20) L'Apparition de Naruhito

par Tenshi-kamoto

Chapitre n°20

 

L’apparition de Naruhito

 

 

Le soleil faisait affluer par la fenêtre ses premiers rayons lorsque Sakura s’éveilla. Ou plutôt reprit conscience car elle n’ouvrit pas les yeux tout de suite bercée par un souffle chaud au dessus de son visage.

Encore embrumée par le sommeil qui s’achevait tout juste, la jeune fille laissa un sourire heureux se dessiner sur son visage tandis qu’elle se retournait dans son lit, se retrouvant ainsi sur le ventre.

Un poids se fit ressentir le long de son dos tandis que l’odeur agréable et le souffle chaud se faisait plus présent.

Des lèvres vinrent caresser son épaule d’un baiser décidant la demoiselle à immerger du sommeil.

_« Bonjour, lui murmura doucement Naruto.

_ Bonjour » Répondit l’éveillée sur un ton tout aussi doux.

 

L’étudiante ne put réprimer un léger rougissement en découvrant la tenue de l’homme au dessus d’elle. Pourtant vêtu d’un simple maillot de corps blanc et d’un pantalon noir en coton, il était, ainsi vêtu, d’une beauté virile à couper le souffle. Notamment celui de Sakura.

_« Vous êtes bien trop matinal monsieur, dit Sakura d’un ton léger en remettant son nez dans l’oreiller.

Bien décidé à faire se lever sa belle, Naruto arracha la couverture du corps de la jeune femme la faisant grogner sous le changement de température. Changement qui ne dura pas bien longtemps car très vite, le jeune homme passa une jambe au-dessus de la silhouette féminine, se retrouvant à quatre pattes au dessus d’elle. Puis d’une main, il l’obligea à lui faire face avant de se jeter sur sa nuque qu’il couvrit de baisers sensuels.

_ Naruto…

 

Le prénom avait été murmuré le souffle cour. Fier de l’effet obtenu, le blond mit fin à son doux traitement, et se releva d’un coup, empoignant au passage la jeune fille, l’obligeant à se mettre debout.

Bientôt le réveil encore sur le sol sonna l’heure du levé.

_ Va prendre ta douche. » Ordonna le garçon.

 

Mais bien loin de montrer sa coopération, Sakura se lova entre les bras finement musclé du démon, faisant mine de se rendormir contre son torse. Peine perdu, Naruto se baissa afin d’attraper les jambes de Sakura, la portant ainsi telle une princesse jusqu’à la salle de bain reliée à la chambre de la demoiselle. Une fois celle-ci sous la douche, elle attendit le départ du blond.

_« J’y suis, tu peux me laisser maintenant.

_ Je préfère m’assurer que tu ne te dérobes pas, fit Naruto d’un air taquin.

 

_ Pervers ! Hurla la rose en retour. Non mais comment pouvait-il oser lui faire de telles propositions ? Après tout elle n’avait encore jamais…

_ Haa !! »

 

La voyant entrer dans ses réflexions, Naruto n’avait pas pu résister à la tentation et avait ouvert le robinet, laissant Sakura aux bons soins de l’eau juste tiède.

Encore habillée, la jeune fille cria son mécontentement en poussant violemment le garçon hors de la pièce, arrosant le sol au passage, avant de lui claquer la porte au visage, faisant retentir le bruit du verrou dans toute la pièce.

Naruto rigola tout seul de sa réaction puis quitta la pièce afin d’aller lui-même se préparer.

 

 

***

 

   

Après avoir engloutit leur petit déjeuner, Shigure leur proposa de les accompagner en voiture jusqu’à la fac. Mais si Sakura accepta par politesse, Naruto quant à lui n’en fit qu’à sa tête et sans laisser le temps à sa « demi-sœur » de s’excuser, l’empoigna dehors, précisant que ce matin ils iraient en cours en moto.

 

            Leur arrivée laissa beaucoup d’envieuses qui suivaient constamment la rose du regard.

A peine Naruto l’eut quittée que les chuchotements jasèrent de tous côtés.

 

Plus tard, à l’heure de la pause du midi, comme toujours depuis que son nouveau lien de parenté avait été annoncé par Hinata, Sakura reçut tout un tas de lettres et de cadeau à l’intention de Naruto venant de filles de toutes les sections de l’université.

Mais cette fois, Sakura, dont le sac pesait déjà lourd sous le poids des déclarations reçues depuis hier, tenta de se dérober.

_« Pourquoi voulez-vous absolument que je lui donne votre lettre ? Demanda t’elle à l’intention de deux jeunes filles qui lui étaient pourtant certainement supérieur en âge. Je pense que vous devriez lui avouez vos sentiments en face, ça n’a pas vraiment de valeur si cela vient de moi.

_ Allez s’il te plait ! Geignirent les deux d’une même voix. Tu es sa sœur, tu peux bien faire ça ! » S’enchérit la première.

 

Sakura, à force de repousser les lettres des deux entêtées se fit bousculer, d’abord verbalement, puis l’une des aînées l’agrippa par le col.

« Pourquoi refuser une tâche si simple ? Tu es jalouse c’est ça ! Tu veux le garder pour toi, hein ? Sale égoïste !

 

Par chance, l’admiré choisit ce moment pour apparaître :

_ Hey ! Lâchez là !

 

Se mettant à leur niveau, Naruto dévisagea les trois filles avant de se placer à côté de Sakura, passant un bras au dessus de son épaule, la collant contre lui.

_ Vous ! Je peux savoir pourquoi vous embêtez ma petite sœur ?!

 

Honteuses, les deux fautives baissèrent les yeux d’un air désolé, tandis que Naruto vis dans les mains de Sakura un tas de lettres sur lesquels se dessinaient son nom.

Dans celles des deux filles, leurs propres lettres reposaient toujours. Les arrachant de leurs mains, Naruto les dévisagea de son air le plus dur.

_ Je suppose qu’elles me sont adressées ? » Surprises, les étudiantes se lancèrent un regard avant d’hocher la tête d’un même mouvement.

 

Mais Naruto, apparemment peu disposé, leur lança leurs précieuses déclarations au visage. Un petit cri aigu sortit de la gorge des admiratrices qui restèrent bouche bée devant cet acte.

_ Vous pensez vraiment pouvoir toucher quelqu’un avec un tel procédé, mochetés ! Vous n’avez même pas le courage de vous déclarer vous-même ! »

 

Les paroles crues et dures prononcées par le démon glacèrent les deux étudiantes sur place qui ne demandèrent pas leur reste et partir en courant, laissant à présent Sakura seule avec Naruto.

Ce dernier quant à lui, une fois que les deux gêneuses furent éloignées, fit volte-face vers sa « sœur » :

 

_« Je t’ai déjà dit de les jeter !

 

_ Je ne peux pas faire ça ! S’emporta Sakura. Ces filles ont certainement mis tout leur cœur dans ces lettres, et toi tu n’y portes même pas un regard. Tu n’imagines pas ce que ça fait que de perdre le sommeil à cause de ça, tu es vraiment méchant !

 

_ Tu as vraiment l’air d’y tenir, je me demande bien pourquoi ? » Le sourire de Naruto se fit moqueur. Taquiner Sakura étant son activité de prédilection, il ne se priva pas pour enfoncer le clou. « Peut être que quelqu’un en a glissé une par erreur, comme par exemple l’idiote qui a donné sa lettre d’amour à la mauvaise personne »

 

_« Hey ! Cria Sakura, le rouge aux joues. Ne me traite pas d’idiote ! 

 

La cloche sonna la fin de la pause, offrant ainsi à la persécutée une occasion de s’échapper des railleries de celui qu’elle aimait.

_ Je vais en cours maintenant !

_ Bonne journée petite sœur

_ Hm !» Fit-elle d’un air de défi avant de se partir sans se retourner.

 

 

***

 

Arrivée à l’étage qui la concernait, Sakura bouillonnait encore de rage contre Naruto. Décidément, l’amour ne le faisait pas changer du tout ! Pensa t’elle maussade. Oser se moquer de sa lettre ! Ce n’était pas de sa faute si elle était étourdie…

 

Soudain, une présence qu’elle manqua de percuter par manque de vigilance reteint son attention.

C’était un garçon. Il était blond, et ses yeux magnifiques semblaient se perdre entre le bleu et le vert sans jamais savoir laquelle des deux couleurs devait dominer. Plutôt grand, la taille fine, et entièrement vêtue de noir, Sakura ne put retenir un hoquet de surprise.

 

Incroyable… On croirait voir Naruto en plus jeune… Pensa t’elle complètement perdue dans le regard du garçon, qui lui tendit un sourire bien connu. Le même sourire que celui qui rendait folle du démon toutes les filles de l’université.  

Soudain un détails l’intrigua : le garçon en question avait à la main une lettre.

 

_ Lui aussi veut me remettre une lettre d’amour pour Naruto ?! » Dévisageant le nouveau venu l’air intrigué, Sakura sembla se réveiller lorsque le garçon lui mit le morceau de papier sous les yeux.

 

_« Sakura-san, Commença t’il. Cette lettre est pour toi. Elle contient mes sentiments pour toi ! Si tu le veux bien, sortons ensemble ! »

 

Il semblait confiant. Très confiant. Mais Sakura, estomaquée par la nouvelle ne l’entendit pas de cette oreille.

_« Tu es sérieux là ? L’interrogea t’elle l’air soupçonneux.

_ Bien sûr ! Je t’aime Sakura… 

_ Euh… Désolé…. Je ne

_ Je suis amoureux de toi depuis longtemps déjà, et je sais que n’aurai aucun mal à obtenir ta réciprocité »

 

Le ton sensuel du blond mélangé à l’arrogance de son assurance prit de cours la demoiselle qui ne se laissa pas démonter pour autant. Lui crachant au visage qu’elle ne voulait pas de lui, la rose prit ses jambes à son cou, et détala dans le couloir jusqu’à sa salle de cours dans laquelle elle pénétra sans jeter le moindre regard à son assaillant qui ne l’avait pourtant pas quittée des yeux.

 

Plus tard, le cours portant sur l’art contemporain fut remplacé par le récit de l’aventure de Sakura à ses deux amies Tenten et Temari.

_« Il avait l’air de quoi ? Demanda Temari toute excitée par la nouvelle.

 

_ Il… Avait un faux air qui rappel un peu… Naruto. Mais en plus sensible

_ Sérieux ? Comment est il ?

_ Tellement mignon que s’en est effrayant… 

 

_ Tu as accepté alors ?

_ NON !! 

_ Mademoiselle Haruno, vous voulez prendre la porte ?! » Gronda le professeur alors que Sakura s’était littéralement redressée sur sa chaise en criant, tant la question de Temari l’avait offusquée.

Honteuse, la rose s’assit de nouveau la tête basse, sans avoir omis de s’excuser au préalable.

 

Le cours reprenait son rythme et alors que les élève avaient cessés leurs messes basses concernant l’étrange comportement de leur camarade pour se re-concentrer sur leur leçon, on frappa à la porte.

L’étranger n’attendit même pas qu’on lui donne l’autorisation d’entrée, et le garçon qu’avait croisé Sakura fit irruption dans la pièce.

La jeune Haruno manqua l’infarctus en voyant apparaître son admirateur et se recroquevilla sur sa chaise. Mais ce dernier, après avoir étudié la salle du regard la repéra. Aussitôt il grimpa sur une table et marcha ainsi de table en table sans se préoccuper de marcher sur les notes des élèves présents, jusqu’à ce qu’il se retrouve en position accroupie sur celle de Sakura qui ne savait décidément plus où se mettre tant la gêne l’accablait.

 

Le professeur cria comme jamais, totalement abasourdie par le comportement de cet étranger.

Sasuke, dont la table avait été salie par les pieds du nouvel arrivant, dévisagea alors Sakura avec une inquiétude non retenue. Quels genres d’ennuis s’était-elle encore attiré ?

 

Alors que chacun attendait une quelconque réaction de la jeune fille, son assaillant prit la parole, plantant ses yeux droit dans les siens :

 

« Pourquoi m’as-tu dis désolé tout à l’heure ? Tu me plais vraiment, alors s’il te plait sors avec moi !

_ Nous sommes en plein milieux d’un cours, s’il te plais va t’en, Le supplia presque Sakura qui avait rarement eu si honte.

 

 

_ Tu ne m’as pas répondu. Surenchérissa le blond. Je veux être ton petit ami, d’accord ?

_ Je ne sais même pas qui tu es ! » S’offusqua Sakura que la situation commençait à sérieusement échauffer.

Affichant ce sourire démoniaque dont jusqu’à présent seul Naruto avait le secret, le garçon, sur qui toute l’attention de la salle était tournée se présenta.

 

_« Je vais te le dire avec plaisir : Mon nom est Naruhito, je suis étudiant en psychologie, je suis vierge, mon groupe sanguin est B et je mesure 1m75 pour 60kg. Que veux tu savoir d’autres ? »

Sakura sans voix ne répondit rien.

 

_« Jusqu’à présent chaque fois que j’ai demandé à une fille de sortir avec moi elle a immédiatement répondu oui, alors c’est d’accord ?

 

_ Désolé mais. . . Je, j’aime déjà quelqu’un d’autre. Avoua doucement la jeune fille en détournant le regard.

_ Je ne te crois pas. Où alors, dis moi qui c’est ? »

 

A cet instant, afin de sauver son amie, Temari se leva d’un bon et cria à l’intention de Naruhito

 

_ « Peut importe que tu veuilles sortir avec elle, Sakura et déjà prise ! Et ne t’avise plus de l’embêter ou son petit ami va venir te botter le train ! Insolent… » Encore une fois, la volcanique Temari avait frappé. Mais malheureusement, cette fois-ci, cela ne suffit pas pour que le garçon s’en aille.

 

_ « Serait-ce Naruto ? Demanda t’il à l’intention de Sakura, une expression mauvaise sur le visage. Je vous ai vu ensemble tous les deux

_ Bien sur que non !! Tu ne connais pas la personne que j’aime. . .

_ Très bien…

 

Naruhito descendit enfin de la table de Sakura, et cette fois fit le chemin inverse les pieds sur le sol. Le professeur totalement muet d’incompréhension n’osa même pas élever la voix. Et alors que l’étranger s’apprêter à quitte la salle, il pointa Sakura du doigt, et sur un ton toujours aussi arrogant s’exclama :

 

_« Mais dis bien à cette personne que tu seras à moi ! ». La porte se ferma. La cloche, une minute après, alors que personne n’avait bougé dans la salle, marqua la fin de cette heure.

Le son libérateur ne débloqua pas l’atmosphère pour autant, et le premier élève quitta la salle bien après que la sonnerie se soit achevée. Chacun gardait en tête la surprenante apparition de ce Naruhito.

 

 

***

Quinze heures. Sakura avait deux heures de libre avant l’entraînement, et toutes ses pensées se fixaient sur cette copie de Naruto miniature qui l’avait honteusement affichée.

_« Haruna-san ! Haruno-san ! » Crièrent des voix derrière elle. Encore une bande de filles les bras chargés de cadeau qu’elle devinait êtres à l’intention de Naruto.

Et elle ne s’était pas trompée. Mais cette fois, bien peu désireuse de se faire réprimander par ce genre de filles, Sakura s’exécuta et emmena le tout à Naruto qui était tranquillement posé sur le toit de la Fac. Mais devant l’attroupement de lettres et autres grigris enveloppés de ruban colorés, Naruto se renfrogna et s’apprêta à balancer le tout quand la voix en colère de Sakura l’arrêta.

_« Naruto ! Tu es vraiment trop méchant ! Sais-tu quel courage il faut pour oser se déclarer ?!

_ Ces filles ne se sont pas déclarées. Elles ont juste remis un bout de papier à une fille qu’elles ne connaissent même pas. Il n’y a rien qui soit sincère chez ce genre de filles. »

 

Sakura ne dit rien. Mais son regard autoritaire parla pour elle, faisant sourire doucement le démon. S’approchant d’elle, après lui avoir promis de lire toutes ces absurdités, Naruto se saisit du menton de sa captive, la forçant à croiser son regard.

_« Tu ne peux rien y faire, je suis né avec ce côté diabolique. Sois l’ange qui me convertira » 

 

Elle n’avait pas eu le temps de répliquer qu’il lui avait un baiser impudique. Le souffle encore court, Sakura le gronda : quelqu’un aurait pu les voir !

Mais Naruto ne s’en préoccupant nullement, alla s’asseoir dans un coin du toit et entama la lecture. Sakura resta debout à ses côtés, soutenant son dos contre la rambarde, les yeux baissés sur le sol. Stressée, la demoiselle patientait. Quand enfin sa lecture prit fin, Naruto releva la tête vers sa « sœur » :

 

« _Vous les filles vous croyez vraiment que ce genre de lettre va marcher ?

_ Oui. Après les avoir lues tu ne ressens rien ?

_ Elles sont pleines de sentiments…

_ Tu étais si arrogant avant et maintenant tu dis être plein de sentiments, Se lamenta Sakura.

 

_ Et toi ? Tu étais si généreuse tout à l’heure et maintenant tu es toute tendue

_ Alors dis moi ce que tu ressens maintenant ? S’empressa de se renseigner la rose

 

_ De la jalousie…

_ Hein ?

_Quand j’ai lu ces lettres j’ai pensé aux sentiments que tu ressentais en écrivant à Sasuke. Plus j’y pense, plus je suis fâché !

 

_ C’était il y’a des millions d’années, pourquoi  parles-tu de ça maintenant ? Tu es si ennuyeux. C’est vrai mon cœur et mes yeux allaient dans la mauvaise direction, Tu ne veux quand même pas que je m’excuse pour une chose si stupide ? Bon ok, je suis désolée ! »

 

Baissant à nouveau les yeux vers le sol, Sakura n’osa plus dire un mot, honteuse des sentiments qu’elle avait put ressentir auparavant pour le brun.

 

_« Tu es retardée ou quoi ? Ria Naruto sur un ton assez léger pour que Sakura redresse aussitôt la tête vers lui.

_ Si tu regardes en bas tu ne peux pas aller dans la bonne direction ! »

 

Les mains de Naruto vinrent se loger sur le visage de Sakura. Leurs yeux se rencontrèrent et un sourire vint illuminer la fleur de cerisier. Le bonheur c’était ça : simplement se retrouver dans l’océan de ses yeux. Seuls. Personne pour les déranger. Juste eux.

 

_« Tu la vois la bonne direction maintenant ? » Demanda Naruto avec douceur tandis que les joues de son aimée se teintaient d’une jolie couleur rosée.

 

_« Allez ça suffit. Si tes yeux restent ouverts, comment veux-tu que je t’embrasse ?

 

Aussitôt, Sakura ferma les yeux, tendant ses lèvres au démon avec envie. Ses baisers à la fois rude et passionnés étaient sans conteste la gourmandise préférée de Sakura.

Elle sentit le souffle chaud de Naruto se rapprocher de ses lèvres. Mais alors que tout son corps se tendait, elle n’eut pas le loisir de voir le sourire amusé du démon qui frôla juste ses lèvres avant de s’éloigner, laissant Sakura sur sa fin.

Surprise de ne pas recevoir le baiser attendu, la jeune fille ouvrit les yeux, et vit son « frère » s’éloigner.

 

_« Hey ! S’écria t’elle pour le retenir.

En vain. Le dos toujours tourné, Naruto mit fin à leur entrevue :

 

_ Je serai occupé jusqu’à la fin du semestre avec le projet de design.

_ Alors je serai libre ! Lui jeta Sakura d’un air de défi.

 

_ Non ! »

 

Faisant volte-face, Naruto la pointa du doigt, geste qui ne fut pas sans lui rappeler l’étrange garçon rencontré un peu plus tôt.

 

_« Un démon ne laisse jamais personne libre. Je veux savoir tout ce qui te concerne, et sache que tu m’appartiens toujours ! »

 

Ils échangèrent un sourire entendue : celui de Naruto était victorieux, quant à celui de Sakura il signifiait « Allez, tu as encore gagné. »

 

 

Elle le regarda s’éloigner lentement. Mais alors que la silhouette du démon disparaissait de son champ de vision, les paroles de Naruhito lui revinrent en tête, lui glaçant le sang.

C’est d’un pas lent que la jeune femme se rendit à l’entraînement, n’oubliant pas au passage que d’ici une heure elle devrait faire face à Hinata.

 

       

 

A Suivre …