L'entrainement

par memorex

« Un entraînement avec Yoruichi ? Maintenant en plus ? Faut que je prévienne Rukia, sinon elle va s’inquiéter, faut que je prévienne Byakuya aussi, a cause de la nourriture… »

-On va utiliser un papillon de l’enfer pour prévenir les gens chez qui tu habites. Tu sais utiliser le tien ?

-J’en ai un ? , demanda Marlène, étonnée.

-Bien sur que t’en a un. Allez, concentre-toi et materialise-le.

-Attends, j’ai une meilleur idée, répondit Marlène en sortant le plan de Soul Society que lui avait donné Ukitake. Je vais juste écrire un message à la main pour Byakuya et Rukia, c’est plus simple. Et sous ta forme de chat, tu pourras aller leur déposer !

-Tu me prends pour la poste ou quoi ? , rigola Yoruichi. Tu crèches chez les Kuchiki ? Fiou ! Y’en a qui ne s’embêtent pas !

A ses mots, elle tapa dans le dos de Marlène qui s’écroula au sol.

-Oh ! Fait gaffe ! J’ai pas encore récupéré de mon entretient avec le vieux !

-Tu râles encore, tu râles toujours. Bon montre moi ce que tu as marqué : ‘salut, Rukia je rentre pas, je m’entraîne, t’inquiète pas. Bonjour Byakuya, ne prévoit pas à manger pour moi sinon tu vas gaspiller ta nourriture. A la prochaine’ C’est un message de trèèèèèèèèès mauvaise qualité tu sais ? T’aurais pu faire un effort. A toute a l’heure.

Elle profita de l’absence de Yoruichi pour s’allonger sur le sol, tenta de reprendre un rythme de respiration normale, ce qui n’avait pas été le cas depuis qu’elle avait quitté la maison des Kuchiki. Elle pensa pendant ce temps a tout ce que Rukia lui avait raconté a propos des shinigami et de Soul Society, afin de comparé avec son expérience des derniers jours. Lorsqu’elle aura fini son entraînement avec Yoruichi elle ira a Rukongai, et après, elle retournera probablement sur Terre, mais elle n’en était pas encore sure.

Yoruichi était de retour et s’habilla en vitesse. Elle ouvrit une trappe dans le sol et y jeta Marlène, puis sauta dedans.

-J’ai entraîné Ichigo ici il y a quelque mois, commença-t-elle. Mais c’était en vitesse et pour lui faire atteindre le Bankai, ce qui n’est pas mon objectif avec toi.

-Ah.

Yoruichi sortit d’un sac une pochette de petites pilules. Elle en prit une en entreprit de la gonfler. Elle en lança un autre à Marlène et lui demanda de faire de même. Lorsqu’elle eut fini de gonfler la première, Marlène réalisa qu’il s’agissait de Gigai. Yoruichi lui en lança un autre. Lorsque les cinq gigai furent gonflés, Yoruichi y intégra des mod souls.

-Je te présente tes adversaires. C’est bien simple. Lorsque tu auras gagné contre chacun, on pourra dire que ton entraînement est fini. Allez, c’est parti.

L’un des mod soul, s’avança, la salua et se mit en garde. Il possédait un katana. Les autres rejoignirent Yoruichi sur un rocher.


Le temps ne passait pas dans cette salle. Il n’y avait ni jour, ni nuit. On y trouvait de la nourriture, du sable, du sable, des rochers et une source chaude guérisseuse. Cette dernière était bien utile à Marlène qui passait son temps a être blessée. Elle pensait qu’au total, elle devait déjà avoir perdu tout son sang au moins un fois, mais c’était impossible. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était la, mais elle avait déjà dormit deux fois, et n’avait toujours pas battu son premier adversaire.
Son problème était évident : elle n’avait jamais tué que des hollow, et actuellement, elle se battait contre quelque chose d’apparence humaine, et était censé le tuer. Elle était bloqué, et il fallait qu’elle outre passe cette barrière psychologique. Si elle le tuait, elle pourrait recommencer, et cela l’inquiétait, car même s’il s’agissait d’un mod soul, il était vivant.

~~~~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~

Pendant ce temps, sur Terre.

-Yoruichi m’a dit qu’elle allait entraîner Marlène, annonça Ichigo.

-C’est bien ça ! s’exclama Inoue

-Inoue… Je te l’ai déjà dit avant, soupira Ichigo. Et ce n’est pas a toi que je m’adressais, mais a Urahara !

-Je ne suis pas au courant de tous les agissements de la belle <3. C’est un chat sauvage que personne ne maitrise <3, elle va ou elle veut, quand elle veut…

-Assez de tes conneries ! C’est toi qui lui a demandé ! Pourquoi ? J’aurais pu m’en charger. Ou Rukia. Ou quelqu’un d’autre. Tu sais comme moi qu’elle n’est pas a l’aise en presence de Yoruichi.

-Mais mon petit chat n’est en rien méchant ! D’ailleurs, elle est partie de son plein gré. Et revenue de son plein gré aussi.

-Appelle moi encore une fois comme ça et je me fais les griffes sur ton dos.

Yoruichi venait d’apparaître dans l’encadrement de la porte.

-Elle n’a pas besoin que je la regarde, juste d’outils de travail. Et puis, si je voyais ses progres, ça casserait le charme, rigola-t-elle.

-Elle fait quoi ? , demanda agressivement Ichigo.

-Tu t’inquiètes ? Elle dort chez les Kuchiki, mais passe le reste de son temps ailleur. Et la, elle s’entraine la ou tu t’es entraîné également.

-Mais elle fait quoi ? , il criait presque.

-Tu t’inquiètes. Elle se bat. Raa, ce que tu es chiant comme mec ! Elle fait exactement ce que t’as fait avec Kisuke avant de foutre le bazar chez les shinigami.

Ichigo poussa un grognement, fronca les sourcils encore plus.

-Tu nous apportes du thé chaton ? , demanda Kisuke.

-Tu l’as cherchééé, chantona Yoruichi en se transformant en chat et sortant ses griffes.

-Nooon ! Je n’ai pas encore cicatrisé de ta dernière attaque !

Ichigo attrapa Inoue par le bras et ils s’en allèrent.

~~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~~

A soul Society :

Il fallut un certain tant a Marlène pour réaliser que Yoruichi avait disparu. Tant mieux, pensait-elle intérieurement. Elle n’avait plus aucune notion de temps. Depuis combien de temps elle se battait ? Depuis combien de temps elle avait commencé son entraînement ? Elle ne savait pas.
Ce qu’elle savait, c’est qu’elle était allongée sur le sol, barbouillé de sang. Elle venait pour la premiere fois de tuer un être vivant a l’apparence humaine. Elle avait redouté ce moment, elle pensait qu’elle allait s’effondrer, mais il n’en était rien. Elle était allongée sur le sol et attendait. Les douleurs dans son corps la lançaient terriblement. Elle voulait pleurer, pensant que cela évacuerait sa douleur, mais elle n’y arrivait pas. Elle se sentait terriblement fatigué, physiquement et psychologiquement. Elle avait besoin de repos. Elle ferma les yeux, et se laissa aller dans un sommeil profond.
Lorsqu’elle se réveilla, elle se traîna a grand peine jusqu'à la source ou elle se laissa tomber dedans. Ses douleurs la quittaient, et malgré son somme, la fatigue était toujours présente.

Le deuxième mod soul, son deuxième adversaire se présenta a elle. Elle sortie de la source, s’habilla en vitesse et entama son deuxième combat.


Pendant ce temps, la vie de Rukia avait reprit son cours habituel, exactement comme avant d’être envoyer sur Terre. Elle se demandait ou et comment Marlène s’entraînait. Elle se demandait ce que faisait Ichigo. Elle se demandait comment se sentaient ses amis sur Terre. Elle se demandait aussi ce que signifiait le message que Marlène avait adressé a son frère. A sa lecture se dernier avait poussé un soupire en hochant légèrement la tête, comme pour signifier une négation. Elle chercha un soir a décortiquer le message, cherchant les diverses signification de chaque mot, mais elle n’y comprenait rien d’autre que le sens littéral.
Elle attendait donc le retour de Marlène, afin qu’elle l’éclaire a ce sujet.



Marlène, quand a elle, venait d’abattre le deuxième mod soul et provoquait le troisième. Elle se sentait plus confiante, mais ses jambe peinaient a le soutenir. A la première attaque de son adversaire, elle s’écroula sur le sol. Le niveau de ses adversaires allait en croissant, de plus en plus fort. Le troisième se battait avec une lance. Il l’avait frappé de son poing dans le ventre, et elle s’était étalée sur le sol.

Lorsqu’elle revint a elle, elle était allongée dans son sang, elle avait était touché sur le flan pendant son combat avec le deuxième mod soul. Elle avait arrêté de saigner, mais des qu’elle tenta de se relever, la plaie se ré-ouvra. Elle maudit Yoruichi de l’avoir laissé seule, elle avait faim, elle avait mal, et elle était seule. Les mod’s ne parlaient pas, pas même entre eux. Ils se contentaient de la regarder et de se lever lorsque c’était leur tour de se battre. Elle n’était pas loin de la source. Elle se leva, obstruant sa plaie avec sa main et marcha jusqu'à l’eau. Cette fois-ci, elle ôta ses habits avant de s’immerger, qu’elle accrocha afin de les faire sécher de son sang. Lorsque la douleur se fit moindre, elle alla se chercher de quoi manger, avant de retourner dans la source.

Une fois repue et soignée, elle réengagea le combat, qu’elle acheva rapidement, fendant son adversaire en deux, a l’aide de la libération de son zampakuto.
La libération lui permit également de battre son quatrième adversaire sans essuyer trop de dommage. Son arcade sourcilière était a nouveau cassée et ça pissait le sang (pour ainsi dire ;)) et elle avait sûrement une cote cassée, Mais elle encore capable de se tenir debout sans apuis, sa vision était claire. Cela lui permit de raccourcir son temps de préparation pour son dernière combat.

Le dernier mod soul était le seul a avoir des expressions humaines sur son visage. C’était le seul a lui avoir parler avant le combat. C’était le seul dont elle avait peur. Le combat était déjà engagé, il lui semblait qu’ils étaient à egalité.
Un instant d’hésitation. Sa seule erreur était d’avoir d’hésité en voyant le visage de son adversaire, de porter son coup. Pour un quart de seconde, tout s’était joué. Elle sentie pour la premiere l’insoutenable douleur d’être transpercé par une lame. Elle hurla a s’en dechirer les corde vocales, et perdit toute notion de raison. Elle sentait le sang battre dans ses tempes, et sa vision fut obstruée en partie par des larmes qu’elle ne pouvait contrôler. Elle utilisa son sabre comme une masse, assenant des coups de plus en plus violent sur son adversaire, uniquement pour se soulager de sa douleur. Le mod soul recula, retirant ainsi son sabre du corps de Marlène. Sous l’effet de la douleur, elle ne vit pas que le mod était extrêmement blessé. Les coups qu’elle venaient de porter lui avait cassé les os du bras et de la main, il n’était plus capable de se battre a l’épée. Toujours hurlante, et sentant peu a peu ses force la quitter, elle se lança une dernière fois. Dans un dernier effort, elle lui trancha la tête. Immédiatement, elle retira son la ceinture de son pantalon et se banda le ventre. Elle se déplaça aussi rapidement qu’elle le put vers l’étendue d’eau qui lui paraissait si loin, en mordant sur la poigné de son sabre pour combattre la douleur. Elle serrait ses points tellement fort que ses ongle s’enfonçaient dans sa peau et la faisait saigner. Elle tomba la tête la première dans l’eau, remonta a la surface en enlevant ses pseudo bandages et s’endormit, la tête et les bras posés sur les bords de la source.