La pluie

par chibi-tenshi

Juvia aime la pluie, c'est son élément, elle est une fille de l'eau. Peu de gens aiment la pluie, peu de gens aiment Juvia. Jusqu'à un certain jour, un jour où le maître de Phantom Lord lui a donné une mission. Une mission particulière que la mage a accompli avec facilité, à l'aide de son eau bien-aimée. Seulement, son maître, José n'a pas prévu un détail lorsqu'il a accepté cette requête paraissant simple, les représailles.

Et pas les représailles de n'importe qui, celles des membres de la turbulente Fairy Tail et redoutable Fairy Tail, il leur a enlevé l'une des leurs. Leur vengeance a été terrible, et ça, José ne s'y est pas attendu, résultat, cela a causé sa perte. Après ceci, Juvia, qui entre temps est tombée éperdument amoureuse d'un membre de la guilde adverse, s'est rendue compte que l'important dans une guilde, c'est les amis, qui constituent une véritable famille, la famille qu'elle n'a jamais eu. Et cette famille, est unie et soudée, prête à tout pour sauver les personnes précieuses qui en font partie. "Précieux camarades", voilà un terme inconnu à Juvia qui ne connait que la solitude, mépris et rejet des autres depuis toute petite.

Aujourd'hui, elle n'est plus seule, elle fait partie de la grande famille de Fairy Tail, et elle s'y épanouie pleinement, elle aime sa nouvelle vie. Désormais, elle a des amis qui la soutiennent et qu'elle soutient. Maintenant, il ne pleut plus sur son passage, maintenant, il fait beau.
Elle qui n'a jamais vu le soleil, elle le trouve resplendissant et magnifique, et elle-même, est resplendissante et pleine de joie de vivre.

Mais bien sûr, elle aime toujours la pluie, qui reste sa plus fidèle compagne, à jamais. Et de plus, l'eau et la glace sont compatibles, n'est-ce pas ? Alors, tout est bien qui finit bien, un large sourire d'amour transi naquit sur son visage à cette pensée et elle prit la décision d'aller de ce pas rejoindre l'amour de sa vie, qui se trouve non loin d'elle, à bavarder et rire allégrement avec une certaine blondinette, ce qui, évidemment, la mit soudainement dans une grande fureur, dont le bâtiment fit les frais. La journée a bien commencé pourtant...