Deuxième prologue : La destiné d'Hisagi

par Co.

Dans Soul Society, il y a un homme.
Un homme qui s’inspire du shinigami qui lui a sauvé la vie, et qui évolue dans le même sens.
Cet homme, bien qu’il soit un roturier du Rukongai, a obtenu d’excellents résultats à l’Académie Shinō et a accédé au poste de vice-capitaine.
Il est juste, fidèle aux ordres, prêt à se blesser pour sauver ses camarades, allant même jusqu'à risquer sa vie si c'est pour le bien de la Soul Society.
En outre, c’est un homme qui ne peut supporter la charité à l’égard de ses ennemis et qui, bien qu’il préfère agir honnêtement, peut se cacher dans la boue et tuer son adversaire par une attaque surprise si c’est pour une bonne cause.

Shinigami.
C'est une personne qui donne la mort à son ennemi.
C'est une personne qui purifie le monde.
C’est une personne qui transforme la mort des personnes du monde réel en «salut».
De toute évidence, on pourrait dire qu’il est ‘le’ modèle de Shinigami dans la Soul Society.
C'est un homme qui incarne les 13 Divisions, à la fois pour le meilleur et pour le pire.
Le nom de ce shinigami est Shūhei Hisagi.

La position de vice-capitaine de la 9e division est suffisamment digne pour enregistrer son nom dans les annales de la Soul Society. C’est un puissant guerrier ayant clairement établit une ligne de démarcation entre lui et les soldats ordinaires.

Cependant, même si son nom reste dans les annales de la Soul Society, il existe une distinction claire entre lui et ceux qui resteront gravés dans les mémoires de tous, tels que Yamamoto Shigekuni Genryusai, Kenpachi Zaraki et Ichigo Kurosaki.

On aurait entre-autre parlé de lui comme d’un «vice-capitaine digne du nom de vice-capitaine».
Même si on ne sait pas vraiment si ce titre est une forme de louange à son égard ou une façon de se moquer de lui. Shūhei Hisagi lui-même ne le sait pas.
Néanmoins, même s'il le savait il ne changerait jamais de mode de fonctionnement.
Parce qu'il a déjà choisi comment il voulait être.

L’avait-il choisi…
Quand un shinigami lui avait sauvé la vie?
Quand il s'est inscrit à l'Académie Shinō et qu’il a saisi un Zanpakutō pour la première fois?
Quand il a perdu ses camarades dans un exercice d'entraînement?
Quand il a découvert le mode de vie d'un homme qui aurait dû être son exemple, quand il a consacré sa vie à cet homme en tant que vice-capitaine?
Ou… quand il a abattu cet homme de ses propres mains?

Personne n’avait bien compris à quel moment il avait accepté la façon d’être des «Shinigamis».
Peut-être même que Shūhei Hisagi façonne de lui-même cette voie.