De curieuses rencontres!

par Hina_Wakabayashi

Et, voilà je reviens pour un quatrième chapitre.

Chapitre04 :De curieuses rencontres.

 

Hina était assise, dans le hamac en train de lire et de surveiller Mika un peu plus loin. Il faisait chaud, et elle s’ennuyait c’est alors qu’elle sentit Mika qui lui tirait la main. Il lui demanda :

 

-« Dis, grande sœur, je m’ennuie, pas toi » 

-« C’est vrai, moi aussi, si nous allions jouer au ballon, j’ai repéré un parc pas très loin d’ici ! »répondit son aînée.

-« Mouis !!C’est ce que je voulais. »

 

Aussitôt dit, aussitôt fait. Elle partit voir Shun, pour prendre sa permission.

 

-« Oui, tu peux y aller, mais prends garde à toi !Ne parle pas aux vieux Chnoque, ne suit personne, n’accepte rien de personne, ne monte pas dans les voitures des inconnus……. »conseilla-t-il.

 

Elle se changea pour prendre un léger jogging composé d’un T-Shirt , et d’un Short sans oublier la traditionnelle casquette où elle fourra ses cheveux. Puis elle prit son ballon, et appela Mika. Ce ne fut qu’un quart heure plus tard qu’il purent enfin jouer au football.

 

-« Regarde, Mika quand tu veux jongler avec un ballon, il ne faut pas le perdre de vue, tu vois » dit Hina en lui montrant l’exemple.

 

Ainsi, après le cours de jonglage, ce fut celui de dribbles. Puis quand arriva , le cours de Shoot.

Elle lui fit une démonstration d’un Shoot qui ressemblait au Fire Shoot  de Schneider, cela surprit beaucoup une personne cachée dans les buissons-qui les observait depuis le début- qui se releva pour parler à la fille qui ne le vit qu’aux derniers moments d’armer son tir.

 

-« ATTENTION ! » cria Hina en essayant de changer la trajectoire de son tir qui passa à quelques centimètres du visage de l’inconnu.

-« Vous n’avez rien » lui demanda-t-elle, quand soudain il se mit à rire Nan, mais c’est quoi ce malade ?J’ai failli lui écraser la face et il se marre. « Hé, pourquoi, tu te marres ? » demanda Hina piquée.

-« On peut dire que toi , tu sais viser » répliqu’a t-il hilare. « Au faites, ton Shoot comment tu l’as maîtrisé. » demanda l’inconnu plus sérieux.

-« Ca ne te regarde pas. »dit-elle en l’observant, cheveux blonds or et yeux turquoises d’après ses vêtements, c’est un sportif .le genre de Rosemarie.

-« Quand t’aura fini de me mater, tu pourrais me dire ton nom ? »

-« De Un :Je t’observais, de Deux :je ne suis pas obligée de te dire mon nom ! »

-« C’est bon Miss colère, je blague.Moi c’est….. »

-« Monsieur Pingouin ! »

-«Pingouin ? »

-« Tu te marres comme un pingouin, sur ce j’ai des trucs à faire, je m ‘en vais. »

Elle se retourna et commença à s’en aller quand il lui attrapa le bras.

-« Tu retires ta main de là, sinon tu seras plus pingouin mais manchot » (Ps :Visez le jeu de mots pourris )

-« Huuum, des menaces ? »

-« Non, juste un conseil ! »

-« Bon ben , moi c’est Karl Heinz Schneider, et sans rancune. » dit-il en lui lâchant le bras C’est la première fois que je dis mon nom à une fille qui me drague pas et qui ne s’évanouit pas !

-« Pour moi, tu seras M.Pingouin »

-« Et, toi Miss Colère ! »

 

Hina prit la main de Mika qui tenait lui même le ballon, soudain au détour d’un boulevard, un chauffard faillit les percuter, heureusement à ce moment là, un jeun homme passant par là poussa Hina qui tenait fermement Mika.

 

-« Est-ce que ça va ? » demanda l’inconnu

-« Oui, oui ….aiee » dit Hina en voulant se lever avec sa cheville foulée

-« Je crois que non, apparemment votre cheville a subi plus qu’une simple foulure ! »

-« Attendez vous n’auriez pas vu un petit garçon » dit-elle paniquée.

-« Oui, au moment de votre chute je l’ai rattrapé, il est un peu sonné. »

 

C’est à ce moment-là que Mika se réveilla, et quand il était dans cet état  comme en plein délire, il ne parlait que japonais.

 

Mika en Japonais :  Nee-san ?

Hina en Jap. : Oh, non mon petit Mika , tu es encore en plein délire quand tu commences à parler Japonais.

Inconnu en Jap. : Attendez, vous parlez, vous aussi en Japonais.

Hina en Jap. :Oui, et je vous remercie de m’avoir savoir , je suis Hina Harukaze.

Inconnu en Jap. : Genzô Wakabayashi.

 

-« Merci, encore Wakabayashi-San, je suis désolée mais je dois y aller, il se fit tard. » dit-Hina en essayant de se relever puis elle chuta rattrapée par Genzo.

-« Je vais te porter. » répondit le sauveur en joignant le geste à la parole Tiens, elle est légère !

-« Mais enfin, tu n’y penses pas Shun va te tuer. »

-« Hnn, protecteur et averti ? »

-« Moi, je dirais plutôt Parano et possessif ! »

 

Installée, sur le dos de l’inconnu, elle se mit à le détailler, il avait une apparence froide, mais il était très sensible sous sa casquette. Des cheveux noirs, et des yeux marrons encadrant un corps d’athlète. Encore un autre pour Rosemarie.

 

C’est ainsi, qu’ils arrivèrent chez les Harukaze, qu’elle le remercia, qu’il lui sourit et qu’il partit.