Diner,bonnes nouvelles et demandes bizarres

par Hina_Wakabayashi

Les excuses et autres seront en fin de chapitre et en espérant vous divertir je vous offre la suite, mais attention, trop peut nuire aux neurones !

 

Dîner ,demande bizarre et bonne nouvelle !

 

 

Hina vit entrer une magnifique jeune fille, son visage laiteux semblait brillait autant que son sourire, ses cheveux roux était lâchés et ses beaux yeux verts illuminaient l’obscurité de la nuit.

Il ne choisit pas n’importe qui le frangin !

 

-« Alors Hina , permets-moi de te présenter ma……..ma collaboratrice*  Sakura* Evangélie Chimène Yamato, c’est une de nos compatriotes nippone, elle et M.Dragueur-dit Shun en désignant Chris- sont cousins par alliance et forment aussi le plus beau couple de la centrale. »

-« C’est bon, Shun tu n’as pas besoin de me présenter comme ça , je le ferai à ta charmante sœur .»

-« Bonjour, je m’appelle Hina, je vous remercie de supporter Shun tout les jours. » salua Hina à la japonaise.

-« Ce n’est rien, c’est vrai qu’il est lourd parfois ! » admit Sakura.

-« Et ouiiiii, il est comme ça ! » soupira la plus jeune.

-« Ta sœur est très polie et jolie Shun , prends-en de la graine. » continua l’australien.

-« Tu touches à ma sœur t’es mort ! Sur ce , nous devons finir de préparer le barbecue , les autres invités vont bientôt arriver. »     

Tout le monde se mit au travail, dans la joie et la bonne humeur, sans oublier les compliments de Chris envers Hina et les menaces plus que dangereuses du grand frère. Soudain la cloche tinta et Shun ordonna à Hina.

-« Va ouvrir la porte, sœurette. Te perds pas en route ! »

 Hina lui tira la langue d’une façon très mature et partit ouvrir quand elle tomba nez à nez avec…..

-« Coach Mikami ! » s’exclama Hina , les yeux ronds de stupeur.

-« Ah c’est toi Hina ! Je suis content de te revoir, et je voulais te présenter mon élève, viens par là Genzo. »

Hina était carrément larguée de voir Genzo, Karl-Heinz et Kartz.

-« Vous vous connaissez ? » demanda Wakabayashi.

-« Oui, moi et le coach, nous nous sommes rencontrés l’année dernière en France. »

 

Flash Back :

Sur une plage, une personne à casquette courait ballon au pied. Une autre, la regardait, c’était un homme d’environ trente-cinq ans. Le spectateur regardait la forme qui bougeait avec grâce et adresse, après le jonglage ce fut les tirs au but puis le footballeur partit. Et ce fut comme ça, durant deux semaines , le footballeur venait quelque fois accompagné d’un autre , que le coach identifiait comme étant Alcide Pierre le meneur français. Lorsque pendant un entraînement, un motard apparemment ivre à 5 heures du matin , fonça sur notre héros, qui ne du son salut qu’à l’intervention du coach.

 

-« Ah, j’espère que vous n’avez rien ce chauffard était vraiment incon……. » , il arrêta sa phrase et remarqua avec stupeur que c’était une fille qui venait des l’aube chaque matin s’entraînait. Dès qu’il fut remit de sa stupeur il se présenta :

-« Bonjour je suis enchanté, je suis Tatsuo Mikami »

-« Je vois à votre nom que vous êtes japonais tout comme moi : Ravie je m’appelle Hina Harukaze. »

Et cet ainsi que pendant un mois ces deux personnes se rencontrèrent chaque matin.

Fin Flash-Back.

 

-<< Et voilà, vous connaissez toute l’histoire>> s’exclama Hina.

-« On a assez végéter, il est l’heure de manger , sinon tout sera froid ! » dit Shun tout en conduisant ses invités à la terrasse lieu de repos , de calme et de sérénité.

 

A table, chacun prit place : En bout de table : Shun à côté de Genzo et de Hina , qui cette dernière se trouvait entre le nippon et Karl-Heinz suivi de Chris , Sakura , Mikami et Kartz.

 

Le dîner fut servi , et Hina posa une question :

-« Au faites , grand-frère comment connais-tu Mikami-san ? »

-« Euh……c’est une trèèèès longue histoire !

-« Raconte toujours ! » insista sa sœur.

-« Ok….alors : Il était une fois dans un beau pays trèèès ensoleillé , un garçon X qui un jour eut des ennuis avec la police , alors qu’il errait dans la rue  , il fit la rencontre de Monsieur Y qui l’aida beaucoup……et voilà, ils devinrent amis mais n’eurent pas d’enfants ! »

 

Bong !Bong!Bong!

Tout le monde était sidéré, cette histoire était illogique!

-« Bon , disons que je n’ai rien entendu. » dit Hina en proposant de la salade à Genzo.

-« J’en veux bien , merci. »

-« Au faites, ingénieur importé pourquoi ce rassemblement ? » demanda Chris tout en mangeant ses brochettes.

-« Bah , il ne faut pas oublier que dans trois mois , c’est le *roulement de tambour * début du premier tournoi international cadet ! »

-« J’attends avec impatience de ….. » commença Kartz.

-« ….perdre contre le japon ! » coupa le gardien de buts tout en affichant un sourire fier.

 

En réponse il reçut une tape de la part de Hina.

-« Au faites Hina , tu seras pour qui ? La France ou le Japon ? » questionna Schneider qui n’avait pas soufflé mot de toute la soirée.

-« En vérité je vais supporter : La France, le Japon , L’Allemagne et L’Italie ! »

-« Waouh ! Et pourquoi l’Italie je ne comprends pas ? »

-« En faites j’ai un vieil ami là-bas. »

 

Driing-Driing.

Soudain, la sonnette tinta et Hina demanda à son grand frère :

-« Tu attends quelqu’un d’autre ? »

-« Oui, un vieil ami ! » dit-il tout en se levant pour aller ouvrir la porte.

 

Trois minutes plus tard , Alex apparut , il dit tout en scrutant Hina :

-« Dis-moi Shun la séquestration est interdite dans ce pays ? »

-« Crois moi ,  mon vieux si tu fais ça , tout les laxatifs de la pharmacie d’à côté se retrouveront dans ton plat, par une soudaine maladresse ! »dit Shun tout en faisant un sourire à la Voldemort.

-« Qui sait ? Un accident peut vite se produire ! ».dit à son tour Mikami tout en en souriant d’un sourire digne d’un film d’Hitchcock.

Et sur ces bienveillantes menaces…euh…recommandations , le repas continua dans la joie et la bonne humeur, tout le monde causait à part Karl-Heinz , fait que personne ne remarqua à part Hina qui après le repas le prit à part.

-« Dis-moi Karl-Heinz , as-tu un problème ? »

-« Non, ce n’est pas grave. »

-« Ecoute-moi, tu as certes un an de plus que moi*, mais j’ai sans doute une plus grande expérience de la vie et des conflits, et crois-moi il n’est jamais bon de tout garder pour soi, et si je peux faire quelque chose pour toi n’hésite pas , je suis là ! »

A ces mots le Kaiser (nda :ne se sentit pas de joie, et pour montrer sa belle voix, il ouvre un large bec et laisse tomber sa proie ! vous :LA FERME !) laissa échapper toute sa tristesse et sa frustration puis dit tout en réprimant ses larmes :

-« Voilà, je vais tout te raconter, comme tu le sais sans doute , j’ai un père une mère et une sœur , bref et nous étions comblés , jusqu’au jour où l’équipe de mon père a perdu un match très important en bundesliga et de ce fait , ma famille n’est plus unie , il n’y avait plus que cris et larmes à la maison et mes parents se sont séparés. Ma petite sœur Marie a beaucoup souffert , et ma mère est tombé malade .Comme tu le sais sans doute , je suis très connu, et mon père base tout ses espoirs sur moi. Mais je doute, oui je doute ! Je ne suis pas le meilleur joueur ni le meilleur buteur d’ailleurs ! Je n’ai jamais vécu une vraie journée d’ados sans parler de foot, sans penser au foot, sans jouer au foot ! Je ne suis jamais sorti pour mon plaisir ou pour une promenade » avoua Le Kaiser tout en éclatant en larmes.

Hina qui avait été à la fois peinée et attristée par ces aveux ne put se retenir plus longtemps étant d’une nature sensible , elle se jeta sur le Kaiser pour l’enlacer tout en retenant ses sanglots , elle avait vraiment de la peine elle le considérait vraiment comme un frère, comme son frère.

-« Tu sais ,je suis sûr que malgré tout, tes parents, ta sœur Marie et toi , vous reformerez à nouveau une heureuse famille. Car ce sentiment si puissant qu’est le lien du sang on ne le voie que quand on ne l’a perdu. Tes parents vous aiment ta sœur et toi sinon , ils ne se seraient pas donner autant de mal pour vous. Et pour ta carrière , sache qu’il y a et qu’il y aura des gens qui croiront toujours en toi, et c’est pour ça que tu ne dois jamais douter, fais-le pour eux, pense à la fierté de tes parents quand ils diront : « C’est mon fils ! » Moi je n’ai jamais connu l’amour d’une mère , l’affection d’un père. Mais pourtant je suis bien comme je suis , mais pour toi c’est autrement, ces deux sentiments tu ne veux pas les perdre , ils comptent trop pour toi, n’est-ce pas ? » 

-« Oui, Merci Hina-Chan, merci d’avoir été là pour moi , de m’avoir consolé et d’avoir dit à mon cœur ce qu’il voulait entendre ! Arigato ! »

-« Ce n’est rien Karl-Heinz-nee-san*. Mais je n’ai pas encore trouvé de solution pour ta journée normale! »   

-« Dis tu veux bien qu’au prochain week-end , tu me fasses découvrir une journée normale ?» demanda le Kaiser le rouge aux joues.

-« C’est entendu ! Bon, on y va les autres nous attendent et vont trouver louche notre disparition. »

En effet des qu’elle eut franchi la porte du jardin , un Shun surexcité lui sauta dessus tout en lui demandant :

-« T’étais où ? »

-« Relax ! Tu vas pas me faire le coup du mec jaloux, nan ? »

-« Mais non Shun ! T’as pas su lui poser la bonne question ! » intervint Chris.

-« Tu penses ? » redemanda le grand frère.

-« Elémentaire ! Mon cher abruti, il fallait lui dire qu’est ce que tu foutais avec ce mec pendant un quart heure ? »

-« Tu penses ? »

-« Non ! son cerveau est toujours en panne , seule ses arrières pensées et son sourire sont toujours en marche » répondit Sakura pour détourner la conversation.

-« Mais euh…ma chérie, mon sucre d’orge, ma saki…... »

Face au regard de « sa chérie, son sucre d’orge et sa saki » il trouva juste de se la fermer.

Le dessert se passa sans encombres jusque ce que le sujet du championnat cadet fut remis sur la table.

-« Je suis sur que c’est le Japon qui va gagner grâce à Tsubasa » déclara fièrement le portier nippon.

-« Il est si fort que ça , ton Tsubasa ? » demanda Hina.

A sa demande , Genzô décrit Tsubasa, ses capacités ,son talent etc…

-« On n’en est pas encore là , vous devez avant tout réussir votre trimestre qui selon vos notes déplorable tous trois n’est pas une évidence. » dit Mikami le casseur d’ambiances.

En effet les garçons était sûrement (?) intelligent mais il n’en avait cure de leurs cours.

-« Mais c’est pas pendant un match pendant que le ballon va entrer dans mes filets que je vais me demander la racine carré de 25 .»

-« C’est vrai, mais pour faire parti d’une grande équipe et être un bon joueur , il faut avoir terminé ses études. » lança le coach.

-« Le coach a raison les mecs ! » déclara sérieusement Shun.

Depuis quand mon frère aime les études ?C’est vrai qu’il a toujours été bon et que je le prenais pour un intello, mais bon c’est pas son genre , ça sent la foire !!! pensa Hina

-«En plus Hina est plutôt bonne en matière scientifique , elle pourra vous aider » continua-t-il.

Alerte ! Je répète Alerte ! Surchauffe ! Veuillez fuir , quittez le navire !Malheur à l’horizon ! Shun l’hyper concentré de jalousie et de paranoïa va inviter des garçons de mon âge à la maison pour que je révise avec eux !

-« Par la même occas., elle pourra se mettre à jour vous êtes en gymnasium* et n’oubliez pas qu’il ne vous reste que 3ans pour avoir votre abitur*. En plus Hina il paraît qu’en sciences politiques tu galères, j’en profiterais pour réviser avec toi ! » termina-t-il sadiquement

Et merde !Je savais que ça sentait la foire ! Sciences Politiques , cours de merdes !Notes de merdes !

Et ainsi la soirée se passa, les invités partirent et Hina alla se coucher en se disant que demain serait un autre jour ! Nan ?.

Que dire à part que je ne suis pas très fière de moi ? Que j’ai trop tardé ? Que j’ai autant de chance qu’un pingouin dans le désert ? Gomen !!!!!!

·        :Me tuer pas !!! Hein si j’ai pas mis Shun et Sakura en couple !! Je suis beaucoup trop jeune !!

·        Je déteste le prénom de Sakura , ça vient pas du manga Naruto que je déteste carrément ce persos et ce nom, mais c’est pas ma faute si Sakurat rime avec rat. Et en voilà des fleurs de cerisiers et la rose …….Désolée pour les fans !

·        Ma fic se situe en octobre et Hina n’aura ses 15ans qu’en novembre !

·        Gymnasium n’est pas le latin de Gymnase mais l’équivalent allemand du collège&lycée.

·        Abitur est l’équivalent allemand du BAC français.

 

Et voilà ce chapitre est très court je sais !!!Mais j’ai fait le plus vite possible (sans blague ?) le prochain chapitre est un bonus pour une gentille commentatrice qui aime les descriptions ,merci à tout le monde pour les commentaires.

Excuse J-Dream si ce chapitre n’est pas marrant !!!!En plus je poste le prochain chapitre aujourd’hui une demie heure ou moins après le postage de celui-ci : Cours de musique