11 . Sous un cerisier ...

par Black Demons

Onze

Point de vue Karin


J'avais entendu parler de l'état de Dosan par Toshiro et étais allée le voir. Je vis Ai, Saya et DJ déjà à son chevet.


Moi : Salut.

DJ : Yo.

Ai : Crève.

Saya : Bonjour.

Moi : Comment il va?

Saya: Ça peut aller …


Nous profitions de nous retrouver pour parler de notre situation dans nos Divisions respectives.


Moi : Saya, tu t'en sors dans la 11eme ?

Saya : Ça va … J'ai juste des tarés qui me courent après pour se battre mais sinon …

Moi : Et toi Ai ? Avec le mec rempli de fric ?

Ai : Y a pire …


Nous nous rapprochâmes d'elle, intéressées et pleines de films.


Moi : Je croyais que tu le détestais … ?

Ai : Il peut être sympa.

Saya : Sympa hein?

Ai : Ben oui. Pourquoi vous croyiez que Byakuya était méchant ?

Moi : Attends, tu l'appelles par son prénom ! Et tu le défends !!

Ai : Pour le prénom, il m'a autorisé et pour sa défense, c'est n'importe quoi !!!

Saya : Il s'est passé quoi avec lui ?


Et là, nous vîmes une chose surprenante. Ai rougissait !!


Moi : Tu rougis !!

Ai : N'importe quoi ! Crève !!

Saya : Alors, il s'est passé quoi avec ce cher Byakuya ?

DJ : Vous l'avez pas fait ?


Nous la regardâmes toutes, surprises et choquées. Elle venait juste de se la ramener dans la discussion et le seul truc qu'elle dit, c'est ça !! Et ce fut un fou rire pour Ai, Saya et moi. On nous demanda de sortir et après un dernier « Crève » de Ai, nous sortîmes pour nous asseoir sur un banc, sous un cerisier.


Moi : Alors ?

Ai : On n'a juste dormi ensemble !

Toutes(sauf Ai) : Quoi !!

Moi : Juste !! T'as dormi avec lui Ai !! C'est …

DJ : Whoua !

Saya : Mais ouais grave !

Ai : Ça va …

Moi : Je crois que notre petite Ai a une touche !!

Ai : Qu'est ce que tu racontes !!

Saya : Tout à fait d'accord avec toi Karin !

Ai : Mais, mais …


Maintenant, elle était rouge de chez rouge. Avait-elle des sentiments pour lui ? Ce serait fâcheux. Enfin, Toshiro et moi, c'est pas mieux … Pas qu'on a dormi dans le même lit mais ce qu'il s'est passé dans le couloir … Où quand je l'ai embrassé … sur la joue mais bon ...


Saya : Et si ce soir, on allait faire les boutiques pour qu' Ai séduise notre petit Capitaine ?


A l'expression '' petit capitaine '', je pensais directement à Toshiro. Je me repris en me mettant une baffe mentale. On parlait de Byakuya, pas de Toshiro !!


Moi : Bonne idée!!

Ai : Mais je veux pas séduire Byakuya !!

Saya : Allez ! Au pire, tu risques quoi ?


Ai réfléchit quelques secondes.


Ai : Rien …

Moi : Bah alors !

Ai : J'accepte si vous aussi vous achetez de nouveaux vêtements !

Saya : Ok !

Moi : Très bien.

Ai : Et toi DJ ?

DJ : Si tu veux …

Moi : Je pourrais demander à Matsumoto aussi !

Ai : C'est qui ?

Moi : La lieutenante de ma Division. Elle est super sympa !

Ai : Comme tu veux.

Saya et Moi : Haaaa, Ai sortant avec Byakuya Kuchiki …

Ai : Mais arrêtez !


Elle était gênée et Saya et moi nous nous faisions des films, DJ s'amusant dans son coin. Soudain, Toshiro apparut devant nous et je me levai précipitamment, sous les regards étonnés des autres. A ce moment, je n'avais qu'un souhait, c'était de ne pas rougir.

Moi : Capitaine !

Toshiro : Ah Karin ! Je te cherchais.


Lui aussi essayait de ne pas rougir. Mais les images d'hier soir revenaient. Et dire que j'étais en serviette devant lui !! Help !!


Toshiro : Tu pourrais retrouver Matsumoto et lui donner ça s'il te plaît ?

Moi : Euh … Oui bien sûr Capitaine !


Il me tendit un petit sac. Je le prit.


Toshiro : Dis lui que c'est urgent.

Moi : D'accord. Euh … Capitaine ?

Toshiro : Oui ?

Moi : Je pourrais être absente ce soir ?


Mon regard disait « Tu me dois bien ça » et il le comprit.


Toshiro : Ok. Mais rentre pas tard, t'as du boulot.

Moi : Merci !


Je lui sourit et il se força de ne pas rougir.


Toshiro : Au revoir.

Moi : Au revoir !


Et il partit en Shunpo mais je pus voir quelques rougeurs. Je me retournai et vis les regards de mes amies posés sur moi. Je me rassis, rouge. Et Ai contre-attaqua.


Ai : Alors, et toi et le Capitaine Hitsugaya ?

Moi : Euh … C'est … normal ?

Saya : Pourquoi tu rougis ?

Moi : Pour rien.

Ai : Je sens que toi aussi tu vas séduire !


Elles parlaient malicieusement. Et j'aimais pas. Vraiment pas.


Saya : Il s'est passé quoi avec lui ?

DJ : Tu l'as pas fait ?

Moi : Non !! C'est juste que …

Ai : Oui ?

Moi : Il m'a vu en serviette de bains …

Ai : Pardon ?


J'étais rouge et serrais le sac, gênée. Bon, il n'y avait pas vraiment de raison. C'est pas comme si on avait prit un bain ensemble … A cette pensée, je rougis encore plus.


Moi : Il m'a vu en serviette de bains …


Les autres restèrent choquées.


Ai : Quoi !!

Saya : Comment !!

DJ : Pardon !!

Moi : Il m'a vu en …

Saya : On avait compris mais comment ?

Ai : Et pourquoi?


Elle avait prit une voix menaçante. Si jamais je disais qu'il m'avait maté, chose qu'il n'a pas fait, il est mort. C'était tentant … Mais non. Je suis pas sadique. Ou presque pas.


Moi : J'étais partie prendre un bain et j'avais oublié mes vêtements donc j'ai du rester en serviette et me suis perdue. C'est là qu'il m'a vue et m'a ramenée jusqu'à ma chambre.

Ai : Il te matait pas j'espère ?

Moi : Non ! Il est pas comme ça !

Ai : En attendant, toi aussi t'as une touche !

Moi : N'importe quoi !!


Et elles rigolèrent, moi les rejoignant. Oui, c'était un moment inoubliable. Entre filles, en après-midi, sous un cerisier.


Saya : J'ai hâte à ce soir, pour vous trouver de belles petites tenues !

Moi : Comment ça petites ?

Saya : Ben séduisante quoi !

Ai et Moi : Pardon !!

Saya : Ben oui !


Ai et moi soupirâmes. Irrécupérable. Je regardais Ai. Elle semblait plus joyeuse, ne ressemblant plus à la délinquante que je connaissais. Serait-ce à cause de Byakuya ? Si c'est à cause de lui, il grimpe dans ma barre de respect.


Saya : Et toi, DJ, c'est comment dans ta Division ?

DJ : Ça va.

Saya : T'as rien fait avec personne ?

DJ : Non.


Saya, Ai et moi, on la regardait, intéressées. Pourquoi elle ne voulait pas parler ? Ça se passait mal dans sa Division ?


Moi : Tu sais, tu peux tout nous dire.

DJ : Je sais.


Elle ne voulait pas parler. Tant pis. Ai, Saya et moi continuâmes de nous amuser, nous taquinant. Quand un shinigami de la 6eme Division arriva vers nous en courant.


: Mlle Ai !

Moi : Mlle ?

Ai : J'ai imposé le respect.

Moi : Oh.


Le shinigami se plaça face à nous.


. : Mlle Ai, le Capitaine Byakuya vous défie.

Ai : Allons donc, il me défit ?


Un sourire carnassier se dessina sur son visage et nous eurent toutes un frisson. A ce moment, Ai était effrayante. Du moins, plus que d'habitude. En fait, elle était toujours la même, Byakuya n'a rien changé en elle.


Ai : Très bien. Quand et où ?

. : Dans une heure au Terrain de Combat.

Ai : Très bien, merci Sanju.

Sanju : De rien. Au revoir.


Et il partit en Shunpo. Saya, DJ et moi regardâmes Aoi.


Moi : Tu vas vraiment te battre contre Byakuya ?

Ai : Ben oui. Pourquoi ?

Moi : Pour rien …


J'étais désespérée. Elle était irrécupérable,irresponsable quand il s'agissait de se battre. Je soupirais. Ai se leva.


Saya : Où tu vas ?

Ai : Me balader. On se retrouve au Terrain de Combat.

Moi : Ok.


Puis je me levai à mon tour.


Moi : Je rentre à ma Division. Autant que je termine mon boulot.

Saya : Et le sac ?

Moi : Je chercherais Matsumoto en même temps.


DJ se leva et partit, les mains dans les poches, taciturne. Ai, Lee Han et moi, on la regardait en silence. Je pense qu'on était toutes inquiète.


Ai : Je me demande ce qu'elle a …

Moi : Aucune idée.

Ai : Bon, j'y vais. A dans une heure.

Moi : Ouais. A plus.


Nous partîmes toutes les deux dans des directions opposées, laissant Saya seule sur le banc. Elle soupira et partit pour se mettre sur l'herbe, s'allongeant et s'endormir au pied du cerisier.