Chapitre 30 : Les fées de l'ombre

par Tatsushi-chan

 - C’est déjà fini ?! s’étonna Erza, légèrement déçue.

Voyant à sa tête qu’elle aurait eu envie de se battre, Acnologia se permit un rire léger qui enchanta le cœur de Ruby qui se trouvait derrière la rousse et fit remarquer à cette dernière :

 - Quoi, tu aurais préféré qu’il nous batte à plate couture et que vous arriviez en nous voyant complètement K.O au sol ? Bon, on est pas loin d’y être mais au moins Zeleph est vaincu…

 - C’est pas ça…fit la mage chevalière. Mais j’aurais pu utiliser mon armure du Dieu des Destinées et lui en mettre plein la vue et le battre toute seule !

En disant cela, la mage donnait des coups de poing dans le vide à l’adresse d’un Zeleph imaginaire, faisant rire ses amis qui lui dirent qu’elle trouverait bien un puissant adversaire sur lequel faire un test de l’armure un autre jour. Ceux qui venaient d’arriver s’approchèrent des trois Dragons Slayers et du mage noir inconscient. Erza, qui tenait toujours le poignard, fixa le mage du néant en lui demandant s’il souhaitait le faire. Après tout, ça restait sa vengeance. Mais à sa plus grande surprise, il secoua la tête, en lui disant qu’il avait pris la résolution de ne plus tuer de gens depuis quelques temps et lui demanda de s’en occuper. La rousse acquiesça donc et se pencha vers Zeleph, qu’elle réveilla en le secouant comme un prunier. Quand celui-ci ouvrit un œil nauséeux, bien mal lui en prit car Erza glissa la petite lame de Pyrxsis sous sa gorge en lui demandant la formule pour rentrer chez eux.

 - Je ne vous la donnerai jamais…souffla leur ennemi avec un sourire moqueur.

Erza lui jeta un regard tellement noir qu’il déglutit avec difficulté et se mit à réciter mécaniquement les paroles qui leur permettraient de rentrer à Earthland.

 - Comment savoir si ce sont les bonnes ? questionna Mirajane. On doit le tuer avant de rentrer !

 - Je sais reconnaître une défaite…je n’ai pas menti, ce sont les vraies, avoua Zeleph. Jamais je ne ferais quelque chose qui puisse aussi porter malheur à Lucy.

La constellationniste, surprise de ses paroles, rougit un peu et détourna les yeux. Toute cette histoire était encore étrange pour elle, à propos de celle qu’elle était avant, Dordeer, de Natsu qui avait été Pyrxsis…mais elle comprit qu’au fond, le mage noir était sincère. Il n’avait juste pas eu de chance en tombant amoureux d’elle… Les autres la regardaient bizarrement d’ailleurs, se demandant ce que le mage noir voulait bien dire.

 - Je le crois, fit-elle finalement.

 - Lucy…Tu es sûre ? demanda Natsu en posant les yeux sur elle.

 - Oui.

 - Très bien, fit Erza en prenant une grande inspiration, se préparant à faire le geste décisif qui allait clore cette histoire.

Zeleph posa rapidement sa main sur le bras de Lucy qui se trouvait à côté de lui, la faisant sursauter. Elle posa les yeux sur lui et il ne put s’empêcher de lui offrir un sourire avant de regarder les autres mages tour à tour, devenant sérieux.

 - Ce n’est pas encore terminé. Quand vous serez rentrés à Earthland, il y aura pas mal de choses à régler. N’oubliez pas dans quel état vous avez laissé vos amis quand vous êtes partis.

 - Le conseil ! s’écria Ruby. J’avais oublié ! Comment on va leur prouver qu’on l’a vaincu ?!

Zeleph lui dit qu’il n’avait rien à leur donner en preuve de leur victoire et qu’ils devraient convaincre les conseillers. La mage du son acquiesça. Voyant qu’il n’avait plus rien à dire, Erza présenta l’arme juste au-dessus de leur ennemi mais fut incapable d’aller plus loin, et c’est Gajeel qui s’en occupa.

Aussitôt, des grondements retentirent, et le bâtiment se mit à trembler. Wendy courut à la fenêtre et s’écria, angoissée :

 - Dépêchons-nous, le monde se dissout à une vitesse folle !

Elle rejoignit les mages et ils se prirent tous la main, ainsi que les Exceeds. Sting adressa un large sourire à Alizée qui venait de prendre sa main. Il se demandait comment allaient réagir ceux de la guilde en la voyant mais surtout, ce qui avait bien pu se passer en leur absence… Ce fut Mirajane qui prononça les mots qui les renvoyèrent chez eux dans un flash de lumière.

 

OoOoOoO

En arrivant dans le bâtiment de la guilde grâce au sort, les mages ne s’attendaient pas…à recevoir une rafale de magie de plein fouet ! Heureusement, Ruby fut assez rapide pour créer un mur de son qui les protégea tant bien que mal des attaques.

 - NON MAIS ÇA VA PAS ?!! gueula Natsu envers ses camarades de guilde, choqué.

Ceux-ci se rendirent d’ailleurs compte sur qui ils venaient de tirer. Et ouvrirent de grands yeux.

 - Natsu et les autres ?!

Les arrivants en profitèrent pour regarder autour d’eux, et ils comprirent immédiatement qu’il s’était passé quelque chose de grave. Le grand bâtiment de la guilde était en très mauvais état : le fond de la salle, là où se trouvait la scène sur laquelle Mirajane, et parfois Gajeel avaient l’habitude de chanter, s’était écroulé, et on pouvait apercevoir le ciel à travers un énorme trou dans le plafond. Il y avait d’autres trous dans les murs un peu partout, de la poussière et même, sur le sol, du sang. Leurs amis étaient cachés derrière des tables, redressées sur le sol pour se protéger derrière. De là, ils lançaient des sorts vers l’entrée de la guilde, où se trouvaient…des chevaliers runiques, bloqués par une barricade faites des vieux tonneaux de Cana, de sorts, et de grosses pierres, sûrement celles de l’effondrement.

 - VOUS NOUS AVEZ CONFONDU AVEC CES NAZES ?! continua à brayer le mage de feu en désignant les représentants du Conseil de la magie.

 - NON MAIS VOUS AVIEZ QU’A PAS RÉAPPARAITRE AU BEAU MILIEU DE L’ENTREE !!! répliqua Grey qui défendait les lieux avec les autres.

 - TU ME CHERCHES BATARD AUX CONES GLACES ?!

 - C’EST TOI QUI A COMMENCE SALE CHALUMEAU !!!  répliqua le mage de glace, énervé. Virez de là, ou ils vont réussir à rentrer ! continua-t-il plus calmement.

Les mages se dépêchèrent donc de se mettre à l’abri à leur tour. Acnologia demanda ce qu’il se passait exactement au mage constructeur mais celui-ci leur demanda d’aller voir Makarof qui se trouvait un peu plus loin pour les explications. Ils s’approchèrent donc du vieux maître qui eut l’air ravi de les voir.

 - Vous l’avez tué ?! demanda-t-il d’entrée de jeu en les voyant arriver vers lui.

Le mage du néant fit oui de la tête et alors que le maître allait demander plus d’explications, il fut coupé par le jeune homme qui lui dit que ce n’était pas le moment de raconter leurs péripéties, étant donné la situation qu’il y avait ici. Makarof leur raconta donc ce qui s’était passé après leur départ pour le monde de Zeleph, la mise en cessation d’activité par le Conseil, le jugement face à eux, rendu par Gran Doma, puis l’humiliation publique sur la place de la Capitale fleurie. Quand il arriva au passage « Levy », Gajeel sembla entrer dans une colère plus noire qu’il n’était déjà et demanda :

 - Ou est-elle ?!

 - Encore à l’infirmerie…répondit le mage saint avec un air triste.

Le Dragon Slayer se rua vers les lieux indiqués, ouvrant la porte à la volée. Il reconnut immédiatement la petite forme blottie dans un des lits tout au fond de la pièce, car ses cheveux cyans dépassaient. Il s’avança encore un peu plus calmement cette fois, et remarqua qu’en fait, elle était de dos, en train de lire un livre. Elle n’arrêtait jamais dis-donc !

 - Eh, crevette…commença-t-il, ne sachant quoi dire d’autre.

La jeune fille se figea dans son lit. Elle avait bien reconnu la voix du mage d’acier, et elle ne voulait pas se retourner. Elle ne voulait pas qu’il voit ce que l’autre lui avait fait, sur cette estrade, devant tant de monde à Crocus. Voyant qu’elle ne bougeait pas, il changea de technique d’approche et l’appela :

 - Levy ?

Cette fois sa curiosité fut trop forte et elle tourna la tête. Le mage resta alors sous le choc de ce qu’il avait sous les yeux. Makarof avait bien prévenu qu’elle avait été blessée, mais il ne pensait pas…A ce point ! Une large cicatrice encore rougeoyante partait du creux de son cou au côté droit, et les bandages dont elle était entièrement recouverte sur tout le buste laissait penser que la blessure descendait jusqu’au bas de ses hanches. Remarquant son regard insistant, Levy baissa les yeux et murmura :

 - Ne me regarde pas…

Gajeel lui releva doucement la tête, voyant par la même qu’elle était en train de pleurer.

 - Eh ! fit-il, gêné. Ne t’inquiète pas, ce n’est pas grave, on est tous là maintenant, tout va s’arranger, Zeleph a été vaincu…

 - Je suis défigurée !! protesta-t-elle, en larmes.

 - Ah ? Moi, je te trouve toujours aussi belle, avoua-t-il franchement, tout en posant ses lèvres sur les siennes pour la réconforter.

 

OoOoOoO

Pendant ce temps, Makarof avait raconté ce qui s’était passé suite au coup donné à Levy par le Conseil. Les fées, et il se comprenait dedans, avaient complètement pété les plombs et s’étaient rebellées contre les chevaliers runiques et s’étaient attaquées à eux. Ils s’étaient rendus à leur guilde, poursuivis, et tenaient maintenant le siège ici depuis quelques jours, avec le peu de nourriture que Mirajane avait en réserve derrière son bar. Le Conseil, où disons en vérité Gran Doma avait été demander de l’aide aux autres guildes pour qu’elles les aident à arrêter Fairy Tail, maintenant considérée comme une guilde clandestine. Jura avait été jusqu’à prendre la parole face à Jason, le reporter :

 - Nous ne nous battrons pas contre des camarades qui ont décidé de faire preuve de courage en allant affronter Zeleph pour tous nous ôter ce poids de nos épaules. Si je l’avais su, je serais même parti avec eux. Ne nous impliquez pas dans votre guerre à sens unique.

Par ces paroles, le Conseil avait été dénigré et cela l’avait rendu furieux, alors ils s’acharnaient sur les fées jusqu’à ce que ce qui était devenu leur bastion ne tombe.

Acnologia proposa donc pour remédier à la solution :

 - Je vais me rendre à Era pour aller leur parler et leur expliquer que nous avons vraiment tué Zeleph. Je vais les obliger à s’excuser publiquement de tout ce qu’ils ont osé vous faire subir.

 - Mais, avez-vous une preuve que vous l’avez vaincu ? demanda Makarof, inquiet.

Le mage du néant secoua la tête, peiné. C’est vrai que sans ça…

 - Je sais ! fit Lucy, les faisant se retourner. Tu  pourrais leur permettre de lire dans tes pensées à l’aide d’un sort ou je ne sais quoi !

 - C’est pas bête, merci Lucy, fit l’ancien dragon avec un sourire. Je vais y aller tout de suite, on doit arrêter cette bataille ridicule.

Il commença à se diriger vers la sortie dans l’intention de se frayer un chemin mais Ruby courut vers lui.

 - Je viens avec toi ! s’écria-t-elle.

 - Non, tu vas me ralentir, fit-il un peu durement.

En fait, il ne le pensait pas du tout, c’était simplement pour qu’elle reste ici. Elle serait sûrement plus en sécurité ici malgré les assauts des chevaliers runiques, avec les autres mages qu’en sa compagnie sur les routes pendant plusieurs jours pour aller à Era. Qui sait qui ils pourraient croiser…Mais la jeune femme ne voulut pas en démordre et continua :

 - Menteur ! De toute façon, je ne te demande pas son avis.

Et ceci étant dit, elle se planta à côté de lui, déterminée. Il soupira, amusé tout de même, et lui annonça :

 - OK, comme tu veux. Tiens-toi prête !

Il lança un puissant hurlement qui éparpilla quelques secondes leurs ennemis, juste à temps pour se faufiler tous les deux au-dehors, en direction du siège du Conseil.

 

OoOoOoO

Pendant ce temps, toujours à la guilde, il y avait des mages qui s’éclataient. Après s’être rempli l’estomac comme il fallait, ils avaient décidé de repousser les chevaliers runiques. Synchronisés, les deux Dragons Slayers balançaient des hurlements à gogo qui faisaient s’éparpiller les ennemis pire qu’une volée de moineaux et distribuaient des coups de poing à tour de bras.

 - Ahahah, ça faisait si longtemps que je ne m’étais pas défoulée ! ria la dragonne lunaire en filant un puissant coup à l’un des chevaliers que Sting lui tendait.

 - Eh ben, ils sont en forme…remarqua Makarof, un peu blasé tout de même.

Il avait été plus que surpris et heureux de voir la jeune femme de retour parmi eux, tout comme les autres membres de la guilde. Une autre bonne nouvelle à ajouter à la mort de Zeleph.

 - Natsu-san, viens nous aider ! s’écria le mage de lumière en faisant un signe vers le mage de feu. Je parie que je peux en vaincre plus que toi !

 - Mouahahah, j’aimerais bien voir ça !

Le dragon de première génération voulut le rejoindre mais Lucy l’en empêcha, après tout il venait tout juste d’être couvert de bandages par cette dernière aidée de Mirajane et il devait se reposer. Malgré tout cela ne l’arrêta pas et il rejoignit les deux autres Dragons Slayers. La constellationniste soupira de le voir si buté et demanda à la sœur de la barmaid comment cela se faisait-il qu’ils n’avaient pas réussi à repousser les Chevaliers Runiques.

 - Eh bien au début c’était facile, ce n’étaient que des simples soldats, et nous n’avons pas pensé qu’ils les envoyaient juste pour nous affaiblir et nous fatiguer. Ils ont ensuite envoyé leurs mages runiques et comme tu le sais, c’est très compliqué de leur échapper…

La blonde acquiesça. Lisanna n’ajouta rien de plus et se remit à repousser leurs assaillants.

 

OoOoOoO

Le lendemain, durant l’après-midi…

Ça y est, ils étaient enfin arrivés au pied du siège d’Era. Acnologia n’avait pas été très bavard sur la route, tout comme Ruby qui ne cessait de repenser à cette promesse idiote. « Si on en ressort vivants, je ramènerai le livre et tu pourras me tuer si tu veux. » Elle regrettait plus que tout de l’avoir obligé à se soumettre à cette requête. Là, si elle le lui demandait, elle savait très bien qu’il lui dirait d’attendre que Fairy Tail redevienne une guilde officielle avant de le tuer. Ruby pensait donc à s’en aller loin de lui dès que toute cette histoire serait définitivement close, mais elle voulait rejoindre la guilde. Et puis, plus que tout, elle ne pouvait se résoudre à le laisser derrière elle…  Elle savait pourtant que c’était idiot car après tout, ils étaient si différents, ce n’était pas ce qui s’était passé lors du combat contre l’hydre qui allait changer grand-chose…du moins, c’est ce qu’elle se disait.

Bref, ils étaient maintenant dans une salle à attendre qu’on vienne les chercher pour parler au Conseil, et le silence était plutôt pesant. La mage sonore jeta un coup d’œil à la dérobée à son camarade qui ne remarquait rien, absorbé par…le sol. Il l’ignorait, peut-être ? Elle ne put retenir un large soupir. Ce n’était pas à le fixer avec des yeux de merlans frits et en pestant intérieurement contre elle-même car elle le trouvait un peu plus attirant à chaque fois, que les choses allaient bouger.

Finalement on vint les chercher, et il s’agissait du Conseil au grand complet qui les attendait. Acnologia décida de prendre la parole, racontant tout depuis qu’il était arrivé à Fairy Tail en cette journée d’automne, jusqu’à la mort de Zeleph. Le président, Gran Doma, commença bien sûr à l’accuser de mentir, mais il ne pouvait refuser de lire dans les pensées de l’ancien dragon qui le lui avait proposé, de peur de perdre la face devant les neuf autres qui avaient aussi écouté les déclarations du mage du néant. Aussi fut-il obligé de demander à un mage de lire dans les pensées du Dragon Slayer, les partageant avec les conseillers aux moyens d’une Lacrima. Après avoir tout visionné, le président dut admettre que tout ce qu’il avait dit était la pure vérité…malgré tout, il restait quelque chose à régler. Gran Doma se tourna vers les chevaliers runiques installés partout dans la salle d’audience et ordonna :

 - Emparez-vous de lui.

 - Quoi ?! s’écria Acnologia en reculant d’un pas. Mais, j’ai dit la vérité !

 - Certes, mais aurais-tu oublié tout ce que tu as fait par le passé en tant que dragon de l’Apocalypse ?

Une grimace déforma les traits du Dragon Slayer. C’est vrai…il aurait été trop facile de s’en sortir ainsi.

 - J’avais presque oublié…marmonna-t-il en lâchant un soupir.

Il semblait sur le point de se rendre. Pourtant, Ruby ne l’entendait pas de cette oreille. Pour elle, il s’était largement racheté. Aussi quand les chevaliers runiques s’apprêtèrent à récupérer le mage du néant, elle les dispersa d’une onde sonore.

 - Que fais-tu ?! lui demanda le président qui s’était levé et la fixait de toute sa hauteur.

 - Je pense qu’il a fait bien assez pour se racheter, expliqua la jeune femme. Après tout, sans lui, nous n’aurions jamais vaincu Zeleph, qui serait encore une menace ! Et pour le remercier, vous voulez l’envoyer derrière les barreaux ?!

Gran Doma ouvrit la bouche pour répliquer mais elle l’interrompit de nouveau, avec cette fois un soupçon de menace dans la voix :

 - Je me demande comment réagira Fairy Tail en apprenant cela…Vous cherchez vraiment à le savoir ?

Les conseillers grimacèrent de concert. Ils avaient suffisamment eu affaire avec la guilde des fées…Si jamais ceux-ci venaient à leur en vouloir, qui sait ce qui pourrait arriver…Ils savaient tous à quel point les mages qui la composaient pouvaient devenir violents quand il s’agissait de leurs amis…Et le Conseil les savait bien assez forts pour s’opposer à eux…Et peut-être même gagner, voilà ce qui leur faisait peur.

Gran Doma fixa le Dragon Slayer qui lui, ne pipait mot, attendant en quelque sorte que l’orage passe et que l’on décide de son sort. Finalement, le président lâcha un soupir à fendre l’âme et dit :

 - Très bien…Il n’ira pas en prison.

Ruby s’apprêtait à sauter de joie mais il ajouta avant :

 - Mais vous devriez faire bien attention à l’avenir…Je pense que vous avez tous suffisamment fait parler de vous…Si cela venait à se reproduire…

La mage du son acquiesça lentement, avalant avec difficulté sa salive. La menace à peine voilée de Gran Doma était claire : si l’un d’eux ou de la guilde causait encore des remous…

Elle tourna les talons, accompagnée du mage silencieux derrière elle, et alors que les portes se refermaient, elle entendit le président finir son avertissement :

 - …la guilde devra être dissoute. De force.

Elle soupira. Comme si ceux de la guilde savaient être calmes…Dire qu’elle allait maintenant leur annoncer la bonne nouvelle –de toute façon ils verraient sûrement les attaquants se retirer avant qu’eux deux n’arrivent— pour ensuite devenir membre des fées…

Ruby allait se tourner vers Acnologia pour voir comment il était étant donné qu’il n’avait pas sorti une parole depuis son intervention, mais il ne lui en laissa pas le temps, comblant les deux mètres entre eux. Il posa un bras sur ses épaules et s’exclama avec un sourire :

 - Merci.