Mon propre cœur

par letterheart

Précédemment :


Xintia montre aux amis proches du dragon slayer des flammes ses souvenirs de sa rencontre et de sa séparation avec Natsu, dans leur enfance. Etant revenus à eux, ils décident de retrouver Natsu, et le maître les envoie voir Mirajane.


Grey lui demande où se trouve le mage de feu :


- Il est parti pour une mission spéciale. La dernière.


- Que veux-tu dire, Mira ? demanda Lucy, pressentant une mauvaise nouvelle.


- Natsu, commença-t-elle avant d’inspirer le plus fort possible, a… Il a quitté Fairy Tail.



Chapitre 6 :

Mon propre cœur


Natsu suivait la courbe des montagnes des yeux. Il s’arrêta quelques instants pour observer les champs de cerisiers autour de lui, qui le rendaient nostalgiques. Ils ressemblaient tellement aux cerisiers arc-en-ciel de Magnolia, qu’il observait chaque soir depuis 7 ans. Le soleil se couchait derrière les collines, teintant le ciel de pourpre. Pourpre comme les flammes dévorant la ville en ruines qui apparaissait chaque nuit dans les rêves du dragon slayer de feu. Pourpre comme le sang qui couvrait les débris de pierre dans ce songe.


Il ferma les yeux, et ses amis apparurent devant ses yeux. Chaleureux, joyeux et présents. Comme tous les jours depuis 7 longues années. Sa famille au grand complet lui sourit, et il rit en retour. Même si ce moment et ces sourires n’étaient qu’illusions, cela l’aidait à tenir. Le soleil se coucha et la nuit recouvrit le paysage d’un manteau d’obscurité.


- Bon, et où je dors, moi ? se dit Natsu en se grattant la tête. Et il faut aussi que je trouve du feu, sinon, je suis mal barré !


Il regarda autour de lui, mais la visibilité était extrêmement réduite par le noir. Et pour couronner le tout, le brouillard se leva d’un seul coup, laissant un champ de vision… ben, nul.


- Et merde !


Il décide de continuer sa route, ne trouvant aucun endroit où s’abriter. Natsu tourna le dos aux montagnes et suivi un minuscule sentier de terre au milieu des hautes herbes. Il continua de marcher jusqu’à ce que la lune brille haut dans le ciel. La plaine s’étendait à perte de vue, sans que le dragon slayer ne puisse en voir le bout. La lumière de l’astre nocturne éclairait la scène d’une lueur blafarde, et l’air était froid et humide.


Par-delà cette plaine, se trouvait la mer. Et au-delà de cette mer… était caché le pays natal de Natsu et des dragons slayer. L’endroit où les dragons étaient nés et avaient grandis, avant de partir découvrir le monde qui les entouraient. L’endroit où Wendy, Gajeel et Natsu étaient nés, et où ils avaient vécus avant qu’on ne les emmène dans le royaume de Fiore. De force.


Cela ferait bientôt deux jours qu’il avait quitté Magnolia, et qu’il avait commencé sa dernière « mission », qu’il comptait bien réussir. Il ne pouvait échouer, ou bien un grand nombre de personnes en pâtirait.


Alors que l’aube pointait à l’horizon, il décida de prendre un peu de repos. Trouvant un arbre dans la plaine, il y grimpa et se coucha sur une branche solide. Fermant les yeux, il attendit le sommeil qui ne tarda pas…


La Vieille ville brûlait. Il ne restait rien de plus que des ruines et des cendres. Quatre jeunes enfants couraient au milieu des nombreux débris jonchant le sol. Malgré la fumée, on les distinguait assez clairement, surtout à cause des cheveux roses de l’un d’entre eux, et de son écharpe blanche. Deux petites filles, l’une châtain très claire, et l’autre possédant de longs cheveux bleus, couraient a ses cotés accompagnés d’un garçon aux longs cheveux noirs ébouriffés. Leurs visages pâles couverts de terre semblaient offrait aux autres une expression de terreur pure. Leurs vêtements déchirés et criblés de trous ne les couvraient guère, et les jeunes garçons étaient couverts de blessures de toutes tailles. Les petites filles couraient, mais elles semblaient déjà fatiguées par l’effort. La petite à la chevelure brune claire regarda derrière elle, puis cria aux autres d’accélérer :


- « Il » nous rattrape !!! Plus vite !!!

- Je le sais, hurla le petit garçon aux cheveux noirs, je le sais, mais j’en peux plus, moi !

- On doit continuer, cria le petit garçon aux cheveux roses, sinon, on va… non, on doit continuer !!!


Le garçon ne pouvait se résoudre à ne serait-ce qu’évoquer ce qui arriverait, ce qui pourrait arriver s’ils s’arrêtaient. Ils devaient continuer à avancer et à vivre, de toutes leurs forces et de tous leurs cœurs. Ils devaient restés en vie. Ensembles.


Ils devaient restés ensembles, ou chacun d’eux se retrouverait de nouveau seul, avec ses ténèbres. Et cela, le petit garçon aux cheveux roses le refusait net. Il refusait de laisser ses trois amis seuls. Point final.


La plus jeune d’entre eux, la fillette aux cheveux bleus, trébucha sur un débris et se tordit la cheville. Sans attendre, le petit garçon aux cheveux roses la prit sur son dos et reprit sa course à travers les ruines. Le petit groupe arriva en vue de la sortie de la ville, ou de ce qu’il en restait. Ils ralentirent pour slalomer entre les piliers qui formaient auparavant la porte de la ville. Mal les en pris, car une grande ombre s’arrêta au-dessus d’eux, et parla d’une voix grave et rocailleuse :


- Je vous ai trouvés… Vous m’appartenez enfin…Vous et votre pouvoir… et vos monstrueux cœurs de…

- Non, tais-toi ! hurla le petit aux cheveux roses. Nous ne t’appartenons pas ! Ni aujourd’hui, ni demain !

Nous avons nos propres cœurs !!!


Et une fois de plus, le rêve de Natsu s’arrêta sur le cri d’effroi des enfants.


Le soleil était déjà haut, midi approchait sûrement, et le mage des flammes se réveilla, observant la lumière du jour transperçant les feuilles de l’arbre sur lequel il se reposait.


- Enfoiré de rêve, chuchota-t-il, furieux.


Bien que ce fut plutôt un cauchemar.




***********



Lucy ne parvenait pas à trouver le sommeil. Les révélations de Mirajane, avouées un peu plutôt dans la journée, tournoyaient dans son esprit sans discontinuer. Natsu, qui quitte Fairy Tail ? Impossible. Et que voulait-elle dire par « sa dernière mission » ? Lucy se gronda intérieurement. Ne pas penser à des choses néfastes, de peur qu’elles ne se réalisent.


Se retournant dans ses couvertures, elle observa Xintia, couchée sur son canapé. Elle avait acceptée, a contrecœur, de venir habiter chez Lucy pendant quelques temps. Elle avait grognée qu’elle pourrait peut-être régénérer sa magie, même si elle était réticente à partager une pièce avec un mage, qui que ce fut.


Sentant un regard se poser dans son dos, la dragon slayer de la mémoire s’assit, et fixa la constellationiste de ses yeux violets. Son cœur lui disait qu’elle pouvait faire confiance à cette fille, et Xintia décida de suivre ses conseils.


- Lorsque Natsu m’a trouvé et qu’il est devenu mon grand frère, j’ai espéré que mon calvaire s’achève enfin. Mais le jour où Natsu a sacrifié sa mémoire pour me protéger… après qu’il m’eut oublié, les hommes aux capes noires ont essayés de m’emmener de force. Mais Natsu a repris conscience, m’a réveillée et m’a sauvé. Il les a arrêté et m’a libérée de leurs poignes, sans même savoir qui j’étais. Et moi, je… je l’ai traité de monstre. Il venait de battre deux adultes faisant deux fois sa taille en deux minutes, pour me sauver, et moi, je l’ai insulté.

- Xintia….

- Je l’ai insulté, puis je me suis enfuie. Pourtant, tu sais quelle est la dernière chose qu’il m’a dite ? « Bonne chance, Xintia ». Malgré tout ce que je lui avais dit, il ne m’a souhaité que du bonheur, et s’est souvenu de mon prénom. Ce garçon… est le meilleur des grands frères de ce royaume et de ce monde.


Elle arrêta de parler. Mais qu’est qui lui prenait, de raconter ses sentiments à cette fille ? Elle ne savait rien de la blonde, et elle venait de se confier à elle comme à une… meilleure amie. Comme Wendy par le passé.


- Dis-moi, repris la dragon slayer, connaîtrais-tu une certaine Wendy ? C’est aussi une dragon slayer, et une de mes… connaissances.

- O… oui, c’est une de mes meilleures amies. Si tu connais Wendy, tu connais peut-être aussi Gajeel ?

- Gajeel, celui qui passe pour une brute, mais qui devient un agneau devant quelqu’un qu’il aime énormément ? Oui, je vois qui c’est.


Lucy sourit. Cette fille était drôle et joyeuse quand on la connaissait un peu mieux. Xintia la regarda et dit en observant le plafond :


- Tu es amoureuse de mon grand frère ?

- De Natsu ? Mais pas du tout, qu’est qui te fais croire une chose pareille…

- Ouais, t’es amoureuse.

- Mais non !

- Mais si !

- Non !!!

- Si !!!

- Non !!!

- Si !!!


Elles se regardèrent et éclatèrent de rire. Quelque situation absurde ! Mais rire avait détendues les deux jeunes filles qui supportaient toutes deux une tension insoutenable depuis l’après-midi.


Un peu plus tôt :


- Natsu a… Il a quitté Fairy Tail.


Grey avait tourné cette phrase dans sa tête, sans la comprendre. Natsu ne pouvait pas quitter Fairy Tail. C’était… impossible. Incompréhensible. Irréalisable. Eternellement infaisable. Son cœur n’acceptait pas la phrase de la barwoman.


Un rire nerveux parcourut les rangs des mages autour du bar.


- Mirajane, ce n’est pas drôle, tu sais ?

- Ce n’est pas une blague, Lucy. Natsu est… parti. Irrévocablement.

- Menteuse !!!


Le groupe de mages se tourna vers Grey, et son expression de colère pure les étonna. Non, il ne pouvait pas être parti. Cette guilde était tout ce qui lui restait, appart Igneel et son écharpe. Natsu n’aurait pas quitté Fairy Tail de son plein gré. Jamais.


- Ca ne peut pas être vrai ! Natsu ne pourrait pas faire ça ! C’est impossible ! Ne nous mens pas, Mira !!!

- JE NE TE MENS PAS !!!


Toutes les têtes convergèrent vers la barwoman, surprises. Elle ne criait pas habituellement.


Mirajane attrapa le mage de glace par le bras et le traîna vers l’infirmerie sans se préoccuper des chuchotements autour d’eux. Passant la porte, suivie de Lucy, Xintia et Erza, elle poussa Grey sur une des chaises :


- Tu es content ? Toute la guilde se pose des questions, maintenant !

- Mira, intervint Erza, tu ne comprends pas ? Comment accepter le fait que Natsu aie quitté Fairy Tail ? Moi non plus je n’y crois pas !!!

- Moi non plus, tempêta Lucy.


Xintia s’appuya contre un mur, et soupira.


- C’est pourtant vrai. Votre maître me l’a dit tout à l’heure. Il est… parti.

- Non… ce n’est pas… envisageable, chuchota la constellationiste.


Oui, pensa Mira, ils ont raison. C’était inconcevable pour eux comme pour elle, que Natsu quitte la guilde. Après tout ce temps, tous savaient que cet endroit était la prunelle des yeux de Natsu. Son trésor.


S’il quittait cette guilde, et qu’il était prêt à tout perdre, alors… la mission dont parlait Mirajane devait être extrêmement importante pour lui.


Lucy se tourna vers Xintia, sans comprendre.


- Pourquoi… ne rien nous avoir dit ? Balbutia Lucy, perdue.

- Pour que vous ne l’accompagnez pas.

- Mais…

- Il veut vous protégez, merde !!!


Retour au présent :


Lucy soupira. Où était partie la touffe rose ? Elle aurait tout donnée, sauf ses clés, pour savoir où il se trouvait. Et pour pouvoir comprendre la raison de son départ. Elle voulait savoir ce qui s’était passé pour qu’il prenne une telle décision. Car son cœur lui disait qu’il n’avait pas fait ce choix à la légère.


- Je pense, chuchota Xintia derrière la jeune fille, que Natsu a retrouvé une partie de sa mémoire. Comme moi.

- Votre mémoire… de quand vous vous êtes rencontrés ?

- Oui, et… celle d’ « avant »…

- « Avant » ? Que veux-tu dire ?

- Avant que… l’on arrive dans ce pays. Que l’on ne nous y emmène.

- Tu veux dire que Natsu et toi… venez d’un autre pays ?

- Oui, et aussi Wendy et Gajeel.

- Eux aussi ? Mais… d’où venez vous tous les quatre ?

- Eh bien… je ne sais pas vraiment. Je ne m’en souviens pas clairement.

- Ah ? Peut-être que Natsu s’en est souvenu et est parti à la recherche de votre terre natale…

- Hum, oui peut-être. Mais il n’a pas retrouvé toute sa mémoire.

- Quoi ? Il ne se souvient pas de tout, dans ce cas !

- Oui, et c’est pour ça que je dois le retrouver. Pour lui montrer ses souvenirs perdus. Mais…

- Quoi ?

- Je…


La jeune fille réfléchit. Lui expliquer la vérité, où la leur cacher jusqu’à ce qu’ils aient retrouvés Natsu ? La vérité était si… difficile à accepter, si inexplicable. Et si douloureuse. Elle-même qui avait « vu » ses souvenirs grâce à sa magie, elle avait mit quelques mois à accepter ce dont elle s’était souvenue. Alors, comment le prendrait-elle, cette jeune mage pour qui Natsu n’était que le jeune homme à la magie étonnante et au passé très triste ?


La vérité du passé des quatre dragons slayers était bien plus douloureuse, sombre et malfaisante qu’elle ne le croyait. Lucy ne la croirait pas, si Xintia lui racontait leur passé commun, à elle et aux autres dragons slayers. Pourtant…


- Je vais te raconter pourquoi les dragons slayers sont différents des autres mages.

- Ah ?

- En vérité, nous ne venons pas de cette époque.

- Que veux-tu dire par là ? Hum… attends, tu me raconteras plus tard.

- Mais… pourquoi ?

- Il y a eu un bruit dehors. Comme quand Happy et Natsu viennent me voir.

- Ah ? Eh ben, ils entrent par la fenêtre, alors ?

- Touché.

- Pff… quels sans gènes…

- C’est clair.


Alors qu’un fou rire les prenait, une tache bleue aux grands yeux larmoyants et aux immenses ailes blanches toqua à la fenêtre. Lorsque la constellationiste l’ouvrit, une boule de poiles bleue fonça pour se blottir dans les bras de la mage aux clés. Le petit Happy regarda Lucy en tentant de retenir ses larmes, en vain.


- Lucy… il est où Natsu ? Il est parti où ?

- Happy…

- Il est parti sur Sakion, la coupa Xintia.

- Sakion ?

- C’est le pays « où le temps s’est arrêté ».

- Hein ?

- là-bas se trouve la « Forêt du Temps », où le temps n’a justement aucune emprise. Wendy, Gajeel, Natsu et moi… avons été piégés dans cette forêt… il y a quatre cent ans.