chapitre 13

par nami-chan


Disclaimers : je ne possède que ce que mon imagination à bien voulue me faire passer

Auteur : Nami-chan



Projet RAIGAN



Chapitre 13



Hotaru ne resta pas longtemps passive, Masaki s'empressa de confier sa fille a sa femme avant de partir à la recherche de l'invincible duo, la blonde le suivi sans qu'il ne fasse le moindre geste pour l'en dissuader, pas tout à fait au courant de ce qui ce passait, elle avait un mauvais pressentiment.

Les deux blonds rejoignirent le Beast Master, qui avec l'aide de chiens, les dirigea sur la piste du kidnappeur. Les trois savaient qu'il s'approchait du but, à en jugé par les badauds qui s'amoncelait un peut plus loin.

Hotaru se figea soudainement, elle s'effondra au sol avec raideur, les deux hommes se retournèrent vers elle. La jeune fille tremblait de tout ses membre les bras replié contre elle, son regard était perdu.

"Shinta, Shinta..." murmurait elle sans cesse, et les deux adultes comprirent...

Oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Ginji ne sentit plus les secondes qu'il avait mit pour rejoindre son fils. Étendu sur le sol, la poitrine de l'adolescent se soulevait fortement et irrégulièrement, il n'osait faire un geste.

"Koga appelle une ambulance ! " cria Ban.

Le brun ne dû pas se répéter deux fois, le jeune sortit de sa torpeur et empoigna son portable, Ginji se pencha sur son garçon, ne se contenant pas, il sentait l'électricité grandir de façon exponentielle en lui, il devait ce calmer, pour leur bien à tout les deux.

"Shinta, je suis là." tenta il plus pour se rassuré lui même.

"Papa...papa, je..."

"Shuuut, Shuut, ne parle pas."

Ginji avait la gorge comprimé rendant sa respiration difficile, il défit la chemise du jeune avec précaution...tout ce sang...le blond secoua la tête pour s'éclaircir les idées, retirant son tee-shirt il le roula en boule et comprima la blessure qui tachait de rouge l'abdomen de son fils dans l'espoir de stoppé quelque peut l'hémorragie, un gain de temps précieux...

"Tien bon, j'ten prit...les secours arrivent." le blond s'étouffa à moité dans les larmes qu'il ne retenait plus

"Papa...j'ai froid..." souffla Shinta, la sueur perlant sur son front. Ses perles noires cherchèrent dans le vide ne trouvant nul par ou se posé

"Ne parle pas tu m'entend ! Reste avec moi !"il serra fortement la main ensanglanté de l'enfant pour le tenir éveillé.

Ban se tenait derrière Ginji, tenant Mugen inconscient dans ses bras, le petit n'avait rien, mais le brun avait constaté avec dégout que le kidnappeur n'avait pas tenu fasse à l'assaut de Ginji, il n'avait eu que ce qu'il méritait, mais ils ne sauraient jamais qui l'avait envoyé...

il se mordit la lèvre faisant perler son sang, voir son amant et son fils adoptif dans cet état le rendait fou, il passa sa colère et sa frustration sur la première chose qu'il trouva.

Un frisson violent parcouru en entier le groupe de passant directement en face de lui lorsqu'il releva ses yeux magnétiques vers eux.

"Ça vous plait comme spectacle ! Barrez vous bandes de vautours !" il était douloureusement fou de rage. Il se tourna vers d'autres

"Tirez vous j'ai dit ! Laissez nous tranquille !" et encore, il hurlait sa fureur, dispersant les moins téméraires

Pendant se temps Ginji luttait pour garder Shinta éveillé, une lueur d'espoir s'alluma lorsqu'il entendit des sirènes au loin.

"Tu entend, les secours arrivent, tien bon, encore un peut Shinta...tu a réussi, il n'a pas prit Mugen."

"Alors...c'est ce qui compte...il fait noir...je...papa..."

Shinta n'en pouvait plus, son souffle se faisait de plus en plus faible, il ne sentait pas les larmes de son père qui tombait sur ses joues, il n'entendit plus ses mots, ses paupières se fermèrent, une fois, il lutta de toute ses force pour les rouvrir, se focalisant sur les bribes de la voix de son père qu'il parvenait encore à entendre. Il faisait noir mais il commença à percevoir des formes, un sourire, celui d'Hotaru. Il souri a son tour, apaisé et se laissa partir, tout irait bien, il n'avait plus froid, il ne souffrait plus, ses yeux se fermaient...lentement...définitivement...

Sauf que soudainement, une intense chaleur se répandit dans tout son corps, à la vitesse de l'allumage d'une étincelle, il sentit cette force, cette énergie courir dans les moindres recoin du son système nerveux, le ramenant peut à peut à la conscience.

L'ex-Raitei, qui pendant une seconde avait cru tout perdu, sur le point de sombrer, constata avec étonnement que des petits éclairs s'échappant de sa main serrant fortement celle de son fils, l'énergie était comme absorbé par le corps presque sans vie du jeune garçon. L'adolescent gémi, les couleurs revenant sur son visage, sa blessure ce referma d'elle même,tout son corps se mit à briller doucement, et tout cela sous les yeux étonné des membres de sa famille. Finalement Shinta avait il hérité d'une partie de la force de Ginji ?

Le jeune blond soupira lourdement, cligna des yeux, rencontrant les clairs orbes chocolats de son père il émit un petit rire nerveux en y lisant l'inquiétude profonde remplacé subitement par un soulagement infini.

Ginji qui se retenait de le frapper, si prit lui aussi, et très vite son rire rejoignit celui de Shinta. Mais il s'arrêta net, sentant son corps partir, drainé de ses forces. Il atterrit sur la poitrine chaude de Ban qui le retint de sa main libre. Soudainement, les personnes restées malgré les menaces de Ban se mirent à applaudir, ces gens là était de ceux qui un jour avait reçu l'aide des Get Backers, tous des enfants du quartier qui connaissait par cœur les exploits du duo...

"Ban-chan..." il ferma les yeux se fondant dans l'étreinte de son amant. "Tout va bien..." soupira il avait de se laisser prendre par le sommeil.

Shinta se mit en position assise, grimaçant en constatant qu'il avait ruiné sa chemise favorite. Koga se chargea de faire se que Ban ne pouvait pas à cause de ses bras occupé, il le frappa sur la tête.

"T'est OK Shinta?"

"Désolé...pardon...je. " bégaya il en se grattant la tête.

"Plus tard." fit Ban

Les ambulanciers arrivaient enfin vers eux, portant une civière, l'un deux essaya de convaincre Ban de le laissé examiné Ginji ou même Mugen, mais le brun ne voulait pas lâcher prise, il savait qu'ils n'était pas en danger et ne voulait pas les quitter.

L'autre était parti vers l'homme au sol, après les vérification standard, il en arriva à la même conclusion que Ban, l'homme avait succombé à un arrêt cardiaque.

"Personne n'est blessé ?" fit celui qui agaçait Ban.

Il fit une grimace en voyant le sang au sol la ou Shinta était assit quelques minutes auparavant. Il ne rencontra que des signes de tête négatif. Frustré de n'avoir rien à ramener de vivant, le jeune ambulancier qui visiblement débutait dans le métier, reparti aidée son collègue en grommelant.

"Shinta !" lança doucement Hotaru en arrivant.

La jeune blonde était soutenu par Shido et Masaki, encore trop affaiblie par le choc émotionnel qu'elle venait d'expérimenté, tout le monde du bien reconnaître là une autre preuve de l'empathie qu'avait les jumeaux entre eux.

Le petit groupe fut soulagé de voir l'enfant soutenu par Ban, Ginji bien qu'inconscient avait un sourire serein, tout le monde semblait bien portant.

"Qu'est ce qui c'est passé ?" demanda le maitre des animaux.

"Une démonstration de force." répondit Koga avec un clin d'œil à son père.

"Tout va bien ?" demanda Masaki, "On a eu peur quant Hotaru nous à dit qu'il t'était arrivé quelque chose."

"C'était comme cette fois là, pas vrai Shinta ? Comme ce qui c'est passé quant on était petit ?" demanda la blonde.

Son frère hocha simplement la tête, un air préoccupé sur le visage, lentement il se tourna vers Ban, celui ci levait un sourcil interrogatif face à son attitude.

"Je préfèrerait m'expliquer quand papa sera réveillé pour entendre..." dit il plutôt tristement.

Le brun se tourna vers les autres adultes, "Je crois qu'il serait plus judicieux que nous rentrions chez nous alors, on y sera plus en sécurité et je crois bien que ces deux là ne se réveillerons pas avant un certain temps." affirma il en serrant les deux en questions.

"Nous vous raccompagnons jusqu'à votre voiture alors."

Ban du se résigné à laissé Masaki porté Ginji pendant qu'il portait Mugen, trop de chose se bousculait dans sa tête, il jetait parfois des regard à Shinta qui marchait derrière lui et il se jura que ceci ne se reproduirait jamais, malheureusement une seule solution lui parvenait pour l'instant, il savait pourtant qu'il ne serait pas le seul a en souffrir...

Les cinq membre de la famille furent installé tant bien que mal dans la vieille Subaru, d'habitude, les Get Backers ne la prenait plus que pour les mission, préférant une voiture familiale pour les déplacement du quotidien, mais pour une fois c'était la voiture récente qui avait fait faut bon en tombant en panne, ne laissant d'autre choix que la vieille mémère adoré de Ban. Il y avait tellement de souvenirs dans cette voiture.

Ban soupira en observant du coin de l'œil la forme endormie de Ginji, il devait le protéger, lui et les jumeaux, peut importe le nombre de fois qu'il recalculait dans sa tête, il en arrivait toujours à la même conclusion. Son cœur se serra, cela devait être fait le plus tôt possible, Ginji en serait informé dès son réveil, pourvus qu'il accepte...se sera plus facile pour tout le monde.

Ooooooooooooooooooooooooooooooooo

Il était très tard dans la soirée lorsque que Ginji donnant enfin un signe de vie significatif. Le blond poussa quelques petits gémissement avant d'ouvrir lentement les yeux.

Sa tête était posé sur les genoux de Ban et celui ci lui caressait lentement les cheveux, attendant patiemment son réveil.

"Ohayo, Ban-chan." fit il avec un sourire.

Ban soupira mais lui rendit son sourire. "Crétin, il et presque 23h30."

comme revenant soudainement à la réalité, Ginji sursauta et se redressa sur le canapé.

"Shinta ! Mugen ! Ou sont ils ?"

Ban lui caressa le dos pour le détendre. "Calme toi, les gosses vont bien, ils se sont tous endormi dans notre lit."

le blond se leva, suivi de prêt par son bien aimé, il se dirigea jusqu'à leur chambre et ouvrit précautionneusement la porte. Les trois enfants était là, indemnes, enlacés les uns aux autres sur le grand lit. Soulagé, il referma lentement la porte, tourna un regard amoureux vers Ban, il se jeta dans ses bras.

Ban retourna au salon, Ginji accroché à lui, il souhaitait plus que tout partager ce moment avec son blond, mais il n'y avait pas le temps pour ça, quelqu'un avait tenté d'enlevé Mugen et ils savaient tout deux ce que cela signifiait, Ban devait lui dire...

"Ginji, il faut que je te parle."

le ton grave de Ban alerta Ginji, celui si se desserra lentement du torse de Ban.

"Pourquoi est ce que j'ai l'impression que je ne vais pas aimé ce que tu as à dire ?"

le maitre du Jagan soupira lourdement, il ferma les yeux et se pinça l'arrête du nez. Cela risquait d'être plus difficile qu'il ne l'avait imaginé.

"Ce qui est arrivé cet après midi ne doit plus se reproduire..., je veut te protégé toi et les enfants...mais nous savons tout les deux qu'ils ne s'arrêteront pas tant qu'ils n'auront pas Mugen..."

Ban fit une pause, il alla se cherché un verre d'eau, pour retardé l'échéance, il ne voulait pas voir le douleur qu'il savait qu'il allait rencontré dans les yeux de Ginji.

"Ou veut tu en venir Ban?" le blond était sérieusement préoccupé

"Autant je refuse de fuir, autant Mugen ne peut resté ici, il vous mettrait en danger...je ne voit qu'une seule solution...Je doit partir avec lui, le temps de neutralisé ses agresseurs..." le brun évita le regard de son amant. La réponse ne fut pas celle qu'il attendait.

"Tu veut me quitter ?" dit Ginji durement.

"Non, non, tu n'a rien comprit, je veut juste cacher le petit, seulement...je ne pourrait probablement pas le laisser seul...donc je ne pourrait probablement plus faire de missions pendant quelques temps." tenta de se justifié Ban.

Il s'imaginait déjà Ginji en pleur, lui suppliant de rester, de ne pas le laisser, depuis plus de dix ans, ils n'avaient pas été séparé plus longtemps que deux ou trois jours, et Ban parlait de quelque chose qui pourrait peut être durer plusieurs mois.

"Crois moi, cela me fait tout autant mal que toi, mais j'ai beaucoup réfléchit et c'est la seule solution que je vois... je ne veut pas qu'ils te touche, toi, Shinta ou Hotaru..." Ban prit enfouie son visage entre ses mains.

Il sentit les mains chaudes de Ginji autour de ses poignet, le blond lui découvrit les yeux, lui releva le menton, son sourire le réchauffa et son regard, tout sauf triste.

"Idiot de Ban-chan." fit il.

Les brun, soufflé ne sut quoi répondre.

"Qui était la pour me soutenir quant il a fallu annoncé au petits que leur mère ne viendrait plus jamais les voir ? Qui était avec moi lorsqu'ils avaient été kidnappés à leur école ? Qui les veillait à mes côtés lorsque qu'ils eurent la grippe ? Qui leur tenait la main lors de leur premiers pas ?"



Ban ne pouvait plus arrêté le flots de paroles de Ginji, il savait que si il en entendait plus, il succomberait à son charme et ferait tout ce que le blond lui demandera, les larmes commençait à monté dans ses yeux, il fit ma seule chose en son pouvoir pour faire taire Ginji.

Le blond d'abord tenta de résister mais se laissa finalement emporter par le baiser foudroyant de Ban. Il l'embrassa longuement, amoureusement, jouant avec la langue de l'autre et caressant ses cheveux, Ban tentait de faire comprendre ce qu'il voulait, mais cela se retourna contre lui, très vite le blond eux le dessus sur lui et il se laissa happé par un tourbillons de sentiments, le rendant incapable de réfléchir avec cohérence.

L'ex-Raitei, le libéra doucement, toujours ses lèvres à quelques centimètres il murmura.

"On à toujours régler les problèmes ensembles et tu voudrais que je te laisse affronter ça tout seul Ban-chan? On est une famille je te le rappelle..."

Ban cacha sa tête dans le cou du blond. "Idiot...tu ne réalise pas..."

"Oh si, et je suis déçu de voir que tu n'a pas fois en nous..." l'interrompis Ginji. Il éloigna Ban de lui de manière à pouvoir le fixé droit dans les yeux.

"Tu as peut pour moi, mais tu oublie que je sait me défendre." il caressa tendrement la joue du brun. "Garde moi auprès de toi et je devient à l'épreuve des balles." affirma il avec une volonté de fer.

Ban sentit la sienne vacillé, il ne pourrait donc jamais résisté à son blond ?

Troublant leur moment d'intimité, Mugen arriva en larmes dans la pièce, il se jeta dans leur bras, le duo comprit qu'il avait entendu une parti de leur conversation.

"Mugen...je..." tenta Ban

mais le petit bleu l'interrompis, sécha vivement ses larmes et leur parla avec des gestes frénétiques.

"Je ne veut pas que vous vous sépariez à causse de moi ! Je ne veut pas ne plus voir papa Ginji ! Je veut resté avec grand frère et grande sœur ! Tu est un idiot papa Ban !"

Le brun fit la traduction au fur et à mesure, mais le message de l'enfant était clair, il mit tout le monde d'accord, les Get Backers calmèrent les pleurs et sanglot du garçonnet. Quant il se calma enfin. Il se releva près à retourné se couché. Pourtant il se tint devant Ban et Ginji et affirma avec un regard dur.

"Je sait qui à voulu m'attraper et ou il se trouve."

les deux adultes échangeraient un regard entendu...tout serait donc plus facile.

TBC