qu'est-ce qui ce passe à la fin ?!

par gobi78

Sur le trajet entre magnolia et kisaragi les trois mages restèrent silencieux, jusqu’à se que lucy ne supportant plus cette atmosphère pesante lança un sujet de conversation au hasard :

-          Dit natsu ?

-          Hum ?

-          Où est happy ?

-          Tien c’est vrai qu’en y repensant je ne l’ai pas vue de puis long temps, alors natsu ?

-          C’est normal il est malade, il a un peu de fièvre alors je l’ai obligé à rester à la maison. Même si lui aussi s’inquiète pour gray.

-          Quand tout sa sera fini rappelle moi de lui acheter un poisson comme cadeau de rétablissement.

-          Ho c’est gentil je suis sur qu’il appréciera !

-          Dites tout les deux, je ne connais pas gray aussi bien que vous alors est-ce que vous avez une idée de qui pourrai lui vouloir autant de mal ?

-          Désolé lucy mais je n’en ai aucune idée, et toi natsu ?

-          Pff quelle question ! si je savais je lui aurais déjà éclaté la gueule !      

-          Oui c’est logique désolé, mais dit moi au fond tu es plus attacher à gray que tu ne le dis n’est-ce pas ?

A cette remarque on pouvait nettement constater que les joues de salamender avaient pris une teinte des plus rouges. Mais il se contenta de répondre très calmement et avec beaucoup d’assurance :

-          J’ai beau avoir beaucoup de mal à supporter se nudiste croiser d’un pervers il n’en reste pas moins un ami, et à fairy tail on c’est protéger nos amis !

-          Bien dit natsu tu n’es pas d’accord lucy ?

-          Si mais il faut avouer que sur se coup on n’a pas sus protégé notre ami…

-           LUCY ?

-          Qu…Quoi ?

-          Ta gueule !

-          Natsu !

-          Erza toi aussi ta gueule !

La conversation se clôtura sur cet accès de colère venant de natsu, même erza n’osa pas relancer le débat ni même le corriger pour lui avoir aussi mal parlé. Car à vrai dire elle comprenait ce qu’il ressentait, elle savait à quel point il se sentait coupable de la tournure des événements de c’est derniers jours. Mais très vite titania se plongea dans ses penser à la recherche de réponses à ses questions, qui aurai pu prendre gray pour cible et surtout pourquoi ? Bon je dois essayer de me mettre à la place de gray, est-ce qu’il a fuit son agresseur ou est-ce que c’est son agresseur qui la forcer à partir avec lui ? Si il avait réussi à lui échapper il serait venu demander de l’aide à la guilde, donc il à été forcer de quitter magnolia. Sauf si il à réussi mais de peur de nous mettre en danger il à fuit magnolia de son plaint gré. Bon sang gray ! Qu’est-ce qui t’es arrivé ! Nom d’un chien ! Si je trouve celui qui ta fait endurer tout sa, il aura intérêt à prier pour que l’on ne retrouve rien qu’une molécule de lui sur toute la surface de la terre !

Le voyage dura trois jours, plus ils se rapprochaient de leur destination et de leur ami plus le stresse les envahissaient. Ils avaient peur de l’état dans le quel ils allaient découvrir leur ami, une fois arriver devant le fameux hôpital natsu s’apprêtais à passer la grande porte d’entrer quand il fut prie d’un très mauvais sentiment. Cette horrible sensation le cloua sur place comme si il sentait qu’il ne devait pas entrer pour une quelconque raison, il resta planter devant l’entrer pendant plusieurs minutes tendit que erza et lucy le fixaient inquiètent de son comportement. Puis erza se posta face à lui avant d’engager la conversation :

-          Natsu quelque chose ne va pas ?

-          J’ais un mauvais pressentiment, com.…comme si je ne devais pas rentrer la de dans.

-          Ce n’est rien tu a surement des remords à cause de se qui c’est passer.

-          Non c’est autre chose, d’ailleurs je ne sens pas l’odeur de gray et SA sa ne m’annonce rien de bon.        

-          Comment sa ?

-          Je ne sens que l’odeur de médicaments en tout genre et de malade.

-          Ce qui est logique venant d’un hôpital, mais c’est surement à cause de tout sa que tu ne détecte pas son odeur.

-          Hein ?

-          Les autres odeurs étant plus fortes on recouvert la sienne.

-          C’est possible.

-          Bon allons y !

-          Okai, tu viens lucy ?

-           Oui

Finalement ils entraient dans le bâtiment et se dirigèrent vers l’accueil d’un pas décidé. Une fois face à l’une des infirmières, erza lui tendit le message que l’hôpital avait fait parvenir à la guilde sur le quel était décris gray. Après quelque seconde à lire attentivement la feuille, l’infirmière regarda les trois mages avec compassion avant de leur annoncer :

-          Nous sommes vraiment désolé mais vous l’avez raté de peux, votre ami nous a quitter ce matin.

A cette nouvelle lucy éclata en sanglot tendit que natsu s’effondra au sol, erza essaya tant bien que mal à garder son calme avant de reprendre la conversation :

-          De quoi est il mort ?

-          Il n’est pas mort !

-          Mais vous venez de dire que …

-          Oui il nous a quitté, il est sortit de l’hôpital quoi.

-          MAIS SA VA PAS DE NOUS FAIRE DES PEUR PAREIL !!!!!

-          NATSU calme toi !

-          Mais au faite vous avez une photo de votre ami ?

-          Tenez

Lucy tendit une photo de leur équipe sur la quelle figurait gray qui se battait une fois de plus avec natsu, l’infirmière la saisi pu l’observa quelques minutes avant de la rende à lucy en ajoutant très calmement.

-          Je suis réellement désolé mais il y a erreur sur la personne, sert ils se ressemblent mais l’homme sur cette photo n’est en aucun cas notre ancien patient.  

-          Vous en êtes absolument sûr ?

-          Oui.

-          Et bien merci et désolé du dérangement.

-          Il n’y a pas de quoi et bonne chance pour votre ami.

-          Merci nous allons en avoir besoin.

Sur le chemin du retour l’ambiance était encore pire qu’à l’aller (comme quoi tout est possible), chacun gardaient le silence mais tout à coup natsu se stoppa net les yeux grands ouverts face à ce qu’il voyait. Lucy inquiète se retourna vers lui pour lui demander ce qui lui arrivait, et la seul réponse qu’elle obtenu fut :

-          Aucun doute là haut sur les ruines percher sur la colline, c’est…

-          C’est quoi ?

-          C’est gray…