Chapitre 18 : La décision de Sasuke

par jessnal

Neji écarquilla les yeux lorsque enfin, il reconnut au loin deux chakras quil connaissait bien.

Neji : Ils sont là !

Léquipe se lança dans la direction que le jeune Hyuga venait de donner. Shikamaru prit la tête et suivit les indications de son frère darme et rival, des parchemins explosifs dans une mains, des shurikens dans lautre.

Tous se tenaient plus ou moins sur la défensive, essayant daccepter létrange vérité que Sakura venait de leur révéler.

Naruto était perplexe. Il avait fait de Sasuke la quête de toute sa vie et enfin, il avait la confirmation de ne pas avoir été dans lerreur, davoir fait le bon choix que de toujours croire en lui. Chacun des mots de Sakura raisonnait encore dans sa tête :

« Sasuke navait quun seul objectif : tuer Itachi, son frère aîné. Il a finit par y mettre un terme Mais jusquà ce crime, il faut savoir que jamais il navait prit la vie de qui que ce soit, pas même celle dOroshimaru. Il avait simplement absorbé le serpent dans une autre dimension. Cest en réalité son aîné qui la définitivement anéantit.

Lorsque son objectif eut été atteint, il avait été déclaré comme traître par la plupart des villages cachés Il a donc reprit le dessein de son frère : rester le plus près de lennemi pour toujours garder une main sur lui, lempêcher de nuire au maximum. Il sest donc allié à Madara pendant la grande guerre. Et à cette guerre, il y a prit part. Souvenez-vous, lorsque Naruto a perdu le contrôle de Kyubi Tout semblait perdu. Madara a essayé dapprivoiser le bijuu, mais une force incroyable len a empêché avant de le détruire. Cette force là, cétait Sasuke, tapis dans lombre. Il a toujours été un ninja de Konoha Lorsque Naruto a pu reprendre le contrôle, il sest effondré à mes côtés en me demandant une faveur : celle de ne jamais révéler ce dont javais été témoin. »

Naruto ne bougeait plus les points serrés, son regard azure fixant la rose.

Neji : Et tu las aidé à se cacher. Pendant tout ce temps

Sakura : oui.

La jeune femme baissa la tête honteuse.

Shikamaru : Sais-tu où est Sasuke maintenant ?

Sakura : je lignore

Le point de Naruto sabattit alors violemment sur une cloison. Tous sursautèrent.

Naruto : Pourquoi ai-je été écarté de cette confidence Sakura ?

Sakura : Naruto je

Naruto : Depuis son départ, je nai jamais cessé de le traquer pour te le ramener. Je continuais secrètement cette mission et japprend aujourdhui que tu lavais déjà retrouvé

Sakura : Je ne faisais que respecter ma promesse

Naruto : Tu ne faisais que le protéger égoïstement ! As-tu seulement pensé une seule seconde à moi à ce temps que jai perdu, que jai sacrifié pour ton bonheur ? Le mien a donc si peu dimportance à tes yeux ?

Pour la première fois, il osait enfin hurler ce quil avait sur le cœur depuis des années. On avait toujours beaucoup trop compté sur lui on avait toujours trop espéré de lui Aujourdhui, Naruto était fatigué Las des secrets et des révélations, il avait simplement envie de prendre sa vie en main et de se consacrer à ses rêves pour une fois.

Shikamaru posa une main sur lépaule de son ami de toujours.

Shikamaru : Naruto jimagine la colère qui gronde à lintérieur de toi Mais je ten supplie, conserve là encore un peu. Toi et Sakura aurez tous le temps que vous voudrez pour vous expliquer Mais pour lheure, aide nous à retrouver Miwaku.

Le renard soupira en haussant les épaules. Le doux sourire de la jolie brune lui apparut. Elle ne méritait pas que lon perde du temps pour la retrouver

Naruto : En route !

Ils sélancèrent en binômes, Naruto et Sakura dun côté, Neji et Shikamaru de lautre.

Lorsque le regard de la rose croisa celui du blond, il se contenta de lui adresser un regard doux elle le lui rendit par un faible sourire.

Naruto : Pardonne moi de mêtre emporté

Elle voulu lui répondre, mais il la coupa.

Naruto : Plus tard daccord ?

Elle hocha simplement la tête.

De leur côté, Neji et Shikamaru progressait en silence, le cœur battant, rongés par linquiétude et les remords. Chacun sen voulait autant quil leur en était possible. Ils avaient laissé filer entre leur mains de ninjas renommés une petite débutante pas encore genin, mais pire encore, la personne quils devaient protéger au péril de leurs vies. Mais leur mission commune leur importait peu Neji en oubliait presque les précieuses informations que Miwaku possédaient La seule et unique chose qui comptait à leurs yeux présentement, cétait quelle soit saine et sauve.

Ils doublèrent leur allure, lorsque Neji sécria soudainement :

Neji : Ils sont là ! Je les vois !

Le cœur de Shikamaru bondit dans sa poitrine. Il suivit son partenaire, poussant son corps à aller plus vite encore au devant de celle quil aimait. Car oui, il pouvait enfin se lavouer à lui-même. Miwa nétait pas seulement lobjet dun quelconque désir, dune pulsion ou dun caprice Bien sûr, il aimait ses formes généreuses, sa bouche moqueuse, et rêvait de voir un jour ses cheveux détachés. Il se surprenait souvent à limaginer à ses côtés, son corps brûlant contre le sien Mais son imagination allait bien au-delà de ses fantasmes. Car dans ses rêves, il ne couchait pas avec, il lui faisait lamour il songeait comme il serait doux de se réveiller près delle, davoir chaque jour son visage comme premier rayon de soleil de fonder une famille qui sait ? Il ne savait rien delle Il la connaissait depuis si peu de temps Mais il en était certain : Miwa était la femme de sa vie.

Enfin, ils arrivèrent devant eux Neji et Shikamaru restèrent quelques secondes sans bouger. Ils sattendaient à tout, sauf au spectacle quil leur était donné.

Miwaku, à genoux, soutenait Sasuke qui, visiblement anéantit par la douleur était recroquevillé sur lui-même, son visage dans ses mains. La jeune femme était pâle et semblait profondément inquiète. Elle agrippait lUchiha dune façon maternelle, protectrice et lui murmurait des paroles réconfortantes.

Miwaku : ça va aller Sasuke On sen est sortit.

Le jeune homme hurla de douleur.

Miwaku : Allez chercher Sakura !

Neji et Shikamaru ne cillèrent pas, toujours stupéfait de ce quils voyaient.

Miwaku : Neji ! Vite !

Sans comprendre pourquoi, le jeune homme obéit et partit aussitôt. Shikamaru sapprocha deux sur la défensive, un kunaï à la main.

Miwaku : Ne tavise pas de lui faire du mal !

Le regard froid de la jeune femme len dissuada aussitôt.

Shikamaru : Que sest-il passé ?

Miwaku : Nous lavons prit en chasse il sest défendu.

Le jeune homme poussa un nouveau gémissement.

Miwaku tenta décarter avec douceur les mains du visages de Sasuke. Shikamaru pu alors découvrir les larmes de sang qui inondaient le visage de ce dernier.

La jeune femme arracha un morceau de sa jupe pour les éponger. LUchiha se laissait faire, trop occuper à prendre sur lui pour ne pas hurler. Il avait limpression que ses pupilles dembrasaient se déchiraient Jamais il navait ressentit une telle douleur physique. Il tenta dappeler celle quil désirait auprès de lui comme si le simple fait de prononcer son nom était exécutoire.

Sasuke : S Sakura

Miwaku repoussa ses cheveux et tenta de le réconforter à nouveau.

Miwaku : Elle arrive Elle sera bientôt là pour te soigner

Shikamaru observait la scène, impuissant.

Shikamaru : Il a abusé de son Sharringan Il sen est prit à toi ?

Miwaku : Pas une seule seconde.

Il soupira, soulagé.

Neji ne tarda pas à revenir, accompagné de Naruto et Sakura. La rose se jeta aussitôt sur Sasuke et commença immédiatement à lui procurer des soins. Naruto se tenait derrière elle, lassistant de mieux quil pouvait.

Miwaku recula et sappuya contre la cloison du mur derrière elle. Ses mains étaient recouvertes de sang. Elle déchira le reste de sa jupe afin de sen débarrasser et regarda léquipe sept, à nouveau réunit. Alors quelle essuyait douloureusement ses mains, elle fut prise de vertiges et sentie ses jambes trembler. Elle se laissa glisser jusquau sol. Shikamaru et Neji vinrent à ses côtés, sasseyant lun à sa droite, lautre à sa gauche.

Shikamaru prit une des mains de la jeune femme, et constata ses hématomes.

Miwaku afficha un faible sourire.

Miwaku : Oui jai un peu abusé de mon chakra mais vous êtes rapides les garçons

Les deux lui jetèrent un regard noir. Elle haussa les épaules avec un petit rire, si léger quelle-même eut du mal à lentendre.

Miwaku : ça va je mexcuse.

Neji : Ne croie pas ten tirer à si bon compte.

Elle voulu protester, mais la tête lui tournait.

Shikamaru : Tu es pâle

Miwaku : Oui cest mon chakra qui me joue des tours lorsque je lutilises trop intensément.

Neji : Ne las-tu pas utilisé que pour courir ?

Elle se mordit la lèvre.

Shikamaru : Sasuke tavais emprisonné dans son dôjutsu nest-ce pas ?

Elle hocha simplement la tête.

Shikamaru : Il a été prit de faiblesse alors que vous étiez tout deux dans une autre dimension ? Nest-ce pas ?

De nouveau, elle acquiesça.

Il se pencha vers elle afin dexaminer ses bras.

Miwaku rougit alors

Miwaku : Ta perspicacité est vraiment agaçante

Une fois de plus, il avait comprit. Il avait trouvé le bon raisonnement.

Neji : Vous mexpliquez ?

Shikamaru : Il y a longtemps, pour recouvrer des forces, Sasuke avait pour habitude de mordre sa coéquipière Karin. Son chakra lui était bénéfique. Daprès une étude, certain chakra ont la capacité de guérir instantanément une douleur mais cela reste très éphémère. Le temps pour un ninja de se tirer daffaire

Neji se mit à observer lui aussi les bras de la jeune femme.

Elle les croisa, gênée.

Miwaku : Vous allez arrêter tout les deux ! Quelle importance de voir à quel endroit il ma mordu ?

Shikamaru tendit sa main vers elle et déplaça sa lourde tresse quelle avait judicieusement placé dun côté inhabituel. Il remarqua dans le cou de la jeune femme la trace dune morsure encore fraiche, puisquun léger filet de sang sen échappait.

Il ne put sempêcher de jeter un regard menaçant à lUchiha qui se décrispait peu à peu, non loin deux.

Neji ferma simplement les yeux afin de refouler les pulsions de rage qui émanaient de lui.

Les deux hommes se fermèrent instantanément. Entre les deux, Miwaku leva les yeux au ciel.

Miwaku : Vous nallez pas men vouloir de lavoir aidé quand même ? Si on avait pas eu recours à cette technique on serait probablement coincé dans un monde parallèle !

Neji : Il aurait tout aussi bien pu te mordre la main.

Miwaku : Au cas ou tu ne laurais pas remarqué, mes mains sont inutilisables à lheure quil est et si tu crois vraiment que cétait agréable que de sentir des dents transpercer ma chaire, tu te goures !

Elle voulu se relever, mais ses jambes refusèrent de la porter. Elle tituba et Shikamaru la rattrapa de justesse.

Miwaku : Je crois que je suis fatiguée

Elle navait quune envie, cétait de sendormir. Elle sappuya contre Shikamaru, à bout de forces. Il laccueillit dans ses bras, bien quil sache que ce contact était surtout du à la faiblesse de son amie et non à sa tendresse. Il la souleva du sol avec douceur et se rassit, la gardant contre lui, callant sa tête dans le creux de son épaule.

Neji sentit son cœur se serrer. Une fois de plus, Shikamaru volait un instant de tendresse à Miwaku. À chaque fois, il lui passait devant. Il se contenta dobserver la jeune femme, blottit contre son ami. Ils allaient bien ensembles, ils devaient se lavouer. Tout à coup, il ressentit lirrépressible besoin de se confier à quelquun que faisait Tenten à cet instant ?

Sakura mit de longues heures à soigner Sasuke Lorsquelle fut à bout de chakra, elle aussi seffondra. Sasuke restait allongé sur le sol, les yeux clos. Comme il ne sentait plus la présence de la rose près de lui, il tâtonna à sa recherche. Il trouva enfin son visage. Il y découvrit des larmes.

Sasuke : Tu pleures Sakura ?

La jeune femme serra simplement les lèvres pour empêcher un gémissement de séchapper.

Il souffrait toujours, mais plus autant. Dun geste brusque, il attrapa le corps frêle du ninja médecin et le plaqua contre lui.

Sasuke : Tas toujours été pleurnicheuse

Elle se laissa aller contre son torse. Pour la première fois, il la prenait dans ses bras. Combien dannées avait-elle attendue ? Elle ne savait plus Elle ne voulait plus les compter

Lui non plus ne voulait plus sattarder sur sa jeunesse quil avait gâché à courir après le passé et la vengeance. Grâce à Miwaku, il voyait lavenir dune nouvelle façon Il voyait tout simplement un avenir Et si Et si il pouvait rentrer chez lui ?