Here With You

par Katsu

Après avoir enfilé ses vêtements et donc être présentable, Yuuri sortit de la salle de bain et descendit au salon. Là se trouvait ses trois invités surprises qui étaient sagement assis sur le divan et discutait tranquillement avec les parents de Yuuri, attendant que ce dernier daigne finalement les voir.

 

« Alors, pourquoi êtes-vous ici ? » demanda Yuuri en venant s’asseoir sur un fauteuil pour discuter, tandis que ses parents retournaient à leurs occupations en sentant qu’ils allaient parler de choses sérieuses.

 

« Nous nous inquiétions de ne pas vous voir revenir, sa Majesté, » répondit Gunther.

 

« Ah… Pourquoi ? »

 

« Cela fait plusieurs jours que tu es parti, donc encore plus de temps dans notre monde, alors c’est normal qu’on se soit inquiété ! » s’exclama Wolfram en trouvant que c’était une évidence.

 

Yuuri se rendit alors compte de la vérité des propos de Wolfram. Lui-même avait trouvé que cela faisait longtemps qu’il était resté sur Terre, alors cela avait normalement dû paraître encore plus long pour eux vu que le temps de s’écoulait pas de la même manière d’un monde à un autre. Il aurait bien dû s’en douter.

 

« Alors… Il ne se passe rien de grave là-bas ? »

 

Conrad secoua la tête. Il y avait bien sûr un tas de paperasse à remplir et certaines obligations du Maoh que Yuuri devrait remplir, mais il n’y avait tout de même pas de choses réellement grave à signaler. Ils n’avaient donc pas d’autre raison que leur inquiétude pour justifier leur présence chez le jeune homme et surtout leur arrivé dans son bain alors qu’il y relaxait tranquillement après son entraînement.

 

Le jeune Maoh poussa alors un soupir de soulagement, craignant qu’il y ait eu une catastrophe quelconque pendant sa longue absence et qui nécessiterait son retour immédiat, mais heureusement il semblait que ce ne soit pas le cas et il en était grandement soulagé.

 

Lorsque le jeune brun releva la tête vers ses invités, il eut un petit sursaut en remarquant que Wolfram le fixait intensément. Il eut un petit sourire embarrassé avant de se décider à reprendre la parole tout en détournant le regard pour éviter celui insistant du jeune blond qui ne semblait pas décidé à regarder ailleurs ou de manière autrement.

 

« Vous voulez que je reviennes tout de suite ? »

 

« Il est certain que plus vite vous serrez de retour, sa Majesté, moins nombreux seront nos soucis, » lui répondit Gunther, « mais rien n’est urgent. »

 

Wolfram ne sembla pas trop d’accord avec cette dernière affirmation. Il semblait laisser sous-entendre par son air qu’il désirait que le Maoh revienne dans les plus brefs délais au château, bien que c’était pour d’autres raisons que les responsabilités du Maoh. Cependant, il ne fit aucune remarque, se contentant de détourner le visage avec un air qui faisait clairement comprendre ses pensées.

 

« Je pensais revenir bientôt de toute manière, » leur fit part Yuuri.

 

Gunther laissa bien paraître son ravissement de savoir que le Maoh allait être bientôt de retour parmi eux, un large sourire éclairant son visage. Conrad sembla seulement accepter la situation, ne se souciant que du bien-être de Yuuri.

 

Le jeune brun tenta alors de voir la réaction du blond, mais celui-ci ne laissa rien paraître d’un changement d’émotions. Il se contentait d’aborder un regard impassible tout en fixant un point invisible sans plus apporter attention à son fiancé qui fut tout de même affecté par ce manque de réaction, bien qu’il ne s’en rendit pas vraiment compte lui-même.

 

« Vous allez sûrement rester pour souper et pour dormir, » leur proposa la mère de Yuuri.

 

Conrad accepta avec avec un magnifique sourire la proposition de la jeune femme qui alla tout de suite se remettre aux fourneaux, ayant à faire un repas pour un plus grand nombre de gens à présent. Elle était bien contente de pouvoir faire un repas pour plus de personnes, aimant bien les repas animés et surtout reçevoir des gens chez elle.

 

Ils discutèrent encore un bon moment de toute cette histoire, Yuuri s’informant de comment allait l’autre monde en son absence et s’ils n’avaient pas trop de problèmes au château, Wolfram l’ignorant toujours parfaitement. Il apprit alors que Greta s’ennuyait affreusement de lui même si Anissina était là pour occuper ses journées avec ses inventions. Yuuri eut d’ailleurs un petit sourire embarrassé en se rappelant les diverses inventions de la jeune femme et qui n’étaient pas toutes réussies.

 

Ils furent finalement appelés à table par la mère de Yuuri, son père étant déjà attablé avec un journal qu’il replia et posa à côté de lui. Ils mangèrent tranquillement, les parents du jeune Maoh osant poser des questions à leurs invités sur ce monde qui leur était inconnu, mais qui les intéressait fortement vu que leur fils y vivait lorsqu’il n’était pas avec eux.

 

« Pour ce qui est d’où vous allez dormir…, » commença le père de Yuuri alors qu’ils avaient finis de manger, « je crains que nous n’avons pas beaucoup de place. L’un d’entre-vous pourra toujours dormir dans la chambre de Yuuri. Il y a aussi le lit de Shori qui peut être libre vu qu’il ne dormira pas à la maison ce soir. Et sinon… je crois qu’il faudra que l’un d’entre-vous ne dorme sur le divan du salon… »

 

Yuuri, Wolfram, Gunther et Conrad prirent un moment pour réfléchir à la situation avant que Conrad intervienne avec les trois autres.

 

« Gunther pourra dormir dans le lit de Shori. Moi, je vais dormir sur le divan. »

 

« Mais Conrad, » voulut protester Yuuri en se faisant interrompre.

 

« Dormir sur le divan, ça me va parfaitement. »

 

Yuuri fit rapidement le compte et conclu assez vite que ce serait Wolfram qui allait devoir partager sa chambre et par le fait même son lit, cette nuit. Il ne put s’empêcher de rougir d’un coup avant de se calmer rapidement pour ne pas laisser paraître sa gêne subite aux autres, malgré que Conrad eut l’œil assez vif pour le remarquer.

 

« D-d’accord. »

 

Après que les trois invités eurent remerciés leurs hôtes de leur hospitalité et du repas, Yuuri les conduisit à l’étage supérieur où se trouvait les chambres, tandis que Conrad s’installait en bas, la mère de Yuuri lui apportant oreiller et draps pour qu’il soit plus confortable.

 

Yuuri montra d’abord la chambre de Shori à Gunther et ne put empêcher ce dernier de le serrer énergiquement contre lui avant de lui souhaiter bonne nuit et de refermer la porte derrière lui. Le jeune brun resta un moment immobile avant de tourner les talons et de se diriger vers sa propre chambre, Wolfram sur les talons.

 

Il entra alors dans sa chambre et laissa le blond fermer la porte derrière lui après avoir soigneusement ouvert la lumière. Il se dirigea vers sa commode et en retira deux pyjamas. Il se retourna ensuite vers le blond qui se tenait immobile devant lui à le regarder.

 

« Hum, je vais te passer un de mes pyjamas… »

 

Il lui tendit le pyjama en question et Wolfram le lui prit des mains. Il le considéra un moment du regard avant de se décider à l’enfiler. Il retira ses vêtements tout comme Yuuri et enfila les vêtements que ce dernier lui avait si gentiment prêtés. Il plia soigneusement ses vêtements, puis il les posa sur le bureau du jeune Maoh avant de se tourner vers celui-ci, toujours aussi silencieux.

 

« Hum… mon lit n’est pas aussi grand que celui au château, mais on va pouvoir y rentrer deux quand même, » fit-il avec un petit rire embarrassé.

 

Le blond ne répondit pas au jeune homme, ne lui accordant pas le moindre petit mot depuis la dernière fois qu’il avait ouvert la bouche en sa présence, et alla s’installer sous les couvertures. Il laissa les draps levés par son bras, attendant que le brun le rejoigne. Ce dernier le fit rapidement, comme s’il ne voulait pas déplaire à Wolfram, et vint le rejoindre en se faufilant sous les couvertures. Il sentit alors les bras du blond lui entourer la taille et les cheveux de celui-ci lui chatouiller la nuque.

 

« Err…. Wolfram… ? »

 

« Bonne nuit, » se contenta de dire le blond.

 

« Hm, bonne nuit. »

 

Le jeune Maoh se sentit d’abord embarrassé par cette soudaine étreinte alors qu’il se montrait si froid envers lui depuis la dernière fois où il avait ouvert la bouche. Puis, il finit par arriver à s’endormir dans les bras du jeune blond qui resserra un peu inconsciemment son étreinte sur le corps du jeune brun.