Chapitre 7 : Le secret des pierres et son Gardien

par Tatsushi-chan

Chapitre 7 : Le secret des pierres et son Gardien

Le portail dimensionnel s’ouvrit pour l’une des dernières fois de cette aventure, éjectant nos mages sur un terrain qui leur était inhabituel et pour cause, il s’agissait de sable. Natsu poussa une exclamation dégoûtée lorsqu’il se rendit compte de la poussière et des grains fins qu’il avait absolument plein la bouche. Ils se redressèrent tous tant bien que mal en époussetant leurs habits et Erza demanda :

 - Où sommes-nous exactement ?

Chioné allait répondre mais une voix non loin d’eux la devança :

 - Dans le royaume de Desierto, à des milliers de kilomètres à l’Est de celui de Fiore.

Ils tournèrent la tête dans la direction d’où provenait la voix et découvrirent trois personnes devant eux.

Celle qui venait de parler était une jeune femme aux cheveux d’une étrange couleur rouge délavé et au regard orangé, attachés en tresse et était habillée comme une écolière, avec un uniforme noir et rouge, elle portait également un long sabre de la même couleur que ses cheveux qui semblait avoir une certaine valeur. Elle se tenait debout, les bras croisés, comme si elle les attendait depuis quelques temps, ce qui était sûrement le cas.

A côté d’elle, assise sur un rocher, se trouvait une autre jeune femme de leur âge, aux cheveux roses et courts, aux yeux argentés fixés sur eux avec un sourire, l’air tout de même plus accueillante que sa camarade, elle portait un sweat noir agrémenté de motifs jaunes et bleus ainsi qu’un short, avec, dans les bras, le troisième de cette petite troupe, un chat au pelage de jais strié de bleu turquoise, avec une touffe de poils à chaque oreille et chaque joue.

 - Vous êtes enfin arrivés, continua la jeune femme au sabre. Cette chaleur est insupportable !

 - Qui es-tu ? demanda alors Chioné. Je n’ai pas été prévenue que quelqu’un nous viendrait en aide pour trouver la dernière pierre.

 - Ah bon ? Le Maître des Dimensions a peut-être oublié alors, répondit la jeune femme aux cheveux roses toujours assise sur son caillou.

Elle se leva et alla à leur rencontre, le sourire aux lèvres, déposant le chat qu’elle avait dans les bras sur le sol.

 - Je m’appelle Alizée, fit-elle. Cette fille un peu grognon c’est Ruby et le chat là, c’est Zeke, mon Exceed.

 - Tu es une Dragon Slayer ? demanda du tac au tac Natsu qui l’avait senti en le reniflant.

 - Oui, c’est exact, fit-elle. Le Maître nous a envoyés vous chercher ici, c’est nous qui allons vous mener à la dernière pierre.

 - Où se trouve-t-elle exactement ? questionna Erza.

 - Dans une grotte au fin fond du grand désert de ce pays, enchâssée dans un sablier géant qui régulerait apparemment le cours du Temps, mais bon, ce n’est qu’une légende, expliqua rapidement Ruby.

 - Qu’est-ce qu’on attend alors ? Partons tout de suite ! fit Grey en remontant son sac de voyage sur l’épaule.

Les autres acquiescèrent et voulurent partir à sa suite mais Ruby les héla :

 - Une minute !

Ils se retournèrent vers la jeune femme qui était en train de fouiller dans le sac qu’elle portait juste avant, sortant de longues bandes de tissu que les mages identifièrent comme étant des châles.

 - Avec le vent chaud qui souffle et tout ce sable, il vaut mieux mettre ça si on ne veut pas finir aveugle au bout de cinq minutes, se justifia-t-elle en leur distribuant.

Tout ce petit monde enroula le tissu tant bien que mal autour de sa tête, et Natsu commença à se moquer ouvertement de Grey jusqu’à ce qu’Erza lui jette un regard noir qui le calma immédiatement, puis ils purent partir. Ruby ouvrait la marche tandis qu’Alizée se tenait plus à l’arrière avec le mage de feu qui était surexcité d’être tombé sur une autre Dragon Slayer, et quémandait déjà un combat, que la jeune femme accepta une fois que la dernière pierre serait en leur possession.

La jeune femme devant tenait une carte à la main, qu’elle déchiffrait tant bien que mal avec le vent qui battait autour d’eux, pendant que la mage de rang S à ses côtés s’extasiait sur le sabre qu’elle portait au côté, se demandant où elle pourrait en trouver un semblable. Pendant ce temps, les trois Exceeds Carla, Happy et Zeke avaient fini par se faire porter, où sinon ils auraient vite été emportés par les violentes bourrasques, n’ayant pas la force nécessaire dans leurs ailes d’y résister.

Ils avançaient depuis presque une heure maintenant et il n’y avait toujours pas de changement à l’horizon, ce qui commençait à en inquiéter quelques-uns.

 - C’est encore loin ? cria la voix devenue sèche de Lucy par-dessus le vent hurlant.

Ne recevant aucune réponse, cela ne la rassura absolument pas et elle trottina en faisant attention à ne pas tomber pour rejoindre Ruby avant de reposer sa question.

Cette dernière soupira légèrement et releva la tête de sa carte en continuant à marcher droit devant elle. Lucy l’observa un instant puis supposa, inquiète mais également amusée :

 - On est perdus ?

La mage en face d’elle gonfla les joues, vexée, et répliqua :

 - Quoi ?! Mais bien sûr que n—kyaaah !

Elle fut brusquement interrompue dans sa phrase lorsque son pied s’enfonça dans un trou dans le sable, lui faisant lâcher un cri aigu et plutôt gênant. Fou rire général pour Chioné ainsi que les autres mages.

 - Mais aidez-moi bande d’idiots ! clama Ruby, en tapant du poing dans le sable chaud.

Toujours pliés en deux, ce fut Alizée qui s’approcha d’elle, les larmes aux yeux et se retenant de rire du mieux qu’elle pouvait, avant de lui tendre la main car à force de gesticuler, elle s’était enfoncée jusqu’à la poitrine. La Dragon Slayer commença à la tirer dans sa direction, avant que sa camarade lui demande d’arrêter car elle s’enfonçait aussi.

 - Qu’est-ce que…commença la jeune femme, surprise. Il fait pourtant trop sec pour des sables mouvants !

Erza décida d’intervenir à son tour et se dirigea vers leurs deux guides, sauf qu’elle se prit les pieds dans une grosse roche cachée par les dunes, et elle glissa avant de s’étaler aux côtés des deux autres. A peine calmés, Grey, Lucy, Happy, Wendy, Natsu et Chioné repartirent dans un fou rire général, même Carla n’arrivait plus à se retenir, ils étaient à deux doigts de se rouler par terre et on entendait plus qu’eux. La rousse allait leur proférer une menace quand un « CRAC ! » les coupa soudain en plein dans leur rire.

La constellationniste regarda autour d’eux avant de voir une fente s’ouvrir dans le sable, ce dernier s’écoulant à l’intérieur.

 - Attention !! prévint-elle.

Malheureusement trop tard, la fente s’élargit tout autour d’eux, et dans un concert de cris surpris, la troupe entière tomba dans un trou en même temps que le sable.

 

XoXoXoX

Lucy fut la première à se relever, se frottant la tête, remarquant qu’elle avait du sable partout sur elle, même dans les cheveux. Elle lâcha une exclamation énervée, mais se retint de rire à nouveau en voyant la plupart de ses camarades emmêlés dans une boule de bras, de jambes et de têtes, surtout Chioné dont les jolis cheveux blancs avaient une teinte sablée à présent. Dans un brouhaha, ils arrivèrent à se défaire les uns des autres avant que Ruby ne lâche soudain :

 - Je savais bien qu’ont étaient pas perdus ! Je ne me perds jamais, moi !

Tout en disant cela, elle pointait du doigt un chemin taillé dans la roche qui semblait s’enfoncer à l’intérieur même de la terre. Ils levèrent les yeux et virent la large fente par laquelle ils étaient tombés et dans laquelle s’écoulait encore un peu de sable qui leur tombait dessus.

 - Ouais, c’était surtout un coup de chance, la taquina Alizée.

 - Pas du tout, je ne pouvais pas savoir qu’on se trouvait au-dessus des ruines, moi ! répliqua Ruby en reniflant d’un air presque suffisant.

Autour d’eux, les murs de la grotte étaient couverts de peintures et dessins à l’air anciens, faits d’une matière noire qui leur était inconnue.

 - Vous croyez que ça représente quoi ? demanda Wendy en fixant le plus grand de tous, juste en face du couloir qu’il leur faudrait apparemment emprunter.

Les autres la rejoignirent devant la large surface peinte sur près de deux mètres et quatre de haut, et observèrent pour essayer de deviner. Il y avait une sorte d’énorme huit couché sur le côté, comme le signe de l’infini même s’il était bien plus stylisé, mais le plus intriguant c’était la gigantesque forme qui était enroulée autour, avec de gigantesques ailes peintes en noire, mais comme à la va-vite, et une tête assez étrange avec deux yeux perçants dont ils n’arrivaient pas à déterminer de quoi il s’agissait.

 - On dirait un lézard avec des ailes d’oiseau, constata simplement Natsu.

Aucun ne répondit, plutôt blasé de la réponse.

 - Et si on y allait ? proposa Alizée pour rompre le silence qui venait de s’installer, reprenant Zeke dans ses bras qui semblait décidément avoir la flemme de marcher aujourd’hui.

Tout le monde approuva et épousseta tant bien que mal ses vêtements et ses cheveux, avant de suivre Ruby dans le couloir de pierre assez étroit en face de la peinture.

 - J’ai l’impression qu’on va étouffer…se plaignit la mage des cieux en fronçant le nez, n’aimant pas les espaces étroits qui la mettaient mal à l’aise.

 - J’espère que ce ne sera pas très long, ajouta Lucy, d’accord avec son amie.

Ils continuaient d’avancer, en ayant en prime l’impression que le passage se rétrécissait de plus en plus à chaque pas. Les torches suspendues de chaque côté menaçaient même de mettre le feu aux cheveux des plus grands.

Ils débouchèrent enfin sur une salle, quittant la galerie pour un air moins étouffant. Pendant que tout le monde s’étirait et faisait une petite pause, Ruby et Alizée observèrent les lieux pour voir s’ils correspondaient à ce qui était écrit sur la carte avec des runes.

Ils étaient sur un large promontoire rocheux, avec un escalier sur leur gauche, qui menait à un autre un peu plus bas et ainsi de suite. En se penchant au bord, la Dragon Slayer ne put voir que du vide noir comme la nuit, et elle recula légèrement. Étant un peu maladroite, elle ne voulait pas prendre le risque de tomber là-dedans et mourir en se brisant le cou sur un rocher en contrebas.

Les deux guides firent donc la pause avec Chioné et les mages de Fairy Tail, puis la blanche décida de reprendre la route, jetant un coup d’œil à la carte par-dessus l’épaule de celle qui la possédait.

 - Il faut descendre tout en bas, c’est ça ?

Ruby acquiesça et ils se mirent en route, descendant tous ces escaliers les uns après les autres, s’enfonçant davantage à l’intérieur.

 - On doit vraiment être loin sous terre, constata alors Grey.

Il montra aux autres le plafond de pierre au-dessus de leurs têtes, ou du moins ce qu’ils pouvaient en distinguer vu qu’il était aussi sombre que le vide en contrebas. Ce qui les intriguait surtout, c’était le long glissement sinueux de sable qui partait d’un minuscule trou dans le plafond et s’écoulait vers le bas, sans voir jusqu’où exactement. Surtout qu’ils avaient dû mal à voir, même la multitude de torches accrochées dans les murs et plantées dans le sable et entre les creux de quelques rochers ne suffisaient pas.

 - Vous ne trouvez pas que c’est trop calme ? demanda Lucy, légèrement inquiète.

 - Ne dis pas ça ! contra Erza. C’est le meilleur moyen pour—

Un rugissement strident la coupa dans sa phrase, faisant figer toute la troupe.

 - —avoir des problèmes, termina la rousse, blasée.

Le rugissement reprit, avec cette fois des bruits d’air brassé. Alizée, courageuse (ou plutôt inconsciente) s’approcha juste au bord de l’un des escaliers large de deux mètres qu’ils empruntaient pour descendre, et se pencha pour regarder. Le cri fusa dans sa direction, bien plus proche, et elle recula en glapissant :

 - C’est quoi ce truc ?!

La bête se montra alors devant eux, battant frénétiquement des ailes pour se mettre à leur hauteur. On aurait dit une sorte de Ptérodactyle, parsemé de plumes fluos.

 - Un canard radioactif !!!! s’écria Natsu d’un air ravi.

Alizée éclata de rire à ces mots tandis que Ruby se tapait le front, choquée.

 - Qu’on me rappelle pourquoi le maître des dimensions a fait appel à eux… ? demanda-t-elle à Chioné qui répondit seulement d’un air las :

 - Meilleure guilde de Fiore ?

Elles soupirèrent de concert tandis que la deuxième guide avait déjà décidé de régler son compte à la bête en compagnie du mage de feu, mais à ce moment-là, deux autres Ptérodactyles apparurent de sous les escaliers, si rapidement que personne ne les avaient vu venir.

Grey et Erza décidèrent de s’occuper d’un pendant que Ruby et Chioné faisaient l’autre, laissant le troisième aux deux Dragons Slayers. Lucy et Wendy quant à elles avaient sagement décidé de rester à l’écart, connaissant la force un peu dévastatrice de leur équipe. Zeke, Happy et Carla étaient en train de parier le temps que tiendrait l’escalier avant de s’écrouler, les faisant courir jusqu’à la prochaine plate-forme.

Effectivement il ne tint pas longtemps, les coups d’épées violents d’Erza eurent définitivement raison de lui et ils s’enfuirent en courant alors que les marches se décrochaient là où ils se trouvaient une seconde auparavant.

Une fois arrivés, haletants sur la plate-forme rocheuse, le combat n’était pas fini pour Alizée et Natsu qui n’avaient même pas eu le temps d’attaquer avec la furie de Titania, alors ils s’y remirent :

 - Hurlement du Dragon lunaire ! s’exclama la rose en envoyant grâce à un flot de magie argentée le dinosaure sur le mage de feu qui le grilla avec un coup de poing définitif.

 - Voilà ! s’exclama-t-il, tout content, récupérant au passage une plume d’un vert fluo qu’il se planta dans les cheveux, provoquant le fou rire de sa partenaire de combat.

Il se tourna vers cette dernière et ajouta :

 - Ton élément est classe !!

Elle eut à peine le temps de le remercier que Ruby les poussait à continuer leur route, ayant bien assez perdu du temps selon elle. Grommelant, ils reprirent le chemin, s’enfonçant davantage encore dans les profondeurs, tout en faisant des pauses régulières.

 

XoXoXoXoX

Ils arrivèrent enfin tout en bas deux heures plus tard, les jambes lourdes et avec en plus une légère envie de dormir à cause de la pénombre qui régnait dans cette gigantesque grotte souterraine. Ils remarquèrent alors que les plate-formes qu’ils avaient passées les unes après les autres étaient soutenues par de gigantesques piliers montant à des hauteurs vertigineuses, se perdant dans le noir au-dessus de leurs têtes.  Le filet de sable qui tombait du plafond et qu’ils avaient vu à la sortie du tunnel, tombait en réalité droit dans un énorme sablier avec une ouverture sur le dessus, qui devait mesurer dans les cinq mètres de haut, ce qui était assez impressionnant. L’objet était posé sur une pile de sable et celui qui s’écoulait à l’intérieur était doré, éclairant les alentours d’une délicate lumière légèrement tamisée.

Tout cela donnait aux lieux une lueur enchanteresse dont ils apprécièrent le spectacle. Grey coupa leur observation en les appelant, désignant quelque chose du doigt.

Tout en haut du sablier, qui était d’ailleurs cerclé d’or pur, ce qui aurait fait la joie d’un certain dragon qu’ils avaient croisé auparavant, se trouvait d’enchâssé, la dernière pierre qu’ils recherchaient, et éclairait autant que le sable, d’une lueur jaune tirant sur le doré.

 - Comment on va faire pour la récupérer ? demanda la mage des Cieux, se tordant le cou pour mieux voir.

En guise de réponse, Natsu se dirigea vers le sablier dans certainement l’intention de le détruire et récupérer ce qu’ils étaient venus chercher, mais Erza l’arrêta d’un geste. Le mage de feu lui jeta un regard interrogateur et elle expliqua alors :

 - Rappelle-toi de la peinture que nous avons vue à l’entrée du tunnel, elle représentait une drôle de créature, et je ne pense pas qu’il s’agissait des trois Ptérodactyles de tout à l’heure, mais de quelque chose de plus gros.

Calme pour une fois, le Dragon Slayer acquiesça alors, faisant légèrement bouger la plume plantée dans ses cheveux. Une voix s’éleva alors tout près d’eux, caverneuse, s’adressant à Natsu :

 - Ton amie a raison.

L’interpellé sursauta légèrement, observant les alentours, essayant de repérer le possesseur de la voix à l’aide de son odorat, mais la poussière des lieux le fit seulement éternuer. Il n’eut pas à chercher bien longtemps car, derrière le sablier et sur la gauche, le mur de pierre de la grotte se mit à bouger sous les yeux écarquillés de la troupe.

 - Reculez ! prévint Ruby au cas-où.

L’écoutant, ils firent quelques pas en arrière, observant avec inquiétude le pan du mur qui se décrochait totalement tout en se secouant, faisant apparaître une patte après l’autre, une longue queue, deux gigantesques ailes garnies de plumes à l’air doux, et une tête…qui les laissa sans voix. Maintenant, la peinture noire qu’ils avaient vue prenait tout son sens.

 - C’est un Sphinx ! s’écria Lucy, plus que surprise, mais ravie d’en avoir un sous les yeux, alors qu’il s’agissait d’une créature mythologique.

 - Comment ?! siffla la créature d’un air furieux. Ne m’insulte pas, petite insolente ! Je suis une Sphinge !! Une femme !

La blonde s’excusa immédiatement, avant que la bête ne se décide à l’écraser, mais elle ne put s’empêcher de demander :

 - Normalement, les Sphinx et les Sphinges n’ont pas d’ailes…

 - Et alors ? releva l’autre. Depuis quand doit-on suivre à la lettre les mythes et les légendes nous concernant ? Les idiots d’humains nous confondent juste avec les Hippogriffes !

Lucy acquiesça, ayant lu pas mal de bouquins, elle s’y connaissait et comprenait totalement la Sphinge, contrairement aux autres toujours perdus, en mode bug.

 - Comment vous appelez-vous ? continua la constellationniste.

 - Sakuran, répondit obligeamment la Sphinge.

 - Ooooh, comme la fan de la dernière fois !!! coupa Natsu, tout content en s’approchant d’elles.

 - Comment oses-tu me comparer à une humaine ?! releva la créature, le fusillant du regard.

 - Et puis elle c’était Sakura, pas Sakuran Natsu, soupira la blonde auprès de son ami.

 - Dites, vous pourriez nous attraper cette pierre ? demanda le mage de feu en ignorant la remarque de son amie, désignant la roche jaune qui se trouvait dans le sablier.

 - Ce ne sera pas aussi facile, répliqua la gardienne, un petit sourire au coin de son visage, celui d’une femme gigantesque.

 - Ah bon ? demanda le rose d’un air enfantin.

 - Je suppose qu’elle va nous poser des questions, fit remarquer Alizée en approchant à son tour.

 - C’est exact, répondit Sakuran tout en s’étirant. J’espère que vous êtes prêts ? Il y en aura cinq en tout.

Lucy acquiesça. Vu l’absence de Levy, elle était la mieux qualifiée pour répondre aux énigmes de la Sphinge. Les autres acceptèrent donc de la laisser participer.

 - Par contre, ce sera une personne pour chaque énigme, et une seule faute vous fera perdre, il n’y a pas de seconde chance.

La constellationniste voulut crier à l’outrage mais les imposantes griffes de son interlocutrice les firent s’abstenir.

 - Première énigme, déclara la Sphinge. « Le matin, je suis à quatre pattes, à midi sur deux pattes, et au coucher du soleil je marche sur trois pattes. Qui suis-je ? »

La blonde retint un ricanement en entendant cette énigme qui était plus que connue. Préférant se réserver pour une autre un peu plus difficile, elle se tourna vers ses amis et c’est Carla qui donna la réponse tout aussi mythique que la créature ayant posé la question :

 - C’est l’Homme.

 - Exact !! valida Sakuran. Seconde énigme ! « Je chante sans avoir de bouche, je lèche sans langue, je dévore sans dents. Qui suis-je ? »

La blonde haussa les sourcils, fixant la créature qui ne semblait pas peu fière de l’énigme qu’elle avait trouvée. Penchant la tête sur le côté, elle se mit à réfléchir, mais ce fut Grey qui la surprit en déclarant soudainement :

 - C’est l’océan.

Tout le monde se tourna vers le mage de glace, qui haussa les épaules et expliqua brièvement :

 - Le chant des vagues, celles qui lèchent le sable, et quand elle engloutit des bateaux.

 - Exact ! grommela Sakuran.

Lucy le félicita, surprise, et minauda soudain, avec un petit sourire amusé :

 - Tu penses à Jubia ?

Le jeune homme lui jeta un regard noir, détournant les yeux en marmonnant un « n’importe quoi ! » en ayant malgré tout les joues légèrement rosées.

 - Troisième énigme !coupa la Sphinge. « Je fais rêver, je suis essentiel, je dors à l’intérieur d’un rectangle, chez ceux qui savent m’aimer et me comprendre. Qui suis-je ? »

Là, ce fut le trou noir. Les mages se regardèrent, mais rien ne vint. Les minutes étaient en train de s’égrener de plus en plus rapidement et la créature semblait perdre patience, sa queue se balançant dans le vide. Soudain, Lucy eut une illumination et ouvrit la bouche pour le dire mais quelqu’un la devança :

 - Ce sont les mots !

Tout le monde se retourna sur Ruby qui rougit légèrement, gênée d’être le centre de l’attention.

 - Le rectangle, c’est les livres, et le reste…ça m’est venu tout seul, justifia-t-elle en se grattant l’arrière du crâne, alors que Sakuran approuvait.

Alizée qui se trouvait près d’elle lâcha un « Oooooh ! » surpris et lui donna un léger coup de coude en faisant remarquer, malicieuse :

 - J’en connais un qui serait surpris…

La mage aux cheveux délavés tourna la tête vers elle et la fusilla du regard, mais la rose n’en resta pas là et continua :

 - Tu sais, ton petit chéri Acno—outch !

La Dragon Slayer fut pliée en deux, l’air brutalement chassé de ses poumons alors que la jeune femme à ses côtés venait de la faire taire en lui frappant l’estomac avec le fourreau de son sabre.

 - Qui ça ? releva Chioné, soudainement très intéressée par la tournure que prenait la conversation, se rapprochant des deux filles.

 - Per—personne ! bégaya Ruby en détournant le regard avant d’ordonner à Sakuran : Enigme suivante !!

La créature lui siffla dessus n’appréciant pas l’ordre, puis lâcha sa prochaine question d’un air acerbe :

 - « Criant la bouche toujours ouverte jamais fermée, dans un terrain sans fin, tantôt silencieusement, ou avec du bruit, faisant pleurer le vert, craquer le brun. Qui suis-je ? »

Personne n’eut le temps de mettre son cerveau en marche qu’une voix répondait timidement :

 - C’est le vent !!

Ils fixèrent Wendy qui rougit encore plus que Ruby, et expliqua le plus vite possible :

 - C’est Grandiné qui me l’avait proposée quand j’étais plus jeune. La bouche ouverte représente le ciel, le terrain c’est la Terre, le vert et le brun représentent les arbres.

Lucy se précipita sur la jeune fille, la félicitant chaleureusement avec un grand sourire. Non loin, Natsu avait les joues gonflées, l’air boudeur. Même Wendy arrivait à répondre aux énigmes ! Lui, il ne comprenait strictement rien aux questions posées par Sakuran, elles n’avaient aucun sens logique ! Cette fois il se leva et clama :

 - Moi, je veux répondre à la dernière énigme !!

La constellationniste lui adressa un sourire compatissant, comme si elle allait lui dire « Mais oui, bien sûr, tout à fait ! » mais elle se retint et demanda à la Sphinge qui venait d’approuver la réponse de Wendy, la dernière énigme.

 - Très bien, mais celle-ci sera la plus difficile, personne ne l’a jamais trouvée, raison pour laquelle la pierre se trouve encore ici…

 - D’autres personnes sont venues avant nous ?

La créature acquiesça et se vanta légèrement :

 - Il y a longtemps…ce sont des pierres aux pouvoirs puissants extrêmement convoitées…normal que des mages s’y intéressent. Mais jamais personne n’est reparti avec !! Alors, dernière énigme ! « J’ai beaucoup de crocs, je—

 - Un dragon !! le coupa brusquement le mage de feu, tout content.

 - FAUX !!! jubila Sakuran avec un sourire carnassier. Il aurait au moins fallu me laisser finir mon énigme !!

 - NATSU !!! l’engueula la blonde, furieuse.

 - Mais quoi ?! bouda le concerné. Y’en a que pour vous, moi aussi je voulais faire !!

 - Je vous engage à regagner rapidement la sortie, la pierre restera ici, sourit la Sphinge, se redressant de toute sa hauteur.

 - ET VOILA, COMMENT ON FAIT MAINTENANT ?! hurla la constellationniste, se retenant d’étrangler son coéquipier.

 - On passe au plan B !! s’écria alors ce dernier.

Elle n’eut même pas le temps de demander ce dont il s’agissait que le Dragon Slayer lançait déjà un hurlement vers Sakuran pour la distraire tandis qu’aidé d’Happy, il bondissait jusqu’au sommet du sablier, qu’il frappa d’un coup de poing en espérant que la pierre jaune tomber. La créature poussa un rugissement tonitruant en dissipant les flammes avec ses ailes qui roussirent, puis se figea en entendant un craquement.

 - QU’EST-CE QUE TU AS FAIT ?! gronda la bête envers le mage de feu.

Celui-ci venait juste de se poser à nouveau sur le sol, récupérant la pierre qui était tombée en même temps, qu’il glissa dans sa poche. Mais ce n’était pas cela qui semblait inquiéter Sakuran, plutôt le sablier qui avait été endommagé par l’attaque de Natsu, qui avait maintenant un trou par lequel s’écoulait le sable doré en un minuscule jet.

 - Tu as abîmé le Sablier du Temps ! feula la Sphinge, avant de se jeter sur lui, ses griffes prêtes à l’emploi.

Le Dragon Slayer esquiva tant bien que mal, et Ruby attaqua la bête avec sa magie, des vagues sonores stridentes, pour la repousser pendant que Natsu reprenait ses esprits. Quand ce dernier se leva, la guide remarqua quelque chose…

 - Natsu ! Que t’arrive-t-il ?!

Ne comprenant pas, le jeune homme se fixa, avant qu’Alizée lui fasse remarquer, morte de rire malgré la gravité de la situation :

 - Tu as vieilli !

En effet, le Dragon Slayer venait de prendre quinze ans d’un coup, ses cheveux étaient plus longs et son visage plus marqué. Il lâcha un glapissement mais fit aussitôt remarquer :

 - Bah vous aussi !!

En effet, tout le reste de la troupe avait étonnamment vieilli, mais le plus impressionnant restait Wendy qui semblait maintenant âgée d’une vingtaine d’années. La mage des Cieux eut un cri de stupeur, d’autant plus qu’elle avait toujours la mentalité d’une jeune fille de douze ans. Mais ce qu’elle remarqua surtout c’est…

 - Ils ont grossi !!! s’exclama la bleue en se tenant la poitrine maintenant aussi grosse que celle de Lucy, plus que ravie.

 - WENDY C’EST PAS LE MOMENT AIDE-NOUS !! gueula le reste des mages qui s’était remis à combattre contre la Sphinge.

 - C’est à cause du trou qu’à fait cet idiot dans le Sablier !!! Vous allez mourir de vieillesse d’ici une heure !!! Ainsi que le reste du monde !!

 - QUOIIIII ?! C’EST QUOI CE BORDEL ?! jura Grey en envoyant des lances de glace vers les ailes de Sakuran.

 - Aide-nous à le boucher ! renchérit Erza.

 - Certainement pas ! ricana la créature. Moi je suis immortelle, au moins je serais tranquille, plus d’idiots qui viendront chercher cette pierre !

 - Mais c’est pas vrai !! Je vais me la faire !!! s’énerva Ruby en dégainant son sabre, tout en repoussant ses cheveux qui étaient maintenant beaucoup trop longs, la gênant dans sa progression.

Elle se jeta vers Sakuran, esquivant avec habileté le coup de patte qu’elle lui destinait en roulant au sol, puis donna un coup dans sa direction. L’air siffla sous la vitesse de sa lame mais malheureusement la Sphinge réussit à l’esquiver sur le fil, bondissant en arrière. Elle frôla le Sablier qui oscilla légèrement sur son tas de sable, les faisant tous se figer. S’il tombait et explosait au sol, nul doute que ce serait bien pire qu’une simple fuite les faisant vieillir.

Alizée profita du moment d’inattention de la bête et fit un discret signe à Natsu qui acquiesça. Ensembles, ils inspirèrent à fond et lancèrent :

 - Hurlement du dragon !!

La double attaque frappa de plein fouet Sakuran qui fut envoyée dans le mur duquel elle provenait, les rochers se détachant pour s’écraser sur elle. Aussitôt, la dragonne lunaire fit signe aux autres en montrant le Sablier qui penchait de plus en plus dangereusement d’un côté. Lorsque les autres réussirent à le stabiliser et qu’ils eurent vérifié que la Sphinge était hors combat, ils s’observèrent et, ne voyant aucun changement dans le processus qui les vieillissait au fur et à mesure que le temps passait, Chioné se demanda :

 - Comment on fait maintenant ? D’après Sakuran, il n’y a pas qu’ici, tout le monde vieillit…Et si on ne pouvait pas redevenir normaux ?

Les autres la regardèrent d’un air effaré mais Ruby les calma, proposant que le mieux était de faire déplacer le Maître des Dimensions, même s’il n’allait pas apprécier de participer à la mission qu’il avait lui-même proposée. La mage du son dégaina alors une petite Lacrima portable comportant uniquement la fonction vocale et non pas vision, et fit quelques manipulations avant qu’une voix ne s’élève.

« - Ruby ? »

 - On a un problème, répondit seulement la jeune femme.

« - De quelle sorte ? Qu’est-ce que Fairy Tail a détruit, cette fois ? » ironisa son interlocuteur.

La jeune femme lui exposa les faits avec l’aide de Chioné et Alizée. Le Maître sembla réfléchir quelques instants avant de leur proposer :

« - Pourquoi vous ne demandez pas à la Sphinge comment faire redevenir les choses comme avant ? »

 - Sakuran ? Mais elle n’acceptera jamais de—commença Alizée.

« - Eh, vous venez de la battre, non ? Secouez-là un peu ! » la coupa-t-il en soupirant.

La rose eut une légère grimace et se dirigea avec Erza vers la créature, chassant Zeke et Happy qui faisaient les idiots en sautillant sur les pierres tombées, sous le regard réprobateur de Carla. Les deux jeunes femmes déblayèrent une partie des rochers, voyant le visage aux traits féminins de la Sphinge, plutôt amoché, couvert de poussière. Elle remua un peu en voyant au travers de ses paupières la lumière dorée du sable du Temps et ouvrit les yeux. Aussitôt elle siffla d’un air mauvais mais l’épée d’Erza la décida à ne pas aller plus loin. La rousse lui demanda comment faire pour qu’ils redeviennent comme avant et la créature ricana :

 - Ce n’est pas possible, il vous faut les sept pierres et les réunir dans la demi-heure qu’il vous reste, pour les encastrer sur le Sablier définitivement !

Sakuran partit d’un grand rire un peu glauque mais Chioné la fit taire en exhibant le bracelet comportant déjà les six autres.

 - Quoi ?! s’étouffa la bête. Mais…

 - On a plus qu’à les remettre alors, assura la blanche.

Natsu lui donna la pierre jaune et appela Happy pour qu’il porte la jeune femme jusqu’en haut du Sablier sauf qu’une voix les interrompit soudainement :

 « - Attendez. »

La voix provenait de la Lacrima toujours tenue par Ruby, qui haussa les sourcils.

 - Il y a un problème ?demanda-t-elle.

 « - La Sphinge a dit que les pierres seraient encastrées définitivement. Je ne pourrais donc pas les avoir en ma possession. »

Un silence pesant se fit. C’est vrai que s’ils faisaient ça, la mission serait un total échec, et de plus le Maître des dimensions ne laisserait pas passer ça…

 - Mais si on ne le fait pas, tout le monde va bientôt mourir de vieillesse !! protesta Lucy.

 - Je peux très bien déplacer les gens dans une autre dimension qui stoppera le sort.

 - Mais c’est n’importe quoi, on ne va pas arracher le monde entier à Earthland ! s’écria la constellationniste.

 - Et puis moi, même si ce corps est bien, je voudrais bien redevenir comme avant…coupa la voix de Wendy.

Il y eut un autre silence, avant qu’il ne soit coupé par le Maître qui accepta de se défaire des pierres, mais en contrepartie ils n’auraient aucune récompense. Les autres fixèrent Wendy d’un air admiratif et Ruby lui demanda, surprise :

 - Comment tu as fait ?

 - Je-je ne sais pas, moi, répondit la jeune femme, gênée.

Chioné décida alors de mettre les pierres une par une, dans les sept cavités présentes sur le rebord doré du Sablier, dans l’ordre des couleurs de l’arc-en-ciel. Les lieux s’illuminèrent soudainement des sept couleurs, rendant l’endroit magnifique. Le sable doré qui s’était échappé du Sablier du Temps retournait à l’intérieur comme par magie, avant que la fissure ne se referme, redonnant à tous leur apparence normale.

« - Bon, maintenant, faites vos adieux et vous les filles, sans oublier Zeke, revenez, je dois vous renvoyer dans vos dimensions. »

Ceci dit, le Maître coupa la communication, tandis que Chioné, Alizée, Ruby et Zeke soupiraient de concert. Lucy s’approcha d’eux et demanda :

 - Il ne va pas nous en vouloir, dites ? s’inquiéta-t-elle.

 - Oh, il est rancunier, assura la blanche. Mais c’est sur nous qu’il a tendance à se venger, ou d’autres. Vous n’avez rien à craindre, ne t’inquiète pas.

 - D’accord…répondit la constellationniste, peut sûre.

A l’aide d’un portail, ils retournèrent dans le désert, où plutôt dans une ville bâtie autour d’une gigantesque oasis, Ementie, où se trouvait une gare pour les mages de Fairy Tail (la perspective de prendre le train rendant déjà malade Natsu).

 - Bon, on dirait bien que c’est l’heure de se dire au revoir, fit Chioné la première, alors que tout ce petit monde se trouvait sur le quai.

Faisant face aux mages de Fairy Tail, elle fut surprise lorsqu’Erza la serra contre elle, tout comme les autres, même si les garçons étaient un peu gênés.

 - C’était génial de te rencontrer ! assura Lucy avec un grand sourire.

 - Pour moi aussi, vous êtes incroyables ! répondit la Ghost Slayer, les larmes aux yeux.

Elle se tourna vers Erza et ajouta :

 - Je compte sur toi pour caser ce petit monde !!

La rousse acquiesça fièrement tandis que les autres blêmissaient.

 - Quant à moi j’ai une enquête à faire…continua Chioné en jetant un regard en coin à Ruby et Alizée qui détournèrent rapidement les yeux, l’air de rien mais complètement écarlates, pendant que Zeke dans les bras de la rose pouffait bêtement.

 - C’était super de vous connaître aussi, ainsi que tous les autres, continua la blonde à l’intention de ces trois derniers, qui lui firent un large sourire en retour.

Juste à côté, un portail venait de s’ouvrir, et ils plongèrent tous les quatre dedans en faisant de grands signes de la main aux mages de Fairy Tail, tandis que les badauds observaient la scène avec surprise, en voyant les gens disparaître dans le vide.

 - J’espère qu’on se reverra !! cria Wendy en agitant les mains avec un sourire digne de Natsu lui-même.

Lorsque le portail se referma définitivement, les mages restèrent un instant sans bouger, un peu abattus après les adieux qui venaient d’avoir lieux. Mais Erza annonça soudain :

 - Allez, on prend le train ! Tout le monde doit nous attendre à la guilde !!

 - Aye !!! s’écrièrent-ils joyeusement, alors que le dragon de feu lui, virait déjà au vert.

Et c’est dans la joie et la bonne humeur que se termina donc cette mission, sans récompense au grand dam de Lucy qui allait encore avoir des problèmes pour payer son loyer.

XoXoXoXoX

 

-Je ne sais pas ce qui me retient d'aller démolir cette guilde pierre par pierre!!! J'en avais besoin de ces cailloux moi merde.

-T'as fini de t'énerver pour rien? En plus, on sait tous que si t'avais voulu reprendre les pierres, tu l'aurais déjà fait. Et quand à la raison pour laquelle Fairy Tail est encore intact, c'est pour la même que tu as accepté de donner les pierres pour arrêter ce bordel.

-Kari, ta gueule !

-Ça fait combien de fois qu'il le dit aujourd'hui ?demanda un homme brun aux yeux bleus d'une trentaine d'année.

-Juste une bonne centaine. Répondit un autre qui avait les cheveux noirs et les yeux miroitant.

-Kasus, Chris, je vous ai pas demandé de commentaire! Répliqua le Grand Maître des Dimensions.

-Tu comptais en faire quoi de ces pierres ? Demanda Chioné.

-Oh, pas grand-chose, prouver ma supériorité sur le dragon de Septenrion.

-La routine quoi. Les délires de mégalo.

-Kari, ta gueule !

-Dire qu'il nous a aidés à en récupérer une. Reprit Chioné en se mettant une main sur le crane. Il aurait été vexé je pense.

-Pas mon problème. Il faudra quand même que je remercie tout le monde. Avalon Estrella, le dragon et ses deux serviteurs, la taverne des dragons, la fan et son futur mari.

-Pas dans cette réalité-là. Intervint Kari.

-Tu as compris ce que je voulais dire. Il ne faudrait pas que j'oublie Alizée et Ruby.

-Moi je ne comptais pas les oublier. Fit Chioné en se frottant les mains. Je vais les retrouver. Surtout Ruby !

-T'es désespérante, Chioné. Intervint Chris en en rigolant.

-Je ne suis pas le seul à le penser. Ajouta le fantôme que seul Chioné pouvait entendre.

-Je t'ai rien demandé ! Au fait, ''Grand Maître'', dans ta liste des personnes à remercier, il ne faudrait pas oublier la copine de Chris.

-Moi qui espérais qu'elle nous oublierait. Se lamenta l'interpellé.

-C'est moi qui aurait dut aller à la place de Chioné. Ronchonna Laurianna. Je l'aurais décapité ce sphinx à la con !

-Et t'aurais décapité tous ceux qui t'aurais parlé de travers au passage. Ajouta Kari. Non, il valait mieux pas que t'y aille.

-Aller faire votre bordel plus loin. Grommela le Grand Maître des Dimensions qui était en train de jouer avec une pierre qui semblait tout à fait banale. Kasus, Chris, j'ai une mission pour vous deux.

-Enfin quelque chose à faire. Répondit le brun aux yeux bleu qui était un dragon slayer.

-Je crains le pire. Ajouta l'autre.

XoXoXoXoX

Un portail s'ouvrit derrière la guilde des fées qui fêtait la plus ou moins réussite de la mission donné par l'un des hommes les plus puissants du continents. Enfin, ils fêtaient surtout le fait que l'équipe était revenu en un seul morceau et que le client n'ait pas été offensé.

Deux hommes sortirent du portail. Kasus était devant. En tant que dragon de l'âme, il pouvait lire les âmes, ou les esprits, c'était pareil pour lui, des personnes aux alentour. Celle qu’ils cherchaient s'était mise à l'écart.

-Alors ? Demanda Chris.

-Elle est tout prêt.

-Tu dois être content d'aller la voir.

-Ouais, un peu... attend, pas de la manière dont tu penses !

-Bah quoi ? C'est pas un peu vrai ?

-Pas du tout, je suis pas un pédophile ! Bon, ramène-toi avant que je t'en mette une. Depuis quand t'es aussi chiant que ta copine la dragounette toi ?

-Elle te tuerait pour avoir dit ça, tu sais ?

-Qu'elle essaye. Je la retourne quand je veux.

Les deux envoyés du Grand Maître des Dimensions trouvèrent celle qu’ils cherchaient assise dehors seule. Ils s'approchèrent doucement. Elle les avait déjà repérés mais elle n'avait pas peur, son odorat lui ayant indiqué que les deux hommes appartenaient à l'entourage du Maître des Dimensions.

-Wendy. Salua le dragon slayer de l'âme. Ça fait plaisir de te rencontrer. Moi c'est Kasus, un dragon slayer tout comme toi. Et lui c'est Chris, un démon de cristal.

-Ça me fait pas du tout passer pour un méchant.

-Vous n'en n'avez pas l'air. Réplique la jeune dragon slayer. Qu'est-ce que vous faite là tous les deux? Je crois que vous appartenez à l'entourage de notre précédent client.

-Ouais, en effet. Il a un message pour toi et ton équipe ainsi qu'un cadeau qui lui est pour toi seule.

-Il vous remercie pour le spectacle que vous lui avez offert. Continua Chris.

-Le spectacle...

-Ouais, il vous regardait pendant que vous risquez vos vies. Ça m'a même pas étonné de lui ça tient.

-Il est étrange.

-Certains diraient sadiques.

-Ceux-là, il les expédie dans des dimensions où ils souffrent pendant un bon bout de temps. Ajouta Kasus. Mais c'est pas le propos.

-J'aurais une petite question, pourquoi est-ce qu'il a changé d'avis subitement contre la Sphinge ?

-Tu n'as pas deviné ? Il ne peut rien te refuser. Tout comme il ne peut te faire de mal. Tu es la personne qui l'a poussé à offrir cette quête à votre guilde. Pour lui tu es la meilleure quoi. Pour moi aussi mais ça, c'est une autre histoire.

La jeune dragon slayer se sentit rougir en entendant ça. Elle avait un admirateur aussi puissant que ça ? Ça faisait bizarre.

-T'as fini de raconter ta vie !s'impatienta Chris.

-Ouais ouais. Bon, voilà le cadeau qu'il voulait te faire.

Le dragon slayer sortit la pierre avec laquelle jouait le Grand Maître des Dimensions un peu plus tôt et la donna à Wendy.

-Mais... C'est la pierre que j'ai donné au dragon Swarden ! Les souvenirs de Cait Shelter...

Les larmes vinrent aux yeux de la petite fée, faisant sourire les deux envoyés du Grand Maître.

-Comment... ? Sanglota Wendy. Vous avez dut offenser Swarden en la lui reprenant.

-Connaissant le patron, ça aurait pas été un problème, au contraire mais ce n'est pas ça. Il a utilisé tous ses pouvoirs dimensionnels pour que tu récupère ton trésor.

-Je... Merci...

-Kasus, on devrait y aller avant de se faire surprendre. Intervint Chris.

-Je sais. Répondit le dragon slayer avant de se mettre à la hauteur de Wendy. Écoute, restes toi-même et honore ta guilde. Vis pour eux. Je sais que tu le sais mais je voulais te le dire, sois pour toujours la plus pure mage de Fairy Tail, d'accord ?

-A... aye ! Fit Wendy en séchant ses larmes. Remerciez le Grand Maître des Dimensions pour moi !

-Pas de souci. Dit Kasus avant d'activer le générateur de portail donné par son patron.

Les deux mages repartirent, laissant la dragon slayer. Son équipe la rejoignit.

-Bah alors, Wendy, qu'est-ce qui se passe ? Demanda Natsu.

-Rien, je suis juste contente d'être parmi vous tous ! Répondit la jeune fée.

Elle regarda derrière elle. Cette aventure que ses amis et elle avait effectué, tous les gens qu'ils avaient rencontré, Kari, Laurianna, Chioné, June, Freyja, ceux qu'elle avait juste aperçu à Amarylis, le dragon Swarden et les deux sous ses ordres, Wolfrun et Nayanna, Logan, Marika, Zachary, Sora et tous ceux de la Taverne du dragon, Sakura et Asuma, et enfin Alizée, Ruby et Zéké, jamais elle n'oublierait. Elle espérait tous les revoir un jour si le destin le lui permettait. Ce serait pour toujours de bons souvenirs.

 

XoXoXoXoX

 

-Voilà qui est fait. Fit le Grand Maître des Dimensions sur son trône. Merci pour le spectacle, Fairy Tail. La mission des pierres d'éternités a pris fin aujourd'hui. Ou devrait-on l'appeler la mission de la fuite du temps ?

-Tu parles encore tout seul, tu sais. L'interrompit une voix. 

-Kari, ta gueule !

FIN