révélation

par ariabillie13

Dans la chambre des kurosaki, une personne est assise sur un lit. Celle-ci soigne des blessures affligées durant le combat.


… : Mince, c’est plus profond que je ne le pensais. (mets des bandages, au niveau de ses épaules)


à cet instant, Ichigo rentre dans sa chambre. Surprenant au passage son amie.


ICHIGO : Lut ! Rukia.


RUKIA : Eh ! Je ne suis pas prête, et on ne rentre pas comme ça, dans la chambre d’une dame.


ICHIGO : De quoi, tu parles. T’es dans ma chambre jte signale, (murmurant dans sa barbe) et ta rien d’une dame.


RUKIA (rougissant) : C’est bon ! Ca va ! (sur un ton de rappel) Tu pourrais au moins montrer un peu de respect et de considération pour la personne qui t’a protégée.


FLASHBACK 


ORIHIME : ATTENTION ICHIGO !

Derrière Ichigo, un hollow, fondant, toutes griffes dehors afin de donner un coup mortel sur sa cible. Surgissant de nulle part, Rukia fit rempart avec son corps, afin de protéger son ami.


ORIHIME : Rukia.


RUKIA : Hugh… (tombe au sol)


ICHIGO : ORDURE !!!!


Dans un élan de haine et de colère la pression spirituel du rouquin, tripla de volume.

Zangetsu en avant, il fonça droit vers le hollow et le pulvérisa en un coup. Sous le regard stupéfait de ses amis, Ichigo laissa sa pression spirituelle retomber.

Le hollow détruit, il se tourna vers son amie au sol. Le regard empli de culpabilité.


Retour dans le présent.


Rukia vit dans le regard de son ami, toute la culpabilité ainsi que son sentiment d’impuissance pour avoir baisser sa garde. Cette dernière soupira devant un regard aussi triste.


RUKIA : Arrête donc, de te sentir coupable. J’ai agit de ma propre volonté et je suis la seule à blâmer. On ne baisse pas sa garde aussi facilement. Et donc ça fait de moi la fautive dans cette histoire.


Ichigo lui coupa la parole.


ICHIGO : Apprends moi le kido.


Rukia se tourna vivement vers son ami.


RUKIA : HEIN ??? Tu peux me la refaire celle-là ????


ICHIGO : Je veux que tu m’apprennes le kido, je veux être capable de soigner les blessures que je provoque.


RUKIA : Tu es fou. Certainement pas. Je ne te l’apprendrais pas. Tu risques de blesser encore plus que de soigner. C’est non.


Tandis que Rukia continuer d’argumenter et de faire part de son désaccord, Ichigo se rapprocha de son amie tout en fixant l’épaule où elle était blessée.


Rukia (dos à lui) Et pour la dernière fois, cesse donc de te sentir coupable. Tu ne dois pas être le seul à protéger les autres, nous aussi on veut ….


Sa phrase ne put se finir. Car Rukia sentit sur son épaule blessée, des lèvres. Des lèvres posées délicatement sur la blessure comme si, ces lèvres voulaient enlever la douleur qui était là.


Rukia observa avec étonnement le comportement de son ami, qui leva les yeux vers elle. Rukia pouvait lire dans les yeux d’Ichigo un sentiment qu’elle avait gardée secret depuis très longtemps. Les deux amis échangèrent un regard intense, à travers lequel se confesser un message inaudible aux oreilles du monde, mais comprit des deux shinigamis (bien que l’un d’eux soit suppléant). Après quoi, ayant pour seul témoin le ciel, Ichigo et Rukia s’embrassèrent.



FIN.