Sur Terre

par bbd5362

Chapitre 3 : Sur Terre.

 

 

Il y avait plus de trois mois que Rukia ne vivait plus dans le placard d’Ichigo. Le lycéen avait reprit sa vie normale. Mais comment reprendre une vie normale après tout ce qu’il avait vécu à la soul society??Son train-train quotidien, lycée-dodo, n’était perturbé que par quelques hollows, pas assez nombreux au goût du jeune homme, qui s’ennuyait ferme.

Et puis, il n’y avait même plus Rukia avec qui se chamailler. L’ennui total!!!Il ne souhaitait qu’une seule chose, même si il ne voulait pas se l’avouer, c’était de revoir la shinigami, la voir sortir de son placard tous les matins, la voir « maîtriser » Kon, se chamailler pour un rien avec elle et surtout revoir ses rares sourires qu’elle lui adressait.

Voilà à quoi se résumaient les pensées d’Ichigo à ce moment précis où le jeune homme retournait d’un pas traînant chez lui. Soudain, son insigne de shinigami remplaçant émit un petit bruit. Comprenant qu’un hollow venait d’apparaître dans les parages, il attrapa son insigne et il s’apprêtait à le plaquer contre sa poitrine, mais il se ravisa en se disant que pour une fois il allait suivre les conseils avisés de Rukia. Il fouilla dans son sac et en ressorti quelques secondes plus tard un lion en peluche. Avant que le mode soul ne puisse répliquer, il fourra sa main dans sa gueule et récupéra la petite bille qui avala après l’avoir contentieusement essuyée.

-         Part te cacher !! Ordonna Ichigo, devenu shinigami, à Kon qui se trouvait à présent dans le corps du rouquin.

-         D’accord.

Et il courut à toutes jambes dans la direction opposé de l’hollow.

Ichigo partit à son tour mais lui en direction du hollow. Il ne lui fallut pas chercher longtemps avant de le trouver dans une rue qui était heureusement déserte. Il était sur le point de s’élancer quand l’air se refroidit d’un coup. Le hollow n’eut pas le temps de réagir qu’il fut emprisonné par la glace. Ichigo cru voir un reflet noir et blanc et l’énorme bloc de glace qui contenait le hollow éclata en milles morceaux. Kurosaki écarquilla les yeux, à deux mètre de lui, où s’était trouvé le monstre quelques secondes plutôt, un shinigami se relevait doucement. Enfin je devrais plutôt dire une shinigami.

-         Tu es lent Ichigo !! Dix âmes auraient pu se faire dévorer le temps que tu arrives. Dit-elle.

-         …Rukia…bafouilla le roux toujours aussi stupéfait…. Comment ça je suis lent ?? s’énerva-t-il soudain. J’étais sur le point de m’en occuper quand tu es intervenue. Et puis qu’est-ce que tu fais ici ?? Il me semblait que tu voulais rester à la soul society !!!

-         On m’a envoyé ici en mission pour protéger cette ville.

-         Mais je suis déjà ici pour ça !!s’exclama Ichigo.

-         Tu n’es qu’un shinigami remplaçant, ils n’ont pas très confiance en toi !!

-         C’est fini ?? intervient une jeune fille qui venait d’apparaître au coin de la rue.

-         Oui. Répondit Rukia à cette personne qui était en faite son gigai. Rukia réintégra son corps et ils partirent ensemble à la recherche de Kon. Ils le retrouvèrent un peu plus tard en train de draguer une blonde à forte poitrine. 

-         Ce n’est pas vrai !! Cria Ichigo avant de précipiter vers Kon qui s’enfuit en courant quand il vit le shinigami arriver.

Après une course poursuite Ichigo pu enfin réintégrer son corps. Ensuite, ils prirent la direction de la clinique Kurosaki.

-         Tu va rester combien de temps ??

-         Je ne sais pas, cela dépendra des ordres de Yamamoto-sama. 

-         Et où comptes-tu dormir ?? demanda Ichigo.

Rukia lui fit un grand sourire en guise de réponse.

Le rouquin soupira.

-         C’est bon, j’ai compris. Tu peux dormir dans mon placard, mais essaye d’être discrète s’il te plait.

-         Oui, oui promis. Merci Ichigo.

Elle se mit sur la pointe des pieds pour que son visage arrive à la hauteur de celui du shinigami.

-         Je suis contente d’être revenue. Lui murmura-t-elle à l’oreille avant de lui déposer un petit bisou sur la joue.

Il s’arrêta net en sentant les lèvres de la jeune fille sur sa joue.

-         Ru…Rukia… bafouilla-t-il.

-          Oui ?? répondit celle-ci le plus innocemment possible.

Il rougissait à vue d’œil ce qui la fit rire.

Elle s’approcha de lui le sourire aux lèvres, contente de l’effet qu’elle avait sur lui.

-         Qu’est-ce qu’il y a Ichigo ?? Ne me dit pas que tu rougis ainsi juste parce que je t’ai fait la bise. Ce n’était qu’un simple petit bisou pour te remercier de m’héberger dans ton placard encore une fois.

-        

-         Aller viens, on rentre.

 

 

                          **********************************************

 

-         Merci Urahara. Dit Hinamori en le saluant avant de quitter sa boutique en compagnie du capitaine de la dixième division.

Après une conversation avec le capitaine générale,  Hitsugaya avait été autorisé de se rendre sur terre en compagnie de la vis-capitaine de la 5ème division.

En faite, Yamamoto avait accepté cette demande parce qu’il estimait que le capitaine Hitsugaya le méritait bien. Après tout, c’était lui qui s’était occupé, sans qu’on lui demande, de la paperasse de la 5ème division après la trahison d’Aizen et  c’était toujours lui qui s’occupait des missions les plus ennuyeuses que tous les autres capitaines refusaient. Et pour finir, le capitaine générale avait toujours eu une âme romantique et il y a longtemps qu’il avait remarqué la façon dont le capitaine Hitsugaya regardait son amie d’enfance.

C’est pourquoi Hitsugaya et Hinamori se trouvaient sur terre dans les gigai que l’ex-capitaine de la 12ème division venait de leur vendre.

Hinamori tournait sur elle-même en riant aux éclats. La légère robe d’été qu’elle portait suivait ses mouvements et tournoyait autours d’elle.

-         C’est vraiment une sensation étrange de se retrouver dans un gigai. Dit-elle le sourire aux lèvres en tendant son bras devant elle pour mieux le regarder.

-         Ne t’inquiète pas, on s’y habitue vite et puis se n’est que pour une journée. Répondit Hitsugaya qui se trouvait à deux mètres de la jeune fille.

Hinamori se tourna vers lui et son sourire s’élargit. Avec ce simple jeans et cette chemise noire, il était vraiment trop mignon. En plus, les premiers boutons de sa chemise étaient restés ouvert laissant apparaître le début de son torse,…

La shinigamie rougit légèrement en s’apercevant dans quelle direction se dirigeaient ses pensées.

-         Qu’est-ce qu’il y a ?? demanda Toshiro qui s’était aperçu que son amie le regardait plus attentivement que d’habitude.

-         RIEN. S’écria Hinamori. Je me disais juste que les sensations qu’on perçoit avec le gigai dans ce monde sont très différentes de celles qu’on perçoit à la soul society. Le vent d’ici est plus doux, le soleil plus chaud. C’est différents mais c’est agréable, j’adore çà.

Elle leva la tête vers le ciel en fermant les yeux, profitant du soleil qui lui réchauffait le visage et du vent qui jouait avec ses cheveux lâché qui flottait autours d’elle.

Hitsugaya qui la regardait faire, ne pu s’empêcher de penser que de la revoir de nouveau si pleine de vie, de la revoir sourire, la rendait encore plus jolie et surtout le rendait, lui, beaucoup plus heureux.

-         Alors qu’est-ce que tu veux faire maintenant que tu es sur terre ?? demanda Toshiro.

-         Je ne sais pas très bien. Qu’as-tu fait pour t’amuser la dernière fois que tu es venu sur terre ??

-         M’amuser ?? Répéta incrédule Hitsugaya. J’étais en mission, je te rappelle. Je n’ai pas vraiment eu le temps de m’amuser.

Hinamori soupira.

-         Ne me dit pas que tu n’as même pas prit quelques heures pour faire autre chose que de combattre des hollows et des Arrancars ??

-         Ben si, … répondit-il excédé.

Elle soupira de nouveau : «  Irrécupérable » pensa-t-elle. Mais cette fois-ci, elle était bien décidée à faire fondre la glace et surtout à le détendre

-         Bon, qu’est-ce que les gens d’ici peuvent bien faire pour s’amuser ?? Se demanda-t-elle à vois haute.

-         Oh des tas de choses. Répondit le chat noir qui venait d’apparaître au bout de la rue.

-         Yoruichi !! s’exclama Hinamori. Que faites-vous ici ??

-         Ce serait plutôt à moi de vous poser la question, non ?? je ne me souviens pas avoir entendu dire que la situation de cette ville avait empiré pour que qu’un capitaine accompagné d’un vis-capitaine qui n’appartient pas à sa division, vienne ici.

-         On n’est pas ici en mission mais en vacance, je trouvais que le capitaine Hitsugaya travaillait trop, alors il a décidé…

-         Tu m’as obligé, corrigea le capitaine.

-          …à prendre des vacances.

-         Mais quelle merveilleuse idée !! Si vous voulez je peux vous montrer quelques endroits sympas de ce monde. répondit Yoruichi.

-         Oh oui, se serait formidable. S’exclama Hinamori. Tu ne trouves pas Shiro-chan ??

-         Ouais… grogna-t-il sans motivation.

-         Ne faites pas cette tête capitaine Hitsugaya. Dit Yoruichi. Vous allez voir, je m’occupe de tout.

-         C’est bien ça qui m’inquiète justement !! répliqua-t-il.

 

 

Une demi-heure plus tard, ils arrivèrent devant un grand bâtiment.

-         Où est-on ?? Demanda Hinamori.

-         J’ai pensé que comme tu n’étais jamais venue sur terre, Hinamori, à par évidement pour tes entrainements, tu ne devais pas connaître toutes les choses qu’on les humains et pas nous. Donc c’est pour ça que je vous ai emmené au cinéma !! répondit Yoruichi.

-         Qu’est-ce que c’est ??

-         Tu verras bien !! Clama Yoruichi. Allez venez maintenant, on va aller vous acheter des tickets.

-         On te suit. Tu viens… ça va Shiro-chan ?? demanda la jeune shinigamie.

Les joues de Hitsugaya avaient pris une belle teinte rouge. Contrairement à Hinamori, lui, il savait ce qu’était un cinéma. Durant son dernier séjour sur terre,  son vice-capitaine lui en avait parlé au moins des centaines de fois après y être allé avec Inoue. Et il se souvenait parfaitement quand elle lui avait dit que c’était génial d’y aller avec des amis mais c’était encore mieux quand c’était pour un rendez-vous galant car c’était parfait pour les amoureux  cette obscurité !! Et elle avait ajouté un clin d’œil très appuyé quand elle lui avait proposé d’y amener Hinamori. Le pauvre petit capitaine avait viré couleur écrevisse sous le regard hilare de Matsumoto.

Hitsugaya sorti de ses pensées en sursautant. Hinamori venait de poser sa main sur son front.

-         Tu es sur que ça va ?? Lui demanda-t-elle. Tu as l’air vraiment bizarre.

Il n’eut même pas le temps de répondre que la jeune shinigamie mit son front contre celui de son ami d’enfance en fermant les yeux pour mieux percevoir si il avait de la fièvre.

Toshiro déglutit difficilement, elle était si proche de lui, ses lèvres n’étaient qu’à quelques centimètres des siennes. Durant, un moment de pure folie, il faillit se coller à elle et s’emparer de sa bouche mais heureusement, il se ressaisit vite et s’éloigna violement.

Hinamori ne fut pas perturbée ni étonnée par la façon brusque dont son ami d’enfance avait réagit, le Shiro-chan qu’elle avait connue petit détestait les câlins ou tout simplement qu’elle s’approche de lui un peu plus intimement et elle ne voyait pas pourquoi ça aurait changé.

-         Tu es un peu chaud, tu es peut-être malade, il faudrait mieux qu’on retourne.

-         No...on, ça…va…bafouilla-t-il.

Yoruichi qui les regardait, sourit devant leur petit manège.

« Pourquoi est-ce toujours les personnes qui sont concerné par ce sentiment merveilleux qu’est l’amour, qui sont toujours les dernières à s’en apercevoir ?? » pensa-t-elle. Un petit sourire s’afficha sur ses lèvres. « Ca pourrait être marrant. Se dit-elle. Oui, et même très divertissant ».

Quelques minutes plus tard, les deux shinigamis suivi de la femme sous sa forme de chat entrèrent dans le bâtiment.

-         Vous devriez aller voir ce film, il à l’air très bien. Dit Yoruichi en montrant une affiche collée au mur.

-         Heu…je ne crois pas que…commença Hitsugaya.

-         Mais si, mais si, ce sera parfait. le coupa le chat.

Il haussa les épaules et se dirigea vers le guichet, dès que les tickets furent achetés, il suivit Hinamori dans la salle de projection qui s’émerveillait de tout ce qui l’entourait.

Il l’éloigna du grand écran avant que quelqu’un ne remarque son comportement « enthousiasme » et ils allèrent s’asseoir au fond de la salle.

Il n’y avait pas beaucoup de monde, qu’une petite trentaine de personne. La plupart était, à la grande horreur de Toshiro, des couples.

-         qu’est-ce qu’il faut faire ?? demanda Hinamori qui ne savait toujours pas ce qu’était un cinéma.

-         Rien, juste regardé.

-         Regarder quoi ??

-         L’écran.

-         Ah,…

Elle tourna ses yeux vers l’écran qu’elle ne lâcha plus du regard. Cinq minutes passèrent dans le plus grand silence, Hinamori détourna les yeux pour regarder son ami.

-         Dit Shiro-chan ??

-         Quoi ?? répondit celui-ci énervé qu’elle utilise encore ce surnom débile.

-         Je ne comprends pas ce qui est amusent à regarder cet écran.

Toshiro se frappa le front contre sa main. Parfois, son amie d’enfance pouvait être très lente.

-         Mais c’est normal, ce n’est pas encore commencé. soupira-t-il.

-         Qu’est-ce qui n’est pas encore commencé, Shiro-chan ??

-         Arrête de m’appeler ainsi !! Cria-t-il.

Quelques regards ce tournèrent vers eux, il baissa d’un ton.

-         j’admets que tu m’appelles par mon prénom tant qu’on est hors de la soul society, mais arrête avec ce surnom, je ne suis plus un gamin !!

-          D’accord, mais à une seule condition. Répondit-elle.

-         Laquelle ?? Demanda-t-il un peu inquiet.

-         Que tu m’appelles par mon prénom !!

Un sourire s’étira sur les lèvres d’Hitsugaya.

-         D’accord Momo…la pisseuse.

Il avait ajouté la dernière partie dans un murmure, mais Hinamori l’entendit parfaitement.

Elle le frappa l’épaule pour se venger mais elle ne put retirer le sourire qui était apparu sur ses lèvres. Il y avait tellement longtemps qu’elle n’avait plus entendu ce surnom débile !! Même si elle le détestait, elle était contente de l’entendre de nouveau de la bouche de son Shiro-chan.

Soudain les lumières s’éteignirent. Hinamori attrapa l’épaule qu’elle était en train de frapper.

-         Qu’est-ce qui se passe ?? demanda-t-elle.

-          Rien, ça va commencer c’est tout.

Le film commença sous les yeux ébahit de Momo.

Les premières minutes se déroulèrent sans problèmes. Mais l’histoire du film qui avait commencé par raconter la vie d’étudiant ordinaire se transforma en drame, les meurtres s’enchainèrent, de plus en plus violent et précis. Hitsugaya qui aimait se genre d’histoire, trouvait que ce film était génial. Il était complètement absorbé par l’écran quand il ressentit une pression sur sa main qu’il avait posée négligemment sur l’accoudoir.

Hinamori venait de la saisir alors qu’elle détournait ses yeux de l’écran qui montrait l’une de ces scènes si sanglante. Elle enfuit sa tête contre l’épaule de Toshiro.

Les joues de ce dernier prirent une couleur vive.

-         Euh…Momo… bafouilla-t-il.

-         Dis-moi quand c’est fini. Répondit-elle la voix légèrement tremblante.

Quelques minutes s’écoulèrent. Le film avait prit une place secondaire dans l’esprit d’Hitsugaya. Il ne savait plus ce qui se passait sur le grand écran, tout ce qu’il savait, c’était que la tête d’Hinamori était plongée dans son cou. Ses cheveux venaient lui chatouillé le nez, son parfum lui brouillait l’esprit et la chaleur du corps de la jeune femme, ses sens.

-         C’est fini ? demanda une petite voix.

Toshiro sursauta et se concentra sur l’écran pour reprendre le cours de l’histoire. En effet, la scène était finie, mais il fut tenté de lui répondre négativement, sachant parfaitement qu’elle se décollerait de lui.

-         Oui.

Encore une fois, sa raison et son esprit avaient repris le dessus.

Comme l’avait prévu notre petit capitaine, Hinamori s’éloigna de lui.

Le film continua. Hinamori ne le regardait que d’un œil, fermant les yeux dès que ça devenait trop terrifiant.  

« Je savais que ça ne lui plairait pas. Pensa Le shinigami. J’ai bien essayé de le dire à Yoruichi mais elle n’a pas voulu m’écouter ».

Quand les deux shinigamis sortirent du cinéma, il ne devait pas être loin de 13h. Ils sentirent la faim leur tiraillé le ventre.

-         Viens, on va trouver quelques choses à manger. Dit Toshiro.

Ils mangèrent dans un petit restaurant sans prétention avant de reprendre leur promenade. Ils arrivèrent dans un quartier qui semblait agité.

-         Qu’est-ce qui se passe ici ? Demanda Hinamori.

-         Je ne sais pas, ça doit être une sorte de fête. Répondit-il.

-         Allons-y, s’il te plait, Toshiro.

Il haussa les épaules et se dirigea vers la fête.

Une agitation folle régnait dans ce quartier. Des enfants couraient d’une attraction à l’autre, d’un stand à l’autre. Des couples se baladaient main dans la main, les garçons jouaient aux jeux d’adresse pour impressionner leur copine.

Hitsugaya observait les gens qui passaient quand il sentit quelqu’un lui prendre la main.

-         Toshiro, on peut aller là-dedans ? Demanda Hinamori avec un regard suppliant.

Comment voulez-vous qu’il refuse ? Il n’avait jamais su résister à ce regard, et ce n’était pas aujourd’hui que ça allait changer. C’est ainsi que Momo attira notre pauvre petit capitaine d’une attraction à l’autre.

Ca faisait déjà près de quatre heures que nos deux shinigamis se trouvaient ici. le soleil commençait doucement à descendre à l’horizon. Ils étaient en train de se promener quand…

-         Oh qu’il est mignon !! S’exclama Hinamori en se précipitant vers un énorme ours en peluche.

Elle jeta un œil vers le jeu qu’il fallait accomplir pour l’obtenir et soupira déçue. Il fallait pour remporter cette peluche arriver à marquer dix buts et les adversaires qu’on devait affronter avaient l’air de tout sauf de débutants.

-         C’est dommage, je n’ai jamais été très douée pour ce sport. …et mais que fais-tu Toshiro ??

-         A ton avis ?? répondit celui-ci, tandis qu’il payait pour pouvoir tenté sa chance.

-         Tu sais jouer à ce jeu ?? Demanda-t-elle surprise.

-         Un peu.

Il enleva sa veste qu’il avait enfilée une heure auparavant et se dirigea vers son adversaire.

-         Que crois-tu faire gamin ?? Ce n’est pas un gosse de ton âge qui va pouvoir me battre.

Hitsugaya ne répondit pas mais Hinamori avait pu voir la grimace de colère qui s’était affiché sur son visage. Il avait toujours détesté qu’on le traite comme un enfant.

Le ballon fut donné à Hitsugaya puisque c’était lui le joueur. Le but était simple, marqué dix buts. Rien de très compliqué si il n’y avait pas eu ses cinq hommes qui feraient tout pour l’en empêcher.

La première manche dura exactement six secondes. Les cinq hommes qui avaient cru avoir faire à un gamin qui ne savait pas jouer n’avaient pas prit cette manche au sérieux, et le temps qu’ils comprennent qu’ils s’étaient tromper, Hitsugaya avait déjà marqué son premier but. Un sourire moqueur s’afficha sur les lèvres du capitaine.

Les trois manches suivantes se déroulèrent aussi sans encombres, même si ses cinq adversaires avaient essayé de l’en empêcher, il arriva à marquer trois but.

4-0.

5-0

6-0

7-0

8-0

9-0

Hitsugaya commençait vraiment à s’emmerder. Il avait cru que ça allait être un peu plus difficile que ça, mais non !!

La dixième manche commença. Les cinq hommes piqués à vif dans leur fierté de s’être fait humilier de cette manière par un gamin étaient gonflés à bloc et cette fois-ci, il comptait bien mettre ce petit merdeux hors service.

Toshiro s’élança. Slaloma autours du premier adversaire, fit passer grâce à un jeu de jambe exceptionnelle la balle entre les jambes de deux autres adversaires, il allait tirer et ainsi marqué son dixième et dernier but quand le quatrième homme arriva en glissant espérant reprendre la balle. Mais Toshiro fut plus rapide, il fit passer le ballon au-dessus de son adversaire et avant que le ballon ne touche par terre, il chotta, le gardien ne put rien faire, le capitaine de la dixième division gagna le jeu.

La foule qui s’était rassemblée autours du terrain applaudit tandis que le forain lui remettait l’ours en peluche.

Il se dirigea vers Hinamori et lui tendis la peluche.

-         Tiens !! Lui dit-il de son habituel ton froid.

La jeune fille prit l’ours et le serra fort contre elle.

-         Merci !! elle fit un pas en avant et déposa un léger bisou sur sa joue du jeune homme qui s’enflamma d’un coup.

-         C’est…rien… bafouilla-t-il.

-         Je ne savais pas que tu étais si doué !!

-         Je me débrouille, c’est tout.

Ils reprirent leur ballade, bientôt le soleil fut complètement coucher, les lumières s’allumèrent un peu partout.

-         Il faudrait mieux rentrer. Dit Hitsugaya.

-         Avant on peut aller là ?? Demanda-t-elle en pointant la grande roue du doigt.

-         Si tu veux.

Ils montèrent dans une des petites cabines et s’installèrent l’un en face de l’autre.

La roue tourna, ils se retrouvèrent tout au-dessus.

-         Waouh !! s’exclama Hinamori ; de là où ils étaient, ils pouvaient voir toute la ville.

Inutile de vous dire qu’une ville dans le noir où brille des centaines de petites lumières est un spectacle magnifique surtout vu d’en haut. 

-         Toshiro !! Regarde, c’est magnifique.

-         Oui.

Elle se retourna pour voir l’expression de son ami devant une telle vue. Un petit sourire était apparut sur ses lèvres mais bizarrement son regard n’était pas dirigé vers la ville mais vers elle.

« Qu’est-ce que cette lueur dans ses yeux ? » Pensa Hinamori.

-         Depuis quand es-tu devenue si belle, Momo ?? murmura Hitsugaya le regard braqué sur la jeune fille.

La shinigami rougit à un tel point qu’elle crut vraiment que ses joues allaient prendre feu.

Hitsugaya sembla soudain se réveiller de sa torpeur. Et il rougit à son tour violement quand il se rendit compte des paroles qu’il venait de prononcer.

Quand ils sortirent de la grande roue, leurs joues n’avaient toujours repris leur couleur normal.

 

                 ***************************************************

 

Voila chapitre3 fini, j’espère qu’il vous a plu !! Désolé pour le retard, mais j’avais des examens et puis ce chapitre est un peu plus long.

Je ne sais pas encore quand je publierais le prochain chapitre car j’ai promis de continuer ma fic sur fma.

Mais si vous le laisser plein, plein de commentaires, je serais plus motivée et j’écrirais plus vite !!!