Retour a la vie normale?

par memorex

Marlène Maroni est une jeune fille de terminale, elle mesure 1m70, c’est une sportive au caractère tres fort, qui s’entoure facilement de gens. Elle a des facilité pour tout ce qui est scientifique, mais ne comprends rien a ce qui est littéraire. Bien qu’elle ait 17 ans, elle n’a toujours pas eu de petit ami, et cela ne la gène aucunement. Toujours entouré de garçon, beaucoup craque sur elle, mais peu ne se l’avoue, car ceux qui s’y osent se font toujours envoyer balader. Son apparence n’est pas anodine, elle a la peau tres claire et a des cheveux roux, toujours ébouriffés, qui lui arrive au épaules. Elle est typée européenne, c’est une « hafu » (metisse), son père est français.
Elle est dans la classe de Kurosaki Ichigo depuis la 2nd, mais n’a jamais été particulièrement proche de ce dernier. Rukia Kuchiki est arrivé en cours d’année, elle est rester quelque mois, puis a disparu. Elle est de retour maintenant, Ichigo semble avoir retrouver la forme.
Marlène, quand a elle, a perdue la forme. La veille, elle s’est fait agresser par un hollow, découvert qu’elle été shinigami, que Rukia et Ichigo l’était aussi, enfin bref, ça faisait beaucoup pour cette personne rationnelle…. Shinigami comportait cependant des avantages dont elle avait bénéficiée, comme par exemple le fait d’être invisible au commun des mortels, ce qui lui avait valu un petit pain au chocolat la veille, et evité un enguelade de la part de ses parents.
Le lycée ne l’avait jamais passionné, rien d’interessant pour occuper sa vie, mais maintenant que quelque chose lui tombait dessus, elle encaissait tres mal. De plus, elle voyait des fantome maintenant. « Ces fantomes sont de veritable abrutis, je les vois, alors ils pourrait eviter de faire les abruti devant moi… »Pensait Marlène lorsque deux fantome passaient en faisait des cabrioles et tiraient la langue juste sous son nez.

-Marlène ? Ca allait le retour chez toi ? , demanda Ichigo, s’assayant en face de la rousse, faisant ainsi fuir les fantome.
-Hmm… ça t’intéresse vraiment ? Oué j’suis bien rentrée, t’inquiète, j’ai même manger gratos. C’est trop bon les pâtisseries encore tièdes.
- Quel rapport avec ce qu’il c’est passé ?
-T’es con ou quoi ? Shinigami, c’est vous qui me l’avez dit, ça rends invisible. Alors, je profite du peu d’avantage qui me sont octroyés.
-Tu voles ? Mais, mais, comment ça ? De quoi tu parles ? Quels peu d’avantage ?
-C’est quoi, un shinigami, en vrai ? Vous m’avez rien dit. Toi et Rukia, vous m’êtes tombé dessus comme ça, vous avez crier, vous êtes disputé comme mes vieux voisins, et l’espèce de fou est arrivé, et maintenant je vois des fantômes idiots,…Je ne sais même pas ce qu’il m’arrive et toi tu me demande si ça va.
-…
-Tu vas me dire ce que c’est ou tu va continuer a me regarder avec des yeux de saumon encore longtemps ? Si t’as plus rien a me dire, par, y’en a qui reflechissent.
-Euh… les fantomes ne sont pas idiots. Ils occupent juste leur mort comme ils peuvent.
-Merci de l’information. Mais t’as pas repondu a ma question.

Ichigo s’en alla, Marlène se retrouva seule. L’espace d’un instant seulement
-Maaaarlèèèène !
Elle sentie un choc sur sa tête, et deux paire de mains lui ébouriffer les cheveux.
-Raaaah, mais vous êtes excité des le matin vous !
-Bah, t’es bien rentré hier ? j’t’aurais bien racompagné, mais ça aurait été chez moi ! mais j’étais plus capabe de bouger !, plaisanta un jeune homme
-Chez nous, rectifia son sosie, chez nous. Moi, j’pouvais te ramener, mais t’as pas voulu. C’est dangeureux la nuit pour une fille comme toi, si fragile, si frêle, si…Aïe ! ne me tape pas, je plaisantais ! Aïe, aïe.

Il s’agissaient de Ren et Zack, deux jumeaux, accessoirement ses meilleurs amis. Ils étaient presque identique, sauf que Zack portait des lunettes.
-Oué, j’suis bien rentrée, j’ai latter une bande de bososoku au passage, répondit-elle en rigolant
-Moui… des zokus à tricycle sûrement.
Elle ne pouvait pas leur dire, quoique si, elle le pouvait. Ils ne la croiraient pas, et cela la soulagerait. Mais la peur du hollow était encore trop présente, et le souvenir de la douleur trop insistant. Rien que d’y penser, elle avait envie de hurler de douleur. Malgré les soins de Rukia, son épaule la lançait encore un peu, et certains mouvement lui été encore impossible.
- Oh, Marlène, réagit un peu ! j’ai une bonne nouvelle a t’annoncer !, criant Zack dans ses oreilles
- Oh ! J’suis pas sourde ! C’est quoi ta nouvelle ?, hurla Marlène dans les oreille de Ren
- Oh ! Hurle pas dans mes oreille crétine !, se vengea Ren
- Moi et Tifa, ça s’est fini hier soir. La place et libre et je t’ouvre mes bras, dit en souriant Zack
- Il espère que tu lui ouvrira autre chose en échange, chuchota Ren a Marlène.
- Crétin, à côté du numéro 68, sur ton cahier, tu n’écrira pas mon nom !
- Oui, c’est une bonne idée, jm’en tape une autre comme ça tu sera la 69ème, rigola Zack

Les jumeaux étaient des tombeurs. Ils changeaient de copine comme il changeaient de chaussettes, et marelene était intimement persuadé qu’il changeaient moins souvent de chaussettes.
Le professeur fit iruption dans la salle, le brouhaha s’arreta, les eleve regagnaient leur place puis le cour commença.

La géographie, quel ennuis pour Marlène. Jamais elle ne s’était interessé au comportement des humain en société, car elle ne se sentait pas à l’aise dans cette société. Elle ne s’interessait pas tellement au autre, alors, les population du monde,…Elle était entrain de méditer sur l’initeret de la matiere lorsqu’un hurlement dechira ses tympans. Elle sursauta, mais dans la classe, personne ne semblait l’avoir entendu. Le hurlement retentit à nouveau, elle sentit une goutte de sueur couler dans son dos. Son rythme cardiaque s’accelera. Elle l’avait reconnu. Ce hurlement, c’était le même que celui du hollow de hier.