chapitre 7

par nami-chan

 

Disclaimers : je ne possède que ce que mon imagination à bien voulue me faire passer

Auteur : Nami-chan

 

 

Projet RAIGAN

 

Chapitre 7

 

 

Les Get Backers et quelques uns de leurs amis s’étaient rassemblés dans la pièce principale de la pharmacie.

Une fois de plus ils avaient tous répondu à l’appel de leur empereur. Tous les regard étaient tournés vers la jeune Hotaru, la blonde était assise sur une chaise, portant le petit Mugen blottit contre elle, attendant patiemment le verdict des adultes.

"Nous ferrions peut être bien d’inspecté l’endroit où les enfants l’ont trouvé non ? " tenta Shido.

"Je pense que si nous n’avons rien trouver là bas à l’époque, s’est parce qu’il n’y avait rien à trouver." Lui répondit Kazuki.

Le Beast Master baissa la tête, il s’avait que le tisseur avait sûrement raison, leurs recherches n’avaient pas laissé passer la moindre miette après qu’ils aient retrouvé Ginji.

Hotaru passa son regard de l’un à l’autre, ne comprenant pas tout de la conversation, elle n’osait pas se risquer à poser des questions et l’enfant restait calme dans ses bras.

"Il n’y avait rien qui puisent être utile de toute façon, je l’aurait remarqué quant je suis descendu." Dit Ban

"Mais tu ne l’avait pas vu lui !" Shido pointa le bleuté du doigt accusant l’incompétence du brun.

Ban lui répondit par un regard noir, le bras de Ginji sur le sien le dissuada de la réponse cinglante qu’il était sur le point de lancer, il serra les dents. Avec le temps il avait apprit à modérer ses humeurs, même en présence du singe, du moins, il essayait…

Avec le temps et beaucoup de patiente de Ginji…leurs querelles de territoire incessantes avaient fini par se transformé en quelque chose ressemblant à une saine rivalité, chacun respectant plus où moins l’autre, même si aucun des deux ne ratait une occasion pour jeté une pique à l’autre. Mais Shido devait au moins reconnaître que le crétin de serpent avait fait le bonheur de l’homme qu’il estimait le plus au monde.

"Cela fait pourtant plus de dix ans que nous avons vaincu Les Dieux…pourtant il semble si jeune…" enchaîna Ginji.

"Vous l’avez bien trouvé dans le Mugenjô, non ? Ne crois tu pas que Makubex s’en serrait aperçu si il y avait eu des agissement suspects ?" Masaki prit à son tour la parole

Ginji hocha la tête et prit un air pensif, Ban le regarda et comprit sa pensé qu’il se chargea d’exprimé.

"D’où provenait la dernière attaque qui à bien faillit coûté la vie au petit géni ?…encore un groupe dissident ?"

"Il venait de l’extérieur Midô, j’ai put localisé et retracé le ver, mais il m’avait déjà atteint…"

Toutes les tête se tournèrent instantanément au son de cette voix, elle était un peut cassé et sèche, mais c’était bien Makubex qui venait de répondre. Il se tenait légèrement chancelant contre l’encadrement de la porte, mais il était bien réveillé.

Une exclamation de joie retentie dans la pièce, Sakura qui était la plus proche de lui fut la première à ce jeté dans ses bras, pleurant presque de soulagement. Rapidement rejoint pas Ginji, et devant l’air un peut jaloux de Ban, le maître du château pria ses deux amis de bien vouloir le laissé respirer.

Le chibi blond fit une moue boudeuse et se détacha à contre cœur de son jeune ami, il parti immédiatement rejoindre son amant en sautillant de contentement. Sans plus attendre, le jeune aux cheveux d’argent continua son explication.

"J’ignore ce qui c’est réellement produit…ni même comment un virus informatique à put pénétré mon corps…ni même comment j’ai put en réchapper."

Tous les regards se tournèrent vers Mugen. L’enfant souri à l’assistance avant que son estomac n’émette un profond grondement sonore. Hotaru allait l’emmener manger quelque chose lorsque qu’un autre grondement tout aussi abominable retenti, les regards se tournèrent alors vers Ginji qui rougit avant que tous n’éclatent de rire.

"Je crois que nous ferrions mieux de reprendre cette conversation après avoir mangé un morceau, avant que ce ne soit Ginji qui nous dévorent." Taquina Kazuki.

Oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Les adultes discutèrent entres eux tout le restant de la journée, laissant Hotaru seule avec le petit à l’écart, elle aurait bien aimée être mise dans la confidence, mais quelque chose lui disait au fond d’elle qu’elle ne voulait pas vraiment savoir…

Gen était avec eux, s’affairant à confectionner des remèdes compliqué et à ranger le local dans lesquels ils attendaient. Hotaru était assise devant un bureau et regardait distraitement une vidéo sur un ordinateur, balançant ses pieds sous la chaise, tout en surveillant Mugen qui jouait avec un puzzle trouvé dans un coin.

"Je me demande pourquoi, c’est si long, ils font un briefing de mission ou quoi ?" demanda elle au vieil homme.

Celui-ci ce contenta de haussé les épaules.

"Qui sait, je me contente juste d’être spectateur…et de veiller sur eux de loin, ce qu’ils font ne me regarde pas."

"Tu n’est pas drôle grand-père…"

Le vieux lui souri et lui ébouriffa les cheveux, Mugen grogna de frustration à cause d’une pièce qu’il n’arrivait pas à trouvé.

"Attend, on va le faire à deux."

Elle oublia complètement ce qu’elle était en train de faire, gagnant un nouveau regard attendri de la part du vieil architecte. Dès éclats de voix retentirent soudainement depuis la pièce d’à côté, attirent l’attention des trois. Hotaru souri quant elle reconnu rapidement les voix, c’était seulement Shido et Ban qui ce cherchait encore des poux…et voila l’intervention de Ginji.

La blonde était sur le point de replongé dans le jeu quant on frappa à la porte. La tête blonde de Uryu Toshiki passa la porte.

"Tout ce passe bien ?" il entra portant un tas de tissus plié dans ses bras. "Sakura a confectionné ça pour lui."

Il posa un regard bienveillant sur le petit garçon, qui d’ailleurs était trop concentré sur le puzzle pour lui porter attention. Le blond déposa son paquet sur la chaise laissé vacante par Hotaru, avant de repartir en direction de la porte.

"Il faut qu’il s’habille, ton père dit que vous n’allez pas tardé à rentré chez vous."

"Mais…et Mugen ?"

"Il part avec vous bien sûr."

Toshiki n’eu pas le temps de réalisé qu’il se retrouva avec les bras plein d’une petite blonde énergique et folle de joua. Elle adorait le petit, elle aurait supplié son père de le prendre avec eux si il avait décidé qu’il devait rester au château. Mais elle n’avait pas à le faire…

Le chevalier des Fuuga réussi tant bien que mal à se défaire de la tornade blonde, il referme la porte avec un sourire en coin.

"Tu as entendu ça Mugen ! Tu reste avec nous !"

Le petit au yeux étranges fit un grand sourire et ouvrit grand les bras, signifiant à la blonde qu’il avait un besoin immédiat de câlin. Elle ne se fit pas prié et le serra très fort contre elle.

Gen secoua la tête devant tant d’effusions affectueuse. Cela lui rappela quant ses propres enfants étaient jeunes…

"Bon voyons voir ce que nous avons là."

Hotaru déplia le premier élément de la future tenue de son petit protégé. Elle fit une petite mou en découvrant un haut en coton blanc, sans manche et plutôt prêt du corps, le col montant, une fermeture éclaire le coupant en deux, le tout bordé autour des manche, du col, de la fermeture et en bas par de fines bandes du même bleu que les cheveux du garçonnet. Le reste n’était q’un simple petit jean et une paire de chaussures marron qui montaient jusque en haut de la cheville.

"Et ben, c’est plutôt joli, mais je suis pas sûre que tu ait bien chaud avec ça…"

Mugen porta son doigt à ses lèvres et toucha le tissu.

"Tu veux que je t’aide à le mettre ?"

Pour toute réponse, il retira le vieux t-shirt trop large et le va les bras de façon à ce qu’Hotaru puisse lui passer le nouveau haut.

Ayant terminé la séance d’habillage, elle se recula d’un pas pour admirer le résultat.

On pouvait dire que Sakura était réellement habile de ses mains, le tout était très réussi, les vêtements étaient exactement à la bonne taille, mettant étrangement en valeur les beaux yeux du petit. Malheureusement, cela n’aidait pas à caché le disgracieux tatouage et Hotaru grimaça en le revoyant…elle ignorait toujours pourquoi cela avait causé une telle réaction chez Ban…bien sûr il était quelqu’un d’impulsif, mais ce n’était pas une raison…

"Mhmm ?"

De son petit gémissement interrogatif, Mugen la tira de sa réflexion morose. Hotaru vit alors qu’il tendait les bras vers elle et sautillait d’impatience sur ses talents, lui signifiait qu’il voulait monter dans ses bras.

À peine eu elle le temps de l’appuyé contre sa hanche que la porte s’ouvrit à la volé.

"Bon vous êtes prêt ? On rentre à la maison." Chantonna chibi Ginji depuis son Ban perchoir.

La petite pièce s’emplit du rire carillonnant du petit garçon et bientôt celui-ci fut communicatif.

Ooooooooooooooooooooooooooo

Ah mesure qu’il se rapprochait de la sorti de la forteresse, Ginji sentait sa bonne humeur s’évaporer. Bien sûr il était heureux que Makubex aille mieux, d’avoir put passé la journée entière avec ses mais et Ban réunis…mais toutes cette situation le laissait perplexe, il devait toujours s’admettre à lui-même qu’il avait peur pour la suite…

Le groupe était venu à la conclusion qu’il devait prioritairement s’occupé du nouvel ennemi qui menaçait le Mugenjô, ce qui ne serait pas difficile à retrouvé vue les énormes trace qu’il avait laissé derrière lui…mais…quelque chose clochait dans le schéma…pourquoi personne n’avait voulu que Ginji ne s’en mêle…

"Ça n’a pas l’air d’aller Gin ?" demanda Ban qui marchait proche de lui.

L’ex-Raitei releva les yeux vers sa fille qui marchait un peut plus loin tout en jouant avec le petit garçon, il souri.

"Je me demande juste à quoi nous nous exposons…"

Ban lui passa un bras autour des épaules.

"Ça ne te ressemble pas de te faire tant de soucis. "

"Je sait…" Ginji souri et reposa sa tête dans l’étreinte lâche du brun. "Mais et toi…que pense tu de tout ça ?"

Ban fronça les sourcils et son regard s’attendrit en regardant le petit qui trottinait devant Hotaru.

"J’en sait trop rien…c’est juste que…non laisse tombé."

"Oh allé ! Ban-chaaann !"

Ban ricana.

"En fait…je ne suis pas inquiet, la magie que j’ai utilisé pour sceller les étages supérieurs était puissante et le sceau ne se brisera pas tant que le sang de ceux qui en ont versé pour sa création vivra. Et nous avons pratiquement tous assuré notre descendance, tu as les jumeaux, Masaki et Hevn ont Helena, Shido et Madoka on Koga…Sakura et enceinte…bon je doute que le tisseur et ses deux sous fifres aient des gosses de si tôt mais on ne sait jamais… " Tenta de rassurer le maître du Jagan

"Oui c’est vrai…même si personne en dehors de ce groupe ne sait que tu as utilisé un tel sortilège…" Ginji continua de faire la moue.

"Ohh allé, tu sait que je préfère quant tu souri."

Ban lui fit une légère pression sur l’épaule, Ginji en profita pour lui déposer un petit baisé sur la joue.

"Regarde le…s’est notre enfant maintenant." Continua Ban

Le blond intrigué ne quitta plus des yeux le visage de son amant alors qu’ils continuaient de marché. Ban avait un air légèrement rêveur pour qui savait le lire.

"Tu sait…je m’en foutait d’avoir des gosses ou pas avant…je voulait juste vivre heureux avec toi…puis Hotaru et Shinta son venu…c’était tes gosses et j’en avait rien à ciré qu’ils ne soient pas de mon sang…ils sont les miens un peut aussi…"

"Oui, on les a élevés ensembles." Ginji prit un air attendrit bien qu’il ne comprenne toujours pas ou Ban voulait en venir.

"Et ce gamin…ils l’ont fait à partir de nous deux…toi et moi…nos gènes…"

"Tu veux dire que c’était comme si il était le fruit de notre amour ? Mais cela n’est pas possible Ban-chan !"

"Et pourtant…j’aime cet idée, je ne sait pas pourquoi je ressent ça. Au début, j’en avait peur, de son aura, de la puissance qu’il cache…mais je sait que comme elle vient de nous…bah je devient trop sentimental." Le brun se renfrogna et secoua la tête.

Ginji fini par rire légèrement, c’était rare que son amour ce confiait à lui ainsi cela avait eu au moins l’avantage de le rassuré quelque peut…Ban considérait déjà ce gamin inconnu comme leur propre enfant.

Ban surprit le blond en stoppant soudainement leu marche. Il planta son regard bleu amoureux dans celui chocolat de son aimé. Une main douce et caressante entra en contact avec une joue refroidit et rougi par le vent d’automne.

"Tu verra Gin…les Get Backers récupérerons la vie volé du petit Mugen."

Il termina sa phase en posant un délicat basé papillon sur les lèvres sucré de son chéri.

"Eh, dépêcher vous un peut ! Vous laguez derrière ! Shinta va nous attendre, il a pas les clés de la maison !" Hotaru les interrompit en criant.

Le couple échangea un dernier regard, plus où moins honteux, ils n’avaient pas remarqué, perdus dans leur petit monde, que les enfants les avaient largement devancé. Ban eu un sourire arrogant et Ginji roula des yeux présentant ce qui allait suivre.

"On fait la course jusqu’à l’entré et la on verra qui s’est qui lag la naine !"

Et déjà il s’élancé, poursuivit par une blonde folle furieuse, oh non…il n’aurait pas dû la provoqué.

TBC

NDFC : Pardon pour le retard, mais je me suis blessé à la main, c’est une peut difficile de tapé correctement. J Mais bon, le suite viendra quant même la semaine prochaine.