Chapitre 16 partie 2

par Rainbow-Rakuen



Chapitre 16 partie 2 :


Récapitulatif des chapitres précédants : Depuis que Natsu a passé son premier Noël en compagnie de Lucy, les deux adolescents sont désormais plus proches qu'avant ce qui attise la joie de la blonde qui s'est donné pour mission de casser la coquille impénétrable du délinquant rose. Plus tard quelques semaines après la rentrée, suite à de retrouvailles inattendues entre Lucy et Sting qui partageaient la même école avant qu'elle ne débute son année à Fairy High, et entre Sting et Natsu, rivaux pour une raison que la jolie blonde ignorait,

Finalement, les Fairys ont découvert qu'ils affronteraient les tigres de Saberthoot en finale dont le capitaine n'est autre que Sting. Voulant comprendre ce que cachent les deux garçons, Lucy se rapprocha du blond, sachant que le rebelle aux cheveux saumon ne dévoilerait rien. Cependant il vit cela d'un très mauvais œil, causant son éloignement ce qui affecta beaucoup la jeune fille.

Très occupés avec les préparations du festival pour l'une et ses entraînements pour l'autre, la situation entre les deux lycéens ne s'arrangea pas.

Arrivé au jour J, le capitaine blond menaça Natsu de venir le rejoindre avec pour otage Lucy. Sans hésitation il les rejoignit, laissant derrière lui son équipe sous le choc de cet abandon soudain.

Après des coups de poings et des révélations, Lucy su alors que Sting et Natsu étaient ''frères'' puisque les parents du blond l'avaient adopté mais celui-ci éprouve une forte rancœur envers le délinquant qu'il considère responsable de ce tragique accident.

Manquant de plus de lucidité et de recul, avec l'aide de ses plus proches alliés, il les enferma dans une salle de classe du troisième étage et rejoignit le stade où le match débuta quelques minutes plus tard.


OoOoOoOoOoO


Comme chaque année à Fairy High, il s'organise un festival scolaire dont le but étant de solliciter les futurs élèves qui voudraient s’inscrire l'année d'après. Lycéens et professeurs doivent préparer au mieux cet événement afin de donner une bonne image aux jeunes qui cherchent leur voie d'apprentissage.

De nombreuses activités sont proposées, comme par exemple : des dernières années faisant visiter les locaux aux parents et à leurs enfants, des salles de classes transformées en des installations de jeux loufoques avec des lots à gagner, une salle de cinéma improvisée, des bistrots avec pour serveurs les lycéens et bien d'autre.

L'extérieur n'avait pas pour autant été laissé en reste, en effet, de mini Jeux Olympiques avec son éventail d'épreuves accessibles autant aux visiteurs qu'aux lycéens titulaires, prenaient place dans la cour du bâtiment principal.

Même si Fairy High était réputé pour avoir de très bon enseignants et un taux de réussite presque comparable aux lycées privés, les activités sportives restées leur plus grand atout. C'est pour cette raison que la finale de football régional inter-lycée avait été programmée le même jour que le festival.


Un coup de sifflet retentit et le chahutement venant des gradins doubla de fréquence.



Levy regarda son petit-ami avec compassion, celui-ci retapa furieusement dans le ballon qui venait de traverser ses cages. Elle entendit autour d'elle les différents soupirs de déception des supporters qui n'avaient pas l'habitude de voir leur équipe aussi désemparée.


« Oh pitié.. »  pensa Levy en roulant des yeux. Soudain elle entendit derrière elle une petite voix susurrer ''Il est où Natsu''. Le rat de bibliothèque se tourna vers le jeune Roméo qui semblait abattu de ne pas voir son idole présente sur le terrain. C'était d'ailleurs la question que tout le monde se posait dans les gradins : Mais où était donc passé Salamander ?


OoOoOoOoOoO


Toujours enfermés dans cette même salle de classe du troisième étage, la blonde, le téléphone collé à l'oreille faisait les cents pas.



Lucy se trouva légèrement stupide d'avoir senti son rythme cardiaque s’accélérer à cause de ce qu'il venait de dire. Était-ce une façon détournée d'avouer qu'il tenait à elle ? Elle ne savait pas mais peu importe, le moment n'était pas adapté à ce type de réflexion, et même si ses mots semblaient rudes, c'était exactement ce dont elle avait besoin d'entendre pour se ressaisir, la situation lui avait échappée alors qu'elle n'aurait pas due. Il fallait qu'elle fasse quelque chose pour qu'ils arrivent à sortir d'ici et que quelqu'un puisse soigner Natsu avant qu'il ne tombe dans l'inconscience à cause de la douleur. Elle essuya du revers de la main ses larmes et reprit le téléphone du garçon qu'elle avait posé plus tôt à côté d'elle et retenta pour la énième fois d'appeler Levy.


OoOoOoOoOoO


Stade de Fairy High :



Ce dernier commentaire était vraiment de trop pensa Grey agacé, si son intention était de leur saper le morale, eh bien c'était plutôt réussi ! De plus, Sting et son regard remplit de trop de fierté à son goût, lui donnait envie de lui en coller une aussi fort qu'il le pouvait.




Il illustra son ordre d'un rapide mouvement de tête en direction de leur côté de terrain. Malgré leur frustration de repli forcé, aucun d'eux ne tentèrent de le désobéir même s'ils auraient bien voulu savoir ce que Laxus aurait à lui dire.

Une fois loin, le chef des Dragons Lords s'avança d'un pas vers Sting, depuis son arrivée, il n'avait pas lâché l'autre capitaine des yeux. Du point de vue du public, on aurait pu penser qu'ils étaient collés l'un à l'autre mais en réalité, seuls quelques centimètres les séparaient. 
Son regard bleu vif et ses traits faciaux ne laissaient paraître qu'une émotion froide et intimidante qui finit par mettre mal à l'aise Sting, surtout lorsque son opposant pris la parole.


Sans attendre plus de réaction de sa part, Laxus fit signe à l'arbitre qu'ils étaient prêts à reprendre le match quand tout le monde se serait replacé.

Cependant Sting mit un peu plus de temps à revenir à sa place. Cette phrase avait été dite de façon calme mais menaçante, comme un éclair déchirant la nuit pour annoncer la tempête. C'est alors moins assuré qu'en début de partie qu'il s'élança lorsqu'il entendit le coup de sifflet.



OoOoOoOoOo


Pendant ce temps au même moment, deux adolescents étaient appuyés contre le mur d'une salle de classe. Natsu respirait de plus en plus brutalement à chaque minute qui s'écoulait et sa tête était devenue bien trop lourde pour qu'il puisse la garder droite tout seul c'est pour cela à présent qu'elle reposait sur l'épaule de Lucy à côté de lui. Celle-ci commençait à perdre espoir lorsqu'elle entendit la messagerie une fois de plus. La frustration et la fatigue pouvait se lire sur son visage, on aurait dit que personne n'avait de téléphone. Elle raccrocha puis jeta un rapide coup d'œil vers le garçon dont la frange,d'habitude dressée et bien hérissée, tombait sur son visage à cause de la sueur accumulée. Cela ne dérangea pas la blonde, elle savait qu'il devait se reposer le plus possible et si cette position le soulageait quelque peu, elle ne rechignerait pas.


Lucy lâcha un soupir en fermant les yeux et repositionna le téléphone à son oreille en espérant que cette fois serait la bonne. Encore une fois ce sentiment d'inutilité l'envahit mais que pouvait-elle faire de plus ? Sachant que son téléphone était resté dans le local qui avait servi de vestiaire et que le répertoire de Natsu ne contenait que les membres de son équipe qui rappelons-le étaient en train de jouer, ainsi qu'étrangement le numéro du livreur de pizza, il ne lui restait qu'à appeler le numéro qu'elle connaissait par cœur, celui de sa meilleure amie. Elle avait bien sûr déjà pensé à appeler les pompiers ou les urgences, mais elle ne serait bien évidement pas crédible lorsqu'elle leur dira qu'ils étaient bloqués dans une salle de classe un samedi après-midi..


S'attendant à ne pas recevoir de réponse une fois de plus, la jeune fille allait appuyer sur l’icône rouge de fin d'appel mais elle entendit quelque chose venant du téléphone. Elle demeura silencieuse afin de savoir si à force de trop espérer elle ne commençait pas à halluciner.


Cela faisait beaucoup d'informations d'un coup et cette histoire commençait à devenir vraiment compliquée, même pour le quotient intellectuel élevé de Levy.



Et la conversation se termina.



Elle ne put résister bien longtemps face à ses iris verts envoûtants, alors finalement, elle hocha doucement la tête, signe qu'elle respecterait sa requête malgré elle. Rassuré, il retira sa main et hocha lui aussi la tête pour la remercier silencieusement.


Quelques minutes plus tard, ils entendirent le bruit d'un métal tomber puis la porte s'ouvrit, laissant apparaître trois silhouettes.



Sans un mot et avec son éternel visage neutre et ennuyé, l'infirmière du lycée, une trousse de soin à la main gauche, s'approcha des jeunes.



Lucy qui était à genoux et en aidant Natsu à se tenir dans une position à peu près droite le temps que la vielle observe son état, roula des yeux face au commentaire du concierge. Lorsqu'elle se reconcentra sur le garçon, elle ne pu s'empêcher de rougir à la vue des abdos du rose. En effet, pour mieux l'examiner, la femme aux cheveux roses délavés par la vieillesse, avait soulevé son t-shirt, laissant donc apparaître son ventre. Bien sûr Lucy avait toujours su que Natsu était assez musclé, mais jamais elle n'avait imaginé autant!

Chassant les pensées inadaptées à la situation, la blonde pu revenir sur terre à cause du gémissement de douleur qu'elle entendit.



Frustrée de n'avoir pas pu finir sa phrase, la jeune fille et lui se fixèrent encore quelques secondes avant qu'elle ne se résigne à l'écouter. Finalement, elle soupira et hocha la tête même si elle n'était pas du tout d'accord avec l'idée de le laisser.

Sentant l’état conflictuel dans lequel sa meilleure amie était, Levy choisit qu'il était préférable de la suivre et se proposa d'accompagner la blonde au stand de boisson, laissant ainsi Polyussica et Natsu dans l'ancienne salle de classe.


Lorsque le délinquant jugea que les deux filles étaient assez loin, il relâcha tout effort de ''bonne mine''qu'il avait mis en place pour tromper la blonde.



Il la regarda fermer sa trousse de médecine avant de reprendre le chemin précis de sa destination. Même s'il ne jouait qu'une minute de cette finale, cela en valait la peine, et puis il connaissait ses limites et il savait qu'il pourrait jouer plus longtemps que ce que la vielle peau croyait !

Il savait que si Lucy lui suppliait de ne pas jouer, il n'allait pas résister, c'est pour cela qu'il avait préféré l'éloigner. Tant pis pour les représailles qui l'attendaient.



OoOoOoOoOoO



Dans la cour extérieur, alors que les deux meilleures amies marchaient côte à côte en direction du stand de boisson, les yeux de la blonde s'écarquillèrent de stupeur en voyant la vingtaine de personne déjà en train de faire la queue.



N'ayant pas vraiment la foi de plaisanter, Lucy ne pût qu'esquisser un léger sourire à sa meilleure amie avant de se diriger en bout de file suivit de la petite bleue qui trouvait cette ambiance de plus en plus pesante.



Alors que la blonde allait répliquer, la sirène chargée d'annoncer le début de la mi-temps, venait de retentir. Lucy serra la mâchoire, cela voulait donc dire que 45 min de jeu s'étaient déjà écoulées et Natsu n'avait même pas pu y participer.

Le remord l'envahit une fois de plus. Si seulement elle n'avait pas cherché à tout savoir sur le lien entre Sting et Natsu..



La blonde ne comprit pas immédiatement la question de sa meilleure amie, c'est après avoir vu le gobelet rouge a bord blanc muni d'une paille noire, que tenait Levy, qu'elle se rendit compte qu'elles étaient déjà devant le stand de boisson et que le pauvre lycéen attendait sa commande.

S'excusant rapidement auprès de lui et des autres personnes derrière elle qui attendaient qu'elle se décide, Lucy acheta finalement une bouteille d'eau fraîche puis repartit en direction de là où elle avait laissé le rose. Bizarrement l'héritière des Heartifillia ne sentit pas la différence du rythme rapide de ses pas, ce fut Levy qui lui reprocha de marcher trop vite mais cela ne l'empêcha pas de monter deux par deux les marches de l'escalier jusqu'au troisième étage. Enfin arrivée devant la salle, elle s’exclama :



Cependant Lucy tomba des nues puisque plus personne ne se trouvait dans la pièce. Quelques secondes plus tard, sa meilleure amie arriva légèrement essoufflée, elle constata elle aussi avec étonnement que seul Lucy et elle comblait le vide de la salle.



Lucy se posait la même question, quand soudain..



Elle le savait ! Elle le savait que son attitude était étrange lorsqu'il lui avait demandé d'aller lui chercher quelque chose à boire, évidement c'était un prétexte, une façon détournée de pouvoir l'envoyer ailleurs pour qu'il puisse aller rejoindre le match et Natsu savait bien que le seul moyen de s'y rendre serait le moment où elle aurait le dos tourné.

Franchissant le cadre de la porte, la lycéenne descendit les trois étages à toute vitesse, elle ne s'attarda même pas aux appels de sa meilleure amie qui essayait tant bien que mal de tenir la cadence imposée. Enfin dehors, plus elle se rapprochait du stade, plus fort les cris provenant des gradins s'entendaient . Que se passait-il donc là-bas ?


Stade de Fairy High : Début de la deuxième partie du match.



En effet, pendant que Natsu avança vers le centre du terrain, un cercle de joueur de Fairy High commença à se former autour de lui, créant une sorte de barrière qui lui bloqua le passage. Certains spectateurs s'étaient levés des bancs afin d'essayer de mieux apercevoir la scène qui se déroulait sous leurs yeux.



Le joueur numéro 7 regarda son équipe s'approcher de lui, il pouvait lire la rancœur et la déception dans le regard de ses coéquipiers.



C'était la première fois qu'il voyait son équipe aussi... différente, aussi désagréable avec lui. Que se passait-il ? Il savait qu'il avait ''merdé'' mais ils s'étaient toujours soutenus entre coéquipiers, quel qu’en soit la raison.

Une nouvelle avalanche d'insultes et de reproches allait s'abattre sur lui mais celle ci fut coupée lorsqu'ils entendirent la voix forte de leur capitaine.



Une fois de plus, aussitôt dit, aussitôt fait, aucun joueur ne daigna les ordres de Laxus. Sa carrure imposante était dos à Natsu. De ce fait, le joueur numéro 7 eu du mal à aborder et à appréhender la conversation vu qu'il lui était impossible de lire son visage.



Des flash-back d'eux étant enfant jouant au foot sous l’œil bienveillant de Makarov, lui traversèrent l'esprit, le forçant à réfléchir s'il devait revenir sur sa décision ou non. Cependant, même si Natsu était très bon offensivement et l'aidait dans de nombreuses stratégies, il était évident que vue son état actuel il ne pourrait pas tenir la cadence du match surtout face aux tigres. De plus le tenter ne ferait qu'empirer son statut de blessé.




Natsu allait lui aussi emboîter le pas vers son emplacement jusqu'à qu'une voix venant de dos mais néanmoins reconnaissable lui dit :



Son air amusé sur sa face cachait en réalité une forte confusion intérieure. Comment diable son ''frère'' avait il put sortir de la salle et comment faisait il pour encore tenir debout après la raclée qu'il lui avait mise ? C'était impossible et pourtant le voilà devant lui.

Cela ne pouvait pas se passer ainsi, il avait des engagements à tenir et celui de ne pas faire jouer la salamandre était le principal ! Giemma, ne laisserai pas passer cette erreur. Sting déglutit, peut être que vu comment le rose était salement amoché, son directeur, l'épargnerai, certes il lui faudrait beaucoup de chance mais cela restait envisageable. Enfin il voulait y croire.. Il préféra éloigner cette hypothèse, après tout, Saberthoot avait de l'avance et il n'y avait pas intérêt à ce que cela change !


Au moment où tous les Fairys s'étaient placés à leur poste, leurs supporters ne retinrent pas leurs cris de joie de voir l'équipe enfin au complet. Jason roulait ses ''cool'' et très vite la bonne ambiance fit son retour sur le terrain. L’arbitre siffla la nouvelle phase, et le jeu repartit.


Un peu plus loin, une jeune blonde venait d'arriver sur les lieux de la finale. Le match avait repris mais le plus surprenant c'était qu'elle avait raison. Elle crut faire une crise de panique en voyant Natsu sur le terrain, comme si les événements de il y a une heure ne l'avait pas affecté.

S'il pensait qu'elle allait le laisser faire, alors il se trompait profondément et peu importe si elle devait interrompre le match.



Lucy se mordit la lèvre inférieure, elle ne voulait pas lui mentir mais d'un autre côté elle ne voulait pas trahir Natsu qui lui avait fait promettre de ne rien dire alors que faire ?

Ses yeux bruns se posèrent sur son joueur favori qui avait un peu plus de mal que d'habitude à suivre la cadence du match. Néanmoins il n'en montra rien et joua comme si rien ne s'était passé, mais lorsqu'elle le vit légèrement trébucher, ce fut le déclic. Tant pis s'il lui en voudrait, sa santé était beaucoup plus importante ! Elle dit alors :



Encore une fois elle ne sut quoi lui répondre et les encouragements des supporters ne l'aidaient en rien. D'ailleurs en se concentrant un peu plus dessus, elle put entendre la conversation des deux joueurs assis sur le banc qui l'avaient retenue tout à l'heure: ''Maintenant que Natsu est revenu, Fairy Tail va éclater Saberthoot ! '', '' Ouais ! Grâce à lui, c’est sûr qu'on va rattraper notre retard !''. A l'entente de ces paroles, Lucy cru bouillir. Finalement ils ne le voyaient que comme un objet de victoire ? Et les ''SALAMANDER !''venant des supporters dans les tribunes ne l'aida pas. « Ils comptent tellement sur Natsu.. » pensa-t-elle en fronçant les sourcils. Lucy savait qu'il pouvait les entendre l'encourager et elle mettrait sa main à couper qu'il dépasserait ses limites pour ne décevoir personne, quitte à se blesser plus qu'il ne l'était déjà, elle en était certaine. L'héritière était partagée entre le sentiment d'admiration qu'elle éprouvait face au choix de Natsu, et la colère développée par l’inquiétude qu'il n'en fasse qu'à sa tête.

Tous ces gens qui avaient repris espoir grâce à lui, ils lui en demandaient trop, beaucoup trop et cet idiot allait tout faire pour essayer de leur gagner cette victoire. Il fallait qu'elle fasse quelque chose !



Est-ce une question piège se demanda Lucy, en tout cas sa réponse risquerait de lui déplaire mais elle se ravisa, par respect bien sûr. De la tête, il lui fit signe de regarder le match. D'abord hésitante car elle voulait une réponse, elle pivota pour faire de nouveau face au terrain.



Flash Back :


Il titubait en s'appuyant contre le mur, le médicament commençait à faire de plus en plus d'effet mais c'était encore trop tôt pour qu'il puisse bouger comme il le voudrait. Il sentait que sa joue était gonflée et une douleur lancinante sur le flanc gauche l'obligeait quelque fois a faire de courtes pauses. Son corps entier était comme courbaturé, d'ailleurs, il n'aurait jamais cru que sa tête puisse être si lourde à garder droite, c'était comme si deux camions chargés par les plus lourdes marchandises qui puissent exister, lui avaient roulé puis repassé dessus. A ce moment là, il aurait tout donné pour un seul cachet d'aspirine et son canapé..


Encore seulement quelques mètres pour atteindre son objectif. Il voyait au bout de ce couloir la porte menant au bureau de son entraîneur. Natsu savait qu'il n'avait que peu de temps avant la reprise du match et donc cela lui laissait peu de temps pour convaincre son entraîneur de le laisser jouer surtout après sa soudaine absence.


Lorsqu’il fut devant la porte, le doute commença à l'envahir. Certes il avait déjà vu son coach s'énerver des milliers de fois mais là c'était différent. Il détestait de ne pas avoir une longueur d'avance sur les choses mais la réaction de l'homme dans son bureau était imprévisible.

Au moment où il allait frapper il entendit :




Cette soudaine intervention pris au dépourvu Natsu qui changea rapidement d'attitude pour en afficher une plus sûre de lui. Finalement il entra et vit directement la colère sur le visage de l'homme plus âgé en face de lui et qui visiblement l'attendait.


Alors il avait remarqué ? Rien d’étonnant après tout, cet homme était son coach mais aussi celui qui se rapprochait le plus d'une figure paternel. Il se souvint des soirs, lorsqu'il habitait avec Laxus et le directeur Makarov à l'époque, où il retrouvait ce même homme dans le salon, une bouteille de saké à la main. Chaque soir Natsu revenait avec quelques blessures qu'il s'était faite en se battant avec les autres enfants de son école à cause des moqueries et chaque soir où Gildartaz était présent, il lui proposait une partie de foot pour apaiser sa peine.

Cependant le jeune homme avait tout de même pensé avoir suffisamment camouflé sa condition tout à l'heure en essuyant le sang qui avait coulé de sa bouche et son coquard n'allait pas apparaître avant au moins demain s'il avait de la chance. Il semblerait que cela n'est pas été suffisant.



Son regard affichait tellement de détermination et d'optimisme que Gildarzt se sentit transpercé ? Il se rendit compte qu'il ne pourrait pas lui refuser, il avait l'impression de revoir le jeune Natsu de l'époque, celui qui rêvait de s'intégrer et d'avoir de vrais amis. Lui refuser de jouer signifierait de lui refuser d'être entouré par son équipe et ses camarades. Il ne pouvait pas lui faire subir ça à nouveau..



Fin Flash Back :



Sur le moment Lucy n'avait pas compris sa dernière phrase mais après s'être détournée de Gildarzt-sensei pour suivre le jeu, elle vit immédiatement que quelque chose n'allait pas avec les joueurs de son lycée. C'était comme si, ils l'évitaient, comme s'ils ne voulaient pas qu'il joue. Impossible, elle devait halluciner et pourtant.. Elle se maudissait de ne pas pouvoir agir comme elle le voudrait, tout ce qu'elle pouvait faire, c'était d'attendre au côté du banc de touche et encourager le garçon pour lequel elle se faisait beaucoup de soucis.



Au même moment sur le terrain, tout n'était pas aussi harmonieux que dans les tribunes. En effet, si les supporters des Fairys s'étaient unis pour encourager leur équipe, celle-ci semblait divisée depuis l'arrivée du joueur numéro 7. Le match avait repris depuis une dizaine de minutes et Natsu ne put s'empêcher de remarquer que quelque chose n'allait pas avec son équipe. Il avait d'abord pensé qu'il s'imaginait des choses, que ses ''nakamas'' ne seraient pas autant rancunier, mais apparemment il se trompait lourdement et cette idée se vérifia avec la suite des événements.



A l’entente de son prénom, le roux se retourna et croisa le regard du rose mais contre toute attente, il continua son chemin malgré son avancée périlleuse qu'il savait à perte. Et sans surprise, il se fit rapidement prendre le ballon par les tigres de Saberthoot qui remontèrent le terrain en direction des cages de Gajeel.

En voyant cette occasion manquée, Natsu ne put se contenir.



Le visage de Natsu se crispa, ils se foutaient vraiment de sa gueule. Tout à l'heure il allait réceptionner une balle mais Jet le bloqua pour la récupérer, ensuite ce fut Max qui l'avait bousculé sans ''le faire exprès'' et maintenant Loki. S'ils continuaient ainsi la victoire allait leur échapper et il était hors de question qu'il laisse ça se produire.


Du coin de l’œil, il vit Laxus qui semblait lui aussi avoir remarqué ce qu'il se passait entre les joueurs, en effet, aucun d'eux sauf lui même, n'avaient fait la passe à Natsu depuis qu'il était revenu. Cette façon d'agir ne leur ressemblait pas et le capitaine blond ne pouvait tolérer ce comportement puéril plus longtemps, surtout venant des membres de son équipe.



Le délinquant à la touffe rose comprit rapidement ce qu'essaya de faire son capitaine mais il ne voulait pas que cela se passe ainsi, il lui fit comprendre qu'il s'en chargerait, après tout c'était sa responsabilité en quelque sorte, alors si quelqu'un devait leur parler pour arranger ce bordel, c'était lui et personne d'autre. Il regarda les joueurs se rassembler autour d'eux et fini par prendre une bouffée d'air, après tout, il ne pouvait pas laisser Laxus réparer ses erreurs.


Une fois tout le monde plus ou moins rassemblé, ils ne se gênèrent pas pour montrer leur agacement de se trouver avec Natsu dans les parages, mais cela ne l'empêcherait pas de dire ce qu'il avait à dire.



Un silence plat les entoura, aucun d'eux n'osa parler, probablement pour enfin digérer et intégrer ces paroles qu'ils ne pouvaient ignorer. Finalement après quelques secondes ce fut le brun qui coupa ce calme.



Un coup de sifflet les interrompus, l'arbitre annonça la reprise immédiate du match et donc la fin de leur temps mort. Ils se mirent chacun à leur position habituelle, plus prêt que jamais à remporter cette victoire. Le morale à zéro avait définitivement disparu et laissa place à l'envie de tout exploser. Il leur rester environ un peu moins de 30 minutes pour rééquilibrer le score qui était de 2-1 pour les Saber. Laxus, le pied sous le ballon, attendait le signal de l'arbitre pour engager. Celui-ci avait le bras levé et le sifflet à la bouche. Il vérifia qu'il n'y avait pas de hors-jeu de la part des joueurs, puis lorsque ce fut bon, il siffla et abaissa son bras. Le match pu enfin reprendre dans de meilleures conditions pour la plus grande joie des supporters des fées.


Le blond fit rapidement la passe au joueur 7. Natsu remonta le terrain après avoir dribblé Rufus, mais dû faire la passe à Jellal à sa gauche en voyant les dragons jumeaux arrivés sur lui.

Jet s'aligna avec Jellal, mais au moment de l'échange, Orga leur prit le ballon et fit une longue passe à un autre joueur de son équipe. Celui-ci le réceptionna d'un contrôle de la poitrine avant de tenter de tirer.


Ses yeux couleurs rubis n'avait pas lâcher la balle depuis ce nouveau début de match. Il l'avait gardé dans son champ de vision, tel un prédateur qui observait sa proie, alors lorsque le footballeur ennemi avait tiré, son analyse fut rapide. Gajeel plongea directement à droite et serra fort le ballon qu'il venait de rattraper.



Et ce fut sur ce commentaire très pertinent que le match repris.


OoOoOoOoOo


Plus d'une vingtaine de minutes de jeu s'étaient écoulées et le match était toujours aussi intéressant surtout depuis que Grey avait égalisé le score grâce à un coup-franc bien placé. A ce moment là, les lycéens supporters de leur équipe s'étaient enflammés. Jubia n'a pu que s’évanouir en voyant son si parfait Grey-sama enlevait son t-shirt face à la joie que lui et son équipe ressentait avec ce retournement de situation.


A présent il ne restait que quelques minutes avant que l'arbitre ne siffle la fin du match. Les Tigres et les Fées avaient fait grimper la tension. Chaque contrôle et passe devait être réussi car la moindre erreur pouvait être fatale.

D'après les statistiques de Jason et de ses collègues, durant cette deuxième partie de match, 76% du ballon était détenu par Fairy Tail ce qui bien entendu provoquait l'alarmement chez les Saber qui avaient décidé de jouer la carte de la défense ce qui laissait donc le ballon majoritairement à leurs adversaires.


Sting sentit que sa défense allait bientôt craquer vu la distance que gagnait Fairy Tail malgré la repousse. Il jeta un coup d’œil au panneau d'affichage numérique : HOME 2 / VISITOR 2 et 04 : 46 min pour les surpasser ou bien cette finale devrait se finir aux tirs au but.

Il avait peut être un peu trop sous-estimez Fairy tail et surtout Natsu. « Ce mec est un démon ! ». Comment pouvait il encore jouer aussi bien après les coups qu'il avait subi. Ses frappes étaient cadrées et bien précises. Il passait les joueurs comme s'ils étaient immobiles voire inexistants ce qui frustrait beaucoup le capitaine des Saber. Ses yeux azurs voyaient approcher à grande vitesse le danger d'un prochain but. Le blond serra les dents, il fallait qu'il fasse quelque chose car ses joueurs ne pouvaient visiblement pas le contrer. Soudain les mots froids de son directeur lui revint en tête : '' Peu importe les méthodes utilisées, vous devez gagner si tu veux intégrer le circuit pro, c'est compris Sting ?! ''



Sa vision se transforma, son esprit semblait saturé c'était comme-ci son corps agissait par lui même et plus rien autour ne comptait à part le joueur aux cheveux roses en face de lui. Tout se passa très vite. Il se vit se rapprocher très dangereusement de Natsu mais ne fit rien pour essayer d'esquiver la collision qui s'annonçait imminente.

Voyant que le blond ne semblait pas vouloir changer de direction, Dragneel attendit le dernier moment avant de lui passait sur le côté droit mais il n'avait pas prévu le violent coup d'épaule qui, au vue de sa vitesse, le fit tomber et rouler par terre sous les yeux effarés de toutes les personnes présente.


Le contre-coup venait de le frapper et petit à petit le sens de la raison lui revint lorsqu'il perçut des joueurs passaient à ses côtés pour se précipiter vers le corps étendu un peu plus loin. Sa respiration se fit plus saccadée à la vue de celui-ci et le bourdonnement de ses oreilles cessa peu à peu. Il put enfin entendre ses rivaux soupirer des ''Merde Natsu !''

Rapidement l'arbitre se joignit au cercle qu'avait formé les joueurs de Fairy High autour de Natsu qui était toujours à terre. Il se pencha sur le joueur et quelques secondes plus tard, il fit signe à l'équipe médicale d'intervenir.


Plus loin, même si Lucy n'y connaissait pas grand chose en football malgré le fait que Natsu lui ait déjà expliqué les règles, elle savait reconnaître lorsqu'il y avait faute ou non, et là il paraissait évident que l'intention de Sting avait été de blesser Natsu vu la violence avec laquelle il l'avait bousculé. Face à la scène certains supporters se levèrent en émettant des '' Oh '' qui prouvaient leur choc et des sifflements de mécontentement.

Les traits de son visage trahissait son inquiétude, sa main avait agrippé inconsciemment le haut de son t-shirt, au niveau de son cœur qui tambourinait. Le manque de visibilité sur la situation agrandissait son désarroi et des larmes menaçaient de couler. La scène de la chute lente et progressive de Natsu repassa au moins un millier de fois dans sa mémoire. Au moment où il avait percuté le sol, sa respiration se coupa ainsi que celle du stade. Elle voulait tellement se précipiter à ses côté mais elle savait qu'elle ne pouvait pas entrer sur le terrain au risque de se faire virer et donc par la suite de ne pas avoir de nouvelles du délinquant.


Heartfilia reconnue les gilets rouges à croix blanche de l'équipe médicale qui arriva près du cercle de joueur mais ensuite le néant. Aucun indice sur la situation ne pouvait être aperçu jusqu'à ce que l'arbitre quitte la ''zone'' de rassemblement, il siffla en levant son bras gauche. Dans sa main, un bout de papier rouge pouvait être aperçu.



Des exclamations de surprise s’élevèrent, il vit Rogue ainsi que quelques autres joueurs de son équipe trottiner vers lui



Les questions s’enchaînèrent et le capitaine ne sut quoi répondre, la situation lui échappa et ce dut être un arbitre de touche qui l’emmena sur le banc pour le faire sortir du terrain.



Pendant ce temps, les yeux chocolats de la blonde scannaient le terrain à la recherche de Natsu, elle comprit rapidement que s'il y avait carton rouge c'est que quelque chose de grave s'était produit. Elle regarda le coach Gildartz dans l'espoir qu'il agisse, mais celui-ci ne semblait pas prêt à bouger.

Sa barre d’inquiétude grimpa en flèche, elle se mit alors sur la pointe des pieds afin d'essayer de capter la situation.


Finalement après quelques secondes qui semblaient avoir durées de longues et insoutenables minutes, une touffe rose apparue enfin, Grey le soulevait en le maintenant bras dessus dessous. C'est à ce moment là que les supporters repartirent dans un vacarme d'acclamations en voyant le joueur numéro 7 de nouveau sur pied.

Lucy dégagea enfin le soupir de soulagement qu'elle gardait depuis le début sans même s'en être rendue compte. Sa main gauche crispée, relâcha enfin la poigne qu'elle avait sur son débardeur en voyant Natsu debout par lui même, qui parlait avec son capitaine. Apparemment il en faudrait bien plus pour le mettre à terre celui-là !



Sur le terrain :


Laxus prit dans ses mains le ballon et le posa là où l'arbitre lui avait désigné l'endroit d'où il devait tirer ce penalty. Il vit le gardien de l'équipe adverse serrer d'avantage ses gants et se concentrer.



D'un commun hochement de tête, le délinquant rose prit la place de son capitaine derrière la balle et inspira un bon coup. La douleur de ses blessures était encore fortement présente mais il resta concentré sur son objectif . Après tout, c'était la dernière action du match, s'il marquait, son équipe remporterait la finale et cela serait l'accomplissement de tous leurs durs entraînements. C'est donc pour tous leurs sacrifices, y compris les siens, qu'il ne devait pas manquer ce tir.


La pression monta, les spectateurs retinrent leur souffle. Ses muscles se tendirent, les battements de son cœur s'accentuèrent et son cerveau profita du laps de temps qu'il lui restait pour analyser toute sorte de possibilité de tir.

Il ne lui fallut que le signal du sifflet pour qu'il trottine d'environ deux pas et demi avant de taper aussi précisément qu'il put dans la balle avec son pied droit. Seulement, le pivotement de son corps pour pouvoir cadrer cette frappe, réveilla la douleur atroce de ses côtes et monta directement à son cerveau. A ce moment là, c'est comme si tout autour de lui avait ralenti, sa vision se flouta et au lieu de voir un ballon il le vit se décupler. Sa tête était prise d'une violente migraine et de vertiges qui lui donnaient envie de vomir. D'un geste désespéré il agrippa d'une poigne faible son maillot, là où la souffrance vive de son abdomen le relança. Il tangua sur le côté jusqu'à que les muscles de ses jambes se crispent et se dérobent sous son poids comme attirées par le vide, et dans un bruit sourd, la collision avec le sol était inévitable.


Le son du sifflet de l'arbitre lui parut lointain pour ses oreilles nouvellement bouchées. Des chaussures à crampon munis de longues chaussettes blanches semblaient l'avoir entourées mais tout ce qu'il vit entre l'espace libre des jambes des joueurs, fut une jeune fille à la chevelure blonde courir vers eux



Ce fut la dernière chose qu'il entendit avant de sombrer dans le noir le plus complet.