"Byakuya-sama"

par memorex

Le lendemain, lorsqu’elle sortit de chez elle, elle trouva une bande de beaux abrutis qui l’attendaient. Zack et Ren, comme souvent, Renji et Ichigo qui se battaient, comme souvent, Matsumoto et Orihime, qui discutaient de leur poitrine (comme souvent plus tard) et Rukia, qui semblait faire d’immense effort pour avoir l’aire de ne pas connaître tout ces gens.

Sur le trajet, ils décidèrent brutalement que le bowling c’était mieux, et s’arrêtèrent pour jouer. Comme il fallait s’y attendre, Renji était nul au bowling, Ichigo se moquait mais n’était pas meilleur. Ils restèrent une heure puis reprirent le chemin du lycée.

Elle donna l’adresse de Byakuya à Ayame, refusa son argent, elle insista, Marlène accepta la moitié.
Byakuya, comme a son habitude, attendait assis dans la classe que le cours suivant commence. Ils entrèrent tout les huit, firent semblant de rien. Une fois a sa place, la rouquine posa ses pieds sur la table et appela son voisin, Byakuya.

-Hey, si tu veux, après je t’offre un verre. Avec l’argent que Ayame m’a filé pour ton adresse, j’peux bien faire ça !

-…

-Tu peux faire semblant de réagir, tu sais ? Enfin… Je commence à m’habituer de toute façon. Mais ta non réponse je le prends comme un oui ou comme un non ?

-…

-A oui aussi, dans le monde des humains, ton attitude te voudrait un poing dans la tronche…

-…

-Converser avec toi est un vrai délice tu sais ? Tu coupes jamais la parole, tu ne me contredit pas…

-…

-Yo, Byakuya !

C’était Ichigo. Il taper sur l’épaule de Byakuya pour le saluer et prennait appuis sur son épaule.

-…Kurosaki Ichigo… Ote ta main…

-Oops, ‘scuze Byakuya ! Je voulais savoir… Qu’es-ce que tu fais là ?

-… Il fallait un capitaine pour superviser la mission…

-Et tu as accepté ?! s’étonna le rouquin.

-…Je n’avais guère le choix…
-Byakuya, t’abuse comme même. Avec Ichigo, tu parles, mais a moi, tu ne réponds même pas…

-Marlène ! Tu dragues !

C’est a ce moment que Zack decida d’intervenir dans la conversation.

-Maintenant, je comprends que tu nous repoussais ! C’est pas la même catégorie ! Chapeau mec !, dit-il en tapant dans le dos de Byakuya, qui se leva et sortit de la salle.

Marlène et Zack se disputaient lorsque Rukia attrapa Marlène par le poignet :

-Ecoute, on va discuter un peu dehors okay’z ?

Marlène la suivit, elle s’assirent dans l’herbe et discutèrent durant les quinze minutes de battements qui leurs étaient accordées.

-Je voudrais te parler de Byakuya nii-sama. Ichigo se débrouille très bien seul pour le provoquer, je crois qu’il n’aura pas besoin de ton aide, lui dit Rukia en souriant.

-Pourquoi tu l’appelles nii-sama ? ‘Très vénérable grand frère’…Ca fait louche tu sais ?

-C’est un noble ! Pire même ! C’est le chef de famille de l’une des quatre grande famille de noblesse de tout soul society !

-Et toi, tu es sa sœur. Donc t’es noble aussi…

-Non, moi je viens de Rukongai. Nii-sama m’a adopté au seins du clan Kuchiki durant mes études de Shinigami.

-Y’a une école de Shinigami ?

-Oui.

-Adoptée ? Mais… enfin… Tu le connaissais d’avant ? Par ce que tu devais comme même être déjà sacrement grande non ?

-Oui j’était en age de me débrouiller seule, et c’est ce que je faisais avant. Il a épousé ma sœur, qui m’avait abandonnée lors de notre arrivé à Rukongai. Et quand elle est morte, elle lui a fait promettre de me retrouver et de s’occuper de moi. Ferme la bouche quand je te parle, c’est désagréable. Moi-même je ne suis au courant de cela que depuis quelque semaine.

-T’es au courant de ton adoption que depuis une semaine ?!

-Naaan ! Tu le fais exprès ou quoi ? C’est pour ma sœur et toute l’histoire que je suis au courant que depuis quelque semaine ! Tout ce que je savais c’est que je ressemblait a sa femme défunte et que c’était la raison de mon adoption au seins du clan.

-Miiiince ! Mais tu devais avoir super peur, penser que c’était un pervers et tout !

-Non ! C’est un noble je t’ai dit ! De plus… Il ne m’a jamais porté grand intérêt… Il a toujours été froid, distant,…enfin, je vivais avec lui, mais c’était comme si je vivais seule, juste qu’il y avait cette présence qu ne m’accordait pas même un regard.

A ses mots, Rukia eut son visage qui s’assombrit.

-Hmm… Tu vivais comme même avec un serial bô-gosse ! Sûrement qu’une centaine de filles devaient te jalouser !

Marlène n’était pas stupide, c’est juste qu’elle ne savait pas comment réagir face a une manifestation de tristesse. Comme a chaque fois, elle tenta de faire diversion, et ramener la conversation a quelque chose de plus joyeux.

-Tu as raison, lui répondit Rukia en souriant. D’ailleurs, il a été élu ‘homme shinigami dont on aimerait avoir un album photo’ par l’association des femmes shinigami.

Marlène pouffait, imaginant ‘mister freeze’ devant l’objectif, posant pour un book destiné au femme shinigami.

-Il a refusé bien sur.
Rukia venait de mettre fin à son délire, puis elles regagnèrent la salle de classe. En chemin, Rukia lui expliqua pourquoi Ichigo insupportait Byakuya. Cela venait de son manque de ‘cérémonie’ a son égard, l’appelant par son prénom sans gène aucune, s’adressant a lui comme s’ils avaient gardé les cochons ensemble, sa façon d’être et de hurler comme il le souhaite, de ne s’imposer aucune règles….
Lorsque la rouquine prit place, elle jeta a son voisin (Byakuya) un rapide coup d’œil et lui sourit en lui annonçant :

-Je vous souhaite de passer une heure très agréable, Byakuya-sama.

Rukia se claqua sa main dans le visage en poussant un long soupir… Marlène n’avait visiblement pas tout compris.