chapitre 8

par nami-chan

 

Disclaimers : je ne possède que ce que mon imagination à bien voulue me faire passer

Auteur : Nami-chan

Note : J’essaye de ne pas faire trop de spoiler sur le Manga, mais parfois cela et nécessaire à la compréhension de l’histoire, alors pardons pour ceux qui verrons du spoiler dans ce chapitre, il restera minime.

Projet RAIGAN

 

Chapitre 8

 

 

La pluie c’était mise à tomber dru alors que Ginji Ban et les enfants rentraient chez eux…

Les passant abrité sous des parapluie ou dans les boutiques en attendant que ‘averse passe lançait leur lançait des regards étranges alors qu’il courait pour arrivé à leur immeuble, Ban songea que c’était mois à cause de la couleur inhabituelle des cheveux de Mugen que du fait qu’ils riaient tout les quatre à pleins poumons.

Ils riaient comme des idiots, parce que tremper, ils avaient l’air d’idiots et la course frénétique pour rejoindre un abri les amusait d’avantage.

Shinta les vit arrivé depuis le hall de l’immeuble ou ce trouvait leur appartement. Il eu presque envi de rire autant qu’eux mais se contenta d’un large et lumineux sourire.

Ginji le premier arrivé poussa la porte et la tint pour que les autres entres. Essoufflés, ils se remirent à rire en voyant l’inondation qu’il venaient de causer au sol.

"Rentrons nous sécher avant d’attraper froid." Dit Ban.

Hotaru prit la main de Mugen, il montrait de légers signes d’inquiétude et de nervosité depuis qu’il avait été conduit dans le monde extérieur, mais un simple geste de la jeune fille suffisait maintenant à le rassurer.

L’ascenseur s’arrêta enfin au huitième étage. Shinta observait tour à tour Ban et son père, il avait quelque chose d’important à leur dire mais ne savait pas comment abordé le sujet…il regarda longuement leur sourires pour finalement se dire que cela pouvait attendre.

L’appartement des Get Backers leur avaient été offert par un client en guise de paiement pour leurs services, c’était en plus un appartement de grand standing, trois chambres, deux salles de bain, une cuisine et une grande pièce à vivre, ainsi qu’une petite terrasse qui offrait une vue magnifique su Tokyo. Même si ils auraient préférer un petit pavillon en banlieue, ils se contentaient de ce que le destin leurs avaient apporté

Une fois enfin au chaud chez eux, les Get Backers se firent passer des serviettes de bain et Hotaru se mit à préparer des chocolats chauds pour tout le monde, bien que Ban insista pour avoir plutôt un café noir…

Shinta s’éclipsa dans sa chambre et déposa son sac de cours.

"Tu as un problème ?"

Shinta se retourna pour constater que sa sœur lui tendait une tasse fumante.

"Non, non, on verra plus tard, je vais faire mes devoirs."

La blonde haussa les épaules et continua son service.

Ginji observait Ban avec un sourire attendrit, le brun essayait de changer les vêtements trempé de Mugen avec quelques uns de ceux que lui avait fait Sakura. Le petit n’avait pas l’air très enclin à ce laissé faire, il semblait aimer être mouillé.

Le blond ricana et se tourna de nouveau vers la fenêtre pars laquelle il observait la ville.

Ses yeux chocolat se posèrent sur le berceau de son enfance, la tour du Mugenjô était entouré de nuages sombres et le sommet n’était plus visible. Ginji posa ses doigts contre la vitre froide et ruisselante de pluie.

Un dernier coup d’œil vers le garçon aux cheveux bleu et tout un tas de souvenirs refirent surface.

C’était il y a dix ans, quant ils avaient enfin percé le secret du Mugenjô. Ginji était monté seul au sommet, Ginji était le seul à vraiment connaître la vérité…mais il ne l’avait jamais raconté à personne et personne ne lui avait demandé, pas même Ban…parce qu’au fond il savait qu’il n’avait rien besoin de dire pour que le brun comprenne. L’important c’était que maintenant tout le monde avait sa vie et sa volonté propre.

"Maman…" murmura il sans vraiment s’en rendre compte.

Un bruit de fracas de verre le fit se retourner, l’arrachant à ses pensées confuses et embrouillées.

Ban courrait dans la pièce après un petit Mugen à moitié nu qui renversait des meubles ça et là. Ginji ne peut retenir un éclat de rire, voir son amant d’ordinaire si sérieux mit en déroute par un petit d’à peine huit ans n’était pas quelque chose de visible tout les jours.

"Aaaaaah arrête toi salle gosse !" cria il, augmentant la force du rire de Ginji.

Heureusement, Hotaru arriva à sa rescousse et réussi à terminé ce qu’avait entreprit Ban. Le brun lui, c’était mi en tête de faire payé sa moquerie au blond par une attaque dont lui seul avait le secret.

Ginji tenta tant bien que mal de résister et ce n’ait pas l’aide inopiné de son fils qui changea quoi que ce soit, il manqua de s’étouffer de rire sous les chatouilles de son amant, plaqué au sol et dans l’incapacité de riposter.

Ne le connaissant que trop bien, Ban le libéra avant que celui-ci n’émette de décharges trop importante. Il aida Ginji à ce relevé.

"Que ça te serve de leçon, on ne se moque pas impunément du grand Midô Ban-sama !" affirma il avec un air hautin

Ginji fit uns sourire en coin des plus intrigants.

"Mais je trouverais moi aussi un moyen de te faire payé ça mon cher…"

Et Ginji, le menton haut et son sourire toujours sur les lèvres retourna aider sa fille à s’occuper du nouvel arrivant.

Ban était sur le point de répliqué mais devint soudainement livide quant il percuta pleinement à quoi Ginji se referait.

"Oh non ! Amour tu en peut pas me faire ça !"

Mais Ginji affichait toujours son petit sourire narquois alors qu’il allumait la télévision.

"On verra, on verra."

Ban posa alors ses fesses dans son fauteuil attitré et se mit à faire la moue. Oh non il ne renoncerait pas, Ginji ne mettra pas sa menace à exécution ça jamais.

"Papa, Ban…je voulait vous dire…"

Les deux hommes cessèrent leurs jeux pour s’occuper pleinement du jeune garçon qui semblait préoccupé.

"Il se passe quelque chose Shinta ?"

"Le professeur Mamoru et venu me voir, il s’inquiétait de ne pas voir Hotaru…"

"Ce n’est que ça ? Gin passe moi son numéro je vais l’appelé." Ban tendit la main

Ginji lui fit passé son portable, les mains occupées par Mugen qui venait de lui grimper sur les genoux.

"Tient, c’est 10 yen-kun dans le répertoire."

Hotaru secoua la tête, pourquoi avait il fallu que son prof principal soit un vieil ami de son père, elle n’était même pas tranquille au lycée…

"Ce n’est pas tout…" les interrompit Shinta.

Les deux hommes stoppèrent leur mouvement, Mugen tira sur les vêtements de Ginji, pas du tout intéressés par le programme télé.

"Je…des hommes étranges son venus…ils mon posé des questions sur vous."

"Et que leur a tu répondus ?" demanda Ginji redevenu soudainement sérieux.

"Rien ! Rien du tout…mais je voulais que vous en soyez informé…c’est tout."

Ginji et Ban échangèrent un regard.

"Tu as bien fait."

La pièce replongea dans le silence personne n’osait dire quoi que ce soit. Un souvenir bien trop présent pesait dans l’air, Hotaru s’en souvenait comme si cela c’était produit hier.

Quant elle et son frère avait six ans, un groupe d’hommes étranges les avaient kidnappé dans leur école…ils servaient de chantage à des yakuza voulant voir cessé toute activité des Get Backers. Ces hommes avaient rompus le pacte implicite qui existait entre les professions de l’ombre de la façon le plus lâche qui soit…

Elle se rappela qu’ils avaient pourtant été gentils avec eux, qu’aucun mal ne leur avait été fait, mais quant Ban et Ginji avaient retrouvé les hommes qui avaient fait ça, pas un seul de ceux qui avaient survécu ne garderait pas de séquelles à vie…

Plus personne n’avait osé menacer les enfants de l’empereur de la foudre…

Mugen éternua bruyamment, attirant l’attention de tous sur lui, il semblait être doué pour faire ça.

"Je t’avait dit que tu allait prendre froid morveux."Fit Ban

"Dites, ou est-ce qu’il va dormi cette nuit ?"Demanda Hotaru.

"Shido à dit qu’il nous donnerait le vieux lit de Koga demain…il dormira sur le vieux futon en attendant." Répondit Ginji tout en caressant les doux cheveux bleus.

"Je vais l’installer dans la chambre de Shinta." Ban se leva

"Eh mais pourquoi dans ma chambre !?" protesta le blond. "C’est avec Hotaru qu’il s’entend bien !"

"Oui mais c’est un garçon et Hotaru est une fille."

"Prenez le dans votre chambre alors !"

Ban devint tout blanc et Ginji tout rouge aucun des deux ne répondit.

Hotaru se cacha la main dans son visage, son frère pouvait vraiment être stupide parfois.

"Parce que les adultes font des choses traumatisante pour les petits enfants dans leur chambre…" dit elle désespéré

"Hein ? Quels genres de choses ? Je veux rester tranquille dans ma chambre moi !"

Ban s’éclipsa pour retrouver le futon et Ginji plus rouge que jamais couvrit les oreilles de Mugen…Ban lui avait pourtant dit qu’il avait expliqué ces choses là à ses enfants depuis longtemps !

Hotaru soupira lourdement, elle n’allait quant même pas raconté CE truc à son frère. Elle inventa une histoire idiote.

"Ils jouent aux legos..."soupira la blonde.

Shinta fit une affreuse grimace de dégoût, toujours traumatisé par la fois ou il avait avalé la moitié d’une boite de lego quant il était petit.

"Bon…il peut rester dans ma chambre."

Et le rire remplaça l’inquiétude…

OOOOooooooooooooooooooooo

"Monsieur, nous avons enfin les informations que vous nous aviez demandé."

"Merci Jefferson."

Le majordome tendit une grosse enveloppe à l’homme derrière son bureau. Celui-ci l’ouvrit sans précaution dévoilant un rapport et une série de photos…

"Ainsi il a donc fini par sortir se réveillé…je croyait que le labo avait été détruit."

L’homme relava la tête un peut plus dans la lumière, un reflet dans ses lunettes empêchait toujours de bien distingué son visage, portant une barbe naissante encadrait un sourire malsain.

"C’était le cas monsieur, du moins le croyait-je moi aussi." Répondit Jefferson.

"Des sanctions devrons être prise…pour l’heure je me fait un devoir de les informé du danger que cet enfant représente…je leur doit bien cela après tout."

L’homme rejeta les clichés qui s’éparpillèrent sur son bureau. Toutes les photos montrait les Get Backers en compagnie d’Hotaru et de Mugen…d’autres ne montrait que Mugen…

 

TBC