Car Tout Est Bien Qui Fini Bien... Enfin Presque !

par Ange ou Demon

Lucy ouvrit lentement les yeux. Il lui fallu quelques secondes pour comprendre qu'elle était dans le lit de leur chambre d'hôtel.
Grey avait battu Senri, il avait sauvé les constellationistes, il l'avait sauvée ELLE ! Elle qui avait préféré l'ennemi, elle qui l'avait envoyé promener. Comment avait-elle pu être aussi stupide ?
Ses réflexions furent interrompues par le claquement de la porte. Elle se redressa et vit Grey appuyé contre le mur.
 
_ Tu vas bien ?

_ Oui, ne t'inquiètes pas, ce ne sont que des égratignures.

_ Des égratignures ?! Lucy, tu as bien faillit mourir tout à l'heure.

_ S'il y a quelqu'un à blâmer, c'est moi. Si je n'avais pas suivi Senri, si je t'avais écouté au lieu de te parler comme je l'ai fait, tout ça ne serait ...

_ Tout est fini maintenant, L'interrompit Grey. Tu vas bien, les filles vont bien, Senri est mort, et tu vas pouvoir payer ton loyer.

_ ....

_ Le père d'Aya vient juste de me donner le chèque de la prime.

_ Tant mieux alors.

 
Le silence s'installa entre les deux mages. Lucy semblait perdue dans ses pensées. Grey vint s'asseoir à ses côtés et passa son bras autour de ses épaules.
 
_ Est-ce que tout va bien ?

_ Oui, désolée, je repensais à toute cette histoire.

_ Tout est fini maintenant, alors n'y pense plus, d'accord ?

_ D'accord, mais je me demande toujours comment j'ai pu tomber dans le piège de Senri.

_ Encore lui ?!

_ Comment ça « encore lui » ?

_ Il ne tuera plus personne désormais. Je savais dès le début qu'il était louche. La manière dont il s'est rapproché de toi était suspecte.

_ Ne me dit pas que tu étais jaloux d'un polymorphe ? Dit-elle en riant doucement.

_ ...
 
L'absence de réponse en disait long. Comme dirait l'expression « Qui ne dit mot consent »
Gênée, elle se leva et partit dans la salle de bains en prétextant vouloir se changer.
Elle se doucha, se rhabilla, et sortit rejoindre Grey, déjà couché. Ils avaient tous les deux vécu une sacrée journée. Ils avaient besoin de dormir. Surtout qu'ils devaient partir tôt le lendemain pour rentrer à la guilde. Elle s'allongea à côté du mage de glace.
 
_ Est-ce que tu étais jaloux de Senri ?

_ ...
 
Lucy n'espérait pas de réponse de la part de Grey, après tout, elle avait pu mal interpréter le silence du mage de glace.
Quelques minutes s'écoulèrent dans un silence total.
 
_ Je croyais pourtant que c'était clair.

_ Je ne vois pas de quoi tu parles.
 
Grey se redressa, toisa Lucy d'un regard qu'il n'avait jamais eu pour elle.
 
_ Je vais te montrer alors.
 
Il se pencha vers elle. Son visage à quelques centimètres du sien. Il effleura ses lèvres. Lucy fut un peu surprise, mais répondit bien vite au baiser de Grey.
D'abord timide, le baiser devint passionné. Enfin, les deux mages s'éloignèrent l'un de l'autre.
Lucy était aussi rouge qu'une pivoine, ne réalisant pas ce qu'ils venaient de faire.
 
_ Est-ce que c'est assez clair comme ça ?

_ I-Idiot !

_ Ça je le sais, tu me le répètes très souvent.

_ Et je me demande pourquoi !
 
Lucy riait. Grey avait réussi à lui faire oublier, au moins pendant un temps, l'enfer qu'elle avait connu dans cet entrepôt.
 
Ils s'allongèrent, et Grey prit la jeune mage blonde dans ses bras.
 
Le lendemain, Grey fut le premier à se réveiller. Lucy était toujours dans ses bras, la tête contre son torse. Il la serra un peu plus fort et posa sa tête contre celle de la constellationiste.
Il aurait voulu que cet instant dure toujours.
Lucy se réveilla à son tour.
 
_ Bien dormi princesse ?

_ Comme un bébé, et toi ?

_ Très bien, aussi.
 
Lucy lui sourit  et referma les yeux. Quand elle les rouvrit, elle jeta un coup d'œil au réveil posé sur la table de nuit.
L'esprit embrumé, elle mit du temps à réaliser l'heure qu'il était. Elle sorti du lit à la vitesse de l'éclair et cria à Grey :
 
_ MERDE !! On va rater le train ! Lève-toi et prépares-toi !
 
Grey sourit devant l'hystérie soudaine de Lucy. Toutes les bonnes choses ont une fin.
 
Quand ils furent tous les deux prêts, ils durent sprinter pour ne pas rater le train.
Essoufflés, ils s'installèrent aux premiers sièges libres qu'ils virent. Sans un mot, le mage de glace prit la main de Lucy dans la sienne et entremêla leurs doigts.
 
Après deux heures de route, ils virent enfin Magnolia à l'horizon. Ils descendirent du train, et toujours main dans la main, Lucy déposa ses bagages dans son appartement et ils rejoignirent la guilde.

Quand ils furent entrés, toutes les bagarres habituelles avaient cessées.
Tous les mages de la guilde les regardaient, les yeux ronds, l'air choqué. Grey et Lucy réalisèrent qu'ils se tenaient toujours la main.
 
_ Ah, enfin !! C'est pas trop tôt vous deux ! Je vais bientôt voir des petits Grey et des petites Lucy courir partout dans la guilde !! 
 
C'était Mirajane, qui poussait des cris de joie. Apparemment, elle était la seule à se réjouir, les autres n'ayant toujours pas bougé.
 
_ Alors le nudiste, on sort avec Lucy  ?
 
Grey aurait pu reconnaître cette voix entre mille. Avec ce ton narquois, ça ne pouvait être que Natsu. Grey se retourna et vit la mage aux cheveux roses.
 
_ Et alors, tête de flammes !

_ Oh rien, mais je me demande comment elle fait pour te supporter. Après tout,  tout le monde ici sait que tu es invivable.

_ Toujours plus vivable qu'un stupide micro-ondes !
 
La guerre était déclarée et c'est dans une bagarre générale que la journée s'acheva sur Magnolia.