Shikai

par memorex


Des pas decidés se firent entendre dans le long couloir. Ils étaient trois. Trois a avoir été convoqués dans le bureau du capitaine général pour une mission un peu spéciale. Un peu spécial, c’était le terme employé dans la convocation, il en inquiété un, en excitait au autre, et laissait le dernier de marbre. Le capitaine général n’avait pas été tres clair dans ses explications, ce qui leurs laissait beaucoup de liberté. Ils devaient, dans une durée indéterminée, s’assuré de la loyauté d’Ichigo Kurosaki à la soul society, prendre contact avec une nouvelle entité combattante nouvellement détecté, juger de sa force de frappe et de son utilité, et, en fonction de, s’assurer de sa loyauté également.
Toute les crainte et excitation avaient disparues, ils se dirigèrent vers le portail qui donnait sur le monde humain.


~~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~~

Quelqu’un venait de se jeter sur elle, et ce quelqu’un la serait tellement fort dans ses bras qu’il allait lui casser toutes ses côtes, et ce quelqu’un allait se faire casser la figure. Ce quelqu’un, c’était Zack.
-Marlèneuh ! Ouvre moi ton cœur, qu’es-ce qui te tracasse ? T’es si bizarre.

-Euh…
Elle ne savait pas ce qu’elle pourrait lui dire, mais il s’inquiété pour elle, ça la touchait.

-Si tu venais à la maison hein ? Tu pourrais me raconter tout ça après une nuit torride, ou nos corps apprendront à ce connaître bien mieux et…

BAM, coup de pied, il l’avait cherché ! Lui faire croire qu’il s’inquiétait. Toujours le même celui la !

-Hm, Marlène, c’est moi ou il te drague Kurosaki ? Si tu veux, on s’en occupe, la nouvelle lui suffit pas ou quoi ? C’est un mangeur de femme celui la !

C’était Ren, jamais loin de son frère, mais lui au moins, il était attentionné envers son amie

-Il se sent plus, tu lui appartiens pas, t’es a nous, rien qu’a nous, surtout ton corps…

BAM ! En faite, il ne valait pas mieux. Elle s’éloigna, les laissant allongé par terre, un demi sourire au lèvres, avala une petite pilule, « mod soul » et sortie de son corps. C’était toujours aussi bizarre de voir son corps animé en face d’elle. Elle lui donna les instructions habituelles, « Vas en cours, tu peux dormir, mais n’embrasse personne et ne te déshabilles pas. Ne fait rien qui ne serait pas humain. Si tu veux, achète toi à manger ou a boire, a toute a l’heure. »
Comme a son habitude, elle tenta de faire son shikai, sans appeler son zanpakuto par son nom. « Kistune »… « Allez, j’ai besoin de reproduire ce qu’il s’est passé » Comme d’habitude, tout devenait flou et elle retrouver la femme à l’étrange allure. Comme d’habitude, elle ne disait rien, comme d’habitude. Cela devenait presque désespérant. Marlène avait trouvé la source d’une force énorme qu’elle ne pouvait utiliser. Elle voulait retrouver la sensation qu’elle avait ressentie quand elle avait libéré son shikai. Elle allait casser la gueule a cette espèce d’humanoïde. Seulement, fallait oser. Elle faisait presque peur.

-Tu as peur.
-Non.
-Tu mens.
-Oui.

Elle s’était mise en garde, elle était prete, mais il lui manquait le courage. Elle comprit un peu tard que ‘kitsune’ était passée derrière elle. Elle la sentie lui assené un lourd coup dans la nuque. Cela lui avait permis de rentrer dans le combat, elle se rua sur la femme-renard et entama le combat.

-Tu as peur. Tant que la peur te tient, tu resteras faible, tu ne vaudras. rien

Marlène tentait desesperement de blesser son adversaire, mais elle contrait toutes ses attaques.

-Tu as peur, et tu ne vaux rien.

Son adversaire semblait savoir a l’avance ce qu’elle allait faire.

-Je suis ton zampakuto, j’ai honte d’avoir un maitre pareil.

-LA FERME !

Marlène, dans un excès de rage, arrêta de se battre avec son sabre, se projeta volontairement sur son adversaire, la cogna de son épaule, la déséquilibrant ainsi, et l’entraîna au sol dans sa chute. D’un coup violent, elle planta son épée sur le sol, juste à droite du visage de son adversaire, faisant apparaître une légère entaille.
Elle ouvrit soudain les yeux, ses mains la brûlaient, elle se leva d’un seul coup, observa son sabre. Il s’était transformé, elle avait réussi a reproduire le shikai.

Sa joie ne dura pas longtemps, car elle ressentait une douloureuse pression spirituelle. C’était un hollow. Et il s’approchait. Elle le voyait approcher. Mais quelque chose la dérangeait, il était plus petit que les autre, bien plus grand qu’un humain, ressemblait mois a un monstre, et semblait avoir un contrôle de son énergie spirituel. En temps normal, elle serait partie en courant, mais là, elle avait son shikai, elle se sentait surpuissante, invincible. (Elle ne savait pas qu’il existait un niveau au dessus encore). Elle s’avança vers lui.

-Toi, t’es mal tombé, je suis dans une forme olympienne, tu va t’en prendre pleeeein la gueule ! , lui annonça-t-elle avec un rictus

-Toi aussi, lui répondit-il en prenant un sabre un main.

-Rien a faire, t’es mort !

Elle ne réfléchissait pas au fait qu’un hollow venait de lui répondre, ni qu’il possédait un zampakuto, ni qu’il avait un masque brisé, ni de rien. Elle sauta au dessus de la tete du hollow, tenta de la fendre en deux lors de sa descente, mais fut contrer par le sabre de son adversaire. Elle prit appui dessus et lui cola son genou dans le visage. Elle se laissa tomber en arriere, la tête la première, et, a l’aide d’une torsion, se retourna et tenta de l’éventrer de son épée. Tout est allé bien vite pour une combattante novice comme elle.

En l’espace d’une minute, elle avait complètement perdu l’avantage, elle avait mal partout, la vision trouble et un goût de sang dans la bouche. Trop concentré sur son adversaire, elle ne sentie pas Ichigo et Rukia arrivé derrière elle. Elle voulait absolument savoir la puissance de son shikai, et ce hollow bien plus puissant que les autre ne pouvait être qu’un excellent témoin. Elle recula son pied, pris tout son appuis dessus, concentra sa puissance spirituelle et hurla pour ce donner du courage. Son épée, bien plus large que son sabre habituelle, tranchante des deux cotés, s’était enflammée. Elle se lança a l’attaque, feintant un saut, mais passant sur le coter. Le hollow avait prévu cela et elle sentie le sabre adverse lui entailler la cuisse, mais elle était passé derrière son adversaire, et d’un coup brusque, le transperça de son sabre enflammée. Le hollow s’écroula au sol, sur le dos. Elle lui assena un coup au visage et il disparut. A ce moment, elle réalisa qu’il avait un visage humain, et que son masque était brisé. Elle réalisa aussi qu’il possédait un zampakuto, qu’elle lui avait parlé et que Rukia et Ichigo étaient présents.