chp7

par amethyste

Ici Amethyste ! je tiens à m’excuser de ce temps d’attente. La cause n’est autre que quelques petits problèmes à résoudre………je tiens à remercier Mat-taicho pour sa patience avec moi  «  suki taichooo »

 

Merci beaucoup aussi pour les comm’s et franchement ça fait vraiment plaisir……………A VOS YEUX ET BONNE LECTURE !

 

…………………………………………………………………………….

Chp7

 

La soirée se poursuivit comme l’après midi, entre les rires, les simili batailles, et surtout les coupes de saké. L’émotion était présente et cela fut une excellente soirée dans son ensemble.Meme pour Toshiro Hitsugaya qui avait plus ou moins été forcé de laisser ses éternels dossiers à remplir. D’une part par son amie Hinamori et sa vice-capitaine arguant que le capitaine ne prenait quasiment jamais de « pause syndicale » ; d’une autre part parce que Kurosaki Ichigo avait gagné son respect et – même si cela relevait presque d’une secret classé Top Défense – il avait aussi gagné son amitié.

 

La soirée se passa entre la lassitude à voir Matsumoto ivre, Kira se raccrochant à Hinamori et les soupirs de frustrations provoqués par les remarques de diverses personnes. Dans l’ensemble, il avait été content de voir qu’Ichigo se remettait à sourire et que son amie d’enfance reprenait goût à la vie.

 

 Ichigo et Rukia profitèrent de cette agitation pour poursuivre leur discussion. Ils parlèrent de tout et de rien, se lançant des piques et prenant des nouvelles.

 

-« Alors, comment c’est la 6° ? Byakuya et Renji sont des bons chefs ? »

 

-« Nii sama prend sur son temps pour m’entraîner et la compagnie de Renji me rappelle l’époque où nous traînions ensemble dans les rues. Mais je dois avouer que la 13° ne manque. » Dit elle avant de se tourner vers la salle où Kiyone et Sentarô avaient temporairement mis leurs différents de côté pour se lancer dans une chanson plus marmonnée que chantée. « La 6° est bien moins … Animée, dirons nous. »

 

-« Oui, ils se sont pas arrangés depuis ton départ. »

 

-« En parlant de ça, pardon Ichigo. Je n’aurais pas dû m’énerver contre toi comme ça. C’était injuste. »

 

-« Déjà oublié. Après tout, tu t’en voulais pour Kaien et c’est pour ça que t’as mal réagit. »

 

A cette réponse, la shinigami se contenta de sourire, heureuse qu’il comprenne et pardonne son coup de gueule.

 

La soirée toucha enfin à sa fin et les quelques shinigami encore dans un etat correct entreprirent de partir en raccompagnant leurs camarades ayant légèrement abusé du saké.

 

Matsumtot à moitié affalé sur lui, Hitsugaya alla voir son amie. Cette dernière rangeait encore la salle et le bordel occasionné par divers buveurs .

 

«  Hinamori ? »

 

«  Hai ! » répondit-elle du tac-o-tac se retournant vivement un grand sachet poubelle à la main.

 

«  on rangera demain ! 

 

Surprise, elle mit un moment à comprendre que: Premièrement son ami attendait de la raccompagner à ses quartiers depuis au moins deux bonnes heures ; et deuxièmement il venait de sous-entendre qu’il l’aiderait demain à ranger la salle. Souriant, elle laissa le sac et se dirigea vers ses quartiers en compagnie de son ami.

 

Après s’être occupé de ses propres subordonnés qu’il réexpédia dans leurs quartiers avec sa grande délicatesse, Ichigo décida de raccompagner Rukia, que Byakuya avait confiée à Renji, qui lui n’était vraiment plus en état.

 

Ils prirent donc le chemin de la 6°, croisant au passage la plupart des invités qui progressaient plus ou moins péniblement, dont le capitaine Kyôraku, motivé à coups d’éventail par sa lieutenant, ou le capitaine Hitsugaya qui devait se charger, et de sa lieutenant, et de son amie d’enfance qui, même si elle n’avait pas bu, n’était pas dans une très grande forme. Mais à en juger par les regards de l’un et l’autre, ce n’était pas la seule raison de sa présence auprès du jeune capitaine.

 

En voyant la jeune lieutenant, quelque chose revint à Ichigo.

 

-« C’était la faute de cet Aizen . »

 

-« Hein ? »

 

-« L’attaque. Il a ordonné à ses arrancars de t’attaquer pour te ramener au Hueco Mundo. Apparemment, enfin, d’après ton frère, une partie de la puissance du Hô Gyoku serait encore liée à toi et il voulait te récupérer pour l’extraire . »

 

Bien qu’elle eut déjà entendu en partie la nouvelle à l’hôpital, Rukia était à nouveau abasourdie.

 

-« Je cause vraiment que des ennuis alors. »

 

-« Qu’est ce que tu racontes, chibi ?Déjà la dernière fois, c’était lui qui avait monté le coup. »

 

-« Et c’était déjà toi qui m’avait sauvée… »

 

Ichigo ne répondit pas, haussant simplement les épaules.

 

Ils arrivèrent enfin à la 6° division, au moment où Hisagi-san arrivait en portant  Kira sur son dos tout en essayant de maintenir Renji loin des murs.

 

-«  Zeeeeeeeeeee suis zur qu’ils vont allés ensemble !!!!!!!! »

-«  Moins fort renji !!! tu vas réveillé toute la seiretei! »

Chuchota hisagi.

-«  Et puis il m’a abandonné .»Lança Kira mi balbutiant, mi pleurant .

-« …..zZzzzZ…. » "Répondit" à son tour Renji.

 

Hisagi, plus que blasé par ses deux amis, laissait Renji contre la porte d’entrée, et s’éloignait en tenant un Kira balbutiant des phrases incompréhensibles, mis à part le mot « taichô » qui revenait souvent.

 

-« Bon, ben, te voilà chez toi. Ton frère doit t’attendre. En parlant de ça, j’en connais un pour qui ça va chauffer. » Fit Ichigo en montrant Renji, plus qu’affalé sur le sol. « Quand il est question de toi, ton frère plaisante pas. Que ça soit en bien ou en mal mais bon … »

 

-« Je suis contente qu’il tienne à moi. »

 

-« Et je peux te dire que c’est pas le seul. »

 

Rukia, qui s’apprêtait à entrer, se retourna vivement à ces mots et, se mettant sur la pointe des pieds, déposa un léger baiser sur les lèvres d’Ichigo, qui eut à peine le temps de réaliser que la porte se refermait déjà sur Rukia.

 

-« Vraiment étrange comme fille. Hein, Kaien? »

 

Le lendemain, le capitaine général  ordonna à tous les sièges des 13 divisions de se rassembler en vue d’une réunion urgente sur le problème du Hô Gyoku et, bien que bon nombre des appelés aient une gueule de bois à faire pâlir des forêts entières, ils répondirent tous présents.

 

Le vieux shinigami leur exposa, tout comme l’avait fait Ichigo à Rukia, les projets de l’ex capitaine de la 5° division, avant de soumettre l’idée de placer la cible d’Aizen sous bonne garde, et si possible loin de la Soul Society, jusqu’à la résolution du problème, que ce soit par l’élimination de cette puissance cachée, ou par celle d’Aizen et ses hommes. Cette première proposition créa tout de même des remouds même parmi les plus ivre mort, l’affaire Rukia était encore fraîche dans les esprits.

 

La chambre des 46 étant encore en reconstruction, l’affaire fut ainsi directement réglée par le Seireitei, et même Rukia accepta tout de suite, jugeant plus prudent pour ses camarades qu’elle s’éloigne du secteur.

 

La réunion achevée, elle se dirigea vers ses quartiers, afin de se préparer à son exil temporaire et dire au revoir à ses amis.

 

Au-dessus de la Terre, un portail s’ouvrit, laissant passer quelques personnes, plus ou moins heureuses d’être là pour cette mission.

 

-« Allez-y, ma chère espada. Trouvez-moi cette fille. »