Chapitre 4

par Angel9

Sur le départ

 

 

-Dit Ichi-nii, c’était qui ces deux-là ? L’interrogea Karin, le regard figé sur le passage tout comme le reste du groupe.

 

-Le mec est un Shinigami que j’ai rencontré il y a longtemps, au Hueco Mundo, et la fille c’est… c’est Rukia !

 

-Pas possible… c’est RUKIA-CHAN ? Demanda-t-elle les yeux ronds.

 

-Kurosaki-kun… qu’est-ce qui s’est passé avec Kuchiki-san, pourquoi… pourquoi… ?

 

-Inoue !

 

Sans raison apparente, Orihime fondit en larmes dans les bras de Tatsuki avant même d’avoir terminé sa phrase.

 

-Qu’est-ce qui lui arrive ?

 

-C’est vrai, tu n’étais pas là quand ça s’est passé ! Lui dit Matsumoto.

 

Flash Back : Un peu avant l’arrivé d’Ichigo…

 

Matsumoto était allée chercher Orihime, Ishida et Chad pour les amener chez Urahara. Lorsqu’ils y arrivèrent, ils trouvèrent sur place Ashido qu’ils ne reconnurent pas tout de suite, ainsi qu’une fille aux longs cheveux noirs, même si elle avait beaucoup changé physiquement, ses yeux de nuits suffirent à Orihime pour la reconnaître :

 

 -Kuchiki-san ! Cria-t-elle en se jetant littéralement dans les bras de Rukia.

 

-Ça fait si longtemps Kuchiki-san, dit-elle en la serrant dans ses bras, alors que les larmes affluaient vers ses yeux. Tes cheveux… tu es devenue tellement belle… Kuchiki-san, il y a un problème 

 

Rukia était restée de marbre, alors que Orihime la serrait de toutes ses forces, elle n’avait même pas fait l’effort de lui rendre son étreinte, ni de lui adresser un mot, ni même de la regarder

 

-Kuchiki-san !

 

Orihime s’était redressée et c’était à ce moment-là que Rukia la repoussa, ce qui la fit tomber dans les bras d’Ishida qui la rattrapa.

 

-Apprend à rester à ta place, humaine ! Dit Rukia en baissant un regard sans expression sur Orihime.

 

-Demo*, Kuchiki-san

 

- Ça va pas ou quoi ? Cria agressivement Tatsuki en serrant les poings.

 

-Un humain restera toujours inférieur au Shinigami, le fossé qui nous sépare est encore plus vaste que le monde lui-même… ne t’avises plus jamais de m’approcher, dit-elle simplement avant de s’éloigner.

 

Fin du Flash Back

 

 

-Rukia est comme ça depuis que vous avez quitté Soul Society après être revenu du Hueco Mundo, j’ai essayé de savoir pourquoi, mais elle a toujours refusé d’en parler ! Dit Matsumoto en observant attentivement la réaction d’Ichigo.

 

-Abarai, t’es son meilleur ami, non ? Tu dois sûrement savoir ce qu’elle a ? Demanda Ishida.

 

-Figure-toi qu’elle ne me parle presque plus de rien, si vous voulez savoir quelque chose, demandez à Ashido !

 

-Ichigo, je crois que tu nous dois quelques explications ! Intervint Chad.

 

Tous se tournèrent vers le Shinigami remplaçant, qui était resté silencieux après l’exposé de Matsumoto.

 

-Je… je n’ai rien à dire !

 

-Kurosaki !

 

-Tatsuki, Karin, Ikuzo* ! Dit-il en s’éloignant vers le portail.

 

-Kurosaki-kun !

 

-Laisse ! dit Renji à Orihime qui s’apprêtait à le suivre.

 

-Ça ne nous dit toujours pas pourquoi l’autre a subitement décidé de se la jouer snob ! Répliqua Tatsuki.

 

-Rukia n’est pas dans son état normal, ce que vous avez vu aujourd’hui n’était qu’une simple comédie ! Expliqua Renji en sortant son paquet de cigarettes, Kusso* ! Il n’en reste plus qu’une !

 

-Une comédie ? Répéta Orihime en s’essuyant les yeux. 

 

-Exactement ! Laissez-lui un peu de temps… laissez "leur"  un peu de temps, rectifia Renji en regardant vers le Senkaimon.

 

-Alors c’est vrai, c’est Ichigo qui a fait une bourde ?

 

Renji hocha la tête.

 

-En voulant bien faire, Ichigo a fait une bêtise monumentale qui a profondément blessé Rukia, elle n’a plus confiance en personne, et d’après ce que vous m’avez dit, ce crétin d’Ichigo vous a sûrement embarqué dans l’embrouille sans prendre la peine de prévenir !

 

-Je parlerai à Rukia en rentrant, ne pleure plus Orihime ! Dit Matsumoto en tapotant l’épaule d’Inoue.

 

-Cet abruti est aussi paumé que vous, pour retrouver l’ancienne Rukia, il va falloir qu’il répare ses fautes, et si vous voulez mon avis, de simples excuses seront plus qu’insuffisantes ! Il aspira une bouffée puis poursuivit, de toute façon, je pense que vous devriez venir à Soul Society un ou deux jours avant la cérémonie, ça risque d’être intéressant !

 

-Mais Kurosaki-kun n’a pas encore accepté !

 

-Ne t’inquiète pas, Orihime-chan ! Ce crétin va cogiter pendant une semaine pour prendre une décision, mais à la fin il acceptera, son instinct de Shinigami l’y poussera !

 

-Bon, ce n’est pas la compagnie qui me déplait, mais j’ai une montagne de boulot qui m’attend, finit pas dire Matsumoto en s’étirant les bras, ne soit pas si inquiète Orihime, la situation s’arrangera beaucoup plus vite que tu ne le crois! Dit-elle avec un sourire à la fois rassurant et malicieux.

 

-ArigatoRangiku-san!

 

Renji, Matsumoto, Tatsuki ainsi que Karin firent un dernier signe aux autres avant de s’engager dans le Senkaimon qui se referma après leur passage.

 

 

******

 

 

A l’intérieur du passage était calme hormis le bruit des conversations, c’était la première fois qu’Ichigo passait cette maudite porte sans avoir besoin de piquer un sprint. Il sourit en repensant à la première fois qu’il avait emprunté ce chemin, c’était pour allait sauver Rukia de la poutre du Soukyouku, d’ailleurs en parlant de la Shinigami, le roux s’était aperçu de "l’étroite" proximité qui la reliait à Ashido, et cela depuis son arrivée au magasin d’Urahara. Au fait qu’ils ne se quittaient pas d’une semelle, venaient s’ajouter leurs longues conversations, ils semblaient toujours avoir quelque chose à se dire. Le résultat de l’attention que leur portait Ichigo faisait qu’il était totalement sourd au long discours que s’époumonait Renji à psalmodier depuis leur départ :

 

-…t’en pense quoi, Ichigo ? ...Ichigo !

 

-Hun ?... Sumano* Renji, j’étais un peu… distrait !

 

-Yaro*, t’as fait exprès de complètement m’ignorer !

 

-Ne dit-on pas que les grands abrutis se rencontrent ? Lança Tatsuki deux mètres derrière.

 

-Qui t’as sonnée, l’allumée ?

 

Sentant l’embrouille à plein nez, Ichigo décida de s’éclipser des côtés de Renji pour rejoindre Rangiku et sa sœur plus loin devant lui :

 

-J’ai hâte de voir la tête du Taisho quand il  apercevra Karin-chan !

 

-C’est vrai, je vais le revoir ? Demanda Karin des étoiles pleines les yeux.

 

-Comment ça le revoir ? Intervint Ichigo, tu connais le nain ?

 

-Toushiro n’est pas un nain, en plus lui au moins, c’est un vrai Taisho !

 

-Moi aussi je vais devenir Taisho… enfin, peut-être ! Se ravisa-t-il.

 

Matsumoto ayant rejoint Renji et Tatsuki plus loin, Ichigo et sa sœur se retrouvèrent plongés dans un silence total, lui troublé par le comportement de Rukia dont il continuait de fixer distraitement le dos, elle inquiète à l’idée que son frère devienne membre du Gotei 13. Elle était peut-être novice, mais elle savait très bien ce qu’impliquait le titre de capitaine, et que si son frère acceptait, elle n’aurait plus souvent l’occasion de le voir. Cette pensée l’effrayait, la perte de sa mère ayant été un déchirement, que se passerait-il si elle perdait également son unique frère ? C’est alors qu’en se tournant vers lui, la jeune Kurosaki remarqua son malaise.

 

- Ichi-nii, tu vas bien ?

 

- Euh… Oui !

 

-Tu as l’air préoccupé, c’est ta nomination qui te tracasse ? 

 

- En partie !

 

- Est-ce que… tu vas accepter ? Lui demanda-t-elle d’une voix timide qui ne lui rassemblait pas. Ichigo fut pris au dépourvu. A vrai dire, lui-même était perdu, il espérait que son entrevue avec Ukitake lui apporterait des réponses car pour l’instant, il n’avait encore rien décidé.

 

- Je…je ne sais pas encore…

 

-Ha…, voyant que le roux avait bien d’autres soucis en tête, Karin décida de taire ses inquiétudes en changeant de sujet.

 

 -Je me demande comment c’est Soul Society ? C’est dommage d’atterrir tout droit dans le Seireitei, j’aurais aimé voir le Rukongai aussi !

 

-Crois-moi, c’est beaucoup mieux ainsi, déclara Rukia sans pour autant se retourner vers le groupe derrière elle. Karin voulut dire quelque chose, mais Ichigo lui fit signe de se taire, car il savait que les rues du Rukongai regorgeaient de douloureux souvenirs pour la brune, le reste du voyage se passa donc dans le silence le plus total.

 

A leur arrivée, deux gardes étaient postés devant l’entrée du Senkaimon.

 

-Déclinez votre identité ! Dit le garde en s’adressant à Ichigo.

 

-Ces personnes sont les Shinigami Daiko Kurosaki Ichigo, Kurosaki Karin ainsi que Arisawa Tatsuki, énuméra Rukia, le garde hésita un moment en dévisageant Ichigo, mais devant l’insistance et le regard perçant de Rukia, se décida à les laisser passer.

 

Après ça, le petit groupe se sépara :

 

-J’y vais, dit Renji en remettant son brassard de lieutenant, le Taisho et moi avons une mission spéciale au Rukongai, ne tarde pas trop Rukia !

 

-Hm…

 

-Moi aussi j’y vais, à tout à l’heure ! Déclara Rangiku en s’éloignant.

 

-Et toi ? Demanda Rukia à Ashido, ce qui signifiait clairement "t’as pas intérêt à me laisser seule avec eux ! ", le Shinigami avait très bien saisi le message, mais fit mine de n’avoir rien remarqué.

 

-Kyone et Sentarou vont faire un massacre au siège de la treizième,, je dois y aller ! Il s’éloigna en silence, avant de se faire rattraper par Rukia.

 

-Matte* !

 

Il s’arrêta et se retourna vers la brune arrivée à sa hauteur, elle sortit de sa poche un objet entouré de tissu blanc abîmé, sur lequel était gravé le symbole de la trizième division :

 

-C’est son insigne ? Demanda Karin.

 

-Probablement, répondit Tatsuki !

 

-Attendez une seconde, c’est celui de la treizième, ça veut dire que…

 

-Hé oui, Ashido-san est ton lieutenant, s’extasia Tatsuki devant la mine déconfite du roux, mais plus important, je me demande ce qu’il faisait chez-elle !

 

-Elle a simplement dû le lui garder, c’est tout, répliqua Ichigo.

 

-Inutile de te tordre le cou dans tous les sens pour espionner leur conversation, tu n’y comprendras rien, ils sont trop loin !

 

-Je n’épis que dalle ! Répliqua le Shinigami remplaçant.

 

Rukia et Ashido discutaient toujours, la brune remuait l’insigne sous le nez du lieutenant en le tenant entre le pouce et l’index, et lorsqu’il tenta de s’en saisir, la jeune fille l’en empêcha, préférant le lui placer elle-même sur le bras.

 

-Mais c’est que ça devient très intéressant tout ça ! Déclara Tatsuki avec un sourire en coin.

 

La brune tout en attachant l’insigne sur le bras d’Ashido continuait de lui parler, quand elle eut presque finit, Ichigo jura avoir aperçu une grimace sur le visage d’Ashido qu’il aurait volontiers prit pour un…

 

-Clin d’œil ! S’indigna le roux, alors que Tatsuki et Karin n’en pouvaient plus de rire derrière son dos.

 

Rukia finit par lâcher Ashido, et en revenant, Ichigo crut entrevoir les vestiges d’un sourire sur ses lèvres. Après ça, la Shinigami leur fit parcourir un dédale de rues étroites qui se ressemblaient toutes, et c’est en pensant au nombre de fois où il avait dû se démener pour retrouver son chemin dans ce labyrinthe qu’Ichigo réalisa à quel point ce lieu lui avait manqué.

 

-Alors c’est ça, le Seireitei ! S’extasia Karin devant les innombrables structures aux toits de tuiles oranges, et tout particulièrement la splendide tour immaculée du Senzaikyu qui dominait la montagne du Soukyouku.

Ils arrivèrent enfin devant un énorme bâtiment où était gravé en Kanji noir le chiffre 1, la première division. Devant l’entrée, d’autres gardes étaient postés, mais beaucoup moins compréhensifs que les autres.

 

-Puisque je vous dis qu’on est convoqués, regardez, c’est écrit noir sur blanc, lui dit Rukia d’une voix où filtrait une fureur maladroitement contenue en lui montrant un bout de papier, la Shinigami n’avait apparemment pas encore tout à fait saisi les bases du boulot de "glaçon".

 

-On ne m’a pas prévenu donc y’a pas d’entré !

 

-Mais je rêve là, tu ne sais pas lire ou quoi, abruti ! La nouvelle personnalité de Rukia était décidément très étonnante. A la base, elle était déjà d’une nature plutôt calme et réfléchie, et avec son nouveau comportement, on aurait pu penser que rien ne pouvait l’atteindre ni réveiller sa fureur, sauf que pour le moment elle avait l’air encore plus brute que Kenpachi, et aussi impatiente qu’Ichigo. Tatsuki était étonnée, mais pas pour les mêmes raisons, car comme Rukia était noble, elle s’était attendue à des manières plus… raffinées, mais là, on dirait plutôt une fille de la compagne qui débarque tout juste en ville.   

 -Espèce de sale gamine, je… en voyant que le garde s’apprêtait à attaquer, Ichigo voulut intervenir, mais avant qu’il n’ait eu le temps de faire quoi que se soit, le gardien se retrouva les quatre fers en l’air, devant une Rukia qui s’époussetait les mains, satisfaite :

-Maintenant, Arisawa et Karin vous allez passer par l’arrière, c’est là que se trouve le bureau, faites la queue en nous attendant, je vais conduire… je vais le conduire au bureau ! Elle entra dans la division d’un pas assez pressé sans attendre Ichigo.

-Qu’est-ce qu’elle a, Rukia-chan ? Demanda Karin.

-Je vous rejoins tout à l’heure, dit Ichigo en entrant lui aussi dans la division.

-Matte*, Ichigo…

Tatsuki et Karin se retrouvèrent donc seules, dans un monde qui leur était totalement inconnu, avec pour seule instruction, prendre le chemin sur leur gauche, elles se mirent donc en route à la recherche de ce fameux bureau.

Du côté d’Ichigo, Rukia l’avait laissé en plan au milieu de l’entrée de la division. Il finit par la retrouver quinze minutes plus tard au dernier étage du bâtiment, complètement essoufflé alors qu’elle parlait tranquillement au lieutenant de Yamamoto :

 

-Merci ! Dit Rukia en s’inclinant légèrement devant le lieutenant, elle fit ensuite signe à Ichigo de la suivre.

 

-Hé, Rukia !

 

-A l’avenir, je te prierai de m’appeler Kuchiki-san, Shinigami Daiko !

 

-Moi aussi j’ai un nom figure-toi, mais avec tous tes nouveaux "amis", tu ne dois probablement plus t’en souvenirs !

 

Rukia voulut riposter mais ne trouva rien à dire mis à part ses quatre vérités au roux et ne voulant pas provoquer un éminent scandale, elle se tut et se promit de prendre sa revanche, plus tard.

 

Ils arrivèrent devant la porte au fond du couloir où ils se trouvaient, Rukia frappa trois coups, ils entendirent alors la voix  d’Ukitake leur demandant d’entrer. Rukia ouvrit alors la porte sur l’immense salle de réunion des capitaines, Yamamoto était assis à sa place habituelle et Ukitake se tenait debout, à côté de lui.

 

-Yamamoto Soutaisho, Ukitake Taisho, permettez-moi de rejoindre ma division, le lieutenant Abarai étant absent, je me dois de le remplacer ! Dit Rukia, ne tenant pas particulièrement à s’attarder. Cette salle trop imposante à son gout la mettait toujours mal à l’aise.

 

-(Remplacer ? Pourquoi remplacerait-elle Renji, elle ne bosse pourtant pas à la sixième division !) S’étonna Ichigo.

 

-Avant de déterminer si vous pouvez disposer, je souhaiterai que vous répondiez à une question, Kuchiki… votre frère vous a-t-il parlé de l’héritage du cerbère ?

 

Cette question avait l’air d’avoir beaucoup surpris Rukia, qui regardait à tour de rôle Yamamoto, Ukitake et Ichigo, car personne ne devait être au courant de cette histoire hormis les chefs de familles des quatre maisons de noble, et le commandant du Gotei.

 

-Il m’en a parlé.

 

-Vous pouvez parler en toute liberté, Kuchiki. Les personnes présentes dans cette salle devaient de toute façon être mises au courant ! Rukia hésita un moment. Ukitake était son ancien capitaine, elle avait donc toute confiance en lui, et elle connaissait suffisamment Ichigo pour savoir qu’il ne trahirait jamais Soul Society pour Aizen, même s’il n’avait pas hésité à la trahir "elle".

 

-C’est d’accord !

 

Ikuzo*: On y va!

 

Kusso* : merde ! 

 

Sumano* : désolé !

 

Yaro* : enfoiré !

 

Demo* : mais.

 

Matte* Attends !