Le depart

par memorex

-Renji ?

-Quoi ?

-Je viens avec vous a Soul Society.

-Hmm. Sage décision.

-Je sais pas.

-Quoi ? Sérieux ? Tu viens ?

-Tu viens seulement de réaliser ce que je t’ai dit ?

-Mais… Qu’es-ce que tu fous dans mon appart’ ?

Renji alluma la lumière et se trouva nez a nez avec Marlène.

-Faut fermer ta porte à clef mon grand…

-Rangiku ! T’as entendu ? Elle vient a Soul Society !

-J’ai entendu… Tu hurles tellement fort…

-Merde ! Alors notre mission sur terre est finie !

Rangiku les rejoignit dans la cuisine.

-En faite, pourquoi Renji dort allonger sur la table ? demanda Marlène.

-La véritable question est : Pourquoi Rengiku dors seule dans une chambre a deux lits, grommela Renji.

-Non, la véritable question est : pourquoi le capitaine Kuchiki a le droit a un appartement pour lui seul, rétorqua Rangiku.

-La réponse et dans ta phrase, parce que c’est un capitaine, lui répondit passivement Renji.

-C’est nul, en plus il n’a servit a rien dans la mission.

-Je n’en suis pas si sure, dit Rukia.

-Par ou es-tu rentré !

Renji hurlait presque.

-Une porte c’est fait pour être fermée…

-Bon, on va prevenir Ichigo et on se fait la male okay Marlene ?

-Rendez-vous devant chez Urahara dans 1h.



Ichigo n’en croyait pas ses oreilles. Il ne pensait pas qu’elle voudrait aller a Soul Society si vite.

-Euh... Marlène... Ca sort d'ou cette idée?

-De mon cerveau.

-C'est pas la question... Tu sais même pas ce que c'est et...

-C'est la ou vivent les shinigamis, le coupa la fille.

-Rrrrr. Tu comprends rien ou quoi? Ils sont tous calculateurs la bas, qui t'as mis cette idée en tête?

-Euh... Personne en faite. Je veux juste savoir.

-Merde Rukia! Dis quelque chose!

-T'enerve pas Ichigo. Je ne suis pas si surprise.

Elle attrapa son acolyte roux par le bras et le tira dans un coin de la chambre, Marlène porta son attention sur une peluche de lion qu'elle attrapa avant de se poser sur le lit d'Ichigo.

-Elle a toujours manifesté une envie de savoir et une drole de curiosité pour tout ce qui touche aux shinigamis. Donc, qu'elle veuille voir de ses propres yeux Soul Society, c'est pas etonnant, commença a expliquer RUkia.

-Mouais... Ca lui sert a rien ... Ca a pas revolutionné ma vie.

-C'est parce que t'es bizarre toi!

-Je suis bizarre moi?!

-Hurle pas!

-C'est toi qui hurle que je suis bizarre!

-Merde Ichigo t'es bizarre oué!

C'était Marlène qui venait d'intervenir dans leur discution.

-Ca sert a rien de s'isoler pour parler si vous gueulez apres! Ichigo... Tu as de drole de peluche... Celle là... On dirait qu'elle me pelote...

Ichigo et Rukia realisèrent avec effroi que la peluche que tennait marlène contre elle, c'était Kon.

Kon est une peluche de lion. Kon, ça veut dire "King of New York" (selon lui). Kon, c'est un lion solitaire(selon lui). Kon, c'est un tombeur a ses heures. Kon, c'est un pervers. Kon dédit sa vie a sa "nee-san", Rukia Kuchiki. Kon vout un Culte aux grosses poitrines. En realité, C'est un mod soul, un esprit synthetisé que Ichigo et Rukia on introduit dans une peluche, depuis, c'est Kon. C'était "Kon" ou "Kai", mais "Kai" c'était trop cool.

Marlène detacha la peluche de sa poitrine et la tendit a Ichigo.

-Il te touche aussi?, demanda-t-elle d'une voix innoncente plein de sous entendue. Tu l'as acheté ou?

-Rrrrr, Chez Urahara, repondit l'adolescent en jetant un regard noir a la peluche qui lui adressait un clin d'oeil.

-Je le savait bien qui'l était louche. En tout cas il vend des truc zarb', je l'ai vu lorsque j'ai était obligé de ranger sa boutique avec Yoruichi.

-Hey nee-san! (Kon se retournait vers sa bouvelle nee-san, a savoir Marlène) Ramene moi vers les cieux, même si ça vaut pas du Inoue, je suis toujours partant!

Marlène ne disait plus rien. Il faut dire qu'elle avait accepté assez facilement l'existence d'âmes qui vivent sans corps materiel, mais une peluche qui parle... C'était surment trop.

-Ichigo... Pourquoi y a-t-il toujours des choses etranges autours de toi... Je rentre chez moi..., disait Marlène dans un murmure.

-Tu ne vas plus a Soul Society?

-Si, repondit-elle, toujours dans un murmure.

-Alors rentre pas chez toi... T'es bizarre comme fille, lacha le rouquin comme une conclusion.

Marlène semblait dans un etat de choc, ne reagissait pas a la petite provocation d'Ichigo, ni au signe adressé, 1m70 plus bas par la peluche.
Rukia s'approcha de la jeune fille et lui chuchota a l'oreille ce qu'était Kon. La reaction de Marlène ne se fit pas attendre, Kon se fit ecraser par son pied droit.

-AAAH! Presque aussi bien que nee-san! Dommage que tu ne porte pas de jupe! AAAH

Pendant que la peluche hurlait, Marlène se passa la main dans le visage puis lanca un sourire carnassier à Ichigo:

-Allons à Soul Society, j'veux voir ce qui m'attend, tout ces gens calculateur qui effraye tant mon petit Ichigo!

-C'est pas que ça m'effraye, grogna le garçon a l'attention de sa provocatrice. J'suis un Humain. Un humain, ça vit sur Terre avec des humains.

-Raciste va! Lança Marlène a l'attention du garçon avec un clin d'oeil.

-Ca a rien a voir... grommela Ichigo.

-Bien sur que ça na rien a voir, gros! Quand je reviendrais, j'te dirais comment c'était!

Marlène sauta par la fenetre, suivit de Rukia, direction Urahara.



Devant la boutique se trouvait les shinigamis. Marlène avala son mod Soul et apres avoir discuté avec lui durant un long moment de l'attitude a avoir, suivit ses nouveau compagnons a l'interieur. Ils decendirent au sous sol, ou Urahara les attendait, accompagné de Yoruichi. Cette derniere avait l'air totalement desinteressé des personne qui venait d'arriver, mais lorsqu'elle aperçut Marlène, elle lui adressa un grand sourire et s'avanca vers elle en rigolant.

-Dit donc toi! Tu me doit toujours quelque chose tu te rappeles? lui demanda-t-elle malicieusement pendant que son sourire se transformait peu a peu en un sourire carnassier qui faisait stresser Marlene.

Marlène sentit son corps se tendre, elle n'était pas à l'aise avec Yoruichi, qui semblait s'amuser avec elle comme on joue avec un bébé.

-J'm'en souvient pas, desolé.

-Ah! C'que t'es coincée! Decontract'! Soupira Yoruichi a son oreille.

A ses mots, Marlène bondit sur Yoruichi et elles entamèrent un genre de bagarre improvisée qui Marlène perdit rapidement, imobiliser par un sort de Kido.

-Tu triches, t'abuses... J'y connait rien au Kido! ralait Marlène.

-Je suis pas responsable de ton mauvais niveau ma grande!

-Ca change rien, c'est deguelasse... c'est pas equitable.

Yoruichi s'approcha tres pres du visage de Marlène pour lui souffler ces mots:

-Dans la vie, soit tu es le chasseur, soit tu es le gibier.

Elle recula d'un pas:

-Pour l'instant, tu fait tres bien le gibier!

Elle rigola un instnant puis se raprocha:

-Mais un jour, je le vois dans tes yeux, tu seras une grande chasseuse.

Elle libera Marlène du sort de Kido. Byakuya venait d'arriver.

-T'es en retard, Byakuya-chan! hurla Yoruichi a son attention.

-Je ne suis jamais en retard, je suis ponctuel. C'est vous qui etes en avance...

Renji venait de passer le portail qui mene a Soul society. Pendant ce temps Marlène se massait les poignets, encore endoloris de son imobilisation, en ralant.

-Merde alors, 14 mots, c'qu'il est causant celui la...

-Quinze. C'est quinze mot qu'il a dit.

En relevant la tête, Elle vu Yoruichi qui souriait en coin.

-Ca te fait marrer? Moi il m'enerve.

-Il te laisse pas indiferente en tout cas. Matsumoto viens de passer le portail c'est bientot a toi, gibier!

Marlene se releva, passa sa main dans ses cheuveux, inclina la tête en arriere un court instant puis regarda Yoruichi droit dans les yeux. Elle posa doucement sa main droite sur le coté de l'apaule gauche de Yoruichi, pui s'avanca afin que son visage soit au niveau de l'oreille de la femme.

-C'était amusant de te servir de gibier, j'aurais bien aimé continuer. Lorsque je reviendrait de soul society, peut etre seria-je devenue chasseuse... Nous nous amuserons a ce moment.

Rukia était passée par le portail, c'était au tour de Marlène. Elle s'eloigna lentement de Yoruichi, puis couru jusqu'au portail pour sauter dedans. "Dans Harry Potter, il font ça pour passer sur le quai..."

-Pourquoi t'as courut comme ça?

Marlène ne tenta pas d'expliquer a Rukia le pourquoi du comment de son comportement. De un, elle ne connaissait pas Harry Potter, de deux, elle était trop occuper a admirer la vision que lui offrait ses yeux.

Ils étaient arrivé sur ce qui lui sembalit etre une falaise. Derriere elle se dressaient deux immenses poteaux qui semblait avoir étaient reliés par une poutre un momment, mais qui était brisé. Mais devant elle, elle voyait Soul Society s'etaler sous ses pieds. Cette falaise surplombait le tout, et ils étaient arrivés le soir, avec le soeil couhcant, il lui semblait voir un tableau d'artiste. C'est Renji qui la tira de sa contemplation:

-Oh! Le capitaine s'est tiré, reveille toi.

-Pardon... Mais... Je dors ou? demanda-t-elle d'une petite voix.

Elle était génée, car elle n'avait pas pensé aux detail lorsqu'elle avait prit la decision de venir a Soul society.

-Chez moi tient!

C'était Rukia qui lui avait repondu. Avec un sourire. Elle lui tendit la main. Marlène la saisit, elle était rassuré. Elle allait connaître réelement les shinigamis, et Rukia, non plus comme une humaine de substitution, mais comme elle était vraiment.