Joyeux anniversaire!

par keiko.42

Natsu leur raconta aux deux exceeds  tout ce qu’il savait, et après une autre crise de larmes, Happy demanda :

-Comment tu fais pour rester aussi calme ? snifm

-Parce que je le dois…Pour Sakura.

Et dans sa voix, les chats sentirent à quel point cela lui était difficile.

Carla pris la patte de Happy dans la sienne un air déterminé sur le visage.

-D’accord ! Mais…Lucy…

-Tu n’es pas au courant, dit Natsu une lueur d’espoir dans les yeux, le plan de Reby ?...

-Non…

L’homme leur expliqua les rumeurs qu’ils avaient lancées :

-Quand ils viendront nous chercher, on les suivra bien gentiment.

-Tu crois qu’ils ont toujours Lucy ?...reniflait encore Happy, un peu sceptique.

Là, il marquait un point…Comment savoir s’ils la garderaient en vie jusque-là ?...Etait-elle assez importante à leurs yeux ?...Oui, sinon ils ne l’auraient pas poursuivis sans relâche…Mais le doute persistant, Natsu demanda :

-Carla, je sais que tu as du mal à avoir des visions précises, mais…

Elle comprit de suite et se concentra sur Lucy.

Ils avaient tentés l’expérience au début, mais toutes ses tentatives n’avaient servi à rien, elle voyait parfois son visage mais elle ne la situait jamais…Son don marchait aléatoirement et rarement quand les personnes qu’elle voulait visualiser étaient aussi loin d’elle…

Cette fois elle vit Lucy, agenouillée, les bras tendus, attachés par une corde au plafond d’une sorte de cachot où ne transperçait aucune lumière. Son visage était  baissé, couverts de ses cheveux blonds, bien plus longs qu’auparavant, dont les pointes semblaient baigner dans une flaque de sang.

Carla sursauta et la vision s’arrêta.

-Alors ?...

Carla hésita mais dit simplement à Natsu que Lucy  était toujours en vie et qu’elle avait l’air de souffrir mais qu’ils avaient sans doute encore besoin d’elle. Elle ne lui dit rien de son état, sachant qu’il devait garder la tête froide pour sa fille en attendant le jour fatidique…

Natsu quittait rarement sa fille, ils passaient tout leur temps ensemble, le plus souvent à la guilde où les autres membres ne se lassait pas de la voir courir partout poursuivant,  ou poursuivie par, Shaolan. Dès qu’ils en avaient l’occasion, les deux enfants étaient ensemble, et leurs petits jeux enfantins se terminaient souvent en démonstration de magie.

Pour contenir les flammes de Sakura et les pointes d’acier de Shaolan qui partaient dans tous les sens, leurs pères avaient décidé de les entrainer un minimum pour leur apprendre à contrôler leur pouvoir…Suffisamment pour ne pas détruire la guilde.

Bien sûr, à leur âge ils avaient commencé leur apprentissage de la magie des dragons, mais ne sachant pas trop comment passer le flambeau en douceur (sinon Reby aurait hurlé au scandal) ils avaient demandé l’aide de Wendy puis de Sting et Rogue qui étaient enfin rentrés de leur mission.

Les journées s’organisaient souvent de cette façon : le matin, les enfants étudiaient avec Reby et l’après-midi ils s’entrainaient un moment  avant d’aller jouer dans la cour de Fairy Tail sous l’œil bienveillant de Macaroff, qui aimait se prélasser et les regarder se chamailler en riant.

Erza et Gérald partait très souvent pour des missions de rang S-S et revenaient les bras chargés d’étranges cadeaux  pour les deux petits chasseurs de dragons, tels que des dents de démons, ou des petits objets magiques rarissimes…

Jubia et Grey passait à la guilde dès qu’il le pouvait, leur petit  garçon d’un an et demi leur laissant rarement le temps de se reposer. Sakura et Shaolan jouaient alors aux grands frères avec le petit, le promenant dans sa poussette de table en table, en saluant les membres…

Ce jour, là, Sakura poussait le petit  Eriol (Clamp again) vers Wendy et Roméo qui s’enlaçaient :

-Ne regarde pas mini-grey !

Sakura cachait les yeux du bébé, qu’elle avait ainsi nommé car la ressemblance avec son père était troublante.

Shaolan, à ses côtés, regardait le couple qui, dans leur bulle, ne les avaient pas encore remarqués…

La question qui taraudait l’esprit du petit garçon franchit ses lèvres et il cria presque :

-Comment on fait les bébés ?! Lança –t-il d’un air sérieux.

Ce qui eut pour effet de détourner toutes les têtes présentes de leur côté.

Wendy et Roméo, qui rougirent et se séparèrent aussitôt les paroles prononcées, ne sachant quoi répondre regardèrent autour d’eux  les autres membres qui s’esclaffaient en silence, refusant de leur apporter leur aide.

Sakura attendait elle aussi la réponse du couple et regardait de façon insistante Eriol puis Grey et Jubia se demandant effectivement d’où il était venu…

Natsu arriva à temps, passablement énervé. Il prit sa fille par le bras et la traina à la table de Grey et Jubia en ramenant leur fils auprès d’eux.

Shaolan, qui voulait connaitre le fin mot de cette étrange histoire, suivait le dragon de feu de prêt, poussant son amie à poser elle aussi la question :

-Papa ?...

-Oui ?

-D’où ils viennent les bébés ?

-…pas de votre âge…marmonna-t-il.

Les enfants se regardèrent :

-On saura quand ?

-Pas avant très très trèèèèèèèès longtemps !

Il aurait voulu sermonner  le fils de Gajil, mais comment en vouloir à une bouille d’ange pareille ?! Et puis il était trop jeune pour comprendre…Mais le jour où il comprendrait, Natsu s’était promit d’avoir une petite conversation d’homme à homme avec lui.

 

Le temps passa ainsi rapidement. La joie de vivre revenait avec la nouvelle génération de Fairy Tail.

Et avec l’arrivée du printemps et des fleurs de cerisiers, arrivait l’anniversaire de Sakura. Comme elle avait répondu à son père qu’elle voulait juste que Lucy soit là le jour de son anniversaire, plus personne n’osa demander à la petite fille ce qu’elle voulait comme cadeau.

Une grande fête fut organisée dans la guilde. Un « Joyeux anniversaire Sakura » était écrit en lettres de lumière en l’air, les tables avaient été poussées pour laisser  place à une piste de danse et étaient alignées les unes  derrière les autres pour accueillir la quantité effroyable de nourriture commandée pour l’occasion. Erza avait insisté pour que le gâteau d’anniversaire soit un gigantesque fraisier, pour le plus grand plaisir de la petite, qui, au contact de la reine des fées, avait décidé que c’était son nouveau met favori ! Le monument trônait donc sur la table du milieu, autour duquel s’agglutinaient une tonne de cadeaux.

Une musique joyeuse résonnait dans le hall ainsi aménagé et la plupart des membres dansait déjà sur la piste.

Pour l’occasion, Natsu avait offert à sa fille une petite robe verte légère et Reby s’était amusée à attacher ses longs cheveux avec une tresse qui partait d’ un côté de sa tête et en faisait le tour pour finir en chignon.

A peine arrivés que Shaolan avait déjà embarqué la fillette pour courir parmi les invités en riant.

Natsu s’assit un instant, discutant avec Gajil et Sting. Puis Happy voleta vers eux, tenant sa fille par la taille avec sa queue, suivit de près par Lily, qui en faisait autant pour Shaolan, d’un air réprobateur.

-Ils ont failli détruire l’estrade…encore. Annonça le chat noir en posant le garçon qui boudait, les bras croisés sur le torse.

-Natsu, elle me fatigue, elle arrête jamais de bouger ! lança son comparse en plaçant la fillette sur les genoux de son père.

-Toi tu vas te faire engueuler par ta mère!

-Mais papa…

-Pas de mais ! Si je te couvre encore, Reby va me tuer !

-On vous l’avait dit, pas de magie à l’intérieur, Sakura !

-Oui papa.

Sting rigolait et pris la défense des petits :

-Allez quoi, ils ont failli la brûler…personne à besoin de savoir. Et…Si j’ai bonne mémoire, j’en connais qui détruisait tout sur leur passage…

- La fermes, toi ! Menaça Gajil

-Sale cafard !marmonna le mage de feu.

-C’est vrai ? lancèrent les deux enfants en même temps, une expression admirative sur le visage qui ne put que dérider leurs paternels.

Ils se calmèrent et décidèrent de les couvrir, une fois de plus, puisque rien, cette fois n’avait été endommagé. Natsu prit sa fille dans ses bras et l’emmena sur la piste de danse.

Il la fit virevolter  et tournoyer au son de la musique rock, et quand il fut fatigué, il demanda à Gajil de prendre le relais. Le mage de feu avait fait passer le mot : tout faire pour qu’elle oubli l’absence de sa mère en ce jour.

Le dragon d’acier lui raconta alors l’une de ses missions périlleuses. Il avait sur l’un de ses genoux son fils, et sur l’autre, Sakura, qui le regardait tous les deux comme un dieu vivant.

Natsu soupira, se disant qu’il devait en rajouter des tonnes !

La soirée se passa sans encombre. Tout le monde riait et Sakura semblait beaucoup s’amuser.

Lorsque le dragon de feu entendit Mirajane chanter un petit slow pour les couples présents, il ne put s’empêcher de les regarder tour à tour : Erza et Gérald, qui avait mis tant de temps à se retrouver, libres ; Gajil et Reby, qui avait failli mourir lors de son accouchement ; Grey et Jubia, qui avaient eu tant de mal à tomber enceinte ; Wendy et Roméo, qui si jeunes avaient déjà dû affronter la mort à plusieurs reprises...

Natsu se souvenait de la dernière fête donnée ici en présence de Lucy…Ils étaient, jeunes, insouciants, ils ne dansaient pas.

 Il avait refusé, par ce qu’il n’avait jamais appris à danser… et Lucy lui avait souri, lui disant que finalement elle préférait rester là, à discuter avec lui. Alors ils avaient discuté, de leur futur appartement, de leur futur tout court. Ils n’avaient jamais vraiment  parlé enfant, pensant sans doute qu’ils verraient ça plus tard…

Il se souvint que c’est cette nuit-là qu’il avait décidé de la demander en mariage.

Ils avaient regardé les étoiles en rentrant. Elle riait. Il l’avait trouvé encore  plus belle , alors qu’il ne pensait pas ça possible.

 Peut-être la clarté de la nuit, peut être les étoiles qui se reflétaient dans ses yeux avant qu’elle ne les fermes pour l’embrasser. Il se souvint de la nuit torride qu’ils avaient passée et arrêta ses pensées là, quand le rire de sa fille le tira de sa torpeur.

 

Elle dansait maintenant avec son meilleur ami, Happy et Carla à leurs côtés pour les surveiller, l’air de rien.

Faisant le lien avec ses dernières pensées, il espérait en rougissant de colère, que jamais Shaolan ne découvrirait ce genre de chose avec sa fille !

-Si seulement  les enfants ne grandissaient jamais…soupira-t-il.

Gajil posa une main sur l’épaule de son compagnon de route :

-C’est ce que je me dis tous les jours ! Ça passe tellement vite…

La musique finit par se calmer et Erza aida Sakura à couper l’énorme gâteau à l’aide de sa plus grande épée.

Les autres membres étouffaient leurs fous rires, car Erza était toujours sérieuse quand il s’agissait de fraisier et on voulait éviter les effusions de sang pour les sept ans d’une petite fille.

Le ventre plein, la fillette emmena Shaolan et son père vers les cadeaux et commença à les ouvrir un par un :

Des vêtements, des bijoux, des jouets, des livres…

Elle remercia tour à tour tous les membres de la guilde dans une tournée générale de bisou et fini par son ami, en écrasant ses lèvres sur sa joue dans un baiser sonore.

La fête finie, Natsu ramenait Sakura, dans ses bras, qui commençait à s’assoupir  au rythme de ses pas. Elle finit par s’endormir complètement une fois dans son petit lit, collé au lit deux places, Happy et Carla dormant aux côtés de la fillette, comme à leur habitude depuis un certain temps.

Natsu s’allongea à son tour, embrassa sa fille sur le front et murmura :

-Elle sera là pour ton prochain anniversaire…

 

Quelques jours plus tard, alors que les enfants jouaient à la guilde sous la surveillance de Sting et Rogue qui leur montraient leur talents, Natsu, suivis de près par Gajil et Wendy ouvrit les portes à la volée et hurla :

-ILS ARRIVENT DANS DIX MINUTES !

Tous se retournèrent et devant le regard furieux de Natsu et l’air sérieux et tendus de ses deux acolytes, ils comprirent de suite à quoi il faisait allusion.

Reby embrassa son fils puis Sakura :

-Asuka, emmènes les chez Jubia, je viendrais les chercher après.

La jeune fille acquiesça.

Elle commençait à embarquer les deux enfants quand ils se mirent à taper du pied et crier à l’injustice !

-Taisez-vous tous les deux, et partez avec Asuka ! ordonna Reby

-Sinon je m’occupe de la punition ! Menaça Gajil

-Mais…marmonna Sakura.

-Sois sage.

-Papa…

Il daigna enfin la regarder et elle recula un peu.

 Il se radoucit, la pris dans ses bras un instant en murmurant :

-C’est pour ramener ta mère, ça vaut le coup de rester à l’écart un moment, non ?...

Les chasseurs de dragons avaient demandé aux exceeds de protéger les enfants qui s’éclipsaient par la sortie arrière. Tous les membres présents faisaient face à la porte.

Simple mesure de sécurité puisque si les dieux dragons venaient, c’était d’abord pour les pouvoirs des chasseurs de dragons, ils ne comptaient sans doute pas combattre…

Un homme encapuchonné avait accosté Gajil dans la ville voisine, lui disant qu’il voulait rencontrer ses comparses. Il s’était donné rendez-vous à la guilde.

-Ils arrivent…