Découverte!

par keiko.42

POV  Natsu :

 

Je me couche dans l’herbe en riant. Je regarde du coin de l’œil le p’tit blond que j’ai embarqué avec moi : le pauvre, il est complètement essoufflé, il a les mains sur ses genoux tremblotants :

-ça va ? Tu vas t’en remettre ?

-…ça…va…Vais juste…mourir.

Et sur ces mots il s’écroule à mes côtés.

-C’est ta première école buissonnière, je parie !

Incapable de reprendre son souffle il me fait juste oui de la tête et caresse Happy qui ronronne sur son torse.

Déjà qu’à la base je voulais sécher le court de sport pour voir mon chat ; quand Luca a sorti qu’il était allergique au chlore, j’ai pas pu m’empêcher de sauter sur l’occasion. On aurait dû faire des corvées à la place, mais heureusement Macaroff est vite distrait. On est passé prendre Happy et on est parti en courant. Je l’ai trainé jusque-là. Le soleil envoi quelques rayons à travers les épais feuillages qui nous cachent…

-Au fait, on est où, là ? me demande Luca en s’asseyant.

-Ah oui, c’est vrai que tu connais pas bien la ville encore… C’est le grand parc de Magnoria. Avec des grannnnnnnnnds arbres pour pas qu’on nous voit ! Et on va pouvoir t’entrainer. Aller, debout, fillette !

Je me lève, super motivé et en voyant l’air d’ahuri  de mon coloc’ je lui rappelle :

-Combat. Ce soir. Glaçon pervers et à poil, ça doit bien te dire quelque chose ?!

Je le vois blêmir et s’allonger de nouveau en fermant les yeux :

-Oh, non, pitié, je suis morte !

J’éclate de rire :

-Bah tu te prends pour une fille maintenant ?! Pauvre gosse, on t’a tellement rabâché ça depuis ce matin que tu as finis par y croire, c’est ça ?!

Je passe ma main dans ses cheveux. Ça m’éclate, on dirait vraiment un petit gamin perdu.

Il rougit :

-Hey, j’ai pas ce genre de tendance, Natsu ! Au boulot, apprends-moi à me battre !

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est déterminé.

Je souris et le place face à moi, lui prends les mains pour le positionner :

-Voilà, maintenant, frappe-moi.

-…T’es malade ?

-T’inquiète c’est pas tes petits poings de gonzesse qui vont me faire du mal.

 

POV Happy :

 

Ça fait maintenant bien trente minutes que je les observe. Ils ont l’air de bien s’amuser…C’est pas juste et moi alors ?!

Je m’envole et me jette dans les bras de Natsu :

-Papaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

Il rit et ouvre ses bras en grand pour m’accueillir. Il me caresse la tête et je me mets à ronronner.

-T’es jaloux, Happy ? me demande Luca en souriant.

-Meu vous vous occupez même pas de moi.

-T’inquiète. Je t’abandonnerais jamais. Je suis ton père, non ?

Je lui souris à mon tour.

-Vous en avez de la chance tous les deux…soupire Luca en s’asseyant contre un gros chêne.

Je l’aime bien. Il est gentil.

Les exceeds peuvent ressentir si quelqu’un est bon ou mauvais, s’il est heureux ou triste. Et là, ben ça se voit comme le nez au milieu de la figure que Luca ne va pas bien.

Apparemment Natsu a aussi remarqué. Il s’assoit à ses côtés et me pose sur sa tête blonde.

Il me fait un signe et je prends le cou de Luca entre mes pattes :

-Pourquoi t’as dit ça, Luca ?...

Il soupire et me serre contre son cœur.

-Pour rien. On rentre ? Ça va être l’heure…

 

 

POV Natsu :

 

Ça fait dix minutes qu’on a fini de manger et qu’on attend l’iceberg…Je commence à perdre patience…

Et je ne suis pas le seul. Happy décide de rentrer se coucher et Luca grommelle en faisant les cents pas. Il tourne en rond sur le terrain de basket et lâche de temps en temps un petit :

-‘marre.

Tiens, un de plus.

-Salut les filles, j’vous ai manqué ?

On se retourne vers l’autre crétin qui arrive enfin.

Comme d’hab’ il a oublié son pantalon en cours de route :

-La ponctualité n’est pas ton fort, hein ?

- Calme-toi, nabot, un homme doit se faire désirer…

Dit-il en passant la main dans ses cheveux. Je crois que ça devient une habitude pour tout le monde ici…

Luca rougit un peu, de rage, j’espère ?...

-Crétin ! C’est un truc de gonzesse, ça !

Il est génial ce mec :

-T’as raison, rien de tel pour l’énerver, ça va être une belle baston ! Bon, j’arbitre. Tous les coups sont permis !

Je me place entre eux au milieu du terrain et lève la main droite :

-Et c’est…parti !

Je m’écarte rapidement et observe le match :

-glaçon fonce sur nabot, mais le blondinet esquive et tente de lui mettre une droite ! Raté ! Et il s’étale sur le sol dans un magnifique plongeon…

-T’ES OBLIGE DE COMMENTER, NATSU ???!!!!!

-Le blondinet se met à hurler sur l’arbitre avec une voix suraiguë, mais l’arbitre, ne se démonte pas et continue de commenter :

-NATSU, TA GUEULE !!!!

-Carton rouge pour l’iceberg qui cri…
-Tu te fous de moi, là, lui aussi il…

-Dernier avertissement pour la brunette !

Grey est en train de fulminer, alors que Luca est mort de rire. Ils reprennent difficilement le combat mais Luca a du mal à se concentrer et Grey finit par le balancer sur le mur à l’autre bout du terrain.

On suit des yeux le corps du petit valdinguer et atterrir. Il n’a pas l’air de se relever…

On finit par courir vers lui en hurlant tous les deux :

-LUCA !

On arrive près de lui. Grey reste un peu en retrait, il doit s’en vouloir…

-Hey, petit ?...

Je passe doucement ma main derrière sa tête. Une bosse de plus sans doute mais ça n’a pas l’air de saigner :

-Ouf…Il doit juste être dans les vapes. Va chercher Midnight chez lui et dis-lui de nous rejoindre à l’infirmerie, je l’emmène.

Grey acquiesce et cours vers le bâtiment sud du campus.

J’essaie de prendre doucement Luca dans mes bras, un sous les jambes et l’autre dans son dos.

Je replace ma main pour mieux le prendre et je sens quelque chose…

Euh…Que…C’est pas vrai !!

Mon regard se pose sur le débardeur épais  que je  sens sous mes doigts au niveau de son torse et je fais rapidement le lien avec cette impression quand j’ai vu son regard ce matin…

La fille du train ?!

J’enlève doucement ma main de sa « poitrine » et décide de la porter en sac à patates jusqu’à l’infirmerie.

Putain de bordel de…

Une fille ! Et pas n’importe laquelle, en plus!

Minute, c’est pas le moment de penser à ça…D’abord : Qu’est- ce qu’elle fout là ?! Ensuite :

…Comment elle a fait pour cacher sa super poitrine dans un tout petit truc pareil ?!!!

Je repense à son torse tout plat. C’est dingue, c’est super bien foutu, ce truc…

C’est pas le moment, faut que je me reprenne, là !

M’enfin ça donne quand même envie de…

Je réalise en tournant la tête vers mon épaule gauche où elle est posée, que j’ai la main sur ses fesses.

-AAAAAAAAAAAAAAAAh !!! C’est pas moi j’ai rien fait!

Je retire ma main aussitôt mais elle manque de tomber par terre et je la remets en place in extremis, et ma main se retrouve de nouveau  sur son postérieur…Magnifique postérieur…C’est tout moelleux…

Je m’amuse à appuyer mon index sur la partie la plus charnue : ça rebondi, hi hihihi.

Bon j’arrête, sinon, il me faudra  une douche froide dans pas longtemps…

Pense à autre chose…

Oh les jolis murs tous blancs !

-Natsu !

La voix de Grey qui court à ma rencontre me sort de mes pensées :

-Midnight nous attends, donne je vais l’emmener…

-NON !!!

Oups, j’ai crié plus fort que j’aurais dû, ça va paraitre bizarre…

-…Tu te sens bien ?!

-Euh…

-T’es tout rouge, tu vois bien que t’es crevé de l’avoir porté jusque-là, et puis c’est ma faute à la base…

-C’est bon, j’te dis, va te coucher, je lui dirais que t’es désolé et de passer te voir demain, d’acc’ ?

Je me demande si j’ai l’air convaincant, là…

-Okay, à toute’ !

Et il met une belle claque sur les fesses de Luca !

Je me retourne pour lui mettre un pain mais il part déjà et puis ce serait mal interprété.

Bon, plus que quelques mètres…Pense à autre chose…

Euh…Qui de l’exceed ou de l’œuf est apparu le premier ?!

Non décidément ses fesses sont trop géniales…ou ses seins…

Fesses…seins…

Ah je viens d’arriver devant la porte de l’infirmerie.

-Entre ! lance Midnight alors que je n’ai même pas encore frappé.

Je m’exécute et pose Luca sur le lit en fer blanc.

-Tu peux partir, Natsu, je m’occupe de lui.

-Euh, je préférerais rester…

-Dehors, où j’avertis le directeur que vous étiez tous les trois en train de vous battre dehors au lieu d’être dans vos chambres !

‘chier.

Je sors et claque la porte.

 

POV Luca :

 

Aïe…Ma tête… Je me sens pas très bien.

J’ouvre les yeux :

-Je suis où, là ?...

-Infirmerie, Luca.

Je me retourne sur ce qui doit être notre docteur attitré : Il est…super sexy !

Ses cheveux noirs et courts forment des piques autour de sa tête, mais les mèches longues de sa nuque sont blanches et tressés. Lui, il a un super coiffeur ! Ses yeux rouges me transpercent, et il a un sourire en coin qui doit en faire fondre plus d’une…

Enfin, il est canon, mais un peu flippant et puis je préfère quand même Natsu !

Attends, à quoi je pense là ?...

-T’as l’air en plein dilemme, ma belle…

-Euh…

Je dois encore avoir les joues toutes rouges

-Non, non, tout va bien, monsieur, je crois que je vais rentrer maintenant, merci pour…

Il me coupe dans mon élan et il me force à me recoucher. Ses bras m’encadrent et son visage est tout proche du mien.

Je ne peux pas m’empêcher de trembler légèrement et, réflexe, de mettre mes mains sur la poitrine.

Il éclate de rire et recule un peu pour s’assoir au bord du lit, mais ne me lâche pas du regard :

-Ne t’inquiète pas petite…Ton secret restera bien garder, si…

Il sort de la poche de sa blouse blanche un paquet de cigarettes et s’en allume une avant de finir sa phrase :

-Si tu m’explique ce que tu fais dans une école de garçon ?...

Je palie…Il…Il a réellement deviné ou il se fout de moi comme les autres ?...

-Ben…Je suis un gars, alors, c’est normal, non ?

Ma voix tremble un peu, je dois pas être très convaincante…

-C’est le genre de chose que je vois tout de suite, chérie, et toi tu es une fille, sans l’ombre d’un doute ! Si ce n’est pas le cas, tu peux toujours me prouver le contraire…

Il se rapproche de moi comme un chat guettant sa proie et défait un bouton de ma chemise.

La gifle part toute seule. Je n’ai pas pu la contrôler, mais ma main qui devait toucher sa joue gauche de plein fouet est arrêtée par la sienne. Son regard me transperce de nouveau, je n’ai plus le choix, il attend une réponse :

-Je suis Lucy Heartfilia, fille de Judo Heartfilia, dirigeant des guildes commerçantes du royaume de Sella. Mon père me déteste, peut être depuis la mort de ma mère …Sauf quand je peux lui être utile et il a décidé de me marier à un de ses riches associés pour étendre son domaine. Je me suis enfuie et l’école pour fille du royaume de Fiore m’a accueillie, mais…

-Mais elle a été attaquée.

-Oui…

-Tout parait plus logique…C’est la guilde clandestine Eisen Wald et son maitre Eligoal qui te recherche.

-Comment vous savez ça, vous ?!

-J’ai des connaissances là-bas. Ils sont toujours à ta recherche, tu sais ?...

Je baisse le regard. Je comprends ce que ça sous entends…

-Si je reste ici, cette école sera aussi en danger, c’est ça ? Vous voulez que je parte…

-Non.

Je le regarde de nouveau, l’espoir m’animant soudainement. Mais je réalise qu’il veut sans doute quelque chose en échange…Du chantage ?...

Oh mon dieu ?! Il va m’utiliser comme une vulgaire poupée jusqu’à…
-Toi tu penses à des trucs pervers, là ! dit-il en me coupant dans mes pensées.

Je rougis de plus en plus :

-J’ai cru que vous alliez dire quelque chose du genre  « je garde ton secret si tu deviens mon esclave », ou…

-Tu m’intéresse pas le moins du monde, petite !

Là, je me sens vexée ! Je suis plutôt mignonne, non ?

-Et pourquoi ça ?!

Il rit :

-Je ne suis intéressé que par les beaux mâles.

Il a un petit sourire en coin.

Je suis scotché. Si je m’attendais à ça…

-Donc…Je ne risque rien quand je suis avec vous ?

-Va savoir…
-Quoi ?!

-Je plaisante…Rentre dans ton dortoir, les autres vont se faire du souci. Je ne dirais rien pour ton petit secret, mais fais attention à toi.

Il me pousse dehors et claque la porte derrière lui.

Ouf, c’était moins une ! Je ne pensais pas que mon secret serait découvert aussi vite…Mais il est sympa ce type.