Desert song

par Linksys

Chapitre 24 : Desert song


- Plutôt bizarre, comme musique, commenta Gray.

- Elle paraît bizarre à toute personne étrangère à mon peuple. C'est un chant traditionnel.

- On devrait se battre, au lieu de discuter.

- C'est vrai, concéda Blueberry.

Il se pencha lentement, et prit une poignée de sable rouge dans sa main, qu'il laissa couler au vent.

- Je vous préviens, j'utilise mieux ma magie que Tengaro et Kisima.

- On va voir ça, rétorqua Gray, qui se prépara au combat.

- Je ne commettrai pas la même erreur que Tengaro, en tentant de vous battre en une seule attaque. Je ne commettrai pas non plus la même erreur que Kisima, en oubliant de chercher le point faible.

- C'est fini, les avertissements ?

- Je préfère vous mettre au courant, c'est tout, répliqua Blueberry.

Une goutte de transpiration roula du front de Gray jusqu'au-dessus de sa paupière droite. Il leva le bras droit pour l'essuyer. À peine avait-il bougé que Blueberry se jetait sur eux, à une vitesse défiant tout entendement. Chacun de ses pas provoquait à ses pieds une petite explosion de sable.

« Foutrement rapide ! » Fut tout ce que Gray eut le temps de penser.

Il se prépara à l'impact. Mais il n'y eu pas d'impact.

- Canon aquatique ! Cria Juvia, en bondissant en avant.

Il ne restait plus que quelques mètres entre Blueberry et l'équipe Pilgrim Snow. Juvia arrêta totalement sa progression, par la puissance du jet d'eau qui jaillissait de son bras gauche. Le chasseur de dragons désertiques lutta contre la force du courant, mais il pouvait à peine s'empêcher de reculer. Gray, y voyant alors l'ouverture, s'éloigna de Juvia pour contourner leur cible.

- Prison d'eau ! Clama sa bien-aimée.

Le jet se rassembla autour de Blueberry, l'enveloppant dans une vaste bulle d'eau. L'air étonné, il regarda autour de lui. Gray s'apprêtait à fondre sur lui pour le geler, lorsqu'un sifflement formidable se fit entendre.

- Comment … Ce n'est pas … Balbutia Juvia.

Une chaleur intense brûlait Gray, et il recula vivement. La peau sombre de Blueberry rougeoyait bizarrement.

- C'est une erreur de croire que la magie du chasseur de dragons désertiques se limite à la manipulation du sable, fit observer Blueberry.

Désappointée, Juvia tenta de lancer un autre sort aquatique au chasseur de dragons. L'eau s'évapora avant même de l'avoir atteint.

- Marteau de glace ! Clama Gray.

La grande massue de glace qui se matérialisa dans ses mains lui procura une sensation rassurante. Il l'abattit aussitôt sur Blueberry, qui esquiva partiellement en s'effaçant sur le côté. La glace ne fondait pas, bien que Blueberry aie encore l'air d'un charbon ardent. Il tentait tant bien que mal de repousser l'attaque, aidé en cela d'un tourbillon de sable issu du sol. Juvia reprit du poil de la bête, et attaqua à nouveau. Assailli sur deux fronts, le chasseur de dragons eut bien du mal à se défendre. Il réussit toutefois à se soustraire, d'un agile bond en arrière.

- Ce combat s'annonce intéressant, déclara-t-il.

- Je n'aurais pas mieux dit, renchérit Gray.

Les combattants s'écartèrent à distance respectable, préparant un nouvel assaut.

- Par les traces du dragon désertique ! S'exclama Blueberry.

Il s'agenouilla, appuyant ses deux paumes sur le sable rouge. Il disparut sans un bruit.

- Il est passé où ? S'affola Gray.

Juvia gardait son sang froid. Ce n'était visiblement pas une technique de téléportation, sinon Blueberry aurait déjà réapparu. Elle sentit alors une vague vibration dans le sol, et comprit aussitôt de quoi il en retournait.

- Gray ! Il se déplace dans le sable ! S'exclama-t-elle, à l'attention du jeune homme.

Gray se retourna vers Juvia, en tendant l'oreille comme pour entendre Blueberry se déplacer. L'idée de remettre en question la confiance qu'il accordait au jugement de Juvia ne l'effleura même pas, et il courut dans sa direction. Ils se mirent dos à dos, sur le qui-vive, prêts à contre-attaquer au premier assaut.

Blueberry jaillit du sable comme une balle, à quelques mètres devant eux. Il jaillit d'un bond, avant de retomber sur ses deux pieds, dans une position étrange. Il tendait le bras gauche, tandis que le droit était replié, la main au niveau du visage.

- Il se prépare à attaquer, eut le temps de chuchoter Gray.

- Orbe de sable du dragon désertique !

Quelque chose de rouge apparut près de la main de Blueberry qui se trouvait près de son visage, et forma une boule de la taille d'un melon. Avec une puissance et une vitesse formidable, le projectile fusa dans la direction des deux jeunes gens. Gray voulut l'intercepter, car il filait droit sur Juvia. Mais il leva le bras trop tard. Juvia fut touchée en plein ventre. Avec un « plouf ! » bruyant, le projectile la traversa, sans lui causer d'autres dommages que les désagréments de la chaleur. Gray, rassuré, soupira. Il ne vit Blueberry qu'au dernier moment, et eu le souffle coupé lorsque le poing de celui-ci rencontra son ventre. Par mégarde ou par calcul, cependant, le coup avait visé l'abdomen et non l'estomac, ce qui permit à Gray de s'en remettre rapidement.

- Déf … commença à s'exclamer Juvia.

Elle se trouvait dans un angle parfait pour attaquer Blueberry sur le flanc. En effet, en attaquant Gray, celui-ci avait commis l'erreur de négliger sa garde, ce qui ouvrait tout un boulevard à la jeune femme. Mais il s'était bien vite rendu compte de sa négligence, et avant même que Juvia ne puisse invoquer sa magie, il pivota sur ses pieds, et bloqua d'une main le bras qui allait s'abattre sur lui. Sa cible resta consistante, et ne devint pas eau. Juvia hurla de douleur, car la paume qui la saisissait par l'avant-bras était telle une feuille de métal chauffée par le soleil. Elle tomba à genoux, luttant pour se défaire de l'emprise du chasseur de dragons. Gray, remis du coup qu'il avait subi, profita de l'inattention de Blueberry pour voler au secours de Juvia. Restant silencieux, il s'approcha par-derrière de sa cible, et soudainement, lui saisit la tête, en générant le froid le plus froid dont il était capable. Un épais nuage de fumée s'échappa de la peau de Blueberry, et il lâcha prise sur Juvia. Il pivota, et tenta d'atteindre Gray avec un violent atemi du tranchant de la main, asséné au torse. Gray se pencha juste à temps pour esquiver.

- Lances de glace ! Tonitrua-t-il, en appliquant ses deux mains sur le ventre de Blueberry.

La peau du chasseur de dragons était brûlante, mais sa magie apaisa rapidement la douleur. L'adversaire fut éjecté au loin par la puissance du coup. Comme il était tranquille pour un instant, Gray accourut auprès de Juvia. Elle était à genoux, et se tenait le bras droit avec une expression douloureuse.

- Ça va aller ? S'inquiéta le jeune homme.

- Oui … marmonna Juvia, en tentant de se relever.

Elle voulait montrer à Gray qu'elle était forte. Mais elle n'y arriva pas, car Gray la maintint agenouillée par les épaules. Et puis, Gray n'avait pas besoin de preuves de sa force.

- Fais-voir, dit-il.

Juvia le laissa faire. Il saisit délicatement sa main, comme si elle avait été de porcelaine, et la fit pivoter, pour voir clairement la brûlure. La peau était rouge, là où Blueberry l'avait touchée, ce qui contrastait fortement avec la pâleur de sa peau.

- Je vais voir ce que je peux faire, confia-t-il à Juvia.

Il appuya sa propre main sur la brûlure. Le froid intense qui se dégagea du contact soulagea grandement Juvia, qui se sentit pleine de gratitude envers le jeune homme. Elle ne manquerait assurément pas de lui en témoigner en retour, dès que l'occasion se présenterait.

- Allez, on peut gagner, dit-il en l'aidant à se relever.

Juvia lui sourit, et hocha de la tête. Au même moment, Blueberry se redressait péniblement. L'attaque de Gray lui avait été visiblement plus préjudiciable qu'attendu.

- Quelque chose me dit que le combat ne va pas s'éterniser, dit-il d'une voix presque triste.

Gray et Juvia avancèrent vers lui, main dans la main.

- Sans doute pas, dit Juvia d'un ton confiant.

- C'est dommage, on s'amusait bien, fit remarquer Blueberry.

- Toutes les bonnes choses ont une fin, répliqua Gray.

Le chasseur de dragons désertiques prépara un nouvel assaut, en repliant les deux bras à hauteur de son visage. Aussitôt et sans mot dire, Gray et Juvia se mirent en position. Juvia répéta la technique précédente qui lui avait servi à le bloquer, un peu plus tôt, mais à deux mains.

- Inutile, dit Blueberry, auréolé de la vapeur que devenait l'eau qui s'approchait de lui.

Au même moment, Gray se glissa derrière Juvia, et passant ses bras le long des siens, lui saisit les poignets. Après un court instant de concentration, leurs magies se mélangèrent. Cela les fit frissonner, et leur rappela les fois où la fusion des magies les avaient aidés à atteindre des niveaux d'union d'un autre genre. Ainsi augmenté, le sort de Juvia n'avait plus aucun mal à toucher Blueberry sans s'évaporer. Le chasseur de dragons recula d'un pas, puis de deux. Il devenait de plus en plus rouge, tentant de forcer le phénomène d'évaporation. Cela produisit un résultat médiocre, mais l'encouragea à continuer. En réponse, Juvia et Gray développèrent une force magique encore plus importante.


- Ooh ooh ! Triompha Neit, les yeux plongés dans la lacrima. Prenez-en de la graine, vous deux !

Tengaro et Kisima, chacun d'un côté, observaient également l'affrontement.

- Un sort combiné … Je vois pas ce qu'il y a d'exceptionnel, répondit Tengaro avec aplomb. J'y arrive très bien avec Blueberry.

- Il s'agit là d'un Unison Raid de toute première qualité, pas d'une simple combinaison magique de bas étage ! Exulta Neit.

Visiblement, son intérêt professionnel était fortement excité par la symbiose de Gray et Juvia, et il ne demandait qu'à en voir plus.

- Il faut être habitué à l'autre presque autant qu'à soi-même, pour atteindre ce niveau, déclara le maître. C'est le résultat d'années de coopération et d'entraide.

- Est-ce que vous lui avez donné une fiole ? Demanda Tengaro.

- Oui, comme je t'ai donné une pierre de sel, et de la neige fondue à Kisima.

- Il va s'en servir, dit celle-ci, totalement absorbée par l'ardeur du combat.


Blueberry finit par reculer. Juvia et Gray laissèrent leurs bras retomber le long du corps, essoufflés.

- Encore une fois, dit Gray, qui soufflait comme un bœuf. Encore une fois, et on devrait l'avoir.

Juvia reprenait son souffle. Ce n'était pas tant à cause de toute la magie qu'elle avait dépensée, qu'à cause de la proximité avec Gray, qui l'avait presque fait défaillir. Chaque fois qu'ils mélangeaient leur magie au combat, cela rapprochait leurs esprits jusqu'aux limites du possible, comme s'il n'y avait que quelques centimètres entre leurs âmes. Il n'y avait que pendant l'amour charnel qu'ils se sentaient plus proches.

- Juvia a une idée, dit-elle en s'approchant de l'oreille de Gray.

Elle expliqua en détails ce à quoi elle avait pensé. Blueberry les regarda faire au début, avant de se remettre en mouvement. De son pagne, il tira une petite fiole de verre fumé, pas plus large que les deux pouces côte à côte, et chapeautée par un petit bouchon de liège. Il fit sauter le bouchon, et ingurgita le contenu. Il s'agissait de sable. Ce sable-là était jaune et venait probablement d'une plage, mais c'était tout de même du sable. Son corps devint tellement chaud qu'il commença à transpirer.

- Vous allez comprendre pourquoi on m'appelle Blueberry ! S'exclama-t-il, en direction du couple. (N.B. : blueberry veut dire myrtille en anglais)

Ils ne répondirent pas. Juvia, les jambes légèrement repliées, concentrait entre ses paumes toute la magie qui lui restait. Gray était planté devant elle, en position de garde, portant une épée et un bouclier de glace.

- Fais attention ! Cria-t-il à Juvia par-dessus l'épaule. Il utilise la force du dragon !

Blueberry fit quelques pas en avant, et lança une salve de jets de sable brûlant. Gray dût faire des pieds et des mains pour bloquer tout les projectiles. L'un d'eux le toucha à la jambe droite, et il grimaça fortement en sentant la brûlure. Immédiatement après avoir attaqué, Blueberry s'élança vers eux, à longues enjambées. Il couvrit en quelques secondes la vingtaine de mètres qui s'étendait entre lui et ses cibles.

- Sa peau … marmonna Juvia, étonnée.

La peau de Blueberry avait cessé de rougeoyer comme de la braise. Sur le front, les tempes, les épaules et le torse, courait un motif d'écailles. Lequel motif était entre le mauve et le violet, et créait une petite boursouflure de chair. Cela donnait vraiment la texture d'une grappe de myrtilles.

- Attend … ordonna Juvia à Gray.

Elle terminait de préparer son sortilège. Gray attendit, fermement campé sur ses positions. Cinq mètres le séparaient encore de Blueberry. Puis quatre. Et trois.

- Maintenant ! S'exclama Juvia.

Tel un ressort, Gray bondit sur le côté, dégageant la ligne de mire pour Juvia.

- Par le battement d'ailes du … commença Blueberry.

- Double vague ! Cria Juvia, dominant même la clameur de son adversaire.

Elle étendit les bras en croix, puis les ramena et claqua des mains à hauteur d'yeux, bras tendus. Deux masses d'eau étaient apparues alors qu'elle tendait les mains, et avaient impitoyablement englouti Blueberry. Gray, qui connaissait son rôle, jaillit vers le mur d'eau qui enserrait Blueberry. Juvia faisait de son mieux pour conserver la forme de l'eau en une colonne à peu près cylindrique, dont le sommet, à plus de six mètres du sol, écumait comme une mer déchaînée.

- Glaciation ! S'exclama Gray, en insistant bien sur les i.

Il plongea ses deux bras jusqu'au coude dans l'eau contrôlée par Juvia, et grimaça une nouvelle fois : l'eau était à la limite de l'ébullition. À travers le prisme aquatique, il voyait Blueberry, qui tentait de faire s'évaporer toute la masse d'eau en une seule fois. Des bulles d'air se formaient autour de lui. Gray serra les dents et les poings, et libéra toute la magie qui lui restait. La température de l'air chuta vertigineusement, et la colonne d'eau se transforma en colonne de glace, d'une transparence cristalline. Cette opération consomma la quasi-totalité de la magie qui lui restait. La base de la colonne était rougie par le sable, qui avait eu le temps d'entrer en suspension dans l'eau. Blueberry avait déjà réussi à faire fondre la glace autour de lui, et se débattait dans la capsule qu'il avait formée. Sa peau était redevenue normale, et il était couvert d'égratignures. Gray, lessivé, tomba sur le dos. Le sable rouge lui brûla le dos, mais il n'en avait que faire. Juvia aussi commençait à faiblir, mais elle parvint à rester debout. Dans un grand fracas, la tour de glace s'effondra, répandant des éclats sur dix mètres à la ronde. Blueberry tituba, avant de reprendre l'équilibre.

« Il est temps d'en finir. » pensa Juvia.

Il ne lui restait que quelques gouttes de magie, juste assez pour porter un dernier coup avant d'arriver à sec. Elle parcourut les derniers mètres qui la séparaient de Blueberry. Celui-ci ne bougeait pas, préférant rester en position de garde.

- Scheler ! Clama-t-elle.