chapitre 6

par nami-chan

 

Disclaimers : je ne possède que ce que mon imagination à bien voulue me faire passer

Auteur : Nami-chan

Note : chapitre en avance parce que je ne pourrait pas en écrire un la semaine prochaine…foutus exams…

 

 

Projet RAIGAN

 

Chapitre 6

 

 

Hotaru fut la première à sortir de l’état général de stupeur qui faisait suite à la guérison aussi soudaine que miraculeuse de Makubex.

Elle se précipita au près du petit qu’elle prit dans ses bras avant que celui-ci ne tombe ne arrière, épuisé, il était essoufflé mais affichait un sourire fier. La blonde lui rendit son sourire et lui passa une main dans les cheveux.

Hotaru ne releva la tête que quant elle sentit en main se poser sur son épaule. Ban se tenait au dessus d’elle, il fixait l’enfant durement les sourcils froncés. Prise d’un sentiment de panique, Hotaru chercha son frère du regard, il s’était éloigné du groupe et se morde la lèvre inférieure avec inquiétude. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, la tension qui émanait de l’amant de leur père était écrasante.

"Qui est il ?"Demanda sèchement le brun.

Reprenant peut à peut l’usage de ses membres, le petit garçon chercha à se cacher dans les plis des vêtements d’Hotaru se serrant contre elle à son maximum.

"Ban arrête, tu lui fait peur…" Ginji tenta de détendre son partenaire.

Gen interrompit le groupe en donnant son bilant de l’état de santé de Makubex.

"Il n’a plus rien, son taux de globule blanc et subitement redevenu normal…mais…Je craint fort qu‘il ne soit dans le coma."

"Makubex…" murmura Sakura

"Sakura…Ça ne te dérangerait pas d’aller prévenir les autres ?"Demanda le blond.

"J’y vais tout de suite Ginji-san."

Elle quitta la pièce avec un dernier regard inquiet, suivi par Gen qui ne voulait probablement pas ce mêler de la conversation de famille qui allait immanquablement suivre.

Ginji se tourna vers sa fille.

"Hotaru, Shinta…vous vous rendez compte que vous n’avez cessé de me mentir ? De me cacher des choses ?…Avez-vous au moins pensé une seconde à ce que je pourrait ressentir ?"

Bien dès fois, les jumeaux s’étaient vus gronder et punir suite à leurs bêtises, ils baisèrent les yeux, jamais ils n’avaient vu autant de peine dans les yeux de leur père suite à leur comportement.

"Nous l’avons trouvé dans le vieux bâtiment délabré…Il m’avait semblé l‘avoir vu après ma chute, mais je croyait avoir rêver. Je n’ai pas pu m’empêcher d’y retourné par la suite et Shinta m’a suivi…je t’en prit papa, ne lui en veut pas…tout est de ma faute."

Ginji soupira lourdement, baissant les bras.

"Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de vous…"

Ban lui regardait toujours l’étrange enfant du coin de l’œil, celui-ci semblait c’être endormi sur les genoux D’Hotaru…il avait l’air plutôt inoffensif, mais il y avait quelque chose chez lui qui ne plaisait pas au maître du Jagan.

"Vous serrez privé de sorti au moins pendant trois mois…j’aviserait ensuite."

La sentence tomba et aucun des deux ne protesta, ils savaient qu’ils l’avaient mérité.

"Vous croyez…que c’est le petit qui a sauvé Makubex ?" se risqua à demander Shinta.

Personne ne répondit, parce que personne ne savait quoi répondre et pourtant tous connaissaient la réponse…

Hotaru secoua le petit pour le réveillé, il ouvrit un œil timide et quant la blonde se redressa il suivit son geste s’accrochant fermement a son pantalon. Il regarda les autre en frottant ses yeux embués de sommeil.

Ginji s’accroupi pour être à la auteur de son regard.

"Qui à bien put abandonné un si petit enfant…" cela lui rappelait immanquablement sa propre histoire, faisant resurgir des souvenirs douloureux.

"Je n’en sait rien, il ne parle pas." Répondit Hotaru.

Prenant confiance en lui, l’enfant s’avança vers Ginji, timidement. Le blond lui souri, il était si mignon, l’ex Raitei eu un mouvement involontaire de recul lorsque le garçonnet leva les main dans l’intention de lui toucher le visage, mais il se reprit en sentant les petites mains entré en contact avec ses joue.

"Est il aveugle ?" demanda à il reconnaissant les gestes que faisait parfois Madoka.

La jeune fille fit non de la tête. Le blond se redressa en voyant le bleuté qui s’éloignait avec l’intention de retourné ce blottir contre Hotaru.

Shinta tenta d’agrippé le bras de Ban quant celui-ci passa devant lui mais il ne put le retenir. Le brun se plaça devant l’enfant, le toisant de haut, le petit garçon releva des yeux inquiets à la rencontre des prunelles bleus de l’homme au Jagan. Les yeux de Ban se rétrécirent, son visage impassible.

Les gestes suivant de Ban ne se firent pas dans la douceur, il empoigna le bras le bras de l’enfant qu’il souleva pour le montrer à tout le monde. Hotaru se crispa, ne comprenant pas le geste du brun.

"Ginji !" siffla, le venin presque palpable dans ces mots.

Et le blond remarqua instantanément l’inscription tatouée sur le bras de l’enfant. Il recula, trébuchant presque sur ses pieds, une expression de profonde détresse apparue sur son visage.

"Non…c’est n’est pas…"

Tout ceux pressant dans la pièce eurent un sursaut lorsque la main de Ban se resserra autour de la gorge de l’innocent.

"Cette chose ne devrait pas exister !" cracha Ban.

L’enfant écarquilla ses grand yeux émeraudes, ses petites mains s’accrochèrent autour du poignet de son agresseur, il n’y avait aucune once de peur dans son attitude, juste…qu’il semblait ce demandé ce qui arrivait.

"Ban arrête ! Ce n’est qu’un enfant !" Ginji tenta de le raisonner

La mâchoire du brun se contracta visiblement, il hésita et resserré sa prise. Hotaru s’agrippa soudainement à son bras.

"Otôsan !" cria elle

Ban se raidit, Hotaru l’appelait rarement ainsi…seulement quant elle avait peur…vraiment peur…

Ban relâcha subitement l’enfant qui tomba au sol, soupirant de frustration et sa colère toujours vive, il quitta la pièce avec empressement, brisant presque la porte derrière lui.

Ginji et Shinta libérèrent un souffle qu’ils n’avaient pas remarqué qu’ils retiennent.

Ginji se pencha sur Hotaru, la larme à l’œil elle serrait le petit dans ses bras, il avait toujours ce même air d’incompréhension.

"C’est quoi d’abord RAIGAN ?!" souffla elle.

"Je…je n’ait pas envi de parler de ça maintenant d’accord…" il jeta un regard désolé au petit bleuté. "Fait lui prendre un bain d’accord ? Il sent le vieux champignon." Ajouta il en fronçant le nez.

Hotaru tourna ses yeux vers les siens et elle vit la couleur chocolat fondre devant sa demande implicite.

"Ok, tu n’ira pas à l’école aujourd’hui…je vais parlé à Ban."

Ginji sorti de la chambre et s’adossa contre la porte, le stress et la fatigue des jours précèdent ne lui étaient pas bénéfique. Une larme solitaire roula sur sa joue.

"Ban-chan…"

Ne trouvant aucun signe de son partenaire dans la pièce, il se dirigea la ou son instinct le portait.

Ban se tenait à l’extérieur de la pharmacie, les bras contre le rebord du balcon, une cigarette allumée entre les lèvres, il était presque surréaliste dans la lumière du soleil levant. Il ne bougea pas bien qu’il senti la présence du blond dans son dos.

"Ce n’est qu’un enfant…" répéta Ginji.

Ban expira un nuage de fumée pour toute réponse.

"Je sait très bien ce que représente…mais enfin ! Ils l’on abandonné ici…crois tu réellement qu’ils auraient prit le risque qu’on le découvre ?" Ginji se rapprochait de plus en plus.

"Ginji…" Ban passa une main dans ses cheveux. "Si il est ici, ça signifie qu’ils n’on pas bondonné le projet…Tu as vu ses yeux ? Prononça le brun avec précaution.

"Je m’en doute bien…mais aujourd’hui je suis prêt si je devait à nouveau les affrontés…tu est avec moi."

Le détenteur du Jagan sentit les bras de son amant passé autour de sa taille et venir se noué contre son torse. Le brun déniant enfin se retourner.

"Tu as mûrit Gin." Il caressa tendrement ses cheveux d’or

"S’est maintenant que tu t’en rend compte ?" ricana le blond.

Le regard s’accrochèrent et les secondes semblèrent s’allongé alors que chacun d’eux faisaient passé tous leurs sentiments dans ce seul regard.

"Alors nous allons le gardé, nous allons l’élever comme si il s’agissait de notre propre enfant…et si ils apprennent son existence…nous ferons tout pour empêcher qu’il serve le but dans lequel ils l’on crée…nous lui donnerons une vrai existence…" statua Ban avec un ton qui ne laissa pas vraiment le choix

Ginji colla son corps au sien et quant ses lèvres ne furent plus qu’à quelques centimètres de celle de Ban, il murmura…

"Il n’a jamais été question que cela ce passe autrement…"

Ses lèvres rejoignirent alors celle de l’être aimé…

Oooooooooooooooooooooooo

Hotaru vérifia la température de la baignoire et ajouta un remua un peut la mousse.

"Tu va pouvoir y allé."

La jeune fille était encore un peut secoué par l’altercation qui avait eu lieu quelques minutes auparavant, mais elle ne laissait rien paraître, ne voulant pas effrayer l’enfant. Elle aurait bien voulu que Shinta soit là pour en parler avec elle, mais son frère devait encore se préparer pour partir au lycée, il ne voulait surtout pas manquer les cours…

Le petit lui ne semblait pas du tout affecté, il avait sans doute cru la réaction de Ban normale et ne sen était pas offusqué, il était toujours souriant, bien qu’un peut affaiblit.

 

La blonde l’aida à monter dans la baignoire, il se figea d’abord au contact de l’eau, comme si cet élément lui était inconnu, Hotaru le rassura et le fit s’asseoir.

"Ahaha." Il se mit a rire doucement quant la mousse le chatouilla.

Hotaru lui fit un sourire attendrit. "Pourvu que papa arrive à raisonné BaBan…il n’est pas méchant tu sait, juste un peut têtu…"

Le garçonnet continuait de jouer avec la mousse tout en faisant comprendre à la blonde qu’il écoutait ce qu’elle disait.

Elle lui déversa un verre d’eau sur la tête et il émit un affreux couinement ne s’étant pas attendu à une telle chose.

"Aha, il faut bien que je te lave les cheveux." Elle frotta vigoureusement les cheveux rendu bleu nuit par l’eau.

"Hn !" protesta le petit.

La blonde termina en lui versant un autre verre, aplatissant complément ses cheveux devant ses yeux, il regarda la blonde avec une moue boudeuse.

Pourtant elle n’y prêta pas attention, trop focalisé sur le tatouage.

"RAIGAN ? Est-ce t’on prénom ? Non c’est bien trop moche…" réfléchit elle à voix haute.

"Je sait ! Je vais te proposé des prénom et tu va choisir celui qui te plait le plus ! Il faut bien trouvé comment t’appelé." Elle se mit à réfléchir avec un doit sur le menton.

"Humm, Yukio ?"

Le petit fit une grimace.

"Enoki ?"

Il tira la langue.

"Ah je sait, puisque je t’ai trouvé dans le Mugenjô…Mugen ! Ça te va bien Mugen !"

L’enfant souri et pour envoya une giclé de mousse sur Hotaru qui se retrouva à moitié trempé.

"Hey !" protesta elle

"Va pour Mugen alors…moi c’est Hotaru la luciole…bienvenu dans ma vie."

 

TBC