruto regarda son papa avec une moue interrogative. Soudain ses yeux passèrent au rouge sang, et ses trait animal se firent beaucoup plus présent. Ses crocs s'allongèrent, et ses poils (NDA: oreilles et queues pour ceux qui n'ont pas comprit.) hérissèrent. Kyûbi leurs faisait maintenant face, dans toute sa grâce démoniaque. Son visage dur comme la pierre, et ses yeux sang ne reflétaient aucune émotion. Il se redressa, et fit face aux personnes présente dans la pièce. Il leurs fit un sourire mi-amusé mi-carnassier, qui fit frémir les occupent de la chambre. Il fixa Sasuke droit dans les yeux, et prit la parole.
-J'ai fait un pacte avec le gamin, dit t-il sans plus de cérémonie.
Tsunade s 'étouffa avec sa salive, Sasuke fit tomber mâchoire par terre, et Shizune tomba sur le cul. Kyûbi ricana sous l'œil noir de la cinquième. Il se tourna ensuite vers l'Uchiwa, et prit un air très sérieux.
-Dit moi sans mentir Uchiwa, pourquoi n'a tu pas laisser la garde de Naruto à ta coéquipière, ou bien à quelqu'un d'autre?
Sasuke se mordit la lèvre, tendis que ses joue prirent une couleur rosée. Le renard le regarda interloqué, et écarquilla les yeux avant de partir dans un fou rire.
-Noooooooooooooooooon, fit t-il en riant, pas possible, toi LE grand Sasuke Uchiwa aurait... serais a-amoureux de la pille électrique de Konoha?
Il repartit dans un fou rire, et essuya ses larmes de joie toujours en ayant quelques soubresaut de rire.
-N-Non, balbutia le brun, c'est-c'est p-pas ç'ça! Je, tu..
-Il, nous, vous, ils, oui moi aussi je connais la grammaire, mais ce n'est pas ce que j'ai demandé, dit t-il avec un sourire narquois.
Sasuke lança un regard noir au Neuf Queues, et grommela quelques paroles intelligible d'où ressortaient les mots "Éviscérer, tuer, décapité.."Kyûbi haussa un sourcils, et ria doucement.
-Pas la peine de t'égosiller gamin, prend soin de lui, c'est tout ce que je demande, même si je le protégerais toujours, je peut être neutralisé, et je e veux pas qu'il lui arrive malheur. En revanche, si tu lui fait du mal, je n'hésiterais pas à te tuer. Dit t-il durement.
Sasuke hocha la tête conscient que le Yohko lui accordait sa confiance, bien qu'il soit ébahi qu'il possède un cœur. Il fronça néanmoins les sourcils, ne comprenant pas pourquoi Kyûbi avait si soudainement envie de protégé celui qu'il détestait tant. Il regarda fixement le Yohko, qui dans le corps de Naruto, semblait bien plus inoffensifs. Kyûbi sembla suivre le fils de ses pensées, car il montra les dents, et poussa un grognement sauvage, qui fit sursauter les occupent de la pièce.
-Ne crois pas que parce que je suis dans le corps du Kit, que je suis inoffensifs, bien au contraire, je te rappelle qu'ici je suis ab-so-lu-ment libre de mes mouvements, et de venir quand bon me semble.
Le brun fit la moue, et poussa un soupire, avant de passer sa main dans ses cheveux.
-Bref, fit t-il, pourquoi est tu là, tu l'a manipulé, ou quoi?
-Non, il a fait ce pacte de plein gré.
-Pourquoi, demanda le brun.
-Je veux le protéger.
-Nh.
-Fait pas cette tête Uchiwa, je vais pas te le prendre ton blondinet.
-Nh, fit t-il les joue rouge.
-Minute papillon, intervint soudain la voix de Tsunade, C'est quoi cette histoire de pacte et de je ne sais trop quoi!
-Ah la vieille se réveille, ria le Yohko, me frappe pas, tu risque d'abîmer le corps de ton petit fils chéri.
La blonde eu un reniflement dédaigneux, et se massa les tempe. Oui, ce petit allait vraiment, vraiment la rendre dingue.
-Explication, maintenant. Dit t-elle d-un ton qui ne laissa pas place à la réplique.
Et c'est avec un soupire que Kyûbi raconta pourquoi il avait fait le pacte, et que c'était la seul manière de pouvoir protéger le renardeau -dixit Kyûbi- des forces maléfique qui risquait d'envahir la terre et tout et tout.
-Donc, tu fait ça par paranoïa, le coupa la Cinquième.
Kyûbi s'étrangla, et prit une mine catastrophée.
-Vous ne vous rendez pas compte! C'est la fin du monde, si quelqu'un parvint à mettre la main sur nous!
-Nous?
-Mes frères et sœur, reniflât t-il.
-Ok... Ahem, ça nous explique pas pourquoi tu à fait ça!
-Mais, je voulait protéger le Kit, c'est à cause de moi qu'il s'est fait battre et abuser quand il était petit je ne veux pas que ça se reproduise...
Les trois protagoniste blanchirent, tendis que l'Uchiwa serrait les poings rageusement.
-Kami-sama, il-il s'est fait...
-Oui.. Et cela par ma faute.
Tsunade regarda l'enfant en face d'elle, et tristement, et se promis que plus jamais personne ne lui ferait de mal.