Entrée en scène.

par chibi_chan

Chapitre 8 :

 

Deux jours se sont écoulés depuis le commencement de ma mission. Le Maître ne m’a fais parvenir aucunes nouvelles et j’ai continué de suivre la fille et le loup.

Chose étrange de la part d’une Innocence, il parle et semble être de nature très possessive dés qu’il s’agit de sa compatible. De son côté la fille est calme et sourit dés qu’elle voit le loup. Ils s’entendent à merveille même si c‘est un duo des plus étranges à première vue...

En combat c’est la même chose, l’Innocence l’alterne sa forme de loup avec ça forme d’arme, tantôt pour protéger, tantôt pour attaquer, et la fille s’adapte en conséquent.

C’est impressionnant et très intéressant à voir. La coopération de ses ceux-là est basée sur leur connaissance mutuelle de l’autre et sur les sentiments qu’ils se portent !

Je pourrais néanmoins les écraser sans le moindre souci. Mais les dernières paroles du Maître me reviennent en mémoire :

 

« ... ne détruis pas l’Innocence... »

 

Dommage que je ne puisse pas me permettre de poser des questions au Maître dans l’état actuel des choses. Elles se succèdent les une à la suite des autres depuis que j’ai commencé ma filature et j’aimerais bien avoir des réponses.  Soupçonne-t-il cette Innocence d’être le Cœur précieux ? Est-il juste intrigué par leur entente hors du commun ? Ou bien alors es-que cela cache autre chose ?

J’espère qu’il me rappellera pour le premier rapport assez vite, le froid mordant s’insinue déjà en moi. J’en ai les cheveux tout hérissés !

 Machinalement, je tente de les dompter... sans succès.

Je soupire, j’espérais que cette mission se déroulerait sous un climat plus agréable, même Londres me semble accueillante maintenant avec sa pluie !

Finalement, je ralentis l’allure et laisse ma jeune cible prendre un peu d’avance en refrénant mon impatience.

 

Soudain une ombre arrive sur ma droite. Je me positionne d’instinct sur la défensive face à l’inconnu.

Grand, brun, les cheveux bouclés tirés vers l’arrière sous son haut-de-forme, cette peau grise et ces stigmates... Je reconnais immédiatement l’intrus (qui n’en n’est pas vraiment un pour moi c’est vrai) et le salut d’un signe de tête.

Tyki Mikk s’avance et me rend mon salut, dans la pénombre ses yeux dorés se pose sur moi.

Que me vaut se regard compatissant ? Certes je ne doit pas avoir très fière allure, je suis gelé et trempé avec ça !

« Le Prince m’envoie te faire savoir que nous allons entrer en scène.

- Et c’est tout ?

- Oui. Je ne vais pas m’attarder ici longtemps, juste le temps de voir un peu comment les choses vont se dérouler.

- Quel rôle le Maître t’a-t-il donné ?

- Celui de mener la chasse avec Road, Lulubell sera aussi de la partie pour la première phase. »

Je souri, moqueur.

« Quel travail exténuant ! »

L’autre rit doucement.

« Je ne te le fais pas dire ! »

De tous les Noah ce doit être celui avec lequel je m’entends le mieux avec la jeune porteuse du Rêve, Road (qui prend un malin plaisir à me trainer partout avec elle).

« Il nous aurait bien envoyé la chercher tu sais. Ça aurait était plus simple, mais sa capacité à nous détecter est ennuyante... L’Innocence aurait dissimulé leur présence.

- C’est ce qu’il a dit en effet... Mais... Pourquoi en tient-il compte ? Je veux dire qu’il pourrait vous envoyer la chercher et la ramener quand même ?

- Il veut qu’elle ait confiance en nous. Si nous la brusquons trop elle risque de vouloir se tourner vers le camp des exorcistes. Me répond-t-il simplement.»

Hum... J’ai l’impression que Tyki en sait plus qu’il voudrait le faire croire ! C’est bien la première fois que le Maître me donne aussi peu d’informations.

J’ai bien envie d’en savoir un peu plus mais je m’abstiens, chaque mission que le Comte me confit est une mise à l’épreuve pour détecter les défauts de sa création. Qui sait quel aspect de ma personnalité il veut tester cette fois...

Nous restons un moment sans rien dire marchant côte à côte sur les traces encore fraîches de Shazoa. De petits nuages se forment devant ma bouche au rythme de ma respiration, à ma droite Tyki a sorti une cigarette qui se consume doucement.

Tout d’un coup il s’arrête et sourit, je relève la tête, plus loin des bruits d’explosions retentissent. La première phase du plan démarre enfin !

Alors le Noah du Plaisir se tourne vers moi avec un grand sourire.

« A nous d’agir un peu, tu ne crois pas ?

- Allons-y. Je réponds tranquillement. »

Mes mains brûlent d’une aura sombre, Tyki à l’air de sentir mon excitation grandissante et s’écarte. Sans un bruit se prends mon impulsion. Maintenant plus rien ne compte à part la réussite de la mission qui m’a été confié...

 

 

Plus loin sous le couvert des arbres :

 

« Tu as entendu ? »

Yumi tourna son museau vers sa sœur de cœur, les oreilles dressées.

« Oui... Je crois que cette fois c’est plus sérieux. Fais comme si tu n’avais rien senti. »

Le loup émit un petit grognement menacent.

« S’ils approchent je les réduis en morceaux ! 

-          Je n’en attendais pas moins de ta part Yumi. » sourit la jeune femme. »

Le silence reprit sa place entre les deux amis. Shazoa avait sourit mais ce sourire là sonnait faux. Le loup vit briller une inquiétude grandissante aux fond de ses yeux azurs. Il se frotta contre elle sans rien dire pour la rassurer un peu, lui il ne l’abandonnerait jamais même si le monde entier était en jeu. Shazoa ferma les yeux un instant et passa la main dans l’épaisse fourrure nacrée de son compagnon, comme elle était douce et chaude. Comme elle aurait aimé se blottir contre Yumi et l’entendre lui dire que tout cela, les Akuma, le Comte, les Innocences et leurs exorcistes, n’était qu’un mauvais rêve...

Elle rouvrit les yeux, devant elle une dizaine d’Akuma émergeaient d’entre les arbres. Non, ce n’était pas un mauvais rêve... c’est son quotidien, son cauchemar éveillé...

« Shazoa ? demanda l’Innocence sur ses gardes.

-          Je sais... C’est reparti...  répondit-elle, lassée en se frottant les yeux. »

Yumi bondit sur sa compatible qui, nullement surprise, tendit les bras vers lui. Un rayon de lumière verte aveuglant et le loup ne fut plus loup. A sa place Shazoa saisit une paire de gant surmonté de longues griffes d’argents acérées parcourue de fines gravures s’enroulant autour des lames. La jeune femme aux cheveux de feu les enfila dans le même mouvement. Sans laisser le temps aux Akuma de réaliser le changement elle s’élança vers eux presque en dansant et en lacéra mortellement cinq qui explosèrent. Les autres se reculèrent aussitôt et firent feu.

« Tss... C’est tout ?! Soupira une voix provenant des mains de Shazoa.

-          Ça doit cacher autre chose !  cria Shazoa en esquivant agilement les obus. Les choses ne peuvent pas être aussi simples ! »

Elle s’apprêtait à en trancher un autre en deux quand soudain elle arrêta son geste et gémit en se tenant la tête entre les mains.

« Excellente supposition jeune fille ! Lança une voix, derrière elle. Tu as bien grandi Shazoa !

- Quoi ? Comment... »