Chapitre 1 : La transformation en Exceed

par Tatsushi-chan

Lucy soupira lourdement en fixant son ami Natsu qui était, pour la énième fois, sur le point de vomir alors qu’ils se trouvaient dans un train. Il l’avait encore emmenée en mission sans rien lui dire, cela l’exaspérait ! Elle se pencha donc vers lui, sous le regard intrigué d’Happy, le petit chat bleu, et fouilla dans la poche de son pantalon en rosissant. Elle en extirpa tant bien que mal une feuille de mission toute froissée et même déchirée d’un côté. Elle marmonna en voyant le sans-soin qu’était le Dragon Slayer et commença à lire l’annonce pour en savoir plus sur ce qu’ils allaient faire.

En fait, le but était plutôt simple : ils devaient se rendre dans la ville de Danurbe, dans laquelle avait lieu tous les ans un vide-grenier extrêmement important. Là-bas, ils devaient trouver une bande de bandits qui volaient des gens aux alentours pour revendre leurs biens dans toutes les brocantes qu’ils trouvaient. Vu que beaucoup de gens avaient été touchés par ces vols, c’était les maires de différentes villes dont les habitants avaient subi ces attaques qui s’étaient associés pour proposer une grosse récompense à la personne qui arrêterait ces brigands. La blonde se dit que s’ils volaient ainsi des objets pour les vendre, c’était sûrement pour rassembler de l’argent.

Bref, ils devaient vaincre ces voleurs qui faisaient certainement partit d’une guilde clandestine et les remettre aux Chevaliers Runiques. La jeune femme replia l’annonce et la mit dans sa poche, estimant qu’elle ne ferait pas long feu si elle la remettait dans la poche du mage de feu.

Le train continua d’avancer pendant près d’une heure avant de s’arrêter en quai dans un crissement de ferraille. Natsu sembla alors revivre et se redressa, le visage encore un peu vert, récupérant ses affaires avec ses deux coéquipiers avant de sortir. C’était lui qui avait décidé de faire cette mission sans Erza, Grey, Wendy et Carla pour une fois. Il avait souhaité en faire une comme au tout début de sa rencontre avec Lucy, seulement tous les trois avec son Exceed.

Ils se rendirent rapidement dans un hôtel et y louèrent deux chambres, une pour chaque mage, avant de décider de se rendre à ce fameux vide-grenier qui était déjà installé depuis tôt ce matin. Happy et Natsu n’avaient qu’une envie, c’était trouver le stand de nourriture qu’il y avait dans les rassemblements de ce genre. La mage aux clés était blasée de ce comportement car après tout ils étaient là pour effectuer une mission, non pas se goinfrer.

Une fois devant les premiers stands, la jeune femme leur proposa de se séparer pour trouver celui des voleurs.

 - Mais Lucy, on peut chercher ensembles ! protesta le chat bleu.

Elle secoua la tête et lui répondit :

 - Ça ira plus vite si on se sépare. Si vous les trouvez, ne les attaquez pas direct et venez me chercher, d’accord ?

Natsu acquiesça à contrecœur puis ils se séparèrent. La constellationnsite s’avança entre les stands, observant avec joie tous les bibelots qui s’entassaient. Elle adorait faire les brocantes, alors cette mission lui plaisait beaucoup et elle était heureuse que Natsu l’ait prise, sans savoir qu’elle l’aimerait évidemment. Ce qui était encore mieux c’est qu’elle avait de l’argent sur elle, pour payer leur hôtel et leurs repas entre autres. Si jamais quelque chose lui plaisait ici, elle pourrait le prendre.

Bien entendu, elle n’oubliait pas le but premier de sa présence ici et guettait la moindre personne suspecte de vendre des objets volés.

Elle était en train d’observer les objets d’une dame assez âgée quand elle remarqua, à moitié cachée sous un bout de tissu, la tête d’une jeune femme taillée dans la pierre. Elle souleva ce qui la recouvrait et redressa la petite statuette pour mieux l’observer. Elle était entièrement en pierre et semblait jeune, vêtue d’une robe longue et blanche, semblable à celle d’une mariée. Elle avait les yeux sertis de minuscules saphirs et qui regardaient les paumes de ses mains devant elle, dans lesquelles brillaient de la magie. Lucy la prit dans ses mains pour mieux voir. Elle remarqua alors la bague que portait la statuette. Avec la robe, elle lui faisait penser à une mariée.

La jeune femme sentit le regard de la vieille dame qui tenait le stand sur elle et décida de reposer la statuette pour ne pas se faire remarquer davantage mais alors qu’elle allait lâcher la pierre froide, les yeux de pierre bleue s’illuminèrent et l’aveuglèrent. Elle poussa un léger cri et ferma les yeux, retirant vivement sa main sans même se rendre compte qu’elle avait déjà commencé à rétrécir.

Finalement, pensant qu’il n’y avait rien de dangereux, elle rouvrit les yeux et là, le choc ! Elle se trouvait par terre ! Non, disons plutôt qu’elle se tenait toujours debout mais était devenue bien plus petite.

 - Qu’est-ce que…commença-t-elle.

Elle remarqua alors que sa voix était devenue légèrement plus aigüe. Elle porta les mains à sa bouche, surprise, mais nouveau choc ! Ces dernières étaient douces et elle n’avait plus les doigts aussi longs que ceux d’un humain. Avec lenteur, elle regarda ses mains, et elle resta figée en voyant qu’elle avait maintenant des pattes, avec des coussinets qui plus est ! Elle se regarda alors sur toutes les coutures. Elle était devenue un chat ! C’est pas vrai ! Impossible !

Elle se força à se calmer en respirant profondément et s’observa encore avec plus d’attention. Le poil de son nouveau corps était blond doré comme la couleur de ses cheveux, le nœud bleu qu’elle avait mis dans ces derniers ce matin était maintenant accroché à une touffe de poils plus longue qui dépassait du côté de sa tête. Elle porta une main à ses oreilles et constata que ces dernières étaient bien celles d’un chat, avec une petite touffe à chaque coin.

Ses vêtements s’étaient ajustés à elle, le haut jaune, bleu et blanc qu’elle portait juste avant s’était transformé en petite robe. Ses clés n’étaient plus là, elle espérait qu’elles soient dans le monde des Esprits. Mais le pire, ce fut sa longue queue qui sortait de sous cette dernière et s’agitait dans tous les sens. Elle avait du mal à contrôler un cinquième membre ! Elle attrapa le petit bout blanc de sa queue et la serra fermement entre ses pattes pour réussir à la calmer.

Elle devina aisément qu’elle ne s’était pas transformée en une chatte ordinaire mais bien un Exceed, puisqu’elle se tenait sur deux pattes et pouvait parler. Elle se demanda soudain si elle pouvait voler, mais se reprit vite en se disant que ce n’était pas le moment.

Ce n’était pas possible, elle ne pouvait pas rester comme ça ! C’était sûrement la statuette qui avait fait ça. Paniquée, elle voulut voir celle-ci de plus près mais elle était maintenant trop haute pour elle. Heureusement, la vieille femme qui tenait le stand la remarqua et se pencha vers elle.

 - Oh la mignonne petite chatte… Tu as perdu ton maître ?

Horrifiée à l’idée que les Exceeds qu’elle connaissait avaient vraiment des maîtres et qu’elle pourrait finir comme ça, elle cria de sa petite voix :

 - Non, je suis humaine, c’est votre statue là, je l’ai touchée et elle m’a transformée !!

La dame la regarda avec stupéfaction et la souleva délicatement pour la poser sur son stand.

 - Ton vœu était de devenir un chat ? questionna-t-elle, intriguée.

 - Quoi ?! Mais bien sûr que non ! répliqua Lucy en tapant de sa patte sur la table, énervée.  C’est quoi cette histoire de vœu ?

 - Eh bien, quand la statue détecte le plus grand souhait d’une personne et que cette dernière pense à ce vœu en même temps, il se réalise. Vous avez donc voulu être un chat quand vous avez touché cette statue, non ?

 - Mais non ! Mon plus grand rêve, c’est de…de…

Elle écarquilla les yeux et devint écarlate, plaquant ses pattes sur sa bouche. Ne voulant pas révéler cela à une inconnue, elle releva la tête et demanda :

 - Comment pouvons-nous lever ce sort ?!

 - La seule façon, c’est que le vœu se termine.

 - Comment ça ?

 - Lorsque votre souhait aura totalement été exaucé, la magie de ma statuette n’agira plus car elle pensera que c’est à vous de faire le reste.

 - Mais…C’est impossible ! protesta la chatte dorée en pensant au vœu. En tout cas, pas dans ce corps !

 - Je suis désolée mademoiselle, vraiment, j’aurais dû faire plus attention avec cette statuette. Avez-vous des amis dans les parages ?

 - Oui, il faut que je les retrouve.

 - Bien, amenez-les ici et on verra ce qu’on peut faire.

La chatte acquiesça et sauta au sol. Elle remarqua alors qu’elle avait maintenant le contrôle de tous ses membres et pouvait agiter sa queue comme bon lui semblait. Elle se mit alors à courir sur ses deux pattes pour tenter de retrouver Natsu et Happy. Elle esquivait tant bien que mal les gens qui manquaient de l’écraser et remarqua enfin ses amis au loin. Elle se mit à foncer dans leur direction et entendit les paroles du Dragon Slayer :

 - Bon, on a plus qu’à retrouver Luce maintenant ! On n’aurait pas dû se séparer, ça aurait été plus rapide d’être ensembles pour vaincre ces bandits…J’ai la récompense en intégralité pour une fois, elle va être contente !

 - Aye ! acquiesça Happy tout content. On va pouvoir se remplir la panse pour fêter ça !

Lucy, elle, rageait à ces mots. Bien évidemment, pour la énième fois, il ne l’avait pas écouté et s’était jeté sur les voleurs ! Bien qu’apparemment cette fois il n’y ait miraculeusement pas eu de casse, ce n’était pas une raison ! Elle soupira lourdement et se jeta sur eux.

 - Natsu ! Happy !

Les deux mages regardèrent partout et, ne voyant pas la blonde, se fixèrent.

 - C’était pas la voix de Lucy ? fit la mage de feu.

 - Si, mais elle était plus aigüe, fit remarquer le bleu.

 - Je suis en bas, à vos pieds !

Ils baissèrent la tête et regardèrent la chatte avec stupéfaction. Finalement, ils explosèrent tous les deux de rire et s’écrièrent en même temps :

 - On a trouvé le sosie chat de Lucy !

 - Tu crois qu’elle vient d’Edolas ? questionna le matou de Natsu, intrigué.

 - Mais non, c’est moi, la vrai Lucy, bande d’imbéciles !

 - Elle n’est pas très polie, commenta Happy à son ami.

Le mage aux cheveux roses se pencha sur la chatte et lui dit :

 - Tu ferais mieux de rejoindre ton Dragon Slayer, nous on cherche une amie.

La blonde faillit s’étouffer à ces mots. Non mais ça va pas la tête ?! Elle n’appartenait pas à un Dragon Slayer débile ! Et puis quoi encore ?! Elle était une humaine ! Elle voulut leur hurler dessus mais ils s’étaient déjà éloignés pour partir à sa recherche sans savoir qu’elle était sous leurs yeux. Elle cria leurs noms qui se perdirent dans le bruit environnant. Elle se mit à courir pour les rattraper mais avec ses petites pattes dont elle n’avait pas l’habitude, elle trébucha et tomba sur le sol.

 - Aïe…

Tout cela tournait au cauchemar ! Elle avait envie de pleurer. Elle retint ses larmes et se releva, détectant alors une odeur dans la foule. Sans savoir comment, elle la reconnut immédiatement comme étant celle d’un autre Exceed. Se pourrait-il que Carla, et donc Wendy, soient dans les parages ? Elles l’écouteraient contrairement à ses deux idiots de coéquipiers, elle en était sûre ! Elle se mit donc à courir dans la direction où elle sentait l’odeur mais, en apercevant finalement le chat en question à deux mètres d’elle, la déception l’envahit.

Celui-ci s’était arrêté et elle venait d’arriver dans son dos. Comment c’était son nom, déjà ? Ah, oui !

 - Lector ? s’étonna-t-elle.

Le chat brun se retourna et la fixa sans comprendre qui elle était et ce qu’elle lui voulait. De tous les Exceeds il fallait qu’elle tombe sur lui !

 - Tu me veux quoi, un autographe ?

La jeune femme—qui n’en était plus vraiment une—faillit s’étouffer avec sa salive. Pourquoi aurait-elle voulut un autographe d’un chat ?! Ah ! Bien sûr… Parce que son maître était adulé partout où il passait. D’ailleurs, il ne semblait pas être là, lui… ou pas, elle aurait dû se taire car la seconde d’après, un mage arrivé derrière Lector se pencha sur eux et la fixa. Sting Eucliffe ! Pouah ! De tous les Dragons Slayers du continent, il fallait qu’elle tombe sur lui ! Nan mais c’était quoi ça, une mauvaise blague ? Alors quoi, Dieu s’emmerdait et avait décidé de la transformer en chat puis de lui coller cet abruti dans les pattes ?!

 - Une Exceed ? s’étonna le blond en passant un main dans ses cheveux. C’est une de tes fans, Lector ?

Le brun haussa les épaules et répondit :

 - Je ne sais pas, elle n’a pas encore ouvert la bouche.

 - Allez, donne-lui un autographe, elle n’attend que ça.

Lucy voulut ouvrir la bouche pour protester mais le mage de lumière ajouta :

 - Elle est mignonne en plus, tu pourrais la garder.

Elle faillit s’étouffer de nouveau. Nan mais ça va pas, elle n’était pas une peluche pour un autre Exceed ! Elle s’énerva pour de bon et hurla sur les deux idiots :

 - Je ne suis pas une Exceed ! Je suis Lucy Heartfilia de Fairy Tail !