Chapitre Deux

par Shiroi Senko

Chapitre Deux:

Naruto ouvrit les yeux et remarqua avec étonnement qu'il était dans son lit, il tourna la tête pour chercher une explication à sa présence dans son appartement, un indice apparut rapidement sous la forme d'une longue chevelure noir appartenant à une personne lui tournant le dos. En entendant un bruit la personne se retourna laissant ainsi à Naruto le loisir de la détailler, c'était une femme au visage fin, avec des yeux rouge, elle portait un haut donnant l'impression qu'elle était enroulé dans des parchemins par dessus un haut en résille, son bras droit était recouvert par une longue manche rouge:
"Ah tu es enfin réveillé!" Remarqua la jeune femme.
"…"
"Ne t'inquiète pas je ne te ferais pas de mal, je me présente, je suis Yūhi Kurenaï."
"Qu'est-ce que vous faîtes ici?" Demanda simplement Naruto. 

Kurenaï fut légèrement déconcertée par la froideur du jeune garçon, mais se reprit vite:
"J'ai été nommée pour être ta tutrice à partir de maintenant."
"J'ai déjà un tuteur…"
"L'as-tu au moins déjà rencontré?"

En réponse elle ne reçut qu'un silence significatif:
"C'est bien ce que je me disais, donc quand tu reviendras, on emballera tes affaires et tu viendras les placer dans ta nouvelle maison, c'est-à-dire chez moi."
"Pff… Et je dois revenir d'où?"
"Après avoir vu la discrimination que tu as subi lors du test et tenant compte du fait que tu es battu un Combattant, il a était décidé que tu avais réussi l'examen."

Kurenaï regarda le pré-adolescent, étonnée, bien que ça n'ait duré que quelques dixièmes de seconde, elle était persuadée de l'avoir vu sourire, pas un sourire ironique ou de convenance, mais un sourire montrant une véritable joie, et ce simple sourire aussi court fut-il, lui réchauffa le cœur, lui prouvant ainsi que cet enfant qui paraissait si froid extérieurement n'avait pas totalement coulé dans la tristesse:
"Qui vous a forcée à vous occuper de moi?" Demanda Naruto qui avait repris son air neutre.
"J'en a moi-même fait la demande à Sarutobi-sama."

Naruto le fixa comme si il attendait la chute d'une mauvaise blague:
"Nan, je vous pose la question sérieusement."
"Et moi je te répond sincèrement."

D'aussi loin qu'il se souvienne, Naruto était prêt à parier que cette simple réponse fut la chose qui le choqua le plus dans sa vie…ce qui s'afficha par un haussement de ses deux sourcils. La réaction choqua légèrement la jeune femme, d'après ce que le Sandaïme lui avait expliqué ce genre d'expression sur le visage du blond équivalait environ à un cri de surprise chez quelqu'un d'autre, elle pouvait donc deviner le niveau d'étonnement qu'avait atteint l'Uzumaki, elle savait qu'il n'avait pas eut la vie facile à cause de son statut, mais elle ne s'était pas attendue que ce soit à ce au point que le simple fait que quelqu'un puisse vouloir s'occuper de lui le choque autant. Naruto reprit son air froid et dit:
"Vous devez être masochiste."
"…" Kurenaï resta légèrement bouche-bée face au commentaire.
"Bon et bien excusez-moi Yūhi-san, je me rends à l'académie."
"Tu n'as pas besoin d'être si formel."
"Ne le prenez pas mal, mais je n'ai aucune confiance envers les adultes." Rétorqua immédiatement Naruto en se levant.

Naruto sentait le regard choqué de la femme braqué sur lui, mais il ne s'en formalisa pas, puis il remarqua enfin qu'il tenait en main le petit rouleau rouge qu'il avait "emprunté" aux archives. La femme s'étant reprise et voyant Naruto fixer le rouleau, compris qu'il valait mieux qu'elle explique:
"À chaque fois que quelqu'un tentait de le prendre il retournait immédiatement dans ta main."

La Yūhi se doutait qu'il avait écouté avec attention, mais il fit comme si de rien n'était, alors qu'il s'apprêtait à partir, il sentit quelque chose arriver dans son dos, chose qu'il intercepta au vol sans même se retourner, en regardant ce qu'il avait attrapé il vit que c'était un bandeau frontal:
"Ce ne serait pas pratique si tu oubliais ça!"

Le blond ne prit même pas la peine de répondre et quitta l'appartement en claquant la porte, Kurenaï soupira:
"Ça ne va pas être simple…"

Naruto courrait rapidement vers l'endroit où on annoncerait son équipe, ignorant les injures qui lui étaient adressées, il arriva vite à l'académie, dans laquelle il pénétra en reprenant une vitesse normale, il entra dans son habituelle salle de classe. La première personne à remarquer le blond fut Kiba Inuzuka, membre d'un clan de loups-garous plutôt connu:
"Cette salle est réservée à ceux qui ont réussis le test, et d'après ce que j'ai entendu, tu l'as raté."

Effectivement la nouvelle que le membre le plus froid du top trois des élèves -et surement le plus froid tout court- avait raté l'examen Senshi avait rapidement circulée. Kiba insista de nouveau, il tentait d'enfoncer le clou, simplement par jalousie, car -bien qu'il soit plus petit que celui de Sasuke- Naruto avait fini par avoir son propre fan-club:
"Un raté comme toi devrait plutôt quitter la salle et retourner pleurer chez lui!"

Naruto bailla -prouvant du même coup son grand intérêt face aux propos que lui portait Kiba- puis présenta son bandeau, avant d'aller s'asseoir sans un mot, inconsciemment Sasuke, qui avait observé la scène, eut un sourire amusé, Hanabi n'ayant elle non plus rien raté de la scène, plaça sa main sur son cœur et soupira un bon coup, Kiba lui se faisait insulter et frapper, pour avoir osé embêter "Naruto-sama".

Naruto, s'étant assis, se mura rapidement dans son habituel mutisme qui maintenait les gens à l'écart.

Une dizaine de minutes plus tard Iruka entra dans la salle et commença à annoncer les équipe, arrivé à la numéro sept, il grimaça, mais annonça tout de même:
"Équipe sept: Uchiha Sasuke, Hyūga Hanabi et Uzumaki Naruto, sous la direction d'Hatake Kakashi."

La salle fut parcourue d'une vague de protestations, les plus audibles furent celles de Ino Yamanaka membre d'un clan Onmyōji et celles de Sakura Haruno:
"Mais sensei pourquoi les trois meilleurs élèves sont dans la même équipe?" Interrogea Ino.
"C'est injuste!" Protesta à son tour Sakura. "On s'en fout de tout ça laissez moi juste être dans l'équipe de Sasuke-kun, shanaro!"
"Il y a une raison, mais je n'ai pas le droit de vous la dévoiler." Répondit Iruka. "Donc le sujet est clos, reprenons. Équipe huit: Aburame Shino, Inuzuka Kiba, Haruno Sakura, sous la direction de Yūhi Kurenaï."

Le nom fit très légèrement tilter Naruto, alors comme ça sa nouvelle tutrice était une Senshi et de rang Paladin au minimum:
"Et enfin l'équipe neuf étant toujours en activité, équipe dix: Yamanaka Ino, Nara Shikamaru et Akimichi Chōji, avec pour sensei Sarutobi Asuma. Revenez cette après-midi à quatorze heures pour rencontrer vos sensei." Dit Iruka avant de quitter la salle.

Les réactions étaient diverses et variées:
→ Shino était impassible, comme d'habitude.
→ Kiba sautait dans tout les sens heureux d'être avec Sakura.
→ Sakura était à la limite de fondre en larmes, car elle n'était avec aucun des beaux gosses mais en plus, comme si ça ne suffisait pas, elle était avec Kiba.
→ Ino était dégoutée, mais bien moins que Sakura, elle, au moins était avec ses amis d'enfance.
→ Shikamaru dormait, pour ne pas changer.
→ Chōji était content, il était avec son meilleur ami et il avait un paquet de chips, tout ce qu'il lui fallait pour être heureux.
→ Sasuke, sans être joyeux était satisfait, il savait qu'il n'allait pas être avec des boulets.
→ Hanabi exultait, se retenant de lâcher quelques larmes, préférant cacher son amour -chose inutile, tout le monde hormis le premier concerné étant au courant.
→ Et Naruto avait atteint le plus haut niveau du "je-m'en-foutisme".

Naruto quitta la salle en silence pour rentrer à son appartement. Quand il ouvrit la porte il remarqua que Kurenaï était présente:
"Alors vous êtes vraiment revenue." Soupira Naruto.
"Pourquoi ne serait-ce pas le cas?"
"J'imaginais plutôt que dès que je serais parti vous vous en seriez allée en espérant me blesser, ce qui, au passage, n'aurait pas marché vu que votre présence ne me marque pas plus que ça."

Kurenaï se frotta les tempes:
"C'est choquant, impossible de tenir une discussion avec lui sans qu'il ne me jette une pique, c'est encore pire que ce qu'avait dit Sarutobi-sama…" Pensa Kurenaï. "Eh bien, comme tu peux le voir ce n'est pas le cas." Dit-elle à voix haute.
"Oui, j'avais remarqué." Répondit le blond, presque déçu.

Il ne fallut même pas cinq minutes aux deux Senshi pour mettre dans un carton les affaires du blond qui se limitaient à des vêtements. Ils quittèrent ensuite l'appartement pour se diriger vers la maison de Kurenaï, quand ils furent devant, Naruto prit le temps de la détailler c'était une maison assez simple bien qu'elle ait deux étages, le jeune femme se dirigeât vers la porte qu'elle ouvrit d'un double tour de clef, avant d'entrer, rapidement suivie du blond, face à la porte d'entrée s'étendait un petit couloir au bout duquel il y avait des escaliers en colimaçon, le sensei se dirigeât vers la première porte toujours suivie du blond, c'était le salon, il y avait un grand canapé face à un table basse elle-même face à une télé grand écran, il y avait quelques photos de Kurenaï avec un homme de grande carrure, portant une barbe et ayant presque toujours une cigarette dans la bouche:
"Son petit ami?" Se demanda Naruto sans réel intérêt.

La porte suivante était les toilettes, en face c'était la salle de bain qui contenait une grande douche, un lavabo et un grand miroir. Ils montèrent ensuite à l'étage où il y avait de secondes toilettes et une deuxième salle de bain, celle-ci ayant une baignoire à la place de la douche. La brune présenta ensuite sa chambre au blond, la pièce était, à elle seule, presque plus grande que son ancien appartement, il y avait une commode simple, sans ornements inutiles, un grand lit deux places avec une table de chevet sur le côté gauche et un petit bureau à côté de la fenêtre donnant sur la cours arrière:
"Yūhi-san la cour n'étant pas utilisée pourrais-je y installer de quoi m'entrainer?"

Effectivement la cour tenait plus de l'étendue sauvage que d'autre chose, les herbes donnaient l'impression de ne pas avoir été coupées depuis des siècles et des débris et autres objets non-utilisés y étaient présents:
"À une condition." Répondit la jeune femme aux yeux rouge.
"Et laquelle?" Soupira Naruto, s'attendant au pire.
"Que tu cesses de me vouvoyer et que tu m'appelles par mon prénom."

Naruto haussa un sourcil, ne s'étant pas attendu à cela. Combien de fois cette femme comptait-t-elle le choquer en une journée? Après à peine deux secondes il répondit:
"D'accord Yū- Kurenaï-san." Se rattrapa le blond.
"Pas besoin du "-san"…"
"N'en demandez pas trop."
"Bon ça reste formel, mais c'est déjà ça de gagné." Soupira mentalement Kurenaï.
"Bon je retourne à l'académie."
"Déjà? Mais il n'est que treize heure." S'étonna la brune. "Et en plus ton sensei sera en retard." Ajouta-t-elle mentalement.
"Il vaut mieux être en avance qu'en retard, en plus ça me permettra de lire ça." Répondit le blond en présentant le petit rouleau. "Je rangerais mes affaires à mon retour." Ajouta le blond avant de partir, lançant de nouveau Kurenaï en plant.
"Au moins, j'ai réussie à faire en sorte qu'il m'appelle par mon prénom…" Soupira la sensei.

Naruto arriva rapidement à l'académie, il se dirigea tout de suite vers sa classe, qu'il trouva évidemment vide, il s'assit à une table dans l'angle le plus haut de la salle, il sortit ensuite le petit rouleau, qu'il se mit à lire avec assiduité.

Environ cinq minutes plus tard ce fut Sasuke qui entra dans la salle et il remarqua sans le moindre étonnement la présence du blond, il avait fini par s'y faire, de toute façon dès que le blond devait aller quelque part à une heure précise il y était toujours en avance, ce qui l'étonna plus ce fut de le voir lire ce qui semblait être un rouleau de techniques, non pas que Naruto n'en lisait pas, mais il avait pensé qu'il serait le seul à avoir l'idée de ramener un rouleau malgré que ce soit le moment de la rencontre avec leur sensei, il regarda le rouleau avec plus d'attention et vit qu'au dos il portait le signe représentant les Djinn, c'est à dire un triangle ayant à chacune de ses extrémités, les kanji "Honō", "Fū" et "Sui". Il s'assit à son tour et sortit un rouleau bleu et rouge marqué par les armoiries du clan Uchiha.

Encore une dizaine de minutes plus tard c'est Hanabi qui arriva, elle vit que comme d'habitude, ils étaient les trois premiers présents, elle observa très rapidement les deux garçons lisant de rouleaux, avant de pouffer silencieusement, malgré qu'aucun d'entre eux ne le reconnaisse ils pensaient tout trois souvent aux même choses, ils étaient bien les seules personne qui pensaient à ramener un rouleau de techniques alors qu'ils devaient rencontrer leur sensei, elle alla s'asseoir à la troisième table simple, les deux autres étant prise par les garçons.

Le temps passa, sans qu'aucun des trois ne s'en rende compte, même les appels répétés des autres élèves à leurs intention ne les sortirent pas de leur concentration, au bout d'un moment ils sortirent enfin le nez de leur lecture respective -à peu près au même moment:
"Ils ne sont pas encore arrivés?" Interrogea Naruto.
"Non, je crois qu'ils sont déjà partis." Répondit Hanabi après avoir regardée l'horloge, qui affichait seize heures.

À ce moment un homme aux cheveux gris coiffés en pique passa la porte, le bas de son visage était caché par un masque et son œil gauche par son bandeau frontal:
"Désolé pour le retard!"
"Je n'avais même pas remarqué que vous n'étiez pas là." Rétorqua l'Efrit du tac-o-tac.
"Moi non plus."
"Hn." Ajouta Sasuke.
"Bon et bien on commence fort" Pensa le masqué, avec une goutte derrière la tête.
"Mais en faite de toute façon que vous soyez là ou pas ça change pas grand chose…"
"Ouaip."
"Hn."
"Mais sur quel genre d'équipe je suis tombé moi?" Se lamenta mentalement le gris.
"Bon venez avec moi on va faire les présentations."

L'homme suspect les emmena sur le toit du bâtiment où il s'adossa à la rambarde alors que les trois Recrues s'assirent sur des marches face à lui:
"Donc présentez-vous."
"Vous voulez savoir quoi?" Demanda le seul blond de l'équipe.
"Votre nom, ce que vous aimez, ce que vous détestez, vos loisir, et vos rêve pour l'avenir, les trucs normaux quoi."
"Vous pouvez commencer, nan?" Répondit platement Hanabi.
"Je m'appelle Hatake Kakashi, ce que j'aime et ce que je déteste ne vous regardes pas, mes loisirs sont divers et variés et mes rêves pour l'avenir, bof."
"Ouais en fait on connaît juste votre nom."
"Bah on s'en fout tant que vous êtes fort." Ajouta le Djinn.
"Mais quelle galère." Soupira intérieurement Kakashi. "Bon à toi le glaçon numéro un." Dit-il en pointant Sasuke du doigt.
"Hn, je me nomme Uchiha Sasuke, je n'aime pas grand chose, mais j'en déteste beaucoup, mon principal loisir est l'entrainement, mes rêves pour l'avenir sont de reformer mon clan et de tuer une certaine personne."
"À toi jeune fille."
"Mon nom est Hyūga Hanabi, j'aime une certaine personne, je déteste plein de choses, mes loisirs sont l'entrainement, la lecture et le shogi, mon rêve pour l'avenir est de devenir une grande Senshi."
"À ton tour le blondinet."
"Je m'appelle Uzumaki Naruto, je n'aime rien, ne déteste rien, mon seul loisir est l'entrainement et mon rêve pour l'avenir…je ne crois pas posséder quelque chose du genre."
"Ok donc tu es rebaptisé glaçon numéro un…" Annonça Kakashi.
"…"
"Aucune réaction, quel auditoire génial." Pensa ironiquement l'Hatake. "Donc demain vous allez passer une épreuve de survie où je serais votre adversaire, je vous préviens d'avance, sur les vingt-sept diplômés seul neuf seront pris tous les autres retourneront user les bancs de l'école. C'est une épreuve hyper-sélective avec un taux d'échec de plus de soixante six pour cent."
"Ah ok."
"J'espère que ce sera plus dur que ceux de l'académie…"
"Hn."
"Et sinon…vous connaissez le stress?"
"Sans commentaire."
"Sans intérêt."
"Sans utilité."
"…y a-t-il quelque chose qui puisse leur faire perdre leur self-control?"
"Je pense à quelque chose, pas que je veuille donner raison aux deux pimbêches, mais pourquoi les trois meilleurs élèves sont dans la même équipe?" Demanda Naruto.
"Parce que vous êtes les enfants les plus asociaux que l'on ait vu depuis longtemps."
"C'est vrai que c'est le meilleur moyen." Répondit Sasuke.
"Ouais, si on avait dû mettre une équipe avec un d'entre nous avec par exemple, un surexcité et une gamine en chaleur, ça aurait forcément fini par mal tourner." Ajouta Hanabi.
"Pas faux."
"Même se faire traiter d'asocial n'en fait réagir aucun…"
"Bon, rendez-vous demain sept heures, sur le terrain d'entraînement numéro trois et venez à jeun, sinon vous allez tout recracher." Dit Kakashi avant de disparaître dans un tourbillon de feuilles.

Les trois membres de la nouvelle équipe sept se séparèrent après un salut rapide. Une fois dans sa nouvelle maison Naruto se dirigeât immédiatement vers le salon où il pouvait entendre Kurenaï:
"Je suis rentré."
"Bienvenue."
"Dis-moi Kurenaï-san, Hatake Kakashi, il est fort?"
"Oui il l'est, il est même très fort." Répondit simplement la brune en se tournant vers le blond. "Tout à l'heure quand je suis venue chercher mon équipe tu étais en train de lire le rouleau c'est ça? Il y a des choses intéressantes dedans?"
"Plus ou moins." Répondit évasivement le blond.

Sur ces paroles, Kurenaï reprit ses activités qui avaient été brièvement interrompues par le blond.

XxxXxxX

Le lendemain à onze heures trente, Kakashi arriva enfin sur le terrain numéro trois sans se presser, il vit ses élèves, de nouveau plongés dans leur rouleaux, cette fois moins concentrés, il suffit que Kakashi se racle la gorge pour les sortir de leur transe:
"Désolé pour le retard, j'ai dû aider une grand-mère à ranger ses courses."
"Ok."
"…"
"Tant mieux pour elle."

Un ange passa, avant que Kakashi ne reprenne la parole après une dizaine de secondes de silence:
"Bref, j'ai deux clochettes." Expliqua Kakashi sortant les deux objets de sa poche. "Celui qui n'en aura pas à midi retournera à l'académie, j'espère pour vous que vous n'avez pas mangé."
"Moi je l'ai fait."
"Moi aussi." Affirma la Hyūga.
"Pareil."
"Et mes ordres vous en faites quoi?" Demanda Kakashi avec une goutte derrière la tête.
"Moi j'avais faim." Dit simplement Hanabi.
"Pareil." Ajouta Sasuke.
"Et moi je m'en foutais."
"Pourquoi j'ai accepté de devenir sensei déjà?"
"Enfin, bref vous avez jusqu'à midi!" Annonça-t-il en mettant en marche le chrono qu'il avait déposé sur un des trois poteaux en bois présents sur le terrain.

Le temps qu'il relève la tête ses élèves n'étaient plus là:
"Rapides, ils sont peut-être asociaux, mais ils sont bons pour leur âge."

Il y eut quelques secondes sans que rien ne se passe, mais à peine la main de Kakashi eut-elle touchée sa pochette que trois salves de shuriken arrivèrent respectivement de sa gauche, de sa droite et dans son dos.
"Ils sont synchrones."

Pour esquiver, le gris sauta en l'air, laissant ainsi les shuriken se rencontrer entre eux, avant même qu'il n'ait de nouveau touché le sol Naruto arriva en courant depuis son dos:
"Ne le prenez pas mal ce n'est pas contre vous sensei."

Naruto fit un mouvement horizontal avec son bras, se servant du kunaï qu'il avait en main comme d'un couteau. Kakashi, se servant du poignet du blond, comme d'un appui, il passa par dessus sa tête, mais déjà Sasuke l'attendait:
"Anjutsu: Hi no Kōmori."

Le brun exhorta cinq flammes en forme de chauves-souris, en se servant se son centre de gravité Kakashi parvint à les esquiver en l'air mais les bêtes enflammées revinrent immédiatement à l'assaut, ne pouvant plus esquiver, toutes les bêtes s'entrechoquèrent avec au centre Kakashi, mais quand Sasuke allât voir son œuvre il ne trouva qu'une buche:
"Je vois, Kawarimi."

Le brun chercha le gris du regard, aidé par le blond, mais ils ne le trouvèrent pas, de son côté le sensei regardait le brun qui lui tournait le dos:
"C'est le plus dangereux, il faut que je m'occupe de lui."

Il fonça vers l'Uchiha à toute allure, mais alors qu'il s'attendait à le surprendre c'est lui qui fut surpris par l'arrivée de la jeune Hyūga depuis son angle mort dût à son œil gauche:
"Onmyōdō: Hakkeshō Kaiten." Annonça la brune en tournant sur elle-même.

La technique créât une cloche d'énergie, malgré tout Kakashi parvint à l'esquiver à l'aide d'un salto arrière, l'Hatake observa ses trois élèves qui lui faisaient face, alors qu'il se pensait en partielle sécurité et qu'il s'apprêtait à prendre quelque chose dans sa pochette, il dut effectuer un saut tournoyant à l'horizontal, lui permettant ainsi de ne pas se faire couper en deux par un shuriken Fūma, quand il atterrit il regarda dans la direction d'où venait l'attaque, mais sentant une attaque venir dans son dos il se retourna pour voir que le shuriken s'était transformé en Naruto et que ce dernier lui lançait un kunaï, il bondit sur le côté mais de nouveau l'ancien shuriken lui lança un kunaï, le Naruto présent depuis le début en fit de même et un kunaï vint de derrière lui depuis un buisson, ne pouvant les esquiver, il décida de les arrêter, il attrapa les trois armes et les relança dans les direction depuis lesquelles elles étaient venues. Les deux Naruto visibles explosèrent en fumée alors que du buisson en sortit un troisième, alors que le gris pensait enfin avoir tous ses élèves en visuel, il remarqua que les deux autres étaient partis, vu la lueur moqueuse presque invisible présente dans le regard de Naruto, il devina que tout avait été prémédité:
"Ils sont bons, ils ne m'ont même pas laissé le temps de toucher à mon Icha Icha Paradise."
"Anjutsu: Hiken." Annonça Naruto avant de foncer au corps à corps.

Le blond envoya son poing vers son sensei qui pensa d'abord à le contrer, avant de remarquer les flammes qui semblaient atteindre de très hautes températures et qui recouvraient ses poings, l'argenté esquiva le premier coup, mais décala le second, profitant de l'ouverture, il lui mit un coup de genou qui décolla carrément quitter les pied du blond du sol, sans pause, le gris lui envoya son poings dans le thorax, l'envoyant valdinguer cinq mètres plus loin:
"J'y suis peut-être allez un peu fort, mais ça devient risqué."

Ses pensées furent mises en doute, lorsque le petit blond revint à l'assaut avec encore plus d'ardeur, le blond se remit à essayer frapper son sensei dès qu'il fut à portée:
"Il est moins intelligent que ce que je pensais, il n'a pas compris que j'étais meilleur que lui au corps à corps…"

Il mit donc un coup de pied au blond qui le fit reculer de quelque mètres, mais sans prendre de pause ce dernier revint à l'assaut:
"Mais il est increvable ou quoi? Bon désolé pour ça mais faut que tu te calme."

Kakashi mit un uppercut dans le ventre du blond, lui faisant quitter le sol, avant qu'il ne retombe, il lui mit un coup de genou au niveau de l'estomac, puis avec les mains jointes il lui mit un coup dans le dos, faisant s'écraser le blond sur le sol. Le gris regarda son élève pour voir si il se relevait, mais profitant de cette baisse de garde les deux autres lui foncèrent dessus par les côtés:
"Et merde je me suis trop concentré sur Naruto, c'est pour ça qu'il ne partait pas se cacher alors que j'étais plus fort, il voulait détourner mon attention."

Malgré l'attaque surprise Kakashi parvint à contrer ses élèves, il regardait de gauche à droite, seconde erreur car il vit trop tard Naruto arriver à toute vitesse face à lui:
"Mais c'est du délire, combien de fois je devrais l'éject- Mais et si depuis le début il ne se donnait pas à fond?! Les Djinn sont connus pour être extrêmement fort physiquement et les Efrit sont les plus forts, pourtant ses coups, n'étaient pas très violents…" Analysa extrêmement rapidement l'épouvantail avant de voir que Naruto était proche et armait son poing. "Je sens que ça va faire mal."

Sa pensée fut rapidement confirmée, car quand il se prit le poing de Naruto dans le ventre ce fut pour s'envoler sur près de dix mètres, le gris se releva rapidement bien qu'avec quelques difficultés:
"Bon j'ai plus le choix."

L'argenté plaça sa main droite sur son bandeau, commençant à le redresser, forçant les recrues à se mettre dans une garde plus solide -bien qu'ils ne comprirent pas eux-mêmes pourquoi:
"Driiiing!"
"Fin du temps." Annonça Kakashi, en retirant la main de son bandeau, avant de soupirer un grand coup. "Je me demandes si je vais pas faire la plus grande erreur de ma vie." Se demanda-t-il. "Bravo vous faites dorénavant partis de l'équipe sept."

 

 

 

Avec le temps maintenant je me dis que j'ai vraiment été dégueulasse avec nee-san… Bon la prochaine fois nous parlerons de la mission qui nous a valut nos premier alias à Hanabi, Sasuke et moi.

 

 

 

Définitions et Traductions

Fū = Vent
Sui = Eau
Shogi: Sorte de jeu d’échec japonais
Anjutsu: Hi no Kōmori = Anjutsu: Les chauves-souris de feu
Kawarimi = Permutation
Hakkeshō Kaiten =
Le tourbillon divin du Hakke
Anjutsu: Hiken = Anjutsu: Poings ardents