Enfin!

par keiko.42

Cinq hommes encapuchonnés se tenaient devant les membres de la guilde. Une aura puissante se dégageait de chacun d’eux. Celui qui se tenait le plus  en avant fit un pas de plus vers Macaroff qui était en tête du groupe :

-Es –tu le maitre de cette guilde ?

-Oui.

-Des rumeurs nous sont parvenues… Tu aurais à ton service des chasseurs de dragons.

-Ils ne sont pas à mon service, rectifia Macaroff, ce sont mes enfants.

L’homme en face de lui sourit :

-Nous avons une offre à leur faire.

-C’est-à-dire ?...

-Nous avons la possibilité de les rendre bien plus puissants qu’ils ne le sont déjà,  en échange…

-Ils font partie de Fairy Tail, ils ne sont pas à vendre ! coupa le maitre suivit par les approbations des autres membres.

-Laisses nous décider, le vieux ! dit Sting en s’avançant d’un air hautain, se dirigeant vers ses interlocuteurs.

-Tu es un chasseur de dragon ?

-Oui, je suis Sting, le dragon blanc.   (C’est ce que j’ai vu dans les scans…)

-Sting ...

-Désolé maitre, vous saviez qu’on n’allait pas rester ici pour toujours…Rogue, dragon de l’ombre, se présenta froidement celui-ci en rejoignant son camarade.

-Toi aussi ?

-Qu’est-ce que vous voulez en échange ? demanda Gajil en s’écartant du groupe.

-Un simple serment d’allégeance.

-Bah, si c’est que ça…Natsu ? Wendy ?...

-Désolée, maitre, nous devons évoluer.

-Mouaip…Moi c’est Natsu, j’ai été élevé par un dragon de feu et voici Gajil, le dragon d’acier, et Wendy, le dragon céleste.

Macaroff serrait les poings et paraissait tendu. L’homme sourit de plus bel :

-Ce sont des dragons, dit-il en s’adressant au vieil homme, ils ont un besoin irrépressible de devenir toujours plus forts, ils ne peuvent s’attacher à personne.

Le groupe fit demi-tour.

Les anciens membres de Fairy Tail saluèrent vaguement les autres et suivirent les hommes en noirs.

Quand les portes se refermèrent, tous soufflèrent :

-Bon, ça c’est plutôt bien passé, non ? lança joyeusement le maitre en tapotant l’épaule de Roméo qui regardait encore la porte.

-Je suppose…marmonna-t-il.

-Ne t’en fais pas, il ne faut jamais sous-estimer  un membre de Fairy Tail !

-Et encore moins des chasseurs de dragons ! Le rassura Reby.

-Et ils sous-estiment  aussi beaucoup les liens qui nous unissent, déclarait Erza, ils feront tout pour ramener Lucy.

-Crois-moi, un Natsu en colère peut détruire toute une guilde sans problème ! ajouta Gérald en enlaçant sa compagne. Ta petite Wendy reviendra, ils y veilleront.

 

Reby attendit un peu puis se dirigea chez Grey et Jubia. Elle allait affronter deux petits dragons à qui leurs pères manqueraient surement beaucoup…

 

 

Les cinq chasseurs de dragons s’étaient retrouvés, par magie sans doute, directement dans le hall de leur « nouvelle guilde » plutôt austère. La pièce était bien plus petite que l’entrée  accueillante de Fairy tail.

Au total une petite cinquantaine de personnes étaient présentes, attroupées autour de quelques longues tables, dont les membres qui les avaient accompagnés, qui dévoilèrent enfin leurs  visages.

Tous avaient le sourire aux lèvres, mais les dragons ne s’en méfiaient que d’avantage. Une ambiance malsaine régnait dans la pièce.

L’homme qui les avait escortés jusque-là les présenta rapidement et leur fit visiter les lieux.

Ils passèrent la double porte puis le suivirent en descendant quelques étages, passant par des couloirs tout aussi « agréables » que la salle principale. Natsu fit remarquer aux autres par un signe de tête les murs qu’ils longeaient : de la roche, de la terre, aucune fenêtre ?...

-Où sommes-nous exactement ? Tenta Sting pour répondre à leur question muette.

-A environ 2000 kilomètres au Nord-Est de votre ancienne guilde, et à environ un kilomètre sous terre, répondit-il, un sourire mauvais en coin.

Wendy, Gajil, Sting et Rogue regardèrent le visage de Natsu se teinter de rouge et ses poings se serrer. Le dragon d’acier le rappela à l’ordre, posant une main rassurante sur son épaule.

Ils suivaient toujours le mage à travers ce labyrinthe de couloirs étroits et longeaient quelques portes. Ils s’arrêtèrent enfin devant l’une d’elles :

-Tenez-vous correctement devant le maitre. Ne parlez que s’il vous pose une question. Averti le mage.

Ils pénétrèrent dans une petite chambre étonnamment luxueuse en comparaison du reste de la guilde. Un vieil homme à la longue barbe aussi blanche que ses cheveux hirsutes,  était allongé sur le lit imposant, qui prenait presque toute la place, et semblait avoir du mal à respirer :

-Qui sont-ils ? demanda-t-il avec difficulté.

-Des chasseurs de dragons, et je pense que ces deux-là viennent de chez nous, ajouta-t-il en désignant Sting et Rogue.

-On dirait bien oui…Je sens encore nos petites lacrimas en eux, mais elles ont l’air bien faibles…se désola-t-il.

-Vous nous avez enlevé ces souvenirs, hein ?  demanda le mage aux cheveux blonds, le fusillant du regard.

Le jeune mage se retourna sur eux, l’air mécontent, mais le vieillard toussota en ce qui semblait être son rire :

-Pas tout à fait…C’est la lacrima que nous avons créée qui s’en est occupée, et c’est aussi ce qui vous a permis d’accroitre votre puissance jusque-là, ce qui vous a donné assez de hargne pour tuer les dragons qui vous ont appris leur magie ! Mais je ne ressens plus ce besoin maladif d’être le meilleur à tout prix ! On va arranger ça, nos nouvelles lacrimas sont plus durables, il nous fallait juste des chasseurs de dragons pour les tester ! Ça vous tente ?

-Bien sûr… répondit Sting.

-Parfait, on s’occupera de vous dès demain : nous vous avons créé, ce ne sera pas difficile de recommencer, et vous pourrez bientôt tester vos nouveaux pouvoirs sur de vrais dragons, puis vous nous aiderez à rejoindre le monde d’en haut, et à régner de nouveau !!

Les regards surpris de ses hôtes sembla amuser le maitre qui répondit à leur mutisme :

-Il y a plus de cent ans, j’aurais été le maitre du monde, sans ces dragons, dit-il nostalgique.

Natsu comprenait mieux à présent pourquoi ils n’avaient rien trouvé à leur sujet...Enfermés en sous-sol depuis cent ans, en réapparaissant discrètement pour tuer la mère de Lucy…

-Vous êtes drôlement vieux ! lança Gajil.

-Je ne peux plus faire grand-chose, mais mon fils, Akira, saura prendre la relève. Ajouta-t-il en désignant l’homme qui les accompagnait.

-D’ accord pour devenir les maitres du monde, bla bla bla, mais tu parlais de combattre de vrais dragons ? demanda Natsu qui avait compris où cela les menait.

-Oui, fut un temps où, avec la disparition de quelques enfants comme vous en plus des dragons que nous tuions, nos actions furent remarquées et une constellationniste s’est mise  en tête d’enfermer les dragons qui restaient dans un autre monde…Pour les protéger, quelle idiote ! rit-il

Natsu avait le poing tellement serré qu’il commençait à trembler légèrement. Heureusement, derrière ses compagnons, les membres de la guilde noire ne s’en aperçurent pas.

-On l’a tué, mais la petite garce avait déjà fini son travail. On ne croyait pas les retrouver de sitôt jusqu’à ce qu’on apprenne qu’elle avait une fille, également constelationniste, qui pouvait rouvrir ce monde !!!Finit-il dans un grand éclat de rire qui le fit tousser.

Le mage de feu avait du mal à tenir en place, ils y étaient presque…

Gajil posa la question salvatrice :

-Et vous l’avez toujours avec vous,  la mage des esprits ?...

- Akira. Amène-les. De futurs tueurs de dragons sauront peut –être la  faire changer d’avis, qui sait ?

-ça m’étonnerait, père…Elle est têtue et elle n’a pas l’air de partager notre point de vue…Comme sa mère. Il faudra trouver une alternative…Nous étudions ses clés en ce moment : si elle ne veut pas nous aider, on s’en débarrassera… quand on aura trouvé une autre solution…

En soupirant, il fit sortir les chasseurs de dragons, et les fit traverser de nouveau les longs corridors. Ils descendirent encore plus bas.

Toujours plus bas.

 Natsu commençait à perdre patience. Akira ne remarquant pas les tensions chez les magiciens, il continuait d’expliquer la situation:

-Elle venait sans doute d’une guilde…Elle devait porter  un tatouage sur la main mais on dirait qu’elle l’a effacé. Mon père pensait  qu’elle avait  fini par se rendre à notre jugement, et que c’est pour ça qu’elle a utilisé sa magie, pour nous attirer…Moi je crois plutôt qu’elle veut nous faire perdre du temps. J’ai l’impression qu’elle ne craquera jamais.

Natsu sentit la fierté l’envahir : bien sûr ! Elle ferait tout pour les arrêter !

Mais une partie de lui se sentit mal quand l’homme avait prononcé sa dernière phrase.

Akira les fit entrer dans une salle sombre. Il referma la porte derrière eux puis alluma :

-Et voilà la demoiselle.

Au centre de la salle, Lucy était attachée par les poignets à un crochet qui venait du plafond. Un système permettait apparemment de faire monter ou descendre le crochet et sans doute de la maintenir debout…Mais là, elle était à genoux, le haut de son corps maintenu par ses bras tendus vers le ciel. Elle avait la tête baissée, ses longs cheveux blonds tombant sur le côté, devant sa poitrine.

Mais ce n’est pas ça qui eut raison de Natsu : Ses vêtements étaient lacérés et elle gisait dans une flaque de sang à moitié séchée.

Le mage de feu tremblait mais n’arrivait pas à bouger. Aucun de ses compagnons n’en fut capable sur le moment.

Akira eut un sourire :

-C’est vraiment du gâchis ! Elle est  plutôt pas mal, si elle n’était pas si bornée, je l’aurais bien mise dans mon…

Les mots réveillèrent Natsu qui le coupa dans sa phrase pour se jeter sur lui dans un grognement de rage. Il l’avait plaqué contre le mur, le soulevant au-dessus de lui, une main sur sa gorge, l’autre, enflammée prête à le frapper au visage.

-On risque d’avoir besoin de lui pour nous ramener à la surface... Soupira Rogue.

Il reprit son geste et écrasa sa tête contre le mur dans un bruit sourd. Le dragon se dirigeait lentement vers sa compagne.

-Natsu ! grogna Wendy.

-Le temps que tu soignes Lucy, il sera remis.

Il défît les liens qui la retenaient prisonnière. Elle tomba mollement dans ses bras, inconsciente.

Il s’assit pour mieux la maintenir et ses doigts sentirent  des reflets étranges sur la peau qu’il touchait.

 C’est là qu’il vit l’origine de tant de sang : son dos était nu et couvert de cicatrices plus ou moins anciennes et profondes. Certaines traces, laissées par l'utilisation d’un fouet  et parfois d’un couteau, étaient très  récentes. Vu sa faible constitution, elle n’avait pas dû manger depuis plusieurs jours et sa magie avait sans doute été aspirée en partie par l’engin posé à ses côtés.

Wendy, des larmes roulant en silence  le long de ses joues, s’agenouilla et commença les soins.

Une lumière éclatante se répandit dans la salle. Sting et Rogue restaient près de la porte, en cas d’intrusion et Gajil s’était accroupi, la tête dans ses mains, à côté de leur hôte, pour le remettre dans le droit chemin s’il venait à se réveiller un peu trop tôt.

Wendy s’arrêta, épuisée :

-je peux pas faire mieux pour le moment. Elle ne sera pas en mesure de marcher, mais sa vie n’est plus en danger.

Natsu coucha Lucy dans ses bras, son corps allongé sur le sien. Il lui mit le gilet qu’il portait pour cacher un peu son corps abimé. Il écarta la frange trop longue qui cachait son  visage et eut enfin le courage de la regarder en face.

Il se rendit compte qu’il l’avait oublié. Pas vraiment elle, mais des petits détails qui faisaient que c’était vraiment elle qu’il voyait aujourd’hui. Un grain de beauté dans son cou, l’épaisseur de ses cils, la douceur de sa peau…

Et finalement, elle ouvrit les yeux.

Ses yeux noisette étonnés, une lueur d’espoir passant dans son regard.

Elle leva difficilement sa main pour la porter sur la joue du dragon de feu :

-Natsu ?...dit-elle d’une voix rauque, affaiblie.

Pour la première fois depuis des années, il s’autorisa à pleurer. Des sanglots bruyants, faisant partir avec eux son angoisse, sa détresse, tout ce qu’l avait vécu pendant leur séparation. Il avait plongé son visage au creux du coup de Lucy pour le cacher. Mais les soubresauts de son corps le trahissaient.

-Natsu…C’est réel ?...murmura-t-elle.

-Oui. Pleurait-il.

Sa main retomba et elle eut du mal à la monter jusqu’à sa gorge. Le mage de feu se recula légèrement et vit sa bouche sèche demander quelque chose. Il comprit de suite :

-Wendy, de l’eau, vite !

Le regard faible de la gardienne des clés  essaya de voir derrière Natsu, mais la jeune chasseuse de dragon arriva dans son champ de vision avec une gourde qu’elle porta à sa bouche. Elle lui sourit avant de boire, d’abord lentement puis par grande gorgées.

-Faudrait pas trop qu’on traine. Ajouta une voix grave.

Lucy finit de boire avant de demander d’une voix plus affirmée :

-Gajil ?

Il s’approcha d’eux :

-Salut, bunnygirl.

Aucun sarcasme, pas d’ironie. Il était vraiment heureux de la revoir. Ses yeux reflétaient son émotion et  un sourire soulagé s’étala sur son visage :

-Tu devineras jamais qui est venu ?...ajouta-t-il en faisant signe aux autres de venir.

-Sting, Rogue ?...Mais…

Ils sourirent et enlevèrent leurs vestes pour laisser voir la marque de Fairy Tail dans leur dos.

Lucy laissa ses larmes couler en souriant à son tour. Elle leur montra sa main où son tatouage se trouvait auparavant.

Elle n’avait plus assez de magie pour la faire réaparaitre.

Natsu posa sa paume au-dessus puis la retira pour laisser voir le symbole rose de leur guilde sur la main de la gardienne des esprits.

-Mes clés sont dans la salle à côté, ils ont mis un sortilège dessus pour qu’aucun de mes esprits ne puisse venir.

Sting s’y précipita.

-NatsuSakura, tu…

Il la coupa :

-Tout va bien, on en parlera en rentrant, d’accord ?...Mais je te jure que tu vas en mettre du temps à te faire pardonner, et…

Il s’arrêta, elle venait de s’évanouir.

-WENDY !

-Ce n’est rien, elle a besoin de repos. Dit-elle en caressant son front.

Sting entra, brandissant les clés de Lucy :

-Bon, on y va ?!

-Allons rencontrer « nos dieux » ! grogna Natsu en se levant, Lucy dans ses bras.