Le Q.G et le sauvetage

par amycybille

Chapitre Huitième : Le Q.G et le sauvetage

.

.

.

.

.

.

Dans l'immense forêt enneigée, un homme portant un manteau noir et un Lycan parlaient.

.

_"Alors ?, demanda le lycan, qui n'était autre que Lucian.

.

L'homme enleva sa capuche pour faire face à son maitre, ses cheveux blond tombèrent sur son front.

.

_"Ils n'ont même pas vu que j'étais parti, lui répondit le blond d'une voix complètement neutre, ils m'ont comme qui dirait oublié ... les deux bruns sont partis chercher la fille et les autres chercher leur Q.G ...

.

_Parfait ! sourit le lycan, je te laisse quartier libre jusqu'à ce qu'ils reviennent. Après ça, tu me ramèneras la fille ..... nous nous rapprochons de plus en plus du but final, finit-il un sourire malsain sur le visage.

.

.

.

.

***

.

.

.

.

_" J'ai la dalle ! se plaignit Naruto en sortant une boite de ramens.

.

_C'est pas le moment de te goinfrer, s'écria Shikamaru, j'ai trouvé le Q.G, dit-il en montrant du doigt une immense maison délabrée.

.

Nos ninjas levèrent le yeux vers ce monument plutôt impressionnant. Naruto en fut tellement impressionné qu'il en lâcha sa boite de ramens.

.

_ C'est quoi .... ça ? demanda Temari, écœurée en voyant une statut de pierre, représentant Tenten en train de se faire pendre.

.

_ Mon dieu ..... murmura Kiba, les Salauds !

.

_ Bon .... essaya de reprendre Shikamaru, autant écœuré que ses camarades, venez ! On entre, finit-il en passant devant la statut de Tenten avec un haut le cœur terrible. Les autres le suivirent, essayant de ne pas regarder cette "offense" à la mémoire de leur amie et entrèrent par un énorme portail vert. Ils traversèrent le jardin, rempli de statuts du même genre. Quand ils arrivèrent devant la porte de cette "maison", Shikamaru s'arrêta pour souffler un grand coup et ouvrit la porte, éclairant en même temps la pièce devant lui. Nos héros entrèrent et refermèrent la porte derrière eux. Naruto essayait avec peine de voir la pièce où ils se trouvaient, mais le noir régnait malheureusement en maitre. Soudain, des chandelles s'allumèrent et la pièce s'éclaira. Cette maison était ..... comment dire ? ..... tout à fait ...... normale ! Une maison simple, accueillante et chaude. Rien à voir avec l'extérieur.

.

_ Wouah ! On dirait la maison des sept nains ! dit Naruto enjoué.

.

Mais plus personne ne put dire un mot, car huit personnes se tenaient devant eux. Quand Naruto les reconnus, il se précipita sur une femme brune au reflets bleutés, avec des yeux plutôt blanc.

.

_ Hinata ! s'écria t-il en se jetant sans ménagement sur cette dernière, tu m'as manquée ma chérie ! dit-il avant de l'embrasser passionnément. Quand ils eurent fini leurs retrouvailles, un homme prit la parole:

.

_ Nous sommes ici depuis ce matin, vous êtes en retard !

.

_ Oh, ca va Neji ! Décompresse, lui répondit Naruto en enlaçant sa dulcinée.

.

_ Et toi, ne pelote pas trop ma cousine ! le menaça Neji.

.

A présent, ils était tous réunis .... Neji, Lee, Kiba, Shino, Hinata, Gaara, Kankuro, Temari, Shikamaru, Ino, et Naruto. Enfin .... presque tous .... Tenten ... tout le monde connait sa mort tragique ..... Choji ..... a connu le même sort .... Kakashi-Sensei ? ..... et bien .....il a essayé de faire la même chose que Shaiku et Sasuke ... mais il a été découvert et ..... enfin, la suite saute au yeux. En essayant de se donner du courage mutuellement, nos ninjas se mirent à faire le ménage, au plus grand désespoir de Neji, qui râlait en disant qu'il n'était pas une femme de ménage. Naruto avait prétexté, à son plus grand malheur, que Neji aurait était parfait en femme de ménage. S'en suivit une course poursuite à travers la maison entre les deux Ninjas.

.

.

.

.

***

.

.

.

.

Cela faisait plus d'une demi-journée que nos deux bruns sautaient d'arbres en arbres, essayant de ne pas s'arrêter et d'aller le plus vite possible. L'ambiance était tendue. Sasuke regardait devant lui, sans jamais détourner son regard, aveuglé par son objectif. Quant à Shaiku, il était tellement inquiet pour la fleur de cerisier, qu'il n'avait pas du tout le cœur à faire un de ses longs monologues, dont lui seul avait le secret. Au bout de quelques minutes, ils arrivèrent enfin à destination. Ils entrèrent par le portail et longèrent les jardins. Quand ils furent tous les deux devant l'immense porte, ils s'arrêtèrent. Shaiku se tourna vers Sasuke et dit:

.

_ Ne fais pas de bêtise , ok ?, On va prétexter que l'un des prisonniers qui se trouve dans une des cellules est en faite un espion de Hope et qu'il est seulement là, pour recueillir des informations, compris ? Ensuite on leur dit qu'on s'en charge tout seuls et le tour est joué. De toute façon, c'est un lycan qui garde le couloir où mène les cellules et avec notre pacte récemment fait avec eux, ils nous laisseront passer. Surtout qu'ils ont besoin de Sakura pour leur antidote. Sasuke le regarda et hocha la tête, sans protester, et prit la parole en regardant son ami, droit dans les yeux. 

.

_ J'ai quelque chose d'important à te dire ..... je vais pas tourner autour du pot....

.

_ Je t'écoute, lui répondit Shaiku, attentif à ce que son ami allait lui dire.

.

_ En fait, commença le ténébreux, je ne suis pas vraiment le Sasuke que tu connais ... je suis comme qui dirait .... moi ... mais à vingt ans ..... j'étais dans mon époque avant que Konoha ne soit détruit et avant que je ne donne mon âme au diable afin de tuer mon frère ... quand je me suis sentis mal et je me suis évanouie .... je me suis retrouvé dans le bar où je t'ai vu pour la première fois, avec Shikamaru ... voila ... en fait ... j'ai du aller dans le futur pour changer quelque chose .... mais je ne sais pas quoi ... finit-il en regardant Shaiku.

.

Ce dernier avait écouté son ami avec la plus grande attention. Après quelques minutes, il fit un grand sourire, made in Naruto et lui dit :

.

_ T'inquiète pas, j'ai compris ..... je t'aiderai du mieux que je peux, vieux.

.

_ Merci, fit simplement Sasuke, en poussant la porte qui les séparaient de l'enfer. Ils parcouraient la demeure, depuis quelques minutes déjà, quand il arrivèrent à la porte du fameux couloir.

.

_ C'est bizarre, fit Shaiku, on n'a rencontré personne depuis qu'on est rentré, à part le lycan qui est devant la porte, dit-il en le montrant du doigt.

.

Ils avancèrent vers le "gardien", Shaiku allait lui demander de se pousser pour qu'ils puissent passer, mais le lycan fut plus rapide que lui, leur fit un grand sourire, et ouvra la porte pour les laisser passer. Ils entrèrent. Avant de fermer la porte derrière eux, le lycan leur dit:

.

_" Ne repassez pas par là pour sortir d'ici ....., il pointa son doigt vers le fond du couloir, allez dans l'autre sens, au bout du tunnel vous verrez un trou .... passez pas là .... le trou se refermera après votre passage ... la femme au cheveux rose est dans la cellule numéro six, bonne chance, dit-il en fermant le porte, dans un grand fracas.

.

Après ça, Shaiku dit à son ami :

.

_ Toi va la chercher, moi je vais vérifier que le trou dont nous a parlé ce lycan est bien là et éliminer les éventuelles gêneurs ... je vous attendrez là-bas, fais vite, finit-il en partant vers le fond du couloir.

.

Sans plus attendre, l'Uchiwa s'élança vers les cellules. Il les parcourait en regardant chaque numéro de cellule ....... trois ..... pas ici..... quatre .... pas encore ..... cinq .... non plus, celle d'après ..... mais il ne put regarder le numéro de la porte suivante car elle était ouverte. Mais quand il vit une ombre allongée à terre au milieu de la cellule, il n'eut plus aucun doute sur l'identité de la personne. Il se mis à courir le plus vite possible pour atteindre la chose qu'il recherchait depuis des semaines avec acharnement. Il entra finalement et put voir l'état de son "trésor". Il grimaça en voyant la fleur écroulée face la première contre le sol crasseux. Il s'élança vers elle et la retourna pour la mettre sur le dos. Il put alors voir son visage, rempli de larmes séchées mélangées à la saleté du sol. Inquiet, il la prit dans ses bras et la serra fort contre lui. Il put sentir le corps froid de la fleur contre lui. En se rappelant des paroles de Shaiku, il enleva son long manteau et l'enroula autour de la fleur pour la prendre dans ses bras. Il se mis alors à courir avec la jeune femme dans ses bras vers le fond du couloir. Arrivé au bout, il vit Shaiku remettre son épée ensanglantée dans son étui. Le ténébreux fit glisser son regard vers le sol pour voir une dizaine d'hommes morts.

.

_ Bien joué, félicita Sasuke.

.

Shaiku se tourna vers lui et vit l'état de la fleur. Il fit une grimace.

.

_ Dépêchons-nous, elle va avoir besoin de soins, lança t-il en lui montant le fameux trou dans le mur.

.

Sasuke allait entrer dans le trou quand il entendit des bruit de pas précipités à l'autre bout du couloir.

.

_ Rattrapez-les ! s'écria une voix au loin, ce sont des traitres !

.

_ Et merde ! jura Shaiku, bon ... pour la couverture on est foutu. Vite ! s'écria t-il, en entendant les bruits de pas arriver dans leur direction.

.

Sans attendre plus longtemps, Sasuke entra dans le trou suivi de prés par Shaiku. Après leur passage le trou se referma comme par magie. Sasuke continuait d'avancer, la fleur toujours dans ses bras. En l'entendant murmurer dans son sommeil un faible " non pitié", le ténébreux serra les dents et se dit que si par malheur ces enfoirés lui avaient fait le moindre mal ..... il saurait contre-attaquer.

.

.

.

.

.

. 

Amy.