Chapitre 7 (p3) : La quête de vérité d'Hisagi ! Les mystères du Roi et de la noblesse.

par Co.

Une heure plus tard, à la 4ème Division.


- Eh bien, à ce propos… moi j’étais juste paralysé sur place et j’ai fini par m’évanouir. C’est tout… avoue Hanatarō avec une expression apeurée sur le visage.

Face à lui, Hisagi incline la tête.
Ce dernier commence à se dire que toutes ses interviews sont vaines.


Durant la bataille contre le Quincy Pernida, qui était apparemment le « bras gauche du Roi des Esprits », il semblerait qu’Hanatarō ait été touché par les pouvoirs du Zanpakutō paralysant de Mayuri Kurotsuchi. Tous les muscles de son corps avaient été paralysés.


- Quoi qu’il en soit, dit Hisagi, pourquoi j’ai l’impression que regarder mon visage t’effraye ?

- Hein ? Non, ce n’est pas ça… ton visage était si sombre dans la rue, toute à l’heure, que j’ai pensé que quelque chose t’avait mis de très mauvaises humeurs…

- …Ah, désolé. J’étais un petit peu irritée tout à l’heure.

- Ça se voit tant que ça sur mon visage ? se demande Hisagi, en pleine introspection.

- Ce n’est rien, reprend-il en espérant esquiver le problème. Après je dois me rendre à Kizokugai pour collecter des informations, mais je ne sais pas trop comment je vais faire pour travailler là-dessus. C’est juste à cause de ça que j'étais un peu irrité.

- Quoi ? Kizokugai?

- Tout à fait. En résumé je suis autorisé à y entrer, mais la question est de savoir par quel établissement je vais bien pouvoir commencer les entretiens… Le capitaine Kuchiki et Yoruichi semblent occupés. Et avec le Central 46 et l’Assemblée des nobles, les procédures semblent fastidieuses.

Cette dernière phrase exprimait bien plus ses véritables sentiments.

Bien qu’il ait obtenu la permission de Kyōraku pour entrer librement dans le quartier de Kizokugai, afin d’interviewer Tokinada en personne, il lui avait été nécessaire d’obtenir d’autres autorisations pour collecter des informations sur chacune des institutions appartenant à la noblesse.

Hisagi estimait qu'il était encore trop tôt pour s'adresser directement au clan Tsunayashiro. Il a l'intention de commencer ses recherches en se documentant dans la Grande bibliothèque Spirituel qui est sous la supervision de Nayura Amakado.

- Hé bien euh… si tu as besoin d’une personne qui connaisse bien Kizokugai, alors je connais quelqu’un.

- Ah ? C’est une personne de la 4ème division ?

- N-non… pas tout à fait… mais il a dit qu’aujourd’hui il avait un jour de congé, alors je pense que cela ne lui posera pas de problème.

- …? Mais qui-est-ce ?

Devant la question d’Hisagi, Hanatarō ne put s’empêcher de baisser la tête en guise d’excuse :

- B-ben… dit-il comme si il manquait de confiance en lui. C’est Seinosuke Yamada … C’est mon grand
frère… vraisemblablement… Et il est parti il y a peu de temps. Donc, je pense que s’il n’est pas à la maison en ce moment, il est probablement dans l’institution pharmaceutique centrale de Kizokugai.

- Oh! À bien y penser, « Yamada » c’est le nom d’un représentant de l’institution pharmaceutique centrale!
Alors enfaîte c’est ton grand frère ! Je m’en souviens, car avant que je ne devienne rédacteur en chef, il figurait à plusieurs reprises sur des articles ! … … attend une minute, qu’est-ce que tu voulais dire par « vraisemblablement » ?

- Mon grand frère, il a un tel talent pour le Kidō. Rien à voir avec moi… des fois je me demande si nous sommes vraiment frères.

- Comment quelqu'un comme toi peut-il s'inquiéter de ce genre de chose...? soupire Hisagi. Rassure-toi, essaye-t-il de l’encourager. Ta réputation pour le Kidō est considérée comme étant de premier ordre. Même les sondages d’opinion de la Gazette du Seireiteil le dissent, tu le savais?

- … Comment peut-on… penser une telle chose… hein ? P-peut-être que mon frère a eu pitié de moi et qu’il a distribué des pots-de-vin à tous ceux qui ont voté… J-j’suis désolé. Je te demande pardon!

- Toi et la capitaine Kotetsu… Pourquoi les plus talentueux membres de la 4ème division ont une si négative vision d’eux même ?

- Peut-être parce que leur ancienne capitaine, Unohana, était deux fois plus puissante que tous les autres shinigamis.

Bien qu’Hisagi pense de telles choses sur l’ancienne capitaine Unohana, à ses yeux, il pouvait affirmer avec assurance que le talent de Hanatarō pour le Kidō était plus que remarquable.
Même si l’intéressé-lui-même croit qu’il n’a aucun talent, s’il parvient à atteindre son niveau actuel simplement en se motivant, il est alors raisonnable de dire qu’il a beaucoup de talent pour le Kidō.


En fait, les sondages d’opinion sur Hanatarō qui ont été envoyées à la Gazette du Seireiteil ont également affirmé qu’ « Hanatarō a toujours une expression négative qui marque son visage. Nous nous sentons quelque peu dérangés par sa présence », mais lorsqu'il est question de guérison, beaucoup affirment qu’ « il a affiché une attitude positive » et les voix de ceux qui ont reconnu son talent sont majoritaires.

Après la fin de la Grande Guerre, c'était la même chose. Loin d'être intimidé, Hanatarō s’était précipité sur le champ de bataille, avec Inoue et d'autres personnes, pour dispenser des soins médicaux.
Tous ceux qui l’avaient vu faire, avaient reconnu Hanatarō comme étant un shinigami respectable.

Et Hisagi figure parmi ces personnes.


En examinant de nouveau la suggestion qu’Hanatarō avait émise un peu plus tôt, Hisagi se dit que rencontrer le chef de l’institution pharmaceutique de Kizokugai lui permettra surement de récolter des informations détaillées sur la noblesse, tels que leurs relations interpersonnelles et leur réputation.
Si tel est le cas, il ne faut pas laisser passer une occasion pareille.

- Eh bien, s’il est le frère de Hanatarō, ce sera sûrement quelqu’un de sympathique, conclu Hisagi avec insouciance et optimisme.

Il décide alors d’accepter la proposition de Hanatarō :

- Excuse-moi, Hanatarō. Si cela te va, j’apprécierais vraiment que tu me présentes à ton grand frère.


À cet instant, Hisagi ne se doute pas à quel point ce choix va une nouvelle fois changer considérablement son destin.




Pendant ce temps, dans la 1ère Division :


Alors qu’Hisagi et Hanatarō discutent, une dramatique réunion se déroule à peu près au même moment dans la 1ère division.
- Ça faisait longtemps, Shunsui. Depuis que j’ai été envoyé au « Nid des asticots* », je pense.

Une importante escorte accompagne un noble de très haut rang aux bâtiments de la 1ère Division :
Tokinada Tsunayashiro.