chapitre 10

par nami-chan

 

Disclaimers : je ne possède que ce que mon imagination à bien voulue me faire passer

Auteur : Nami-chan

 

Projet RAIGAN

 

Chapitre 10

 

 

La petite Subaru allait vrombissante à travers les rues de Shinjuku. Mugen se tenait comme il pouvait aux sièges arrière. Si il avait put, il aurait hurlé dans les oreilles de Ban pour lui dire d’arrêté, mais la il se retenait surtout de vomir.

"Ban-chaaann, ralenti, tu n’a même pas laissé le temps à Mugen de s’habiller." Se plaignit Ginji.

"Gin…"siffla Ban entre ses dents.

"Je ne suis pas fâché tu peut te calmé, je crois qu’il va être malade."Continua le blond.

Ban leva un peut le pied mais sa tension ne semblait pas redescendre, Ginji jeta un œil distrait dans le rétroviseur.

"Et puis si tu roule si vite, il vont savoir que tu les as repéré."Dit il en voyant la voiture qui les suivait depuis leur sortit de l’immeuble.

"C’est pas comme si il était discrets."Ban fit une moue boudeuse. "J’aimerait juste savoir si ils sont après nous où bien…"

Le brun croisa les yeux vert de l’enfant dans le rétroviseur, depuis qu’il c’étaient mit d’accord pour l’adopté, un étrange sentiments d’oppression était né en lui. Ban secoua la tête pour s’éclaircir les idée, ce n’était pas bon de trop s’égarer quant on était au volant. Tout ce d’ont il était sur, c’est qu’il tiendrait sa promesse, il protégerait Mugen.

"On verra quant on serra au Honky Tonk, c’est chiant, Paul est trop vieux pour ça."

"Tu pourrait peut être faire une barrière autour du café, tu sait comme tu as fait avec l’appartement…On pourrait partir plus tranquille au moins…"

Ban le regarda droit dans les yeux, tremblant comme une feuille un air de panique troublant son beau visage.

"T’est sérieux là ?…Je suis resté une semaine dans le coaltar parce que je m’y était mal prit, je n’ai pas reçu l’enseignement suffisant." Couina Ban.

"J’ai pensé que maintenant tu saurait le faire, et puis il marche très bien…"

"Ne cède pas à la facilité, c’est bien pour ça que je déteste la magie…"

Le petit garçon écoutait attentivement la conversation des adultes, certain mots lui semblait trop familier, ils lui rappelaient…lui rappelaient, il n’en était pas sûr, il commença à chercher dans ses souvenirs, mais en avait il…?

Tremblant, il fixa ses mains, et soudainement les plaqua contre ses tempes, hurlant silencieusement.

Ce n’est qu’un affreux gémissement qui pénétra dans les oreilles de Get Backers, Ban freina immédiatement, en plein milieu de la route.

"Mugen !"

Ginji détacha sa ceinture et se précipita pour prendre l’enfant dans ses bras, il était en larmes. Ban tourna vers lui ses yeux pourtant d’ordinaire impassible et les convulsions de l’enfant se tarirent peut à peut. Il se détendit et ferma les yeux.

"J’ai utilisé le Jagan, il va dormir un peut. Merde a la fin !" s’emporta le brun. Il frappa sur le volant avant de redémarrer.

"Que c’est il passé Ban-chan ? »

Ginji savait que pour que son amant utilise son Jagan, c’était sûrement que ce qui venait de ce produire était très sérieux.

"J’en sait trop rien, je croit que c’était juste une crise d’angoisse…il rêve maintenant, ça va allé…"

"J’espère que tu as raison…"

Ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Il était dans les environs de dix heures lorsqu’ils arrivèrent enfin au Honky Tonk constatant avec soulagement que Hevn n’était pas encore arrivé, Ban s’empressa d’allé déposé le petit encore assoupi sur un banc vacant.

"C’est donc lui le gamin que vous avez trouvé ?" demanda Paul en voyant Ban couvrir l’enfant de son manteau.

Le brun se contenta de hocher la tête. Le barman lui sourit et s’en retourna à la préparation d’un café destiné à ses vieux amis.

Le temps avait fini par rattrapé l’ancien Get Backers, ses cheveux roux autrefois flamboyant, grisonnait par endroit, il avait même une mèche pleinement blanche qu’il cachait dans son éternel bandana, ses rides d’expressions était désormais plus marqué, montrant de longues nuit d’inquiétudes derrière lui.

Natsumi n’était plus là, elle avait fini ses études et travaillait comme infirmière dans le même hôpital que Ren, elle revenait souvent et donnait parfois un petit coup de main

Wan Paul aurait put coulé une retraite tranquille en laissant son établissement à Rena qui aujourd’hui pouvait le remplacé plusieurs semaines sans qu’aucuns incidents ne se produise…mais voila, il aimait réellement son petit boulot tranquille, les affaires marchait pas mal depuis qu’une entreprise commerciale avait ouvert ses portes dans un immeuble voisin…et puis comment pourrait il veillé sur ceux qui lui sont cher, s’il n’était pas présent ?

"C’est vrai ce que Masaki m’en à dit, il est adorable, et tout aussi troublant." Ajouta il en posant deux tasses sur le comptoir.

"On aimerait que tu le garde pendant notre mission, si cela ne te dérange pas ?" demanda Ginji avec ses yeux de chiots tout en prenant place au bar.

Paul souri, Ginji s’avait pourtant que le vieux barman était pratiquement immunisé contre ses mimiques adorables, cela ne l’empêchait pas d’essayer. Jetant un coup d’œil à l’enfant paisible, il se tourna finalement vers Ban qui rejoignait son amant. Il hocha la tête simplement.

"Ai-je vraiment le choix ? Je suis le seul a pouvoir m’acquitter de cette tache" dit il cachant son plaisir a s’occupé d’enfants

Ban posa un livre épais sur le comptoir. Le rouquin arqua un sourcil en lisant le titre.

"La Langue des signes ?" il se gratta la tête pensivement. "Ah ! Oui ça me revient, le petit est muet, vous pensez que ça ce soigne ?"

"Gen n’est pas un spécialiste, il n’a rien put nous dire…"Ginji baissa la tête.

"Je ne fait pas confiance aux autre médecins, nous devons gardé ce petit en sécurité, j’ai l’impression que des types pas très net en on après lui."

Ban laissa son regard traîné par la fenêtre, il avait réussi à semer leurs traqueurs, mais rien ne prouvait que cela ne fasse pas parti de leur programme…

"Nous vous en faite pas, je l’aiderait du mieux que je peut à apprendre."

"Merci Paul, t’est un chef !" répondirent les deux hommes.

Une demi heure plus tard, Hevn et les Get Backers était attablé, discutant des formalités de la mission en cours quant Mugen sorti enfin de son sommeil.

Il n’ouvrit pas tout de suite les yeux, entouré de bruit et d’odeur peut familière, il se recroquevilla sur lui-même, retenant des larmes apeurés. Son nez s’enfoui dans un tissu chaud dont il reconnu immédiatement cette odeur de tabac et plus légèrement d’eau de Cologne mélangé. Cela le rassura immédiatement et il souri.

Le bleuté ouvrit lentement les yeux alors que le souvenir de ce matin lui revenait plus clairement. Rapidement, il scanna la pièce et trouva sa cible.

Les adultes ne remarquèrent sa présence que quant il se jeta dans les bras de Ginji, qui réprima un cris de surprise.

"Ooh ce qu’il est mignon." Hevn avança sa main par dessus la table pour le touché.

Il avait à peut prêt le même age que sa fille Helena, une adorable petite blonde, qui était aussi une véritable peste, dure en affaire elle savait ce qu’elle voulait et savait comment obtenir, la petite était tout de même le bonheur de ses parents. Alors elle était habituée aux enfants terribles

Pourtant la réaction de Mugen ne surprit pas qu’elle. Il recule brusquement en arrière, manquant de faire tombé Ginji pour enfin envoyer valsé l’assiette devant lui, droit dans le décolleté de la pulpeuse blonde.

"Wwwaaaaaaahhhh" hurla la blonde couverte de sauce.

Ban et Ginji ne retenait pas leur rire alors que le petit caché derrière l’ex-Raitei, ne comprenait pas vraiment ce qui se passait, il sorti sa tête avec une moue boudeuse

"Aaaaahh, je sent que je vais l’adorer ce gosse." Soupira Paul en se remémorant de bon moment passé avec les jumeaux quant ils étaient petits.

 

Oooooooooooooooooooooooo

Hotaru s’installa à une table un peut en retrait, loin du brouhaha général de la cafétéria, elle aimait manger dans le calme et supportait difficilement les regards de ses salles gosses pourri gâté qui se moqué d’elle parce qu’elle préférait manger seule.

La blonde soupira lourdement en déposant son plateau. Ramenant sa longue natte sur son épaule, elle attrapa sa mini brique de jus de fruit d’un geste las et commença à siroté, son coude appuyé sur la table, elle soutenant sa tête dans sa main.

Cette matinée de cours avait été éprouvante. Non seulement le professeur Mamoru n’avait pas cessé d’être sur son dos, la couvant et veillant sur elle d’une façon peut discrète, mais en plus elle n’arrêtait pas de s’inquiété pour Mugen.

Depuis le début, elle était celle en qui l’enfant avait montré le plus de confiance, elle avait bien remarqué qui il était effrayé par tout ce qui l’entourait, comme si c’était des choses qu’il découvrait pour la première fois. Comment ne pas être intrigué par cette aura de mystère qui semblait lui collé à la peau ?

Elle ne craignait pas que son père et Ban sachent prendre soin de lui après tout ils les avaient bien élevé elle et Shinta, mais elle avait peut qu’il ne l’accepte pas, qu’il finisse par les rejeter. Ban était le seul envers qui il montrait une certaine hostilité, se cachant derrière ses bêtises et ses gestes surexcité. Hatoru s’imagina que cela pouvait être un mécanisme de défense, montrant qu’il était en fait effrayé par celui qu’elle considérait comme son second père.

Elle soupira a nouveau, souhaitant pouvoir trouvé un meilleur moyen pour communiqué avec son petit protégé

"Cette place est libre ?"

La jeune fille releva la tête vers son frère jumeau, très étonné qu’il daigne lui rendre visite.

"Pour toi oui. Tu ne déjeune pas avec les vautours aujourd’hui ?" demanda elle sur un ton badinant.

Shinta lui tira la langue, ajoutant une grimace que le fit immensément ressemblé a son père quant il avait son age.

"J’ai bien le droit de manger avec ma sœur chéri un peut non ?"

Hotaru lui fit un petit sourire pour toute réponse avant de se décaler d’une place, laissant son frère s’asseoir à côté d’elle.

Les deux adolescents commencèrent à manger dans un silence réconfortant et rassurent, ils n’avaient pas besoins de mots, seul la présence de l’autre suffisait à les rendre heureux.

Hotaru se redressa un peut, jetant un coup d’œil prudent à une table voisine que son frère ne manqua pas de suivre.

"Est-ce qu’ils ressembles à ceux qui t’on posé des questions hier, ou bien c’est juste qu’ils avaient envi de nous suivre partout depuis ce matin ?" lui dit elle doucement.

Shinta hocha la tête négativement

"Je me disait bien que c’était louche, si tu veut mon avis, ce ne sont même pas des lycéens…"lui répondit le blond

Shinta n’aima pas trop l’air qui apparu sur le visage de sa sœur, aussi se recula il inconsciemment de quelques centimètre. Parfois, elle ressemblait trop à Ban pour son propre bien.

"Tu crois qu’ils ont envi de jouer ? Moi j’ai bien envi de jouer avec eux…"

"De quoi ?…Oh non…" les épaules de Shinta retombèrent quant il comprit que ce ne serait pas bon pour lui.

"S’ils veulent nous suivrent on va leur en donné pour leur argent…Shinta ! Entraînant spécial Get Backers 03 !" lança elle en plaquant ses mains l’une contre l’autre.

Les mains de Shinta entrèrent en contact avec son visage, cachant sa détresse.

"Et voila, on est encore parti pour des acrobaties…j’espère juste qu’aucuns de nous ne finira à l’hôpital cette fois…"

Hotaru lui donna une lourde tape dans le dos, lui désolants à moitié les poumons, le rire machiavéliques de sa sœur retenti dans la pièce bondé, attirant tout les regards sur eux.

Shinta se fit encore plus petit, rougissant de honte, un sourire timide étirant ses lèvres. Il agita bêtement la main en salutation.

TBC