Chapitre 11.

par Rainbow-Rakuen

Chapitre 11 :


Ce matin là Grey se leva comme à son habitude avec flemmardise, il passa la main dans ses cheveux brun aux reflets bleus, histoire de leur donner un semblant de coiffage, et finalement, il s'étira les bras en baillant sans grande discrétion. Tout en se grattant le visage, il jeta un œil à son réveil qui annonçait le début des cours dans moins d'un quart d'heure, mais cela n'effraya en aucun cas le jeune homme encore endormit, puisqu'il avait prit l'habitude d'agir ainsi, et ce matin n'allait pas faire exception.


Il prit, sans réellement regarder, de quoi se vêtir, les yeux toujours mis clos, il faillit rater une marche de l'escalier. Sa vision floue réussit à lui faire percuter son demi-frère Léon. Léon et lui n'ont pas les même parents, son père s'est marié avec Ul, la mère de Grey et Ultear, quand il était encore très jeune. On peut dire que ces deux là se ressemblent beaucoup niveau caractère mais ne s'entendent pas vraiment....



N'accordant pas trop d’intérêt à ce qui venait de se passer, le garçon au cheveux brun se dirigea vers le frigo...


10 minutes plus tard.



Apparemment la mise en garde de Léon n'avait pas suffit à le réveiller, c'est donc pour cette raison qu'un jeune homme brun, torse nu, claqua la porte de chez lui et sortit en courant de son jardin pour traverser la rue, sous l’œil brillant et attentif de quelqu'un.


Complètement essoufflé, épuisé, et haletant, Grey arriva devant le lycée, là-bas il vit sa bande qui discutait, il s'approcha d'eux.



Grey rit face au spectacle que lui offrait son camarade mais s'arrêta soudainement lorsqu'il sentit un lourd regard derrière lui qui le fit frissonner. Le lycéen à moitié habillé se retourna lentement afin de savoir d'où venait cette sensation , mais il n'y avait rien, seulement les autres élèves qui quittaient la cour pour rejoindre leurs classes. Grey haussa un sourcil.



Le garçon soupira, il se retourna une dernière fois pour scruter la cour des yeux mais il n'y avait rien, résigné il partit les mains dans les poches mais se rendit compte qu'il n'avait plus son pantalon...




La pause de 10 h chez les filles.



Pendant la pause, un groupe de fille s'était réunie pas très loin du gymnase, une d'elles, hurlait des choses incompréhensible, ce qui attira l'attention des autres élèves qui passaient par là...



Heureusement pour elle que la cloche sonna. «Ouf sauvée par le gong.». Elle couru loin de ses amies pour les empêcher de poser d'autres questions embarrassante, sur le pourquoi du comment elle s'était retrouvée à rechercher ce genre d'information.


Fin des cours.


Lucy descendit de son bus, par chance Levy, Mirajane, Erza, Canna et Jubia, avaient cessaient de l' harceler sur le sujet de tout à l'heure, la bande avait sûrement oublié ce qui c'était passé pendant la pause et à la place avait décidé d'aider Jubia dans sa conquête de l'exhibitionniste : Grey, à la plus grande joie de Lucy. Elle eut encore des frissons en repassant à ses amies. Elle avait beau les adorer, mais il fallait avouer que des fois, elles lui faisait peur.


Bref, la blonde décida de ne pas se rappeler de ce détail, elle continua de marcher, Lucy préférait se déplacer seule, plutôt qu'un des agents du manoir vienne la récupérer, cela faisait trop princesse à son goût et elle détestait ça, depuis qu'elle était petite, tout le monde l’assister, elle ne pouvait rien faire indépendamment, mais cette année, cela avait changé.


Elle allait mettre ses écouteurs, lorsqu'elle entendit un petit miaulement venant du bout de la rue, curieuse elle décida de s'approcher le plus prudemment possible, elle ne savait pas sur quoi elle pouvait tomber. Quand elle arriva au lieu où le bruit l'avait menée, elle découvrit, trois gros chiens autour d'un arbre entrain d'aboyer, Lucy regarda plus haut, au sommet de l'arbre, afin de voir pourquoi ces chiens faisaient autant de bruit. Elle découvrit que la cause de tout cela, était un petit chat à fourrure bleu perchait sur les branches, la jeune fille chercha un moyen d'aider l'animal en détresse, il fallait qu'elle agisse vite car ils essayaient de sauter pour atteindre le félin.


Lucy chercha dans sa base de données ce qu'elle savait sur les chiens. Ce sont les meilleurs amis de l'Homme, ils aiment les os, creusaient des trous, pourchassaient les facteurs, possédaient une ouïe extrêmement fine...

Eurêka, ils ont l'ouï fine, il fallait qu'elle trouve quelque chose qui fasse beaucoup de bruit afin de les faire fuir, mais plus facile à dire qu'à faire, en pleine rue il n'y avait pas grand chose. Elle se rappela alors qu'elle possédait un téléphone dernière technologie, elle le prit en main et partit dans l'option application et chercha quelque chose du genre ''ultra son''. Le téléchargement fini, elle s'approcha, quand même hésitante, des trois molosses qui l'a repérèrent en reniflant et commencèrent à grogner sur elle.



La jeune fille était face à face avec les chiens qui étaient prêt à l'attaquer et lui sauter dessus, Lucy tendit son portable devant elle, en tremblant tout en ayant les yeux fermés, afin qu'il soit le plus proche des trois enragés. Les cabots allaient lui sauter au cou, mais la blonde déclencha l'ultra son qui les stoppa immédiatement, elle entendit des petits couinements et rouvrit un œil pour constater que les chiens étaient couchés, la queue entre les jambes entrain d'essayer de se couvrir les oreilles avec leurs pattes. Lucy souri victorieuse les mains sur les hanches, quand elle les vit partir loin d'elle.


Elle allait repartir, lorsqu'elle aperçu le petit chat, qui venait sûrement de descendre de son abri, pour se placer devant elle. Lucy s'accroupit en face du rescapé bleu.


Puis elle remarqua qu'il portait un collier vert avec un médaillon en forme de poisson. La blonde retourna le médaillon pour voir inscrit le nom du chat, l'adresse et le numéro des propriétaires.



Et c'est sur ces paroles qu'elle porta le chat jusqu'à chez lui.



OoOoOoOoOoOoOoOo


Lucy sonna et attendit que la porte de l'appartement devant lequel elle était, s'ouvre en priant intérieurement pour que ça soit le bon.

Visiblement, soit la personne n'était pas là, soit elle ne voulait pas ouvrir, Lucy soupira, fatiguée, elle ne voulait pas avoir fait le chemin pour rien, elle décida donc de sonner à nouveau mais cette fois en restant appuyé sur le bouton histoire de bien embêter le propriétaire.

Finalement, elle se résigna à partir, elle ramassa la boite en carton qui contenait le chat, mais, c'est alors, que la porte s'ouvrit en un fracas, laissant apercevoir le fameux habitant.



Elle allait partir, lorsque la blonde sentit une pression sur son poignet qui la fit se retourner.



Elle attrapa la boite en carton, à côté du mur, et s'invita dans l'appartement du garçon qui referma la porte.


OoOoOoOoOoOoO


Lucy était assise dans le salon, sur le canapé blanc du garçon, à sa grande surprise l'appartement de Natsu était vraiment sympa et bien rangé. En effet lorsqu'on entrait, il fallait traverser un petit couloir, après quelques pas, à droite, le mur était ouvert, laissant voir le salon et la cuisine-bar reliée.



OoOoOoOoOoOo


Lucy ferma la porte de sa chambre derrière elle et s'affala sur son lit.


P.D.V Lucy :


Bon sang qu'est-ce qui c'est passé ? Tout est arrivé si vite...

Et puis depuis quand cet abruti choisi à ma place hein ? Bon d'accord, j'avoue que ça ne me déplaît pas de sortir avec lui demain, mais peut on appeler ça un rendez-vous ??