Chapitre 3

par lenalee-chan

Chapitre 3

 

Pendant ce temps là chez Ichigo :

Après la remarque de Karin deux personne avais rougit, Toshiro de gène et Ichigo de colère.

-         Alors comme cela tu regarde le…

-         Bon vous nous expliquer votre mission ? dit Rukia coupant Ichigo et sauvant Toshiro.

-         Oui, dit Byakuya

 

 

Flash back.

 

Le capitaine commandant ainsi que tous les capitaines et vice capitaine étaient présent, le capitaine commandant pris la parole.

 

-         Je vous est tous réunis pour vous confier une mission : connaisse vous la légende de la princesse de feu et du dragon de glace ?

-         Oui dit Yachiru Ken-chan me la lisait avant ! Mais Capitaine commandant  si je peut me permettre quel est le rapport avec la mission ?

-          Tout d’abord pour ceux qui ne connaissent pas la légende dit :

 

 La princesse de feu se réveille, le chasseur détruit,

Le dragon de glace se libère, l’équilibre s’écroule,

La princesse de feu apprend, l’équilibre revit,

Le dragon de glace protège, le chasseur s’enfuis,

Mais ou est donc ma joie ?

Nous pensons que le capitaine Hitsugaya symbolise le dragon de glace, il est donc essentiel pour l’équilibre de notre monde et des autres de trouver la princesse de glace.

Et d’étrange reiatsu  on été détecté a karakura une équipe de shinigami va être dépêché sur place pour trouver la princesse de feu, le chasseur et identifier si ses reiatsu leurs appartient.

 

Fin du flash back

-         Voilà  c’est tout, conclu Rangiku.

Un puissant reiatsu les fit soudain trembler, Toshiro blanchit.

-         Vous savez ce que c’est ? Dit Ichigo.

-         Taitsho qu’avez-vous ? demanda Rangiku.

-         Ce reiatsu se situe là ou Karin rejoint son groupe il faut la rejoindre. Maintenant !

Il se changea en shinigami et parti en shunpo. Les autres le suivirent tant bien que mal  après c’être changer à leur tour.

Toshiro les guida jusqu’au repère de Karin.

Ce qu’il vire sur place les laissa sans voix :

Karin combattait seul contre un homme et une femme, armée d’un bâton avec deux lames au bout. Trois autres essayaient d’attaquer ses amis qui se défendaient tant bien que mal.

-         Alors ma petite Karin-chan ton dragon est venu te sauver, dommage il arrive trop tard. Dit l’homme.

-         Ta gueule Kaede parler ne n’empêchera de te tuer, répondit Karin elle ponctua ses paroles d’un violent coup.

-         Ma petite Karin-chan ne sois pas si réticente je me souviens de fois où tu étais plus  coopérative. Il faut que je fasse quoi pour que tu me reviennes, tuée tes amis ?

-         Ne touche pas à eux enfoiré.

Pendant qu’ils discutaient Ikkaku, Yamachika, Renji, Rukia, Byakuya et Rangiku c’était porté aux secoure de amis de Karin. Mais même a deux contre un ils étaient en train de perdre.

Leurs sang tachait déjà le sol. Ichigo s’occupait de la femme qui combattait sa sœur. Quand Toshiro essaya d’aider Karin elle le repoussa en disant.

-         C’est mon combat dégage je m’en occupe va plutôt aider Rangiku !

-         Tu deviens prétentieuse ma petite Karin-chan. Lui dit Kaede.

-         Toi ta gueule et arrête de m’appeler comme cela je t’appartiens pas sale bâtard.

Des cris les interrompirent, les hommes de Kaede menaçaient les shinigamis.

-         Ma petite Karin-chan si tu ne veux pas que tes amis meurent rends toi !

Karin eu alors une idée stupide, très stupide  car plutôt prévisible, digne d’Ichigo dans se meilleur moment. Elle sursauta, lâcha son arme, papillonna des yeux et se rapprocha de Kaede en murmurant

-         Kaede que s’est-il passé, je suis ou qu’es ce que tu fais mon amour. Tu es blessé

Elle enlaça Kaede et l’embrassa. En voyant se spectacle Toshiro eu un pincement au cœur.

-         Karin qu’es ce que tu fous ! Cria Ichigo

Karin vacilla soudain et son corps tomba dans les bras de Kaede. De la fumé jaillit et Karin comme par magie apparu en tenu de shinigamis un zanpakuto à la main.

-         Maintenant Kaede dit à tes pote de relâché mes amis ou je t’égorge comme un porc que tu es au fond. Tu es vraiment trop crétin de t’être fais avoir.

-         Tu n’oseras pas me tué ma petite Karin-chan et tu le sais.

Un gémissement de Rukia détourna l’attention de Karin une fraction de seconde Kaede en profita pour se dégager. Puis il fit un signe à un de ses hommes qui transperça Rangiku de sa lame.

Karin vu son corps tombé au ralentit et le cri  de Toshiro   lui rappela celui de son frère au moment de la mort de Yusu, les deux scènes dans son esprit se superposaient.

La rage, le chagrin et la culpabilité la submergèrent. Elle libera alors son reiatsu et cria

-         Brule le monde sous le feu de ta colère Benihime*. Flamme de l’amitié, protection.

Des flammes dorées  apparurent autour des shinigamis (Ichigo compris) et des amis de Karin. Elles ne les brulaient pas au contraire elles soignaient leurs blessures.

-         Karin tu fous quoi ? Cria Ichigo.

-         Je te sauve baka et je vais buter cet enfoiré ! Répondit Karin

-         Tu ne peux pas…

-         Tais-toi !

Elle se tourna ensuite vers Kaede, le regarda d’un regard froid, assassin et dit

-         Tu n’aurais jamais du faire ça je vais te le faire payer ainsi que tout le reste ! Benihime flamme de la colère, souffrance absolue.

Des flammes noires sortirent de son zanpakuto et fondirent sur Kaede qui ne put les éviter.

Il se mit alors à hurler, tomba sur le sol se tordant de douleur.

-         Toshi’ comment va Rangiku ? Demanda Karin.

-         Je vais bien Karin, qu’es ce qui se passe pourquoi il hurle comme cela ?

-         C’est le pouvoir de mon zanpakuto je le fais souffrir comme il la fait pour moi.

Les flammes noires disparurent, Kaede se releva mais un coup de poing de Karin le remit à terre.

-         Benihime flamme de la colère,  protection.

Des flammes entourèrent Karin. Grace au pouvoir de son zanpakuto elle était plus rapide, plus forte. Elle recommença à attaquer Kaede, mais celui-ci se défendait bien  elle fut rapidement recouverte de sang du sien comme celui de son adversaire. Dans un dernier effort elle réussit à désarmer son adversaire. Elle allait abattre sa lame une dernière fois quand Toshiro lui pris le poigner

-         Karin sa suffit ne le tue pas.

-         Et pourquoi donc ? Je fais ce que je veux, pousse toi !

-         On doit l’interroger, et le tuer ne servira à rien.

Karin eu soudain un vertige, elle vacilla puis cracha du sang.

-         Tu as de la chance que je sois en train de crever.  Benihime annulation.

Toutes les flammes produites par son zanpakuto disparurent. Elle se dirigea vers son corps une fois dedans elle fit une  chose fortement déconseiller quand on est entouré d’ennemis surpuissant : elle s’évanouit.